Afghanistan : les talibans finiront par revenir triomphalement à Kaboul

Publié le 20 août 2019 - par - 29 commentaires - 1 313 vues
Résultat de recherche d'images pour "dessin sortie du bourbier afghan"
.
Un attentat-suicide à Kaboul, revendiqué par l’EI, vient de faire 63 morts et 182 blessés lors d’un mariage. Le sinistre cocktail guerre-terrorisme fait des ravages.
.
S’extirper au plus vite du bourbier afghan, où l’Amérique est enlisée depuis 18 ans, telle est la priorité de Trump avant les élections de 2020. Voilà des mois, et même des années qu’à Doha, les États-Unis tentent de négocier en coulisses avec les talibans pour en finir avec ce conflit sans issue.
.
L’objectif est triple :
.
Primo, établir un gouvernement de coalition, secundo, obtenir des talibans l’assurance qu’ils ne renverseront pas le pouvoir en place, et tertio, avoir la garantie que les talibans combattront la branche afghane de l’État islamique, afin que l’Afghanistan ne redevienne une base arrière des jihadistes anti-Occidentaux.
.
Autant dire que le pari s’annonce risqué, voire perdu d’avance. Si les talibans combattent effectivement Daesh, ce n’est pas pour sauver le président afghan actuellement au pouvoir, qu’ils considèrent comme une “marionnette” des États-Unis. Ce que veulent les talibans, c’est régner sans partage et rétablir leur “Émirat islamique” de 1996.
.
Il y a quelques mois, la priorité de Trump était de combattre l’État islamique en Afghanistan avec le soutien des talibans. Mais aujourd’hui, l’heure est au retrait.
.
.
14 000 soldats américains sont encore présents sur le terrain après 18 ans de guerre. Au plus fort du conflit, la coalition occidentale alignait 140 000 soldats, avec le succès que l’on connaît… L’écrasante  supériorité technologique des Occidentaux n’a jamais pu faire la différence face à des guerriers pachtouns déterminés qui se fondent dans la population.
.
Quant à l’armée afghane, démotivée, corrompue, infiltrée et dévastée par un taux de désertion colossal, elle est inexistante face aux talibans aguerris.
.
En 2010, le général David Petraeus, grand fan de David Galula, penseur militaire français et théoricien de la guerre contre-insurrectionnelle,  avait cru venir à bout de l’insurrection talibane avec des renforts massifs de troupes occidentales.
.
Erreur. La guerre contre-insurrectionnelle consistant à gagner le cœur des populations pour obtenir leur soutien a échoué. Aux yeux des Afghans, les Occidentaux resteront toujours des mécréants envahisseurs.
.
19 soldats américains ont encore été tués en 2019. Les États-Unis ont ainsi perdu plus de 2 300 soldats et comptent plus de 20 000 blessés depuis 2001.
.
Côté français, ce sont  88 de nos militaires qui sont tombés en Afghanistan et 700 qui ont été blessés. Un bilan désastreux compte tenu des résultats obtenus.
.
Depuis 2001, j’ai toujours écrit que les talibans, qui sont des pachtouns maîtres chez eux, finiraient par retourner triomphalement à Kaboul. On voit mal ce qui pourrait les en empêcher après un retrait américain. Les talibans sont en position de force car ils ont tout leur temps et ils le disent :
.
“Vous partez de toute façon, alors pourquoi devrions-nous négocier” ? D’autant plus que le Pakistan, allié des Américains sur le papier, pratique un double-jeu permanent en servant de sanctuaire aux chefs talibans.
.
Et avec la culture du pavot, toujours florissante, l’argent ne manque pas. L’Afghanistan produit 90 % de l’opium mondial. Une manne pour les talibans.
.
.
L’objectif de Trump serait donc de retirer l’essentiel des troupes américaines, afin de tenir sa promesse électorale de rapatrier tous les soldats engagés dans des conflits extérieurs, tout en laissant opérer sur place les milices pro-gouvernementales, financées, formées et commandées par la CIA.
.
Des unités essentiellement axées sur des opérations ciblées, exécutées avec le soutien des forces spéciales US.
.
Autant dire que dans cette guerre parallèle du renseignement, les victimes collatérales sont le dernier souci des milices. La priorité est à l’élimination coûte que coûte des cibles antigouvernementales, chefs talibans ou jihadistes de l’EI, sans aucun état d’âme pour les boucliers humains…
.
Il ne faut donc pas s’étonner que l’Afghanistan ait détrôné la Syrie au hit parade des pays les moins pacifiques du monde, selon l’Indice global pour la paix, l’IGP.
.
40 ans de guerre, depuis l’invasion soviétique de 1979 pour en arriver là ! L’Afghanistan restera encore longtemps le symbole du fiasco absolu des politiques interventionnistes, qu’elles soient soviétiques ou occidentales.
.
Jacques Guillemain
Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Stratediplo

