Alain Juppé serait-il devenu un allié objectif des islamistes radicaux ?

Le Ministre des Affaires Étrangères de la France, Alain Juppé vient de proposer de dialoguer avec les islamistes à la condition que ces derniers respectent le jeu démocratique et bien sûr le principe fondamental de toute violence. Cette déclaration sidérante et totalement irresponsable a été faite lors d’un colloque sur le printemps arabe qui s’est déroulé à l’Institut du Monde Arabe à Paris.
Quelques jours après, nous apprenions que le Ministre de la Défense, Gérard Longuet, en visite à Kaboul aurait échappé un attentat qui a touché le ministère afghan de la défense faisant deux morts et sept blessés. Les taliban auraient déclaré vouloir viser Gérard Longuet qui ne se trouvait pas dans les lieux lorsque l’attentat a été perpétré.
Alain Juppé
Cet angélisme du chef de la diplomatie  Française révèle une méconnaissance ou une crédulité des hommes politiques occidentaux face à l’islamisme radical qui n’acceptera jamais d’ouvrir un dialogue avec les mécréants que nous sommes.
Selon un diplomate, La France serait disposée à discuter avec tous les acteurs du jeu « démocratique y compris les islamistes dans les pays en révolution. Nous savions que la France avait toujours défendu une politique arabe, mais de là à pactiser avec les islamistes radicaux responsables d’attentats odieux sur des populations civiles touchant aussi bien les occidentaux et que les autochtones du Moyen Orient, cela démontre à quel point nos élites bien pensantes sont prêtes à s’allier avec la peste verte espérant continuer à entretenir des relations commerciales , même avec des États qui pourraient basculer vers un régime islamique. La real politik est un jeu dangereux , qui peut couter très cher à nos démocraties, si nous commençons à nous coucher devant l’islam politique pour préserver des contrats commerciaux juteux au péril de nos principes et de nos valeurs qui ne seront jamais celles des fondamentalistes religieux.
Au cours de ce colloque, Alain Juppé a été interpellé par des intervenants tunisien et égyptien, membres du parti islamiste Ennahda qui auraient déclaré les islamistes vont surprendre l’Occident par leur soutien en faveur de la démocratie, à condition que l’on leur reconnaissance une légalité totale. Alain aurait répondu  » chiche ».
Il aurait même rajouté sans peut être se rendre compte de l’énormité de ses propos :
« Surprenez-nous, je ne demande que cela. Nous allons nous aussi vous surprendre. Parce que nous ne sommes pas du tout dans une disposition d’esprit qui consiste à stigmatiser le monde musulman ou la religion musulmane mais bien au contraire de dialoguer avec elle. Je vais vous faire une proposition: parlons ensemble de ce que c’est que la laïcité », a lancé Alain Juppé.
« Peut-être pourrons-nous nous retrouver sur un terrain commun », a-t-il précisé.

