Alain Gardère : un ancien grand flic et préfet dans la tourmente judiciaire

Alain Gardère, l’ancien premier flic de France, doit affronter le « rouleau compresseur » de la justice.

Une chose est sûre aujourd’hui : le ministre de l’intérieur Gérard Collomb ne connait pas Alain Gardère…. Il n’en a jamais entendu parler.

Il existe des indices graves et concordants qu’Alain Gardère, ancien directeur à la Préfecture de Police de Paris qui avait 30 000 policiers sous ses ordres, ait commis les délits suivants : abus d’autorité, corruption passive, prise illégale d’intérêts, recel d’abus de biens sociaux, détournement de fonds publics, blanchiment de fraude fiscale, faux administratif et usage de faux par personne dépositaire de l’autorité publique… Cette énumération n’émane pas d’un policier, mais de l’ordonnance de mise en examen de la juge d’instruction ayant auditionné Alain Gardère et traité un volumineux dossier. « On s’achemine vers un renvoi en correctionnel fin 2018 ou courant 2019 » confie un proche du dossier, joint par téléphone ce 10 août 2018 et qui préfère garder l’anonymat.

Peu de français connaissent l’existence d’Alain Gardère. Pourtant, l’homme a la réputation d’avoir été plus puissant qu’un ministre. Pensez ! Ancien chef de cabinet du Directeur Général de la Police Nationale (DGPN), devenu Directeur de la Sécurité Publique de l’Agglomération Parisienne (DSPAP), Alain Gardère, policier à la carrière fulgurante sous le mandat du Président de la République Nicolas Sarkozy, a été mis en examen pour de nombreuses infractions, qui enverraient un français moyen en prison, au titre de la préventive. Alain Gardère, lui, a été laissé en liberté en attendant son procès.

L’homme est une sorte de « disciple de Jérôme Cahuzac » dans la série « il n’y a pas de petit profit ». Même récemment, dans le bureau de la juge d’instruction, il s’étonne d’être là, de devoir « rendre des comptes à la justice ». Lui, qui jetait, via ses équipes et ses 30 000 fonctionnaires, les « foudres de la justice » sur les Français moyens.

Nos confrères de la rédaction du « Parisien » ont réussi à contacter le préfet Alain Gardère et ils dressent un portrait croustillant de l’ancien premier flic de France : « Il ne voit pas le problème. Jamais. Et s’étonne même qu’on puisse s’étonner. Mis en examen depuis janvier 2016 pour une ribambelle d’infractions (abus d’autorité, corruption passive, prise illégale d’intérêts, recel d’abus de biens sociaux, détournement de fonds publics), l’ancien grand flic Alain Gardère a vu sa barque judiciaire s’alourdir cet été avec une série de nouvelles mises en examen. Toujours pour des infractions financières en lien avec ses activités, à l’exception d’une mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale en lien avec une transaction immobilière soupçonnée d’avoir été sous-évaluée…. ».

Vacances à « l’oeil », cadeaux pour son fils, ristournes, invitations multiples

Mieux encore ! Le quotidien « Le Parisien – Aujourd’hui en France » a eu accès aux procès verbaux d’interrogatoire du Préfet Alain Gardère

http://www.leparisien.fr/faits-divers/alain-gardere-le-prefet-qui-ne-payait-jamais-28-11-2017-7419318.php

Des passages savoureux ont été publiés par nos confrères fin 2017, avant que le dossier Gardère ne s’alourdisse. On peut lire notamment dans ces extraits : « A la lecture de son interrogatoire-fleuve de près de dix heures dans le bureau de la juge d’instruction le 19 juillet dernier, on découvre un homme qui n’a eu de cesse de profiter de ses hautes fonctions pour en tirer divers bénéfices personnels. Qu’il s’agisse de son mandat de préfet délégué pour la sûreté des aéroports de Roissy et du Bourget (2012-2014) ou à la tête du Cnaps (Conseil national des activités privées de sécurité, l’organisme public chargé d’agréer et de contrôler toutes les entreprises de sécurité privées) entre 2014 et 2016, cet ancien membre du cabinet de Claude Guéant au ministère de l’Intérieur avait semble-t-il érigé le don contre-don en système. »

Ou encore : « … La suite de l’audition est à l’avenant. Ainsi de ce chef d’entreprise dont il a reçu plusieurs cadeaux (invitations en vacances, au restaurant, en loge au Stade de France) et dont il est soupçonné d’avoir favorisé les affaires : « Étiez-vous suffisamment indépendant de lui pour, par exemple, faire diligenter des contrôles sur ses sociétés […] ? » interroge la juge. « Oui, bien sûr », assure Alain Gardère, qui n’échappera pourtant pas à une mise en examen supplémentaire pour trafic d’influence passif », comme le révèlent nos confrère du quotidien « Le Parisien ».