En effet les milices “gouvernmentales” de Kaboul continuent de n’être qu’un vivier de recrutement de combattants islamistes dégrossis et armés pour toutes les factions islamistes. Vous avez raison, les Talibans n’ont pas envie de négocier sur l’inévitable retrait occidental. Mais votre mention de l’élimination de quelques cibles ne me convainc pas, vu d’une part la traversée allègre des lignes étatsuniennes par le mollah Omar sur son cyclomoteur en 2001, et d’autre part l’ordre étatsunien formel de ne pas tirer les deux fois où l’état-major français a annoncé qu’un tireur d’élite avait Ben Laden dans sa ligne de mire. J’ignore ce que croit Trump, mais les Etats-Unis savent que Talibans, Al Qaeda, Etat Islamique et autres ne sont que des composantes d’une même Oumma.

Stratediplo

Comme je l’annonçais alors, la mise en scène de l’exécution de Ben Laden le 2 mai 2011 visait et permit d’une part la réhabilitation d’Al Qaeda pour la guerre contre la Syrie (Al Nosra et ses faux casques blancs appartiennent à Al Qaeda), et d’autre part la réhabilitation des Talibans pour leur réinstallation en Afghanistan… sous conditions (narcoticoles) évidemment. Le chaos de ce théâtre tribal et l’échec de l’occupation étatsunienne a donné un meilleur poids de négociation aux Talibans, et les hostilités atlantico-uniopéennes contre la Russie depuis 2014 compliquent le retrait de l’OTAN qui ne peut facilement quitter l’Afghanistan qu’à travers la Russie, mais la restitution du pouvoir aux Talibans est décidée depuis longtemps et ne peut donc surprendre aucun observateur sérieux.

Stratediplo

Attention, les déclarations du président Trump, voire ce qu’on lui fait croire, ne reflètent pas la politique réelle de son pays. Les Etats-Unis ont aidé les Talibans à prendre le pouvoir en 1996, puis les ont avertis lorsqu’une fois au gouvernement ils ont réduit la culture du pavot pour relever l’agriculture de subsistance, puis les ont chassés lorsque les Talibans ont carrément interdit la culture du pavot qui rapportait tant à la CIA, la DEA lui ayant retiré le commerce de la cocaïne qui tuait des Américains. Depuis que les Etats-Unis et leurs supplétifs européens (certains innocemment) protègent les champs la culture a progressé de 10000% (centuplée), représentant bon an mal an 95 à 99% de la production mondiale et tuant sans combat 60000 jeunes Européens par an, Russes pour moitié.

Lion

Conclusion: laissons les pays musulmans dans leur merde, fermons nos frontières à l’immigration, renvoyons les musulmans qui ont déjà migré, même depuis plusieurs générations de là ou ils viennent. Stoppons l’esprit de la charité chrétienne qui consiste à vouloir venir en aide à des cons incurables .

Laurent Droit

L’Afghanistan est un vrai bourbier dans lequel tout le monde patauge…

geronimo

les afghanis ont viré les anglais de leur sol, puis les russes, puis les americains…et ils vont nous faire croire qu’ils ne peuvent rien faire face au talibans !!! En fait ils ne font rien contre ces tarés car ce sont des muzz, et les muzz ne doivent pas se battre entre eux, c’est mal !!!
rien à foutre des afghans, qu’ils crevent avec leur pavot, leur clan, leur tribus, leur religion, ce peuple est un des plus taré qu’il soit !!!

POLYEUCTE

18 ans ? De quoi en devenir… Kaboul !
14.000 GI contre 13.000 CRS au G7 ? On rigole !
Trump ne se trompe pas. Qu’il revienne !
Instaurer la Démocratie ? On rigole aussi.
Occupons-nous de la Nôtre, où Nos Talibans sont à l’oeuvre !

