Affaires Plenel-Filoche, antisémitisme : Qui comprend le charabia de Présumey ?

Entre l’enseignant qui enseigne quand il n’est pas en vacations syndicales Vincent Présumey et Riposte Laïque, c’est une grande histoire d’amour. Paul Le Poulpe avait tiré le portrait de ce dégénéré qui avait organisé un rassemblement, à Varennes, en faveur de l’installation de 200 migrants. Et comme il avait pointé du doigt Christine Tasin et Riposte Laïque, bien évidemment, il n’avait pas été déçu du voyage…

https://ripostelaique.com/varennes-qui-est-le-degenere-presumey-lorganisateur-de-la-manif-des-collabos.html

Et ce grand révolutionnaire, dès réception de cet article, avait couru pleurnicher chez les policiers, se disant menacé de mort, rien de moins ! Comme s’il en valait la peine !

http://ripostelaique.com/ridiculise-rl-chochotte-presumey-va-pleurer-chez-flics.html

http://ripostelaique.com/la-grotesque-plainte-de-lindicateur-de-police-presumey-contre-riposte-laique-et-paul-le-poulpe.html

Nous avouons que nous avions, ces derniers temps, d’autres chats à fouetter que de nous occuper d’un des derniers trotskistes d’Europe de l’Ouest…

Aussi, même quand il a signé la pétition de soutien à Plenel (les islamo-collabos soutiennent les islamo-collabos), nous n’avons pas jugé utile de le mentionner, tout en remarquant qu’un autre grand « persécuté » de Riposte Laïque, Ian Brossat, y figurait, lui aussi.

https://blogs.mediapart.fr/edition/les-invites-de-mediapart/article/121117/en-defense-de-mediapart-et-d-edwy-plenel

Et puis, voilà que le bouffon bouffi de Moulins, comme nous aimons l’appeler, nous commet un billet d’humeur, sur Médiapart (les collabos hébergent les collabos) où il cite Riposte Laïque, en portant de graves accusations contre notre site. Là, plus possible de rester silencieux, Présumey vient chercher sa baffe, nous devons lui donner satisfaction, et lui mettre même un aller et retour, pour lui faire payer les Agios. C’est une formule humoristique, pas une menace, camarade, ne te précipite pas pour aller pleurnicher chez les flics !

A part cela, je vous avoue que j’ai dû relire à trois fois ce texte pour y comprendre quelque chose ! Quel charabia ! Quelle bouillie ! Et dire qu’il enseigne l’Histoire à nos gosses !

https://blogs.mediapart.fr/vincent-presumey/blog/181117/humeur-profonde

Je vais donc, pour sauver les lecteurs d’une inévitable migraine, commenter en rouge, entre chaque paragraphe, la prose Présumey…

HUMEUR PROFONDE 

Je ne sais pas si je trouverai comme nécessaire le temps d’un article approfondi sur la poussée de violence, à cette étape verbale, qui agite certaines couches politiques dites de gauche ces jours-ci. En attendant je dépose ici ce billet initialement mis sur Facebook.

Ce billet réagit dans une relative urgence à la soi-disant « affaire Filoche » tout en égrenant quelques remarques sur la soi-disant « affaire Plenel » construite à partir de l’affaire Ramadan (elle, sans guillemets).

Sur la nature de l’antisémitisme, je ne vois rien à retirer au billet suivant datant de juin 2016 :

https://blogs.mediapart.fr/vincent-presumey/blog/120416/la-pir-ideologie-vertebree-par-lantisemitisme

Voici donc ce billet :

S’il y a une chose que je déteste c’est de hurler avec les loups. La schadenfreude de certains permanents de réseaux sociaux à pouvoir hurler « Filoche antisémite » ne relève pas du combat contre l’antisémitisme, mais des réflexes de la meute.

