Aid : Cazeneuve a franchi de nouvelles étapes dans la lèche-baboucherie…

egorgmoutonRiposte Laïque : Nos lecteurs te connaissent comme président de Vigilance Halal, mais peux-tu te présenter à eux de manière plus complète ?
Alain de Peretti : Je suis vétérinaire à la retraite, ayant exercé en libéral à la campagne et ayant pratiqué l’inspection sanitaire en abattoir. Cela a contribué bien sûr à la création de Vigilance Halal car le vétérinaire est au carrefour de la protection de l’animal et du consommateur. Mais je suis également un ancien militant politique, retiré du combat électoral auquel je ne crois plus.
Je crois par contre à un travail de fond sur les idées et concepts, ce sont eux qui mènent le monde…
Je précise d’ailleurs que VH est parfaitement « apolitique » au sens où nous ne sommes inféodés à aucun parti politique. Notre action est au service de tous ceux qui veulent s’en saisir dans le cadre du « bien commun ». Curieusement, je n’ai encore jamais été sollicité par des élus PS, Front de Gauche ou Ecolos ! Qu’ils sachent que je suis à leur disposition
Riposte Laïque : Quels sont les objectifs de Vigilance Halal ?
Alain de Peretti : Les objectifs de Vigilance Halal sont multiples et se sont étendus avec le temps. Nous avons tout d’abord voulu œuvrer pour une large information publique du scandale, que ce soit sur la souffrance animale que génère l’abattage halal mais aussi (et nous sommes les seuls…) sur le danger sanitaire. Sans parler des circuits financiers opaques qui l’entourent. Nous avons organisé pour cela les Etats Généraux du halal à Paris avec des intervenants de qualité et de tous horizons. Tout cela, dans un premier temps, en vue d’obtenir un étiquetage informatif du mode d’abattage mais plus outre pour une interdiction pure et simple.
En effet, contrairement à ce qu’on veut faire gober au bon peuple, le halal n’est pas une tradition culinaire exotique comme la cuisine chinoise ou mexicaine, mais un corpus idéologique et juridique réglant tous les aspects de la vie. Et c’est là que nous avons été amenés à élargir notre réflexion sur un fait essentiel : le halal est ce qui est licite (légal) selon une loi totalement inacceptable qui est la sharia. Et vos lecteurs connaissent parfaitement nombre d’autres prescriptions de la sharia ! La nourriture halal n’est que le cheval de Troie de l’islamisation de la société et de la réislamisation des musulmans en voie d’assimilation (cf. Gilles Kepel ou Malika Sorel).
Pour atteindre ces objectifs, notre action s’appuie sur des actions en justice rendues possibles par le fait que les pouvoirs publics n’hésitent pas à bafouer lois, règlements et normes pour faciliter la propagation d’us et coutumes venus d’ailleurs. Nous avons la naïveté de croire que nous sommes encore dans un Etat de droit. Autant dire que notre avocat, Maitre Yon, a beaucoup de travail…
Nous menons également un gros travail scientifique avec le Dr Thillier, expert européen indépendant en sécurité sanitaire et spécialiste des maladies à prions, qui est notre conseiller, afin de démontrer que notre action doit tout à la science et à la raison qui sont quand même une des caractéristiques fondamentales de notre civilisation.
Enfin, notre action d‘information du public continue, je me déplace dans toute la France pour des conférences, nous éditons des livres, des outils militants et des documents informatifs téléchargeables sur notre site http://vigilancehallal.com.
Pour résumer, notre action, basée sur la protection et le respect des animaux et du consommateur, ainsi que sur le respect de la neutralité laïque de l’alimentation sous tend un combat civilisationnel fondamental.
Riposte Laïque : Renvoies-tu dos à dos le halal et le casher ?
