Aleksandar Nicolic, le Conquérant

Aleksandar NICOLIC est un jeune homme de 34 ans, fils d’un père serbe et d’une mère portugaise, il a milité dans sa jeunesse au parti communiste.
« On est populiste parce que du côté du peuple, mais aussi progressiste car favorable à l’innovation » dit-il. Il adhère au FN en 2013.

C’est à l’occasion des élections législatives de 2017 que le jeune Aleksandar est apparu dans le paysage politique d’Eure-et-Loir. Candidat aux élections législatives sous les couleurs du Front National, il n’a pas franchi le premier tour mais s’est installé durablement dans le Drouais. Il réside à Saint-Rémy-sur-Avre.

À 34 ans, Aleksandar Nikolic est le délégué départemental du Rassemblement National, il travaille au siège du parti depuis cinq ans où il assume la coordination des fédérations du Sud de la France.
Son parcours correspond à une certaine diversité que veut promouvoir à présent Marine Le Pen.
Aux élections européennes de 2019, il est 51e sur la liste de Jordan Bardella. Une candidature témoignage qui lui permet de défendre sa vision de l’Europe et surtout de la place de la France. La campagne électorale lui permet de plaider en faveur d’une « Europe qui a été le phare du monde », dit-il, « alors qu’aujourd’hui, il n’y a plus d’innovation. Il faudrait se lancer dans l’intelligence artificielle, la robotisation plutôt que la subir ».

En juin 2020, il est élu conseiller municipal à Saint-Rémy-sur-Avre, en Eure-et-Loir, un département clé où le RN a obtenu 32 % aux dernières régionales. Également candidat aux sénatoriales en Eure-et-Loir en septembre 2020, il n’a récolté que 2,25 % des voix.

À l’approche des élections régionales, le RN est dans l’expectative. Il n’est pas possible de reconduire Philippe Loiseau dont l’absentéisme chronique au conseil régional a fait l’objet de remontrances. Est-il envisageable de confier la tête de liste à Mathilde Paris, chef de file du RN à Blois ? Difficile à admettre quand on la sait proche de Marion Maréchal (ce qui lui a valu d’être mise à l’écart de la commission d’investiture). Quant à Michel Chassier, président du groupe au conseil régional sortant, il ne se voyait pas, à 72 ans, mener une nouvelle bataille électorale.
En revanche, Aleksandar Nikolic présente un profil idéal pour le cru 2021 du RN. Il fait partie de la nouvelle génération du Rassemblement National incarnée par Jordan Bardella, qui a conduit au succès la liste du RN aux européennes.

Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années, a écrit Corneille. C’est bien ce que pense le jeune Aleksandar qui veut dynamiser la région et développer la vie culturelle pour tous. Aussi a-t-il lancé sa « caravane de la ruralité » pour aller au-devant de ceux qui sont abandonnés par le président du conseil régional sortant.
Soupçonnant ce dernier d’avoir entrepris une approche en vue d’une fusion au second tour avec le macroniste du MoDem Marc Fesneau, Aleksandar Nicolic l’a publiquement mis au défi de clarifier ses intentions.
« Pour ce qui me concerne, je suis ouvert et veut rassembler à droite comme au centre » déclare Aleksandar. Après 23 ans de gestion socialiste, je souhaite améliorer la vie des gens, tourner notre région vers l’avenir, en garantissant plus de sécurité, une santé à proximité, développer l’accès au numérique et créer de l’emploi à proximité ».

« Il y a beaucoup de maux qui touchent notre région, notamment l’Indre. Concernant l’insécurité, il y a eu plus de 16 % d’augmentation des violences volontaires en zone gendarmerie en 2020, malgré deux confinements. C’est un phénomène nouveau, cela démontre que l’insécurité s’aggrave. Prenez par exemple les tirs à la kalachnikov à Châteauroux en mars dernier. La sécurité des habitants, c’est une priorité incontournable. Je propose, en complément des communes, de financer du matériel pour les forces de l’ordre et de créer des unités d’intervention autour des lycées afin de protéger nos enfants des violences et du trafic de drogue ».

À l’évidence, Aleksandar Nicolic est doté du même esprit combatif que son homonyme, attaquant du club de football de Drina Zvornik. Souhaitons-lui le même succès.

