Al Huwayni, un prédicateur égyptien qui préconise le retour de l’esclavage

Publié le 6 juin 2011 - par - 1 044 vues

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=z1DNzSJ8mVo&feature=player_embedded[/youtube]

“La pauvreté qui nous afflige n’est-elle pas due à notre abandon du djihad ? Par contre, si nous menions une, deux ou trois opérations de djihad chaque année, de nombreuses personnes à travers le monde deviendraient des musulmans. Et nous combattrions ceux qui rejettent cette da’wa (prosélytisme) ou voudraient nous barrer la route, nous les ferions prisonniers, nous confisquerions leurs biens, leurs enfants et leurs femmes – et tout cela représente de l’argent.

Le moudjahidine reviendrait du djihad les poches pleines. Il reviendrait avec trois ou quatre esclaves, trois ou quatre femmes, et trois ou quatre enfants. Multipliez chaque tête par 300 dirhams, ou 300 dinars, et vous avez un excellent profit. S’il allait en Occident et concluait une transaction commerciale, il ne ferait pas beaucoup d’argent. Chaque fois qu’il rencontre des difficultés financières, il pourrait vendre un prisonnier, et atténuer ses difficultés. Il le vendrait comme on vend des provisions à l’épicerie. “

Celui qui prononce ce discours (1) est-il un fou ? est-il enfermé dans un asile ? à tout le moins, est-il marginalisé, incapable de convaincre et d’entraîner quiconque ?

Pas du tout. L’Observatoire de l’Islamisation nous le présente  : ce salafiste s’appelle Abou Ishaq Al-Huwayni et c’est un des prédicateurs vedette de la chaîne égyptienne Al-Nas TV, créée en 2006 par un riche Séoudien. Ce site souligne aussi que les salafistes représentent un poid non négligeable, et viennent de sceller un accord électoral avec les Frères Musulmans pour les prochaines élections …

De plus, Al Huwayni a récemment récidivé en développant à nouveau la même thématique dans un article que Raymond Ibrahim résume dans Viol et pillage dans le monde musulman (2) ; quelques extraits :

« Vous vous rendez au marché et vous l’achetez [la femme esclave], elle devient alors votre concubine légale – bien que sans contrat, sans tuteur ou quoi que ce soit de ce genre – et ceci a l’accord des ulémas [érudits religieux] »

« En d’autres termes, quand je veux une esclave sexuelle, je vais au marché, je choisis la femme que je désire et je l’achète. »

La chaîne Al-Nas TV, sur laquelle prêche Al-Huwayni, peut être vue sur le cable et le satellite dans de nombreux pays, y compris en France :

Les livres d’Al Huwayni sont traduits en français et disponibles dans les bonnes librairies islamiques :

Il possède un site internet officiel traduit en français :

Il a aussi sa propre mini-chaîne de télé sur You-Tube (en arabe) :

Il suit de près les événements en Egypte, même s’il a tardé à s’exprimer :

Catherine Ségurane

REFERENCES

(1) Egyptian Shaykh: Jihad Is Solution to Muslims’ Financial Problems, Traduction de l’arabe en anglais par Translating Jihad, 31 mai 2011. Traduction en français et mise en contexte par Poste de veille.

(2) Viol et pillage dans le monde musulman par Raymond Ibrahim sur le site Middle East Forum ; un long passage cite Al Huwayni ; celui-ci, récemment interrogé sur Hikma TV, a confirmé la validité actuelle de la vidéo qui ouvre le présent article, bien qu’elle soit ancienne (18 ans) ; de plus, Al Huwayni a donné une grande interview en arabe sur Youm7, et Ibrahim en traduit de larges passages.

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi