Aid-el-Kebir : Claude Bartolone viole les principes laïques, et se moque de la souffrance animale

« L’islam mérite toute sa place dans notre pays » car il est « devenu, au fil des décennies, parti intégrante de la mosaique culturelle qui compose la France. Oui l’islam fait partie de notre identité ». Tels son les propos de Claude Bartolone deputé socialiste et président du conseil général de Seine-Saint-Denis.
Mais pourquoi de tels propos pour quelqu’un qui se dit de gauche ?
Le 27 mai 2010, M. Claude Bartolone et le conseil régional du culte musulman ont signé une convention gracieuse, pour une durée de cinq ans, d’un terrain départemental de 25 hectares là où même (comble de l’ironie) se déroule chaque année la fête de l’Humanité (parc de la Courneuve).
Reviens JAURES ils sont devenus fous !!!
Et ce pour l’organisation de l’Aid-el-Kébir.
Rappelons les termes du décret n° 97-903 du 1er octobre 1997 qui ordonne « La mise à disposition de locaux, terrains, installations, matériel ou équipement en vue de procéder à un abattage rituel en dehors d’un abattoir est interdite. » Décret pris par le gouvernement « Jospin » auquel appartenait M. Bartolone…
Rappelons la proportion toujours grandissante dans notre societé laique de l’abattage rituel (Halal et Casher) dont les viandes qui en sont issues fleurissent malheureusement dans nos grandes surfaces avec la complicité des grandes marques françaises. (en achetant par exemple de la viande halal vous payez l’impôt islamique).

Insistons aussi sur l’immense souffrance de ces pauvres animaux égorgés à vif sans étourdissement préalable, comme le raconte Christophe Marie, directeur du bureau de protection animale de la Fondation Brigitte Bardot :
« L’an passé, à Dreux, nous avons vu des animaux se faire trancher la gorge directement sur un restrainer en l’absence du piège de contention réglementaire. Les animaux étaient suspendus immédiatement après avoir été égorgés, sans attendre la fin de la saignée et la perte de connaissance.
Je garde particulièrement en mémoire la souffrance d’un mouton qui, dans un dernier effort, a relevé la tête pendant une dizaine de secondes avant de mourir dans son sang. C’est indigne, profondément cruel et cela ne doit en aucun cas se produire, en novembre prochain, au parc de la Courneuve. »
Pourtant le recteur de l’institut musulman de la grande mosquée de Paris et de nombreuses autres personnalités musulmanes progressistes affirment, preuves à l’appui, que l’Islam n’est pas hostile à l’étourdissement dès lors que ce dernier est réversible.
Nous invitons M. Bartolone à relire ses fondamentaux au lieu d’aller à la pêche aux voix.
Il peut aussi assister à cette prochaine fête de l’Aid-el-Kébir, afin de regarder dans les yeux ces animaux mourir dans des conditions dignes du moyen âge, tout comme l’Islam qui est à l’opposé d’une societé progressiste féministe et laique.
Le peuple laic et républicain s’en souviendra aux prochaines élections.
Fabien Engelmann

image_pdf
0
0