Alain de Peretti : Absolument pas, car, si les techniques d’abattage sont quasi identiques donc également blâmables, le casher représente moins de 1% de la viande au lieu des plus de 60%, en expansion continue, du halal. Le philosophe Olivier Rey démontre d’ailleurs avec brio qu’une chose change de nature lorsqu’elle change de taille : nous y sommes ! De plus, le casher est présent depuis des siècles et n’a jamais exercé de pression communautaire, les circuits financiers en sont beaucoup plus transparents, et enfin il n’y a pas dans le casher cette exaltation sanguinaire, cette « liturgie du sang » et de la souffrance que l’on voit dans le halal. Notons d’ailleurs au passage que le christianisme a résolu une fois pour toute cette « violence mimétique » (cf. René Girard) par le sacrifice non sanglant de l’eucharistie.
Ceux qui veulent à toute force faire un parallèle sont, comme je les appelle, adeptes du pâté d’alouette dont la recette provençale bien connue est un cheval plus une alouette. Ceux qui font ce parallèle y trouvent souvent un prétexte pour ne rien faire.
Riposte Laïque : Souhaitez-vous, comme en Suisse, que l’abattage rituel soit interdit ?
Alain de Peretti : Bien sûr, et je rappelle qu’en Suisse cette interdiction a été acquise à la suite d’une votation populaire initiée par les bouchers et vétérinaires en… 1893 et est maintenant inscrite dans la constitution ! Heureux pays démocratique ! De plus mon ami Sami Aldeeb, expert en la matière, a rappelé dans un avis au gouvernement que rien dans les textes ne justifiait ces pratiques. Une mosquée belge vient d’ailleurs de le rappeler.
Riposte Laïque : Tu penses réellement que les personnes les plus fragiles (enfants, vieillards) sont mises en danger par la consommation, à leur insu, de viande halal ? Dans ce cas, comment expliques-tu qu’aucun scandale n’ait encore éclaté ?
Alain de Peretti : Il y a de nombreux cas actuellement mais le SHU (syndrome hémolytique et urémique) n’est pas une maladie à déclaration obligatoire, seul moyen d’avoir une centralisation statistique des cas. Le Dr Thillier parle de 200 cas environ par an sur les enfants, sans compter les nombreux cas de gastro-entérite non identifiés sur le plan bactériologique sur les enfants en forte augmentation comme le décrit notre ami le Dr Dubos, pédiatre à Paris.
Quant aux vieillards et personnes immunodéprimées, il est là aussi difficile d’avoir des statistiques. Ce qu’on sait de façon certaine c’est que l’abattage halal entraine des contaminations. Ce sont surtout les steaks hachés qui sont dangereux car ils amènent les germes au centre de la viande. Conscient des risques pour la restauration collective, à la suite de nombreux cas à partir de 2005 (montée en puissance de l’abattage halal), les pouvoirs publics ont pris une directive préconisant de faire cuire à cœur les steaks hachés, les rendant ainsi immangeables. De plus, les industriels de la viande sont tenus de faire des auto-contrôles bactériens : on voit régulièrement des retraits de lots de viande hachée comme dernièrement les supermarchés Aldi, provenant d’un abattoir halal. Il suffit donc d’une négligence humaine, dont la probabilité est forte, pour qu’un gros « pépin » survienne, surtout dans un monde animé par l’esprit de lucre. Le livre d’Anne de Loisy décrit très bien la « moralité » de ce milieu…
Riposte Laïque : Les 24, 25 et 26 septembre, il va y avoir, comme tous les ans, dans de nombreuses villes de France, des abattoirs improvisés pour la fête de l’Aid. Cela t’inquiète-t-il, et si oui, pourquoi ?
Alain de Peretti : Cela nous inquiète d’autant plus que le plus grand flou semble prévaloir sur les localisations des abattoirs temporaires et sur les conditions d’attribution des autorisations cette année. Déjà en 2014, nous avions noté une distorsion entre les lieux annoncés par le ministère (44) et le nombre cité sur « Al Kanz » (une centaine). Il faut savoir qu’un abattoir, même temporaire, est une « installation classée » reconnue comme génératrice de risques sanitaires et environnementaux. Donc soumis à des normes très strictes… Ce sont ces normes qui ont d’ailleurs entraîné la fermeture d’une centaine de petits abattoirs de proximité. Or, on laisse depuis dix ans abattre pour l’Aïd dans les lieux les plus divers (sous tente et sur un parking, dans une carrière, dans une bergerie, un club hippique, une usine à poisson…) à l’évidence non adaptés à ces contraintes. Cependant, il y