« Affaires » du PS Marseillais : les curieux trous de mémoire de la « Grande Gueule » Karim Zéribi

Après Jean-Noël Guérini et Sylvie Andrieux c’est le député PS Henri Jibrayel qui est dans la ligne de mire de la justice marseillaise : « Une enquête préliminaire pour escroquerie et détournement de fonds publics viserait le député et conseiller général Henri Jibrayel », nous apprend le Figaro.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/06/06/01016-20120606ARTFIG00478-un-autre-depute-ps-marseillais-interesse-la-justice.php

« Une enquête préliminaire pour escroquerie et détournement de fonds publics serait en cours à propos des pratiques du député et conseiller général. Les enquêteurs, révèlent le Canard enchaîné, ce mercredi matin, ont déjà entendu plusieurs témoins, les 29 mai et le 4 juin. Essentiellement des présidents d’associations qui auraient été subventionnées par le conseil général des Bouches-du-Rhône, au sein duquel Henri Jibrayel est élu et délégué au sport, ou le conseil régional. »

Bref, une histoire tout à fait analogue à celle qui amène une autre députée du Parti socialiste, Sylvie Andrieux, devant le tribunal correctionnel et à qui le PS vient de retirer in extremis son investiture aux législatives, bien après la mise en examen de l’intéressée. Seulement voilà : le PS n’a pas de candidats pour remplacer Sylvie Andrieux, puisque le délai de dépôt des candidatures est dépassé. Alors qu’il aurait pu destituer Sylvie Andrieux bien avant pour la remplacer par un autre candidat. Sylvie Andrieux se présente donc sans investiture et en se prévalant toujours « socialiste » et soutien de François Hollande « pour une République exemplaire » (sans rire), mais masquera simplement les logos PS et PRG de ses affiches et de ses tracts… déjà imprimés et financés par le PS !


Dans l’article du Figaro, il y a un passage franchement savoureux :

« «Je suis stupéfait du soutien que lui a apporté le premier ministre Jean-Marc Ayrault, qui l’a gratifié du titre de “mon ami”, alors que tout le monde sait depuis longtemps ce qui se passe dans les quartiers nord de Marseille. Quand on prône l’exemplarité, on ne peut pas soutenir Henri Jibrayel», tacle Karim Zeribi, candidat EELV dans la même circonscription. «J’entends que les gens sont exaspérés que les deniers publics, qui sont rares, soient utilisés pour des magouilles et du clientélisme est incompréhensible». »

Or Karim Zeribi était le porte-parole de Jean-Noël Guérini lors des dernières municipales (en 2008), et on peut voir sur cette photo qu’il côtoie dans l’équipe très restreinte de campagne… Sylvie Andrieux et Henri Jibrayel :

Alors… « tout le monde sait depuis longtemps », prétend Karim Zeribi… habitant, élu et candidat dans les « quartiers Nord de Marseille ». Tout le monde savait mais sans doute sauf lui, semble-t-il, qui a la mémoire courte et qui a fait disparaître de son blog toutes les photos, toutes les vidéos et tous les articles où il apportait son soutien inconditionnel pour ces municipales à Jean-Noël Guérini et son équipe, dont Sylvie Andrieux et Henri Jibrayel.

Roger Heurtebise

image_pdf
0
0