Schadenfreude veut dire éprouver une joie malsaine au malheur d’autrui. On n’avait pas remarqué que le commissaire politique de l’Allier, Présumey, répugnait à hurler avec les loups contre Riposte Laïque…

Le tweet repris par Gérard Filoche est bien entendu une infamie antisémite. Et quiconque le connaît un peu aura – c’est mon cas – levé les bras au ciel en se disant « et merde, arrête de tweeter plus vite que ton ombre ! « . Bon, il l’a retiré, s’excuse, prend conscience de la nature du truc, avec des retards qui, pour quiconque connaît là encore un peu le milieu des militants syndicaux la tête dans le guidon – et là encore c’est mon cas, j’en suis – attestent malheureusement non pas d’un certain antisémitisme, mais d’une certaine ignorance de ce qu’est et comment se manifeste l’antisémitisme. Comme la plupart (et c’est regrettable) des militants syndicaux la tête dans le guidon, il n’est pas antisémite mais connaît mal le sujet.

Si je résume la bouillie de Présumey : Filoche (qui n’a jamais été militant syndical) n’est pas antisémite, mais il a relayé un tweet antisémite sans se rendre à compte, à son âge (71 ans) de ce qu’était l’antisémitisme, parce que, bien que retraité, il avait la tête dans le guidon… Bref, un homme qui a animé des centaines de stages politiques ignore ce que serait l’antisémitisme. Il prend pas ses lecteurs pour des cons, le camarade Présumey ? 

Sauf qu’à partir de là, les petits hypocrites qui se la jouent menton « républicain » crispé sont révulsants. lls sont eux-mêmes totalement incapables de dépister et de comprendre la question antisémite. A preuve :
1) ils ne savent pas expliquer ce dont il s’agit, ils en font une essence éternelle, d’une manière qui singe, justement, l’antisémitisme. Que des militants puissent faire et dire des conneries, et apprendre, prendre conscience, ne leur vient pas à l’esprit : pour eux une foi qu’on a une certaine essence, une certaine nature, on est marqué.

Là j’avoue que je n’ai toujours pas compris le passage « ils ne savent pas expliquer ce dont il s’agit, ils en font une essence éternelle, d’une manière qui singe, justement, l’antisémitisme » 

2) pendant ce temps ce sont en grande partie les mêmes qui ont engagé un djhad contre Mediapart en ne voyant pas les sous-entendus et les références de la couverture de Charlie sur Plenel et en ne percevant pas l’étrangeté, le caractère déplacé, de la fixation sur le personnage fantasmé de « Plenel » comme étant au centre d’un grand complot consistant à faciliter les frasques d’un Ramadan. Moi, maintenant je suis entraîné (1) et le tweet infâme sur Macron et Rotschild est une évidence, mais la teneur fantasmatique de la fixette sur « Plenel » est une évidence aussi.

La formule « djihad contre Médiapart » vaut la peine d’être approfondie. Elle confirme toute la bassesse de l’islamo-collabo Présumey, car, faut-il lui rappeler, ceux qui attaquent Médiapart, Charlie Hebdo, ont justement été victimes de vrais djihadistes, les Frères Kouachi. Ce passage est une véritable saloperie, bien digne de celle de Plenel disant que la couverture de Charlie était une déclaration de guerre aux musulmans. Plenel-Présumey, même collabos, même combat !

Alors svp pas ça, pas vous, ne nous la faites pas : votre petite croisade, votre petit djihad, sur « Filoche antisémite » ne sont rien d’autre qu’une utilisation hypocrite et malsaine de l’existence réelle de l’antisémitisme pour faire, en l’occurrence, diversion à propos de la destruction du code du travail et de l’étatisation annoncée de la sécurité sociale. Vos gesticulations n’ont rien à voir avec la lutte contre l’antisémitisme. Bien pire encore, si jamais vous parveniez à ce que vous souhaitez – une exclusion de Filoche du PS à la demande des macroniens pour « antisémitisme » ! – quel cadeau vous auriez fait aux vrais fascistes et aux vrais antisémite !