avait jusque-là un certain respect formel par l’émission d’une circulaire ministérielle et d’un arrêté préfectoral dont l’instruction était bien sûr d’une légèreté coupable et renouvelé tous les ans sans tenir compte des remontées d’information. Cette année il semble que sous l’impulsion de M. Cazeneuve, soucieux de « l’attachement des musulmans à ce rite », et dans le but de simplifier les procédures (voir son discours du 15 Juin devant le CFCM) on ait franchi un échelon supplémentaire dans la « lèche-baboucherie » : en effet les préfets semblent avoir recherché auprès des maires des sites et avoir signé avec les municipalités un simple cahier des charges, totalement dérogatoire de la procédure des installations classées. Cela semble le cas à St Etienne par exemple où les autorités refusent de nous communiquer les pièces justificatives : nous pensons actionner la justice, nos avocats sont sur le dossier.
Riposte Laïque : Que propose à nos compatriotes Vigilance Halal, durant ces trois jours ?
Alain de Peretti : Du fait de l’opacité du système, nous avons de la peine à réunir les preuves de la forfaiture des autorités sur le plan des principes sanitaires, pour aboutir à une mise en accusation de grande envergure. Nous demandons donc à toutes les bonnes volontés de sortir de derrière leurs claviers, de se rendre sur les lieux, de prendre photos et vidéos et recueillir des témoignages du voisinage. S’ils s’y retrouvent assez nombreux, une manifestation spontanée et citoyenne n’est pas à exclure avec remise à la presse d’un communiqué qui sera fourni. Mais le principal est l’observation des lieux y compris avant et après les dates fatidiques (surtout après : restes de sang, de peaux ou viscères, stagnation des bennes à déchets, présence de rats…). Nous avons mis en ligne une carte de France où figurent les sites connus à ce jour pour permettre aux volontaires de s’organiser (page FB événement : https://www.facebook.com/events/125814904429352/ où chacun peut s’inscrire). Nous avons une ligne téléphonique spéciale pour l’occasion : 06 47 17 37 45. Nous demandons également à tous d’observer les mouvements de moutons chez les particuliers et soit de nous les signaler, soit mieux encore de les signaler directement à la police sur une main courante : en effet les abattages dans les baignoires persistent malgré les facilités accordées car le poids de la culture est trop fort pour le chef de famille qui doit réaliser lui-même le « sacrifice » et ceci est totalement interdit ! Mais là aussi tolérance totale et on se souvient de ce mouton qui l’an dernier avait sauté du 5e étage à Lille sans aucune sanction, la presse se contentant d’un commentaire humoristique….
Riposte Laïque : Que penses-tu de la polémique sur les cantines scolaires, quant au fait que certains maires refusant de financer des repas de substitution, on risque, si on suit la proposition de loi Jego, d’avoir des menus végétariens obligatoires ?
Alain de Peretti : Cela ne devrait même pas faire polémique s’il n’y avait pas derrière une revendication communautariste avec victimisation systématique, appuyée par des politiciens en recherche de clientèle. Rappelons que le service de cantine est facultatif, les municipalités le mettent en place avec participation financière des contribuables, il ne faut pas l’oublier, et doivent tendre à diminuer les charges qui pèsent sur leurs budgets. Un seul menu pour tous, équilibré sur le plan diététique et économique, point barre, et comme le porc est une viande saine et bon marché il n’y a pas photo. De plus ces populations veulent des produits halal et le plus souvent refusent de manger à côté d’élèves mangeant impur (nombreux témoignages) ! Ceux qui proposent, comme Yves Jego, un menu végétarien de substitution démontrent qu’ils n’ont rien compris. Je voyais sur Twitter des soutiens à cette proposition disant « une bonne solution à un faux problème » alors que c’est une mauvaise solution à un vrai problème. M. Jego est bien un vrai centriste disciple de l’âne de Buridan et du pâté d’alouette !
Propos recueillis par Pierre Cassen

