Agriculteurs couillonnés sur les prix agricoles : Ah ! la vache Le Foll !

Publié le 8 août 2015 - par - 5 commentaires
Share
lefollpaysansColère et grogne sont toujours là. Depuis vendredi matin, une centaine d’agriculteurs bloquent les accès du siège social du groupe de grande distribution Casino à Saint-Etienne (Loire), empêchant les salariés d’accéder au site. Dans la Loire, comme dans d’autres régions de France, les paysans n’ont pas apprécié d’avoir été « couillonnés » par les industriels laitiers, par la grande distribution, qui avaient pris de sérieux engagements pour les prix du lait, engagements pour lesquels Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, s’était porté garant, en « pérorant » dans les médias nationaux.
AV AGRI 2
 Tracteurs, banderoles et slogans pour une opération « commando » réussie.
av agr 2

Dès 7 h, le siège du groupe Casino a été bloqué par une centaine d’agriculteurs.

Dans une France où tout va mal, surtout pour les patriotes qui travaillent dur   (http://ripostelaique.com/enquete-les-dessous-de-la-guerre-du-lait-qui-couve-en-france.html), dans une France en plein désarroi, où nos paysans se suicident pour échapper aux huissiers, dans une France où des intégristes Egyptiens utilisent le Pays comme base arrière, dans une France où les projets de mosquées ou de centres cultuels musulmans intégristes se multiplient et dans une Ardèche où le maire d’Annonay interdit l’islamiste intégriste Omar Erkat,  dans une France où les entreprises licencient à tour de bras, où le groupe Aoste ferme son usine « Calixte » à Boffres en Ardèche, dans une France où peu d’entreprises innovent, créent des emplois et beaucoup disparaissent , les paysans sont abandonnés par l’Etat et par les collectivités départementales ou régionales, qui préfèrent financer les familles musulmanes ou des constructions de mosquées. Ou encore des études coûteuses sur « l’intégration », ou distribuer des aides aux pays Arabes ou Africains, les agriculteurs de France se suicident en masse (http://suite101.fr/article/agriculture-et-gendarmerie-metiers-ou-il-y-a-le-plus-de-suicide-a35389). D’un côté les chiffres officiels de la MSA ou du ministère de l’Agriculture qui s’accordent sur un suicide par jour en agriculture. De l’autre, les estimations officieuses des syndicalistes qui évaluent le nombre de suicides de paysans à trois par jour en France.

Des banderoles « Pas de pays sans paysans »

La raison de cette colère ? Après la série de réunions d’urgence et d’accords survenus fin juillet, dont le ministre Le Foll s’est porté garant, pour relever le prix du bœuf, du porc et du lait, les agriculteurs reprochent à cette grande enseigne de ne pas respecter ses engagements. Ils l’accusent aussi de ne pas privilégier l’origine France des produits. C’est pourquoi ils ont bloqué les 11 accès au siège du groupe avec leurs tracteurs, à l’appel de la FDSEA et des Jeunes Agriculteurs (JA) de la Loire, dès 7 heures du matin.

 

Devant l’entrée principale, ils ont placé une banderole, tendue entre une fourche de tracteur et un poteau, pour exiger le « respect des engagements » de la grande distribution. Une autre banderole blanche indiquait « pas de pays sans paysans ». Après une brève entrevue au siège du groupe, les manifestants ont quitté les lieux sans incident, en début d’après midi.

Deux autres sites sensibles bloqués

 

Auparavant, ils avaient bloqué deux importantes centrales d’expédition du groupe, à Andrézieux-Bouthéon et à Saint-Bonnet-les-Oules, dans la Loire, en y déversant pneus, gravats et fumier. Ils ont aussi bloqué dans la foulée un Casino Drive tout proche, à la Fouillouse.

 

En Charente-Maritime aussi, Casino a été pris pour cible. Une dizaine d’agriculteurs des JA se sont rendus dans un Leader Price (une enseigne du groupe Casino) pour vérifier l’origine de certains produits. Ils ont « confisqué » des denrées d’origine étrangère, comme des packs de lait venant de Belgique, qu’ils ont chargés dans des camionnettes pour, selon eux, « les remettre en dons à la Banque alimentaire ».

Lactalis, premier groupe laitier mondial (créé en 1933 à Laval) pourrait être la cible des paysans durant les prochaines semaines, car rien ne va plus entre l’industriel de Laval et la plupart des agriculteurs français, qui estiment travailler à perte. Pendant ce temps, le géant du lait continue d’ouvrir des usines de transformation à travers le monde, de la Russie à l’Egypte, de l’Italie au Kazakhstan.

 

Francis GRUZELLE

Carte de Presse 55411
Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
saintpol

Soutenons les éleveurs et agriculteurs…C’est peut-être l’étincelle pour le véritable changement et un soulèvement général National ! ! ! ! ! ! ! !

MF

Hélas ça semble bien être une question de politique plus globale que le gouvernement feint d’ignorer. C’est un échec des fausses promesses de l’UE et le carnage volontaire de la politique du libre échange. Nous avons de véritables assassins au gouvernement.

Filochard

Sont bien trop gentils ces agriculteurs, ils devraient coodonner un blocus intégral de toute la France pendant une semaine voir 2 , là les fantoches du gouvernement , commenceraient à se poser des questions. Mais faire un petit blocage par ci ou un atre par là ne rime à rien

Olivier

il serait temps que le monde paysan se bouge bien davantage, en développant la vente en direct, ou en changeant de modèle de production…petites productions rentables et locales.
Pour les suicides : parfois les années de récoltes ou de vêlages sont si compliqués que l’argent ne rentre pas, le désespoir arrive alors. N’importe qui peut sur un cou de tête vouloir ne finir…et en pleine campagne isolée, à qui parler de ses malheurs…?
Nos fonctionnaires ne comprendront jamais cela.

bevaux

Leurs femmes font leurs course dans les grandes surface vous êtes des guignoles, j’en connais qui travaillaient dans le privé et ont quitté.Motif: salaire pas assez élevé.Ils reprennent la ferme du papa. Vous oubliez de dire quand vous vendez vos bêtes en hallal c’est 40cts du Kg en plus, moyenne de la bête 600Kgx0.40= 240€ A QUAND DES TRACTEURS FRANÇAIS