Les procès verbaux établis par la juge d’instruction auraient pu inspirer Michel Audiard. L’un de ces PV, reproduit par « Le Parisien » relate : « Jamais avare d’une ristourne, l’ex-grand flic sollicite en septembre 2015 le patron d’une société de surveillance pour obtenir un iPhone 6 pour son fils. Un cadeau payé par l’entreprise, qu’il ne remboursera jamais. « Ne vous paraît-il pas évident qu’en échange des présents que vous procure monsieur S., celui-ci attend en retour des décisions favorables dans le cadre de son activité sociale ? » interroge inlassablement la juge d’instruction. « Non », répond à nouveau son interlocuteur qui, là encore, ne semble pas voir le problème.

« Toujours au chapitre recel d’abus de biens sociaux, Alain Gardère s’est fait offrir trois repas dans un bon restaurant appartenant à un groupe géré par un de ses amis. L’entrepreneur en question a assuré qu’il avait l’habitude de convier les représentants des services de l’Etat mais qu’Alain Gardère tenait une place à part : c’est le seul de ses contacts qui avait pris l’initiative de se faire inviter ! Contacté, Me Jean Veil, l’avocat d’Alain Gardère, s’est refusé à tout commentaire. » On le comprend vu l’énormité du dossier. Bien que le préfet Alain Gardère soit présumé innocent, tant qu’une condamnation n’a pas été prononcée par le tribunal correctionnel.

La préfectorale a toujours été marquée par quelques dérives. Du sous-préfet Patault, qui avait déménagé une partie du mobilier ancien (et de fonction) de la sous-préfecture de Lunéville, et surnommé le « monsieur meuble de la préfectorale », au préfet Bernard Gonzalez qui avait fui un contrôle d’alcoolémie aux commandes de son scooter, lorsque qu’il était en poste en Moselle, en passant par ce préfet de police de Marseille qui avait insulté, dans son bureau, en étant enregistré à son insu, des représentant de la communauté Kurdes, qui entendaient organiser une manifestation pacifique contre le génocide des Kurdes par Daech et par la Turquie.

« Des aigles » aurait dit le regretté Charles Pasqua qui, lui, savait faire le ménage dans ses préfectures avant que les préfets dérapent.
Francis GRUZELLE
Carte de Presse 55411

Lire aussi ces articles qui constituent un complément d’information :

https://ripostelaique.com/ardeche-le-maire-dannonay-interdit-lislamiste-integriste-omar-erkat.html

https://fr.blastingnews.com/societe/2018/05/meurtres-en-serie-a-marseille-des-kalachnikov-lyonnaises-002599045.html

https://ripostelaique.com/a-frejus-un-clando-tunisien-viole-une-sexagenaire-dans-un-parc-public.html

https://ripostelaique.com/il-y-a-3-ans-herve-cornara-etait-decapite-par-un-islamiste.html

https://ripostelaique.com/que-faire-des-460-enfants-soldats-de-daech-a-leur-retour-en-france.html

https://ripostelaique.com/le-recul-du-gouvernement-dans-la-lutte-contre-le-terrorisme.html

https://ripostelaique.com/quand-la-france-sera-t-elle-debarrassee-du-faux-psychiatre-egyptien-omar-erkat.html

image_pdf
0
0

30 Commentaires

  1. BONJOUR DU CANADA je tiens a rendre hommage a RIPOSTE LAÏQUE pour la justesse de la documentation écrite – – – des informations d une qualité exceptionnelle – – -une info saine et d une droiture de tout premier plan – – – un grand MERCI – – -un GRAND MÉDIA digne de ce nom – – -qui représente une vérité grace a des journalistes qui honorent cette profession bafouée par des MERDIAS – – – VICIEUX – – – MENTEURS – – -qui écrivent des infos pour rejoindre l égout NAUSÉABOND de VICHY

  2. Une fois de plus je vais me faire insulter par les faux patriotes de ce site.
    Mais je le répète et le répéterai encore et encore.
    La police de Vichy à laissé place à la POLICE DE LA MECQUE !!!!
    GAULOISES, GAULOIS… votre police, votre justice et votre état sont vos pires ennemis. Ils veulent votre perte, votre disparition……. votre GÉNOCIDE….. au profit de l’islam.

