Afrique : 60 ans d’indépendance, chaos généralisé, progression islamiste

Publié le 13 mai 2019 - par - 157 commentaires
Share
Résultat de recherche d'images pour "photo barkhane"
.
En 1960, une femme occidentale pouvait traverser seule toute l’Afrique avec un sac à dos, en toute sécurité. L’Afrique était le continent le plus prometteur, par ses ressources naturelles immenses.
.
L’œuvre colonisatrice, que tant d’ignares dénigrent ou condamnent, avait permis un bond en avant de 1 000 ans à des millions d’Africains. De tout cela il ne reste rien.
.
Près de 60 ans après l’indépendance, l’Afrique sombre dans une insécurité dramatique et retourne à ses démons à grande vitesse.
.
Dans certains pays, il n’y a plus d’État. Dans la plupart des autres ,la corruption généralisée interdit tout développement. Les coups d’État et les guerres ont ravagé le continent, engloutissant toute l’aide internationale reçue.
.
Les islamistes gagnent du terrain chaque jour et nos 4 500 soldats de l’opération Barkhane ont bien du mal à surveiller un territoire grand comme l’Europe. (Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger et Tchad)
.
Quant aux 10 000 Casques bleus présents, ils sont inefficaces.
.
Nos soldats sont désespérément seuls, abandonnés par l’Europe. 28 d’entre eux sont tombés en opération depuis 2013. Mais sans eux, la situation serait pire.
.
L’aide logistique américaine n’est pas négligeable, notamment avec les drones et les satellites,  mais les Américains ne s’impliquent pas directement sur le terrain.
.
En 2013, l’opération Serval, magnifiquement menée, avait chassé les islamistes de Tombouctou et Gao, au Mali. Ils sont de retour et on ne compte plus les groupes terroristes qui ont fait allégeance à Al Qaïda ou à l’État Islamique.
.
Au Sahel, les gouvernements ne contrôlent plus que les capitales.
.
Le jihad gagne le Sud, comme on l’a vu au Bénin. Le Togo est menacé.
.
On attend toujours la force opérationnelle du G5, constituée d’éléments des cinq pays du Sahel. Mais la formation n’avance pas. Et sans l’encadrement français, les troupes gouvernementales africaines ne valent rien, à part les troupes tchadiennes composées de redoutables guerriers toubous.
.
Voilà où en est l’Afrique après 70 ans d’indépendance. Au bord du chaos généralisé. C’est beau la liberté !!
.
Jacques Guillemain.
Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Nicou

une seule conclusion « chacun chez soi et les vaches seront bien gardées »