Nous sommes tombés dans un déni de réalité, comme nous le sommes en France quand nous minimisons l’offensive d’un islam conquérant qui avance à petit pas pour attaquer notre République une et indivisible par des provocations dans les lieux publics, pour nous dire, vous n’y pouvez rien, dans quelques années, nous serons en position de force pour vous imposer la Charia quoique que vous puissiez faire pour nous en empêcher.
La démocratie dans les Pays Arabes, ne passera certainement pas par la reconnaissance des islamistes, car les occidentaux risquent d’aller de déconvenue en déconvenue et s’apercevoir trop tard que ceux-ci risquent d’arriver au pouvoir par des élections « libres, comme Hitler a pu le faire en Allemagne en 1933.
Rien ne nous dit aujourd’hui que la révolte des Pays Arabes prendra le chemin d’une démocratie comme dans les pays occidentaux, sachant que nous n’avons pas la même culture, les mêmes mœurs et les mêmes aspirations au changement et n’avons peut être pas la même définition du mot liberté. L’emprise de l’islam sur les peuples arabes est pesant  et omniprésent et les enferment dans un endoctrinement totalitaire qui ne peut pas  les conduire vers une société démocratique ou du moins difficilement.
Tant que l’islam contrôlera les sociétés arabes soumises à ses préceptes et  à ses dogmes, l’émancipation de ces peuples sera pour le moins compromise.
En Égypte, nous avons vu comment se comportaient les islamistes envers les autres croyances. L’attentat d’Alexandrie le 31 décembre 2010 contre la communauté Copte prouve que les islamistes ne s’inscriront pas dans le jeu démocratique tel que nous pouvons l’imaginer. L’objectif des islamistes c’est de réaliser à tout prix (au prix du sang ) l’Unité de l’ Oumma en se présentant comme un mondialisme alternatif, un mondialisme peint en vert. Le Dijhad a de beaux jours devant lui, contrairement à ce que pense notre ministre des Affaires Étrangères en tendant la main à des extrémistes qui la lui couperont à la meilleure occasion.
Faut-il rappeler à Monsieur Alain Juppé, quels sont les objectifs de l’OCI ( Organisation de la Conférence Islamique) notamment en Europe pour croire un seul instant qu’il nous sera possible de s’entendre avec des individus qui ne visent qu’à détruire la civilisation Occidentale :
Voici quelques exemples qui devraient ouvrir les yeux des hommes politiques occidentaux et leur faire comprendre que nous avons des objectifs diamétralement opposés et que nous pourrons que nous conduire dans une impasse ou vers une aggravation de la menace terroriste si nous continuons à penser que nous pouvons faire confiance à des idéologues dont le but essentiel est de prendre l’ascendant sur notre modèle de civilisation pour nous imposer leur modèle qui repose sur le Coran avec la Charia comme loi suprême.
Ce mouvement promeut le multiculturalisme et l’internationalisme d’une population européenne destinée à se transformer et à disparaître, en vertu de l’union des deux rives de la Méditerranée et d’une immigration en provenance de l’Afrique et de l’Asie, encouragée par la Déclaration Durban II. Cette Déclaration est conforme à la politique de l’OCI concernant la protection de l’émigration en Occident.
A cette fin, la notion et la conscience mêmes d’une civilisation européenne qui fut caractéristique et spécifique au cours des millénaires, se désintègrent, tandis que l’on continue à combattre les identités culturelles européennes, assimilées au racisme.
L’OCI suit un parcours similaire à celui de l’Union Européenne, en s’organisant comme force transnationale, mais, contrairement à l’UE, elle s’impose grâce à l’enracinement de l’Oumma dans la sphère de la religion, de l’histoire et de la culture coraniques.
Parmi ses objectifs, la charte de l’OCI cite la diffusion, la promotion et la préservation des enseignements et des valeurs islamiques, la diffusion de la culture islamique et la sauvegarde du patrimoine islamique (I-11) ; la lutte contre la diffamation de l’islam, la préservation des droits, de la dignité et de l’identité religieuse et culturelle des communautés et des minorités musulmanes dans les Etats non-membres de l’OCI (I-6). Ce point affirme une tutelle sur les immigrés musulmans provenant de l’extérieur et les pressions exercées par l’OCI, par le truchement des dialogues et de l’Alliance des civilisations, sur les gouvernements des pays d’accueil non musulmans. En tant qu’organisation musulmane religieuse, comme elle se définit elle-même, l’OCI affirme être l’organe représentatif du monde musulman. Elle revendique sa solidarité avec toutes les minorités musulmanes qui habitent dans les États non-membres de l’OCI (en d’autres termes, les pays non musulmans).
Non Monsieur Alain Juppé, cela n’est pas en jouant le super dhimmi que vous arriverez à faire nous croire que les islamistes sont fréquentables et que nous pouvons dialoguer avec eux et qu’une nouvelle histoire s’ouvre dans les pays arabes et que nous devons les aider à faire leur révolution démocratique. A l’heure actuelle, nous voyons que répressions sanglantes, arrestations, activisme des religieux (Bahreïn, Yémen, Syrie, Irak, Jordanie, Libye, Egypte etc.)
Pour l’heure, ces pays ne semblent pas s’engager vers une démocratie à l’occidentale, et nous pouvons prédire qu’une contre révolution pourrait balayer l’aspiration légitime de ces peuples à connaître un jour la la liberté de pensée, la liberté de changer de religion ou la liberté de ne croire en aucune religion , la liberté de conscience, la liberté d »opinion, la liberté de ne plus porter pour les femmes le voile intégral, la liberté de supprimer un système ségrégationniste imposé par une religion totalitaire l’islam de Mahomet.
Non Monsieur Juppé, vous n’honorez pas la France en osant tendre les bras vers les ennemis de la Liberté les islamistes radicaux que nos soldats combattent actuellement au péril de leur vie en Afghanistan.
Il est grand temps Monsieur Juppé que vous sortiez de votre aveuglement et de votre ignorance sur les dangers que représente l’islamisme pour le Monde libre et le reste de l’humanité. Cela n’est pas en pactisant avec le diable que vous ferez avancer dans ces pays les idées du siècle des lumières, de l’universalisme et de la défense des droits de l’homme.
Fabrice LETAILLEUR
http://lebloglaicdechamps.over-blog.com/

image_pdfimage_print