    • Police de la Mecque, oui, c’est exactement cela ! Et la police n’a pas l’exclusivité de nous conduire tout droit à la mosquée, et à l’abattoir. Dans les allées du pouvoir, et dans les palais de « justice » aussi, les scélérats pullulent comme la vermine, tous franc-maçons !!

    • Sauf que la police de Vichy collaborait directement et au sommet, avec la police de la Mecque…

  3. Portable pour son fils ? 3 invitations au resto ? Grâââvissime !
    « Nous irons tous au Paradis » (Chanson)
    Nous irons tous en Prison !!!!

  4. dans ce cas TOUS les directeurs de police, tous les prefets, tous les chefs de services, tous les procureurs ou juges, oui TOUS, sont dans le même bateau, et font la même chose et acceptent les mêmes prébandes et cadeaux…je le sais, je l’ai vu…invitations en loge, billet d’opera, places reservées, courbettes, gentillesses, etc etc…plus vous etes puissant plus on vous leche les pieds.Mr Gardere a eu la malchance d’exercer sous sarko et de connaitre trop de chose…donc on le flingue !!!

    • En tous cas, il n’hésitait pas à « flinguer » le flicard » de base pour un oui ou un non. Une ordure ce mec…

      • Ah ! ben oui ,barracuda ,mais c’est pas pareil ,ne confondons pas le gratin
        qui peut tout se permettre et vivent de petits fours et de champagne et la base qui bosse au contact de la crasse !!

  5. C’est parti ! encore une affaire qui essaiera, dans un premier temps, d’éteindre l’affaire macron/benalla et dans un deuxième temps, de faire comprendre aux Français qu’ils ne sont que des moutons payeurs.
    Sans dents, lépreux, alcooliques, fainéants,…….. faites nous confiance ! rappelez vous, vous nous avez élus !

  6. La 5ème République a été fondée sur un mensonge initial, « par omission » diront certains:
    « Je vous ai compris » à Alger en 1958. « Compris … et désapprouvés », soit 20 morts par jour supplémentaires durant 4 ans, une déculottade devant l’Islam triomphant ( et ce n’est pas fini), l’abandon des nôtres au couteau des égorgeurs, 15 départements français donnés à l’ennemi. 50 ans après, nous avons le résultat à tous les échelons, avec le bouquet: l’élection du Président au suffrage universel ! A vomir!

    • Allez habiter en Algérie. Le général a réfrigéré une patate chaude que se refilaient tour à tour les salopards de la troisième et quatrième République. Il en a hérité et l’a refroidie. Dois-je vous rappeler, cher Monsieur que, l’indépendance de l’Algérie résulte d’un référendum dûment et légalement organisé. Le sort de la nation Française était en jeu. Ne vous en déplaise. Voyant ce qu’il se passait en Indochine, le général avait déclaré que, nous perdrions également l’Algérie.

      • De Gaulle s’est conduit en traitre le seul regret c’est que l’oas n’ait pas réussi à le flinguer, vous parler d’une référence à un héros, à un traitre qui a livré l’occident à l’islam

      • Mensonge… La guerre a été gagnée sur le terrain. Ce sont les bobos islamos collabos de l’époque qui ont mis fin à cette guerre en mentant au peuple français.

      • referendum dont les principaux intéressés ont été exclus, le général violant ainsi sa propre Constitution. Cet imposteur a fait salement ce que Mendes France, Pfimlin et d’autres se proposaient de faire, mais le clan gaulliste a tout fait pour que toute négociation échoue. L’attentat contre Salan tuant le Cdt Rodier en est un bel exemple. De Gaulle et sa clique de la rue de Solférino avaient besoin de l’affaire algérienne pour reprendre le pouvoir. Sans l’Algérie D. G. serait resté à Colombey