Eric Fletcher

1975: Les hélicoptères évacuent les personnels du toit de l’ambassade US à Saigon, avant l’arrivée des VietCongs.
2020: Les hélicoptères évacuent les personnels du toit de l’ambassade US à Kaboul avant l’arrivée des TaliBans.

Job

S’il y a un parallèle ( et une similitude de situations ) à faire entre l’islam conquérant et le communisme : c’est bien celui là !
Nous sommes dans le MÊME schéma qu’au Vietnam dans les années 70 , où les américains voulaient se débarrasser du bâton merdeux en “.encourageant ” le gouvernement de Saïgon à assumer tous les pouvoirs ( la vietnamisation du conflit ) contre des promesses – jamais tenues – et l’attribution de matériels de guerre en quantité phénoménale .
On sait ce qu’il en est advenu : les cocos ont fini par entrer en vainqueurs à Saïgon quelques courtes années plus tard , annexant l’ensemble du pays .
Il en sera de même pour tous ces pays MAUDITS , régis par les lois d’un barbare et fantasmé prophète .

André LÉO

Job,
Les vietnamiens, cocos ou non, ils n’étaient pas “un peu chez eux? Non?
Le plus inculte des anti-communistes comprendrait que l’invasion de la France et de l’europe par les salafistes et leurs tueurs, cela n’a rien à voir avec l’agression américaine au Viet Nam, où ils n’avaient aucune raison ni militaire, ni économique, d’aller. Le parallèle que vous évoquez, ce doti être le 36 ème…. (rires)

gélase

Juste une raison politique : nous virer de là !!! (c’est parfaitement dit dans la version longue du film ” apocalyspse…)

Job

Qui vous parle de l’invasion de la France ?
Je ne parle aucunement du droit “.moral” ( pour la démocratie ) des américains à s’accrocher au Vietnam MAIS de deux situations identiques ou les américains cherchent à s’extraire du merdier ( si vous n’avez pas compris , je dois mal m’exprimer pour être à votre portée )
Vous tenez des raisonnements de grosse caisse pour venir lever la patte sur des commentaires dont vous n’avez pas saisi le sens !

Patrick Z

Erreur @André Léo, il n’y a pas eu d’agression américaine au Vietnam, ce sont les vietnamiens du Sud qui ont appelé les américains à l’aide suite à l’agression du gouvernement communiste du Vietnam du Nord.

André LÉO

L’afghanistan a été le terrain de semence d’al qaida, de l’EI et de toutes les barbaries de la mouvance islamo-fasciste que le monde subit aujourd’hui.
Un autre général américain, de retour d’Afghanistan, avait affirmé avec raison que les fanatiques islamistes devaient être soit éliminés, soit enfermés à vie. Leur nuisance absolue ne peut être éradiquée autrement, nous allons en faire l’expérience avec les “djihadistes” de retour de campagne pour l’EI.

Les US , prompts à aller bombarder des populations civiles: Corée, Viêt-Nam, Serbie, Iran, Irak, Lybie, Syrie, pour “défendre ” leurs intérêts économique et seulement ça, pourraient aller déverser un peu de dé-talibaniant orange sur les champs de pavot kaboulis. Mais peut-être ont-ils intérêt à ce que le trafic continue, allez savoir?

reuri

Nos amis us ne sont pas là bas pour gagner, mais pour rester le plus longtemps possible afin d’ engraisser une clique de parasites industriels qui délocalisent leurs productions en Chine par exemple. Ils essaient de faire main basse sur les banques chinoises qui ne voient pas d’un bon œil les éternelles magouilles de wall street. Quand les states foutent la merde en Ukraine ou à Hong Kong, ce n’est pas pour cette escroquerie appelée “démocratie” , mais par intérêt pour le fric. Au fait la cia a enfin trouvé les armes de destruction massive en Irak ? Et les colis à l’anthrax , leurs expéditeurs se trouvent à Langley peut être ?

Winston

90% de l’opium mondial ! Les USA sont sur place et en guerre , pourquoi n’arrosent-ils pas les plantations au défoliant ? Un gros coup au porte-monnaie , rien de tel . Celà dit Trump a entièrement raison de vouloir se retirer , personne n’arrivera à bout de terroristes dispersés dans les montagnes .

