Agression homophobe : la grossière manipulation du Nouvel Observateur

Publié le 11 avril 2013 - par - 3 122 vues
Share

Wilfred de Bruijn, tabassé à paris lors d’une agression homophobe, donne beaucoup d’interviews en ce moment, et FDesouche consacre une excellent dossier sur la question.

De manière ambiguë, Wilfred reconnaît qu’il n’a pas été agressé par… Frigide Barjot ! Mais il dénonce la responsabilité des politiques UMP, de Frigide Barjot et de l’Église catholique, ce qui revient de manière presque obsessionnelle dans ses propos.

Jamais au grand jamais, il n’émet l’hypothèse que son agression pourrait être un simple crime perpétré par de la racaille dans un quartier chaud. De la part d’un jeune homme qui semble par ailleurs intelligent et cultivé, c’est lamentable. Certes, les agresseurs sont à ce jour inconnus. Mais on nous a fait le coup tellement de fois avec les « méchants fascistes » de la « méchante extrême-droite » ! Chaque fois qu’il y a une agression, ce sont toujours les méchants fascistes de la méchante extrême-droite. De Carpentras à Mohamed Merah, les médias savent faire…

(Lire les vidéos sur FDesouche)

http://www.fdesouche.com/363476-agression-homophobe-ils-ont-frappe-ma-tete-comme-un-ballon-de-foot

L’histoire ne s’arrête pas là. A l’heure où nous écrivons, nous découvrons un retentissant « J’accuse », rédigé par un jeune étudiant gay, Axel Sannino, contributeur du Nouvel Observateur Le Plus,  où tout y passe, mais jamais, précisément, le climat d’insécurité savamment entretenu dans notre pays depuis des décennies d’incompétence et de complaisance politiques. Axel Sannino, accuse 1) Frigide Barjot, 2) le gouvernement, 3) les députés UMP, 4) Civitas, mais jamais au grand jamais la racaille, l’insécurité et la dérive affreuse du tristement célèbre 19° arrondissement de Paris.

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/812992-wilfred-victime-d-une-agression-homophobe-j-accuse-ma-france-malade.html

On notera notamment cette phrase extrêmement ambiguë d’Axel Sannino :

J’accuse notre gouvernement de laisser faire de tels actes de barbarie dans notre pays. Alors messieurs, au lieu de chercher à cacher vos comptes bancaires, vous feriez mieux de vous soucier un peu plus de votre peuple, qui, d’un côté crie sa rage à coup de poings, et de l’autre agonise, dans le parfait anonymat.

De qui parle-t-il lorsqu’il évoque ceux qui crient leur rage à coups de poings… tout en condamnant les coups de poings sur Wilfred ? Il existerait des coups de poings légitimes ? Lesquels, selon Sannino ? Ceux des nervis gauchistes qui agressent les patriotes ? Ceux des racailles qui agressent les honnêtes gens sous prétexte qu’ils (les racailles) seraient stigmatisés ?

Ou bien des coups de poings donnés par les honnêtes gens ? Mais les honnêtes gens ne donnent pas de coups de poings. Comprenne qui pourra…

Mireille Greschter

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.