    • Il était visionnaire, le général. Du reste, on ne parle jamais des colons qui, payaient les fellagas pour mettre le feu à leurs plantations, dans l’unique but de conserver ce territoire. Certes, les colons qui y avaient investis, se sont sentis trahis. Mais que fallait-il faire ? Garder ce territoire au bénéfice de quelques milliers de colons et au détriment de millions de français métropolitain, avec la perspective d’une invasion (que nous subissons maintenant), compte tenu du niveau de vie en

    • Suite, compte tenu du niveau de vie en Métropole ? Nous n’aurions pas pu l’empêcher et vous le savez. L’ensauvagement de la France aurait commencé bien plus tôt. Quant à l’élection du président au suffrage universel, c’était une nécessité car, la 3ème et la 4ème, ont donné la preuve de leur incompétence à gérer les affaires, par leurs querelles partisanes qui, conduisait systématiquement à l’instabilité permanente, des gouvernements successifs.

      • Tout à fait de votre avis , Wolf ,bravo pour vos commentaires marre des pleurnicheurs de l’algérie française et de leur haine de De Gaulle qui a fait ce qu’il fallait pour la France !

    • Désolé pour les quelques coquilles mais, on ne peut pas corriger les messages…

    • Non De Gaulle ne nous a pas trahi ,vous peut être mais àl’époque vous n’étiez plus français !!

      • « Plus français »? comme l’ex Colonel De Sarrazin, commandant le 18 eme RCP qui protégea De Gaulle en 1959 à El Kseur, torturé par la Gestapo, arrêté au SHAPE en 1962 et interné à la Santé sans interrogatoire durant 18 mois. De Gaulle est couvert de sang français.

  7. La Ripoublique Fronçaise

    La pauvre : elle va s’effondrer sous le poids de ses propres dérives.

    Corrompue à souhait du greffier au Chef de l’Etat : la totale.

    Marianne est une pute.
    En plus d’être une ramasse miettes
    Elle pue : c’est insoutenable !
    Elle ne sait même plus se laver !

    ils ont tous le cul sale : du greffier au chef de l’Etat

    Marianne est devenue un vomitif.

    • Un poème tout en tact et en distinction. Du Ronsard. On avance comme ça !!!!

      • Vous proposez quoi ?
        Faire des alexandrins dans leur baignoire à merde ?
        Bien sûr que si vous ne désignez pas l’ennemi , c’est lui qui vous logera une balle entre vos oreilles.
        Sorry pour vos illusions : Marianne est devenue une pute génocidaire et son administration est à son image.
        Torchez-la si vous en avez le coeur .
        Quant à moi, si je peux, je la flingue : je préfère cela plutôt qu’elle vous enc…: elle est trop dégueulasse, cette truie transgenrée.

      • Eh Louise !! Retournes dans ta maison de retraite et ne fais pas chier ceux qui vont devoir se battre et donner leur vie pour rattraper les conneries des petits islamos collabos dans ton genre.

  8. Voyez-vous, pour ma part, ayant été un « petit décideur » de certains marché d’armement, il m’est arrivé d’être invité dans de très bons restaus aussi bien avant qu’après la signature des marchés, mais je n’en avait aucune honte. On a même offert un Macintosh 2 (à l’époque ça valait une fortune), pour ce dernier présent et avant d’accepter, j’en ai bien sûr rendu compte à ma hiérarchie (suis quand même pas fou !), ll m’ont conseillé de l’accepter mais rien n’a été écrit…

    • j’avoue ne pas comprendre où est le problème ,je le dis peut être naivement , comme je n’ai pas compris l’histoire des costumes de Fillon ..

  9. Pour un i-phone6 et qq repas au restau ?….en taule ? Si c’est ça on met tous les politiques (ministres, députés sénateurs ET LEUR COPAINS ET LEUR FAMILLE) direct en taule sans passer par la case départ et sans recevoir 20 000 francs (pardon 3000 €)
    et dites moi donc ou en est l’histoire du fils à papa (pardon, du fils à fafa, le millionnaire du poker qui a payé un apart 7 millions d’€ sans rien dire au fisc.. puisque vous êtes journaliste, allez y voir !)

    • Avec « papa » président du CC tout s’arrange n’est-ce pas ! Ce ne sont pas les escrocs et assassins qu’on met sur le mur des cons.

  10. Pourtant a le voir on ne s’imagine pas que c’est un escroc !!! il présente bien a premiere vue (mdr) ……Faut dire que s’il a bossé avec guéant et sarko les portes de la magouille lui etaient grandes ouvertes

Les commentaires sont fermés.