1

AFP : Agence Facebook Presse

L’URSS avait sa police politique. Facebook a l’AFP !
L’Agence France Presse dépend de l’argent public à hauteur de 115 millions d’euros sur un total de plus de 300 millions d’euros. En dehors de nos impôts, l’agence passe des partenariats privés, comme avec Facebook.
Une manne financière pour jouer le rôle peu glorieux de gardien de la bien-pensance sur ce réseau social.

L’AFP, au service de Facebook, vient ainsi de mettre au pilori la généticienne Alexandra Henrion-Caude lors de son passage sur TV Libertés. Il appartient à la scientifique de réfuter les accusations assénées et de dénoncer ce qui vire au harcèlement personnel et à la stigmatisation.
L’agent de l’AFP, dans son élan guerrier, attaque aussi TV Libertés en exprimant une opinion subjective, partisane, militante qui s’oppose au statut d’un média qui professe une information neutre et factuelle.

Demain, la presse alternative devra reconstruire une éthique et une déontologie du journalisme. La charte de Munich de 1971 (le serment d’Hippocrate du journalisme) sera remise à l’honneur et non bafouée. Vaste projet !

Martial Bild
Directeur général TV Libertés