Afghanistan : Trump joue la Peste contre le Choléra

Publié le 13 août 2018 - par - 18 commentaires - 1 244 vues

Résultat de recherche d'images pour "carte talibans afghanistan"

L’État islamique ne désarme pas. Vaincu en Irak et en Syrie, il s’est implanté dans plusieurs zones en Afghanistan, formant des enfants-soldats, les “lions du califat”, pour renforcer ses rangs et semer la terreur dans le pays.

Cette implantation de Daech change la donne. Pour Trump, il ne s’agit plus de vaincre les talibans, mais de chasser l’État islamique d’Afghanistan et de négocier une sortie du conflit avec les insurgés. Une partie difficile.

Un conflit sans fin, où les armées occidentales se sont enlisées depuis 2001 en voulant mener une guerre contre le terrorisme après les attentats du 11 septembre.

Pour les Américains, le bourbier afghan dure depuis 17 ans, avec le succès que l’on connaît : les talibans contrôlent 70 % du territoire et si les Américains retiraient en totalité leurs dernières troupes, Kaboul tomberait comme un fruit mûr.

Totalement corrompue, infiltrée et peu motivée, l’armée afghane ne fait pas le poids face à des talibans déterminés. Les désertions sont quotidiennes.

Les talibans sont des guerriers pachtouns, maîtres chez eux et qui entendent réinstaurer la charia dans tout le pays, comme c’était le cas avant 2001.

Il est vrai que le gouvernement corrompu ne subsiste que grâce au soutien financier et militaire des États-Unis.

Par conséquent, négocier avec les talibans, c’est pactiser avec le Diable, mais Trump “joue la peste contre le choléra”, comme le dit Patrick Saint-Paul dans le Figaro. La priorité étant de chasser l’État islamique d’Afghanistan, devenu la base arrière de l’organisation terroriste.

Pour l’instant, c’est l’imbroglio le plus complet.

Trois belligérants s’affrontent. Les combattants de l’EI, les talibans et les forces régulières afghanes, soutenues par les troupes occidentales restées sur place.

Pour en sortir, Trump a donc fait le choix de pourparlers entre diplomates américains et émissaires talibans au Qatar. Une première.

La lassitude des combattants des deux bords, armée régulière et insurgés, pousse au dialogue après 15 ans de guerre civile sans issue.

Les talibans, jusqu’à présent, exigeaient le départ des troupes américaines avant toute négociation avec le pouvoir central.

Mais aujourd’hui, ils semblent accepter le maintien des Américains pour combattre Daech.

Ensuite, ils refusent de négocier avec un régime corrompu qui ne tient que par la volonté des Occidentaux.

Mais seul un gouvernement de coalition pourrait réconcilier toutes les parties et satisfaire tous les groupes ethniques du pays.

Trump n’est pas au bout de ses peines.

Liquider l’État islamique, dans un premier temps, et ensuite réconcilier toutes les parties après 40 années de guerre, voilà un pari loin d’être gagné.

Un motif de satisfaction, néanmoins, dans ce conflit sans fin :

200 combattants de l’EI se sont rendus aux forces gouvernementales dans le nord du pays.

La raison ?

Attaquées et malmenées par les talibans, les troupes de Daech ont préféré se rendre aux forces afghanes pour avoir la vie sauve plutôt que de tomber aux mains des talibans…

Cette reddition discrédite totalement Daech dont les combattants sont censés combattre jusqu’à la mort.

Et cette défaite est le plus lourd revers subi par l’EI en Afghanistan.

Il est évident que la paix n’est pas pour demain.

Jacques Guillemain

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Clamp

L’idéal serait d’entretenir le feu jusqu’à ce qu’ils s’entretuent tous jusqu’au dernier, empêcher les uns de prendre le dessus définitivement sur les autres pour maintenir le combat. Bon, j’admets, ça pousse le cynisme jusqu’à l’extrême, mais honnêtement, le monde a vraiment besoin de se débarrasser de ces deux factions et c’est pas la peine d’essayer la philo pour les convaincre de se calmer. Qu’est-ce qui reste. Les soldats de l’EI, des mercenaires, se rendent devant les souchiens locaux, logi

butterworth

pays multiethnique DONC MULTIS PROBLEMES chiites sunnites LA FRANCE EN MARCHE soudanais contre afghans lesquels???http://www.forumfed.org/libdocs/Federations/V1afgh-af-Weera-f.pdf

reuri

Le merdier voulu par les cons de bush-clinton-blair (quand on pense que ces 3 cons sont toujours en liberté, ça donne la gerbe, sans oublier les vermines sarkozy-cameron) et cie , n’a jamais été de combattre le terrorisme, mais de le répandre à grand coups de drones, printemps arabes, “migrants” .
De toutes façons les USA deviennent un trou à merde tiers-mondiste : pendant que les rastaquouères envahissent le pays , les blancs sont envoyés se faire tuer au proche orient ou ailleurs, bravo !

