Agression d’une famille cambodgienne à Vaulx-en-Velin : je me demande quelle est l’origine des coupables…

Publié le 1 décembre 2011 - par - 3 564 vues
Share

Un article du Progrès de Lyon du 30/11/2011.

http://www.leprogres.fr/rhone/2011/11/30/agresses-dans-leur-quartier-a-cause-de-leur-passion-pour-les-mangas

Dans l’édition internet de mercredi dernier, le journal Le Progrès relate l’histoire terrible que vit une famille d’origine Cambodgienne.
Au préalable, j’avertis les personnes ayant déjà lu la Faute du Bobo Jocelyn qu’il ne s’agit pas ici d’un copier-coller du dernier livre de Riposte Laïque mais d’une histoire vraie.
Donc l’article relate l’histoire d’une famille asiatique installée depuis 17 ans dans la ville islamisée de Vaulx-en-Velin. Les enfants de cette famille sont fans de mangas et s’habillent en conséquence. Leur look ne collant pas aux désidératas et aux traditions vestimentaires des « nouveaux habitants » ils ont commencé à être insultés, harcelés, menacés.
Résistant à ces pressions, cette famille n’a pas renié sa passion pour les mangas. Cette indépendance d’esprit, ce courage étant insupportable à la « nouvelle population », la violence est montée d’un cran. Les deux ados et leur mère, trois fois de suite, ont été tabassés, gazés, traités de « sales chinetoques », sommé de rentrer dans leur pays.
La police ayant arrêté et relâché deux des jeunes, des menaces de morts explicites ont été exprimées, et le soir même une balle traversait les volets de la cuisine et quelques dizaines d’individus armés de battes de baseball, de clubs de golf et d’une arme à feu étaient dehors prêts pour la curée.
Cette histoire est banale et s’il n’y avait pas cet élément insolite de l’univers manga, je ne pense pas qu’il y aurait eu un article sur ces événements. Lorsque je l’ai lu il y avait déjà quelques commentaires dont un début de débat sur « faut pas amalgamer » « qu’est ce que vous sous-entendez ?», etc.
J’envoie alors le commentaire suivant :
« Cette famille Asiatique a du cran. Quant aux agresseurs tout le monde a compris de qui il s’agissait. Jusqu’à quand cela va t-il durer ? »
Quelques minutes plus tard, je reçois le mail suivant d’un modérateur du Progrès :
Votre commentaire sur « Agressés dans leur quartier à cause de leur passion pour les mangas » a été rejeté par un modérateur.
Raison invoquée : « tout le monde a compris de qui il s’agissait » : allégations qui constituent une incitation à la haine raciale et une stigmatisation »
J’espère que ce zélé collaborateur du Progrès ne va pas me dénoncer à SOS Racisme, au MRAP et à la LDH.
En tout cas l’article annonce que trois ou quatre des agresseurs sont convoqués au tribunal le 13 décembre. Étant Lyonnais je vais prendre un congé et je vais m’y rendre pour vérifier mes « allégations » sur les origines ethniques des agresseurs. Si je me suis trompé, je « fermerai ma gueule » quelque temps pour me punir. Par contre si mon hypothèse est vérifiée, faites moi confiance pour vous révéler et faire connaitre au plus grand nombre les prénoms et pédigrées de ces « mangatophobes ».
Florian Pipantere

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.