image_pdf
0
0

21 Commentaires

  1. Pauvres animaux, ces « gens » sont malades. Ils ont vraiment un problème génétique. Y a qu’à les voir leurs jeunes dans la rue. Ils gueulent, sont agressifs.. Ils sont en train de massacrer notre pays. Dans quelques décennies, on vivra comme chez eux. Vive la régression

  2. Moi c est cette hypocrisie. Quand on voit comment sont tués les porcs dans les abbatial. Il vous suffit de regarder les vidéos. Coups de pelle, électrocution, coup de tournevis. …
    Bref cette article est d une ânerie sans égales.
    Il y a 2 choses infinis. L univers et la bêtise humaine, pour le premier je n en ai pas la certitude absolu

  3. Qu »ils retournent faire leurs immondes horreurs chez eux je ne veux pas de ça chez moi !

    • Personne n’est capable de trouver une viande halal ou pas au gour mon ami Pierrot

      • Surtout que la plupart des plats de viande que vous ( je suis vég ) mangez sont halals.

    • moi je me contente de mettre du saucisson dans le rayon halal
      dans un geste de partage inter communautaire !

    • Vous êtes hideux dans tous les domaines … Mêmes les toilettes municipales sont plus propres.

  4. les dangers de la la viande égorgée hallal sont « voilés » par nos islamo collabo de politiques et les merdias à la botte…
    mettre en danger sanitaire grave 90% de la population française pour favoriser 10% de celle-ci !
    ils marchent vraiment sur la tête ces siosalauds !!!
    j’espère qu’ils paieront (très cher) de mon vivant ces actes de traitrise à répétition et tous les morts dont ils sont responsables…

  5. il ne faut pas faire d’amalgames, c’est très simple
    le faux musulman c’est celui qui n’applique pas le Coran et les ordres de Mahomet
    le faux chrétien c’est celui qui n’applique pas l’évangile et les ordres de Jésus
    rendu la vous regardez les ordres donnés par ces deux la, et vous pouvez discerner qui sont les mauvais et bons chrétiens et les mauvais et bons musulmans qui obéissent strictement
    bon j’avoue que des bons chrétiens, y en a nettement moins que des bons musulmans en ce moment sur cette planète
    Voyez comment je positive

    • Ce sont des muzz ou des gens qui manquent d’esprit qui ont voté contre c’est plus vicieux que cela en a l’air ?

      • j’explique en rapide
        le bon musulman ne doit pas avoir d’amis juifs ou chrétiens, doit les égorger,lapider ou taper les femmes qui n’écoutent pas, casser les statues,tuer les kouffars ou les apostats et n’appliquer que la loi Islamique avant celle des hommes
        le bon chrétien doit tendre l’autre joue, ne pas vivre par l’épée et aider comme le bon Samaritain et aimer les un les autres, rendre a César ce qui est et laisser dieu châtier les méchants a la fin des temps
        Vous voyez que j’avais raison 🙂

  6. Honte à tous ceux qui soutiennent ce funeste pays !
    L’Arabie saoudite: « non » aux réfugiés, mais prête à financer la construction de 200 mosquées en Allemagne
    Riyad, la capitale saoudienne, une ville inaccessible pour les réfugiés syriens. © Dr..
    Ce n’est pas un secret, les Etats du Golfe (Qatar, Koweït, Oman, Bahreïn et les Émirats arabes unis) et l’Arabie saoudite refusent d’accueillir des réfugiés syriens, alors qu’il s’agit en grande partie de musulmans sunnites, comme eux. En revanche, Riyad propose la construction de 200 mosquées pour les migrants en Allemagne, selon le quotidien allemand Frankfurter Allgemeine, qui cite le journal libanais Al Diyar.
    L’afflux de réfugiés vers l’Europe de l’Ouest (Allemagne, Angleterre, France, Belgique) ne risque pas de s’arrêter d’aussitôt. Si ces populations privilégient surtout ces destinations, ce n’est pas un hasard. Pourquoi? Primo, les régimes totalitaires en place dans les Emirats arabes ne sont pas vus d’un bon œil. Après ce qu’ils ont vécu chez eux, les réfugiés aspirent surtout à une vie en liberté et en sécurité, à la démocratie. Deuzio, ils ne sont pas vraiment les bienvenus dans les pays du Golfe.
    « Crainte de l’importation d’idées subversives »
    « La réponse double: les monarchies du Golfe ont peur du syndrome libanais. Elles se souviennent que durant les années 1970-80, c’est l’arrivée des réfugiés palestiniens au Liban qui a été l’un des éléments déclencheurs de la guerre civile libanaise. En clair, les monarchies du Golfe ont peur que ces réfugiés viennent avec des idées subversives et indésirables pour la stabilité de leurs régimes. (…) Par ailleurs, les réfugiés syriens eux-mêmes ne cherchent pas vraiment à aller vers ces pays du Golfe. Pourquoi? Parce que contrairement à l’Europe, ces pays maltraitent leurs immigrés, fussent-ils de la même confession religieuse, et qu’ils ont encore un système de la Kafala – comme c’est le cas au Qatar – ce qui met tout employé à la merci de son employeur pour changer de travail ou simplement sortir du territoire », analyse Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
    Bref, pour sa main d’œuvre bon marché, l’Arabie saoudite (où un habitant sur trois est un travailleur immigré) préfère se tourner vers les Philippins ou les Indiens. Originaires de pays qui ne sont pas en guerre, ils ne risquent pas d’importer des idées menaçant l’ordre établi et la stabilité du pays. Et ce au détriment des réfugiés syriens.
    Situation au Yémen
    Sans visa, impossible pour les Syriens de rejoindre un pays musulman frère, que ce soit l’Algérie, le Yémen, la Mauritanie ou le Soudan. Seules exceptions: la Jordanie et le Liban qui ont déjà accueilli des millions de réfugiés sur leur territoire.
    Au lieu de montrer l’exemple, les pétromonarchies font preuve d’une attitude très égoïste. Pire: elles attisent le conflit en bombardant le Yémen, pays le plus pauvre du monde arabe. 80% des Yéménites dépendent de l’aide humanitaire, qui peine à être acheminée en raison de l’isolement géographique du pays. Avec 27 millions d’habitants, le Yémen est le pays le plus peuplé de la Péninsule arabique. Il n’existe que deux voies pour fuir le pays en guerre: traverser la mer vers la Somalie et l’Ethiopie ou vers le Nord, c’est-à-dire l’Arabie saoudite.
    Financement de 200 mosquées
    Aujourd’hui, à défaut de se montrer solidaire, l’Arabie saoudite se dit prête à financer la construction de 200 mosquées en Allemagne, selon le journal libanais Al Diyar. Cela se fera en concertation avec les autorités germaniques. Une attitude qui provoque déjà de nombreuses critiques en Europe. La crainte majeure: l’exportation du salafisme, un courant revendiquant le retour à un islam des origines.