patphil

qu’on laisse la défense de l’afghanistan aux afghans, comme du mali aux maliens (voir et revoir le film timbouctou) etc. et que nos forces armées s’occupent de nous épargner d’être égorgés

Dupond

@patphil
+10000000000000000000000000000

Joël

“L’État islamique ne désarme pas. Vaincu en Irak et en Syrie…” Pas tout-à-fait d’après l’ONU : http://www.fdesouche.com/1059665-plus-de-20-000-combattants-de-lei-encore-en-irak-et-en-syrie-onu
Quant à l’Afghanistan, on s’en fout, qu’on les laisse se démerder entre eux, ce ne sont pas nos oignons. Il faut juste veiller à ce qu’ils ne s’exportent pas.

Paskal

Que l’Afghanistan soit une base terroriste, on ne s’en fout pas. Si les talibans ont le dessus, ce sera une base terroriste régionale, au moins pour le “Pakistan” ; une base terroriste mondiale si c’est Daesh. Après, on peut dire que de deux maux, il faut choisir le moindre.

Antitotalitaire

Maintenant peux comprendre que Trump ait une stratégie du diviser pour régner.
Les talibans et daech sont des forces sunnites tout comme Al-Qaïda et il peut jouer sur les antagonismes.
De l’autre côté de dossier iranien est une perte de temps, car l’origine des mollahs finira bien par tomber tout seul, il y a déjà des signaux de lassitude dans la société iranienne qui est une société beaucoup plus évoluée que la société afghane ou arabe.

Antitotalitaire

Chiite ou sunnite l’islam reste l’islam cependant Trump commet peut-être une erreur avec l’Iran qui n’envoie pas de terroristes en Occident ni d’égorgeurs. Jusque-là il avait plutôt fait un sans-faute.
Ce ne sont pas les Iraniens qui menacent Israël mais les mollahs utilisent un dérivatif uniquement pour conserver leur pouvoir comme leurs frères ennemis saoudiens.
Il faut d’abord écraser le fanatisme sunnite, wahabite salafiste ou des frères musulmans taliban pour que tout l’islam recule.

myrtille

Guerre sans fin Islamistes contre islamistes contre islamistes, tous trois alliés des américains au départ. C’est ça le monde de paix et de tolérance que nous promettent les musulmans une fois tous les mécréants éliminés, avec l’aide des américains.

bandemou

La Paix américaine? Tu veux dire la guerre des riches contre tous pour que rien ne change, les riches dominent les pauvres dont l’horizon est l’obésité et la télévision

reuri

Ça ne durera pas car pour remercier ces cons d’américains sacrifiés depuis 45, les cosmopolites font tout pour génocider les blancs de ce pays. Donc moins de blancs = ruine et plus les moyens d’entretenir les pays du proche orient et l’otan (les temps sont durs).
A moins que les américains de souche européenne ne déportent les rastaquouères et autres assos financées par les crapules type soros, le pays est fini ce n’est qu’une question de temps.

Dominique Martin

Et qui avait des ristournes : Obama , Jon McCain , W, Mme Clinton et sa famille, le sénateur Scumer , la sénatrice Feinstein de Californie , Comey et autres figures déjà connues.

On vient de découvrir que le cinois qui conduisait l’auto de la sénatrice était un espion. Non.Il surveillait Feinstein pour qu’elle espionne comme il faut .

Avec Macron…..c’est idem !

Dominique Martin

Trump a compris ceci : l’argent est le nerf de la guerre et de tout .
Coupez les ressources monétaires et pétrolières à Isis et ils tombent .

Spipou

Les zones marquées “faible activité de Daesh”, ce ne sont pas les zones qui étaient autrefois tenues par le Commandant Massoud ?

Paskal

Le commandant Massoud contrôlait surtout les régions de son ethnie tadjik.

danny

La zone qui était tenue par Massoud est la tache blanche sur la carte marquée Panjschir.
Ce qui veut dire que c’est une zone relativement sûre.

Lire Aussi