A noter que, enfermé dans son logiciel trotskiste, Présumey est incapable de nommer, comme le fit à un moment le président de la Licra, ou comme le fait régulièrement Maître Goldnadel, le seul antisémitisme qui demeure actif et violent, en France, en 2017, celui des jeunes Maghrébins islamisés, celui d’un Nemmouche à Bruxelles, d’un Merah à Toulouse, d’un Coulibaly à l’épicierie casher de Vincennes, celui de ces musulmans qui criaient « Mort aux Juifs » dans les rues de Paris, et que seul Riposte Laïque rendit public. Ce sont ces musulmans, si chers à Plenel et à Présumey, qui sont les vecteurs de l’antisémitisme, et plus du tout l’extrême droite, à l’exception de quelques noyaux d’irréductibles. Pourtant professeur d’Histoire, Présumey a 80 ans de retard, et en est resté à l’affaire Dreyfus ou à Vichy ! 

(1) Pourquoi suis-je entrainé ? Parce que je me suis fait traiter abondamment de « sioniste », voire de juif (Présumey est en effet un patronyme morvandiau caractéristique, 🙂 ) à propos de mes positions et actions en faveur de l’Ukraine, et aussi par des gens proches du PIR et autres à propos de mes positions sur la laïcité. Et d’autre part parce qu’en tant que responsable syndical je suis abonné aux menaces de mort récurrentes de Riposte « laïque » depuis l’organisation d’une manifestation locale de défense des migrants et réfugiés contre eux et le FN : j’ai constaté que ce groupuscule – officiellement pro-sioniste – fait sa fixation de haine sur, certes, les musulmans, mais aussi voire surtout sur les « intellectuels », les « politiques », les gens comme moi ou ce qu’ils s’en figurent, les « gens de gauche », les « journalistes », les « privilégiés » qui font venir les migrants pour s’en prendre à « nos femmes » et opérer le « grand remplacement ». Pas besoin d’être extra-lucide pour identifier là une des matrices de l’antisémitisme contemporain, que l’ « islamophobie » n’a pas remplacé (contrairement à ce qu’a cru Plenel d’ailleurs) mais qui se combine au racisme anti-arabe pour faire des « juifs » les agents du « grand remplacement », ce qui est le discours explicite de l’extrême-droite hongroise et polonaise et, de manière latente, de l’Afd en Allemagne. J’affirme que l’extraordinaire et fantasmatique fixation sur « Plenel », au delà de tout débat (légitime) sur son parcours et ses positions, relève du même phénomène. Pendant qu’on parle de … Filoche, on fait l’impasse sur ce fait massif.

On est en plein dans les fantasmes des minables. N’intéressant pas grand monde, mais ayant envie de se croire important, Présumey s’invente des menaces de mort qui n’ont existé que dans ses délires paranoïaques de persécution. Il nous reconnaît ouvertement « pro-sioniste », mais nous n’avons pas l’impression que, sous sa plume, ce serait un compliment. Présumey serait-il donc antisioniste (intéressant, il faudrait qu’il nous l’explique), voire même antisémite, puisque le premier est le cache-sexe du second ? Par contre, ensuite, c’est du grandiose : parce que nous attaquons l’invasion musulmane de la France, et tous ceux qui la favorisent, nous serions une des matrices de l’antisémitisme ! Là, c’est trop fort pour moi, j’abandonne !

Un cachet avant de dormir, camarade ?

Martin Moisan

image_pdfimage_print

6 Commentaires

  1. A quoi ce débile se shoote-t-il ? Rien compris à son charabia qui n’a ne queue ni tête et peut-être le témoignage d’un démence sénile précoce.

  2. Qu’on laisse donc ces vestiges de l’horreur trotskiste tranquilles;relayer leur connerie,c’est le meilleur service qu’on peut leur rendre .

  3. Présumé coupable ne veut plus rien dire !
    Par contre, ce qui est sûr, c’est que Présumey est coupable !

Les commentaires sont fermés.