  7. AU SECOURS AU SECOURS AU SECOURS AU SECOURS !!!!
    MERCI infiniment, RL, de me laisser déposer ce message à tous les articles pour être sûr qu’il soit lu au maximum : IL FAUT SAUVER BONNELLES !
    Ils ont décidé de tuer Bonnelles ! Un des derniers bastions du vivre dans la tranquillité en Ile-de-France et qui avait su jusqu’ici résister aux lois SRU-Dufflot, avec une population qui ressemble à celle du pays de mon enfance, des rues calmes et paisibles et un patrimoine extraordinaire : 3 châteaux, un prieuré, un monastère, un presbytère et une ancienne orangerie. Cette ville est un joyau, et c’est parce que le maire a résisté tant d’années à l’invasion qu’ils choisissent de la raser aujourd’hui en en faisant UN SITE D’ACCUEIL DES PREMIERS MIGRANTS. Par pitié, hommes courageux de tout le pays, ralliez les environs de Bonnelles ( qui se trouve dans les Yvelines sur la frontière avec l’Essonne ) au plus vite pour faire barrage de votre corps. J’y serai aussi. Par pitié RELAYEZ CE MESSAGE SUR TOUS LES SITES INTERNET QUI DEFENDENT NOS VALEURS ET NOTRE IDENTITE !!
    VITE, C’EST URGENT !!!!!!

  8. J’ai au moins un témoignage d’un immigré marocain qui ne prendra même pas la peine de s’adresser à un abattoir hallal et qui égorgera tranquillement son mouton … chez lui !
    Combien d’autres ???

  9. IL faut croire que les SUISSES, leurs VETERINAIRES et leurs BOUCHERS en avaient et en ont toujours de BIEN ACCROCHEES, Les Suisses n’ont pas été Castrés. On ne peut en dire autant d’une certaine catégorie de Français !
    La FRANCE, ses VETERINAIRES et ses BOUCHERS se foutent éperdument de la souffrance animale à son comble lors de l’abattage. Et ce n’est pas ce GOUVERNEMENT Amis des BARBARES qui va organiser un vote pour ou contre la méthode HALLAL !
    J’ai assisté à une conférence de Monsieur de PERRETTI à Bordeaux . Ne pense pas qu’il soit le bienvenu dans cette région par un JUPPE grand AMI d’un OUBROU qu’il a décoré de la légion d’honneur !
    MERCI à Monsieur de PERRETTI pour le combat tout à son Honneur, qu’il n’a de cesse de mener. BRAVO et RESPECT !
    « L’homme a peu de chances de cesser d’être un tortionnaire pour l’homme, tant qu’il continuera à apprendre sur l’animal son métier de BOURREAU. »
    Marguerite Yourcenar
    Une pensée aux proches de Monsieur Hervé CORNARA tué façon HALLAL en ISERE et qui n’a pas déclenché en FRANCE un soulèvement général de REVOLTE et d’INDIGNATION !!!

Les commentaires sont fermés.