1

Agression de Salman Rushdie : le traitement de la presse de gauche hollandaise…

Parmi les tâches que se propose d’effectuer le site the religionofpeace.com, il y a celle de référencer  les attentats commis partout dans le monde au nom du miséricordieux et de la religion de paix et d’amour. Le (ou l’un des ?) tout(s) dernier(s) en date implique une célébrité, l’écrivain Salman Rushdie. Pour la petite histoire, ainsi que pour la grande, le site nous indique, à la date du 13 août 2022,  41 960 attaques terroristes commises dans le monde au nom de l’islam,  impliquant des morts, depuis les fameuses attaques du 11/09, comme cela déjà a été rappelé ici. 
C’est  au hasard de mes consultations de journaux en ligne que j’appris l’agression contre Salman Rushdie. C’est également le hasard qui décida de l’orientation du premier journal en question : le quotidien de gauche néerlandais Volkskrant. Ce qui m’estomaqua d’emblée, c’étaient ces deux sujets a priori sans lien, mais pratiquement côte à côte : l’un relatant l’agression contre l’écrivain, l’autre ayant pour sujet les perquisitions du domicile de Trump, qu’il s’agit de toute évidence, et dans l’urgence, de rendre inéligible, de préférence avant les prochaines élections. Le titre du papier dit tout : « Entraînés par Trump, les Républicains sèment la division, un mauvais signe pour la démocratie ».
Manifestement, la tentative d’égorgement d’un écrivain blasphémateur sur le sol américain par un Américain musulman aux racines libanaises ne constitue donc pas un  mauvais signe pour la démocratie sinon ce grand journal de gauche nous aurait prévenusOn notera au passage que diviser est toujours une atteinte à la démocratie, mais   soustraire jamais, comme soustraire par exemple un coffre-fort à la justice de la République, n’est-ce pas M. Benalla ? (On passe la grotesque passivité administrative). Certes, soustraire n’est pas diviser…  
L’abyssale sottise de gauche me rend sombre et pessimiste. Cette colossale force d’inertie idéologique entraîne déjà l’occident dans l’abîme, pour preuve, la tentative de meurtre d’un écrivain sur le sol américain au nom d’anciens écrits, et qui ne constitue nulle part un danger pour la démocratie.  Je savais qu’il allait manquer à la gauche, le Donald. En quoi nous entraîne-t-elle dans l’abîme ? En ce que la porte est grande ouverte en Occident pour une religion en plein et libre essor démographique, au moment où aucune ne s’ouvre en terre d’islam pour ce qui n’est pas islamique : il y a une absence totale de la plus élémentaire réciprocité. 
On doit cet inconcevable tapis rouge à l’islam à des élites occidentales  qui n’en sont plus depuis 70 ans , droite-gauche malheureusement confondues : pour elles il est beaucoup plus simple de s’inscrire dans le court terme, s’en remettant au clientélisme électoral et se foutant comme de l’an quarante du destin de sa progéniture. Après nous le déluge. Un appel au meurtre décrété par le dirigeant d’un pays musulman, plus de trois décennies auparavant, vient ainsi de faire l’objet d’une tentative de la part d’un type qui n’était pas même né au moment de sa promulgation, au titre d’une règle dite religieuse : quid d’un quelconque danger pour la démocratie ? L’industrie de l’emballage avait commis cette invention présentée comme révolutionnaire : un emballage plastique indéformable reprenant toujours sa forme initiale. Je suis sûr que vous avez déjà été confronté à cette calamité à un moment ou un autre.
En dehors de l’indécrottable inutilité de cet exploit technologique, plus particulièrement au moment de fourrer l’emballage à la poubelle, l’industrie de l’emballage avait été, sans le savoir, précédée par les idéologues. Vous pensiez avoir fait le job, emballé c’est pesé, vous vous échinez à vouloir persuader, pas même un argumentaire, juste l’énoncé de quelques lapalissades élémentaires, au nombre desquelles par exemple cette absence de la plus élémentaire réciprocité, et vous vous rendez compte que les cervelles reprennent immanquablement leur forme initiale, quoi que vous fassiez.  Fonce, troupeau d’éléphants en cette république de porcelaine ! Et vise bien le fondement de ces autruches trop occupées à fouiller, la tête dans le sable et le cul en l’air, les poubelles de Trump pour la sauvegarde de la démocratie. Et surtout, foutez la paix aux musulmans ! Laissez se faire égorger sur une scène ou décapiter devant leur école les blasphémateurs : et ne venez pas nous souffler par dessus le marché que ce serait dangereux pour la démocratie !
Silvio Molenaar