Agression de Caroline Fourest : intox ou réalité ?

Je ne fais pas partie de ceux qui se réjouissent de l’agression dont aurait été victime Caroline Fourest au motif que ce serait l’arroseur arrosé puisqu’elle-même milite depuis des années pour interdire les débats qui ne lui conviennent pas. On évoquera par exemple Caroline Fourest manifestant aux côtés d’Houria Bouteldja pour demander l’interdiction de nos Assises sur l’islamisation de nos pays.

Je ne fais pas non plus partie de ceux qui disent qu’après tout l’ambassadeur des Etats-Unis tué la semaine dernière aurait péri par où il aurait péché, puisqu’il aurait fait partie des soutiens actifs des rebelles libyens, trouvant toutes les excuses possibles aux islamistes.

Je ne fais pas non plus partie de ceux qui disent « bien fait pour lui » à propos de l’enseignant de Bordeaux molesté et frappé la semaine dernière au motif que cetimbécile heureux vouerait une haine farouche à notre héritage chrétien et aurait un amour immodéré pour les tenants de l’islam.

Je ne peux  tenir ce discours parce que je ne peux me réjouir de l’existence de  la barbarie islamique. Me réjouir de voir bafoués la liberté d’expression et le respect de la vie au nom d’un Dieu et d’un prophète imaginés par des malades mentaux désireux d’imposer leur névrose de pouvoir et de haine de la vie n’est pas possible, n’est pas pensable, tout simplement.

Alors, si je suis capable de dire « Bon débarras » quand meurt, « naturellement », unAounit, si je serais capable de dire la même chose pour la mort « naturelle » de ces islamo-collabos qui nous entourent  et nous entraînent vers la dhimmitude, jamais, au grand jamais, je ne me réjouirais de voir appliqué à qui que ce soit, fût-ce aux ennemis de la France et de la liberté  des tortures et des traitements indignes d’un être humain. Quand des islamistes sodomisent et torturent à mort un ambassadeur américain, ils tentent de nous imposer leur fonctionnement et s’en réjouir serait accepter leur monstruosité, ce serait se mettre à leur niveau.   Quand des islamistes empêchent une Caroline Fourest de parler -si cela est vrai, mais c’est une autre histoire-  ils tentent d’imposer à la France entière leur diktat, leurs normes, leur interdit du blasphème et leur haine de la liberté d’expression. S’en réjouir serait se mettre à leur niveau. Quand un élève insulte et frappe un professeur parce qu’il n’est pas d’accord avec ce qu’il enseigne sur sa religion ou son pays d’origine, il tente d’imposer par la violence  à tous les professeurs le silence ou la dhimmitude. S’en rejouir serait se mettre à son niveau.

Nous sommes, nous héritiers des Lumières, de Voltaire et d’une civilisation humaniste trop grands pour nous abaisser à cela.

Cerise sur le gâteau, nous connaissons trop les ennemis de la laïcité et de la liberté d’expression pour nous faire des illusions.

Quelle est la probabilité pour qu’une Caroline Fourest apparaisse pour une victime des islamistes, elle qui depuis des années  prêche urbi et orbi pour l’acceptation de l’islam et de ses pratiques barbares ?

Elle qui est allée jusqu’à aller faire la leçon aux Suisses coupables de ne pas vouloir de minarets chez eux ?

Elle qui s’est laissé aller à  attaquer avec une haine suspecte Riposte laïque pour cause d’islamophobie ?

Elle qui a traîné dans la boue les organisateurs de l’Apéro saucisson-pinard et des Assises sur l’islamisation ?

Elle qui fait partie de la fondation Anna Lindh qui travaille en synergie avec l’OCI (Organisation de la Conférence Islamique) et prône le dialogue interculturel entre autres trahisons mises à jour par Bat Ye’or dans uneinterview à lire absolument.

La réponse est simple : aucune.

Fourest n’est ni laïque ni républicaine, c’est une islamo-collabo.

Elle ne peut donc pas avoir été prise à partie par ceux dont elle est l’égérie et qui ont intérêt à ce qu’elle le demeure.

Alors ?

Alors je parierais fortement pour une opération d’intox, une cynique manipulation de celle qui voit, comme ses amis de Parti de Gauche, le vent tourner.

Le vent tourne, parce que les islamistes précipitent les choses, que l‘arrogancemusulmane et les revendications communautaristes prennent un développement tel que le Français moyen ouvre les yeux et ne se laisse plus prendre aux discours trompeurs.

Panique à bord dans le landerneau islamo-collabo. Les musulmans qui pratiquent la takkia depuis des lustres craignent de voir réduits à néant tous leurs efforts. Les gauchistes pro-islam se rendent compte que leur position n’est plus tenable et qu’ils vont perdre peu à peu les derniers électeurs qui portaient des œillères, au moment où les musulmans ne sont pas encore suffisamment nombreux en France pour remplacer les premiers.

Alors… je verrais bien un petit complot destiné à faire passer Fourest pour ce qu’elle n’est pas, une victime d’une poignée d’extrémistes islamistes, afin de lui permettre, en victime irréprochable de continuer à dire du bien de l’islam.

Elle reprendrait la main et sa place de  laïque de référence, permettant au système des dhimmis de respirer et aux islamistes de continuer à prospérer, imposant chaque jour à davantage de musulmans l’obligation d’appliquer stricto sensu les enseignements coraniques avec la bénédiction de nos élites politiques et médiatiques.

Vraisemblable, non ?

P.S. Pour une bonne tranche de rigolade, lire ici….

Christine Tasin

http://christinetasin.over-blog.fr/article-agression-de-caroline-fourest-intox-ou-realite-110172591.html

image_pdf
0
0