Jean-Yves Léandri

image_pdfimage_print

16 Commentaires

  1. Il sera candidat dans une région pas facile sociologiquement. (Des villes à peine moyennes, des villages mortifères, des pseudo-banlieusards à Dreux ou Chartres, des champs à perte de vue….. pas la joie de vivre).

    Il est « moderne »…. va savoir si ça lui sera bénéfique…. ou pas.
    Bonne chance jeune homme !!!

    • « Dreux ou Chartres, des champs à perte de vue… »
      No problémo.. on y plantera des éoliennes 👌 ça dynamisera le paysage.
      ça rapportera peut-être plus que le blé.. mais dans ce coin, les paysans roulent grosse merco ou BM et jouent au golf, ils ne vont pas voter RN ! Ce sont eux qui ramassent d’ailleurs le gros des aides de la PAC et dans ce coin vous ne trouverez pas de paysan à 400 €/mois…
      Et croyez moi, ils ne se font pas voler leurs tracteurs ni leur gazole, ils ont bien équipés !

    • Le FN et JM. Le Pen faisaient de très bons scores dans les petits villages beaucerons du Loir et Cher. Les vieux paysans comme les plus jeunes votaient régulièrement et clairement pour la France et contre toutes les invasions migratoires. Suivons de près les résultats au soir du premier tour pour mesurer la résilience de la France profonde.

    • C’est vrai que nous les bouseux on boit pas de la menthe à l’eau, on met du pastis dedans. ça fait moins ville. Mais qu’est con respire quand ils sont pas là !

      • Pourquoi tu te vexes ? Il y a quand même des coins de « morne plaine » où on se fait bien chier dans cette région. Pas partout, d’accord, mais ça existe.

  2. J’aime beaucoup ce jeune homme , il est souvent invité sur CNews le soir pour débattre .
    Bonne maîtrise des sujets , garde son calme .
    Il est parfait je lui souhaite de réussir .

  3. comme quoi il y a des immigrés qui sont une chance pour la france, plus français que les pleynel, et autres islamo-collabos-gauchos

  4. Quand on se pretend francais on se prenomme Alexandre et non Aleksandar surtout au RN. Jamais ca ne me serait venu a l’esprit en tant que fils d’immigre yougoslave que je suis d’imposer que mon prenom soit ecrit Nikola .Si son pere et sa fierte serbe a bien voulu en France qu’il soit Francais a condition qu’il ne le devienne jamais comme la mere Algerienne de Magyd Cherfi lui a dit. Mon fils :soit francais mais ne le devient jamais d’ou son prenom Magyd tout comme d’ailleurs Malika Sorel qui au moment de sa naturalisatin francaise m’a dit qu’on ne lui avait pas demamder si elle voulait changer de prenom alors qu’on l’avait demander a Jean Messiha

    . https://nos-medias.fr/video/devenir-francais-malika-sorel-vs-magyd-cherfi

    • Ne lui cherchez pas des poux dans la tête à cause de son prénom. On peut s’appeler François et se révéler un président de la république catastrophique. J’ai deux exemples en tête…

      • Desolee mais ce que vous considerez comme un detail a participer et participe a la desintegration de l’identite nationale avec les resultats que l’on voient
        En cas de conflit avec la serbie connaissant tres bien la fierte infantile Serbe pour les avoir cotoyes son pere j’en suis sure choisira la Serbie. Il y a le meme cas avec cette serbe de coeur Zivak (epouse Park) elue depute du Val-D’oise

        • Je suis d’accord avec vous. Moi même j’ai francisé mon prénom, qui s’écrit originellement Nadja.

  5. Aleksandar Nicolic est propre sur lui, mon cher Philippe LOISEAU aussi, mais le deuxième était sans doute plus identitaire et connaissait l’agriculture assez bien, bon chasseur et excellent pécheur.
    Alek devra faire le grand écart entre les citadins et la ruralité, il devra abandonner les ventilateurs inutiles et renoncer à la 5Gpour ne pas perturber les moutons ARNm.
    Ou est le temps des Stirbois des année 80, et les militants exceptionnels des année 90, qui se donnait à fond pour leur idées. Comme Marie-Renée Maissen et son suppléant Jean-Marc au deuxième tour face à Doucet…

  6. Il faudrait se lancer dans l’intelligence artificielle, la robotisation plutôt que la subir ». Ben voyons… Un émule de Laurent Alexandre ?

Les commentaires sont fermés.