Lucie clavijo

Les USA sont noyautes par la drogue et ses trafiquants… Il faudrait un nettoyage mondial coordonné contre la drogue.
On peut toujours rêver.
La politique et la finance ont des liens bien trop étroits avec la corruption.
Et le mondialisme qu’ils prônent n’est pas l’ennemi de la drogue.
Une pensée pour tous les afghans infiltrés en Europe.. Combien de jihadistes et autres talibans ?

Colonel Napoléon de Guerlasse

Exactement la même histoire que le Vietnam. Le problème du Général Petraeus est que l’armée Américaine n’est pas structurée pour appliquer les principes de Galula. De ce que je juge en connaître, l’Armée Française a fait quelques progrès récemment dans ce domaine (OTIAD, plan “Au Contact”). Voir http://www.guerredefrance.fr

Dani de Suisse

exact, comme vient de le rappeler la série sur le Vietnam d’Arte. 18 mois après les Accords de Paris, les Nord Vietnamiens étaient à Saïgon. Et encore, ceux-ci étaient de moins sinistres fripouilles que ne le sont les Talibans. On ne tient pas un pays ayant la configuration démographique et territoriale de l’Afghanistan avec 140’000 hommes. Même 30 divisions n’y auraient pas suffi. Quant à négocier avec un parti qui veut rafler toute la mise, c’est un sauve-qui-peut ou de la naïveté sans bornes. Les lendemains déchanteront.

Stratediplo

Non, le problème est que les Etatsuniens n’ont pas compris que Galula, Trinquier et Château-Jobert traitaient effectivement de contre-insurrection, pas de répression d’une résistance, et nommer des résistants “insurgés” ne change pas la réalité. En Indochine et en Algérie une partie de la population a été soulevée contre l’administration (française) locale mais l’armée était chez elle et en symbiose avec la population (avant insurrection). Les Afghans et les Irakiens ne se sont pas insurgés contre leurs autorités nationales, ils se levés contre une invasion étrangère même si l’occupant a nommé un gouverneur local anglicisant.

Stratediplo

Malheureusement l’Enseignement Militaire Supérieur français a abondé à cette mode de stratèges français méconnus, par cocoricotisme ou pour soigner le retour à l’OTAN, brevetant des dizaines de mémoires d’officiers supérieurs plagiant le contre-sens étatsunien, et sclérosant ainsi la réflexion stratégique française en donnant encore raison au général Paul Vanuxem.

Gaulois réfractaire

Ce sont les étatsuniens qui les avaient mis au pouvoir en 1996. Le diable en rigole encore.

patphil

ficher la paix aux gens, ici et là bas, que les gens se débrouillent , s’ils acceptent de subir, c’est leur problème!
les usa l’ont expérimenté au vietnam ils ont vu l’urss en afghanistan, ils devront partir mais cette fois aussi avec la queue basse, combien de jeunes sacrifiés pour rien?

gélase

“les usa l’ont expérimenté au vietnam” zont pas expérimenté que ça !

lustuc

Ce qui est terrifiant; c’est qu’alors que des pays musulmans sont capables de vaincre urss et usa; nous installons l’islam en occident ! TOUT ! NOUS PERDONS TOUT! et si peu pour le voir ! car, même ce qu’il y avait de positif dans le capitalisme; ce n’est pas l’islam qui va le faire fonctionner et encore moins le poursuivre !

Le Blob

Les ricains feraient mieux de se tirer de là bas et de leur balancer la bombe sur la gueule. Ça aura le mérite d’attenuer les souffrances des futures victimes de ISIS.

Requiem

Les ricains vont pas griller 90% de la production mondiale d’opium. Ils en ont besoin pour camer et faire crever leurs jeunes (surtout les blancs).
Puis Trump doit négocier avec les talibans une invasion de l’Iran au nom des intérêts d’Israel, je veux dire pour apporter la démocratie et le féminisme à ces sales mécréants de chiites.

patphil

isis ? parlez français, on dit l”état islamique

Le Blob

Ce n’est pas un état, certainement pas, et je parle comme je le souhaite sans avoir votre aval.

Lire Aussi