1

Alençon : Policiers, mais tirez dessus, bon sang !

Violences urbaines : policiers caillassés, voiture et poubelles ...
Mais qu’attendez-vous donc pour l’amour du ciel ? Vous êtes dans votre bon droit, d’abord parce que vous êtes en état de légitime défense face à des salopards qui finalement ne rêvent que de votre extermination pour mettre en place leur domination sur la ville ; et ensuite, parce que les actions que vous menez, consiste justement à en protéger les citoyens, à empêcher leur pourrissement par notamment le trafic de drogue. Et puis, imaginez que c’est la première fois, dans l’histoire de ce pays, que la police baisse les bras devant les offensives incessantes de la racaille, qu’elle se cloître dans ses commissariats. C’est du jamais vu ! Quelle honte immense !
Demain, si vous persévérez dans votre immobilisme, ce n’est plus à des mortiers de feu d’artifice que vous aurez à faire face mais à des vrais mortiers, à de vrais grenades que vous prendrez sur la figure, à de vrais tirs de mitraillette. D’ailleurs, cela s’est déjà produit, à petite échelle certes ; mais soyez certain que la dérive va prendre de l’ampleur tout simplement parce que c’est dans l’ordre naturel des choses. Quand la bête s’aperçoit qu’elle n’a plus de maître pour la contrôler, et même à coups de bâton, elle finit très vite par mordre, son maître et les amis de celui-ci.
Les autorités exigent de vous que vous ne tiriez pas, me dites-vous ? Qu’il ne faut pas que les choses dégénèrent par le développement de manifestations qui pourraient prendre de l’ampleur ? Qu’il faut à tous prix que vous rameniez le calme ? Mais reconnaissez avec moi que ces mêmes autorités, depuis des décennies et des décennies, n’ont passé leur temps qu’à ne reculer. Autrefois, existait la peur du gendarme et aujourd’hui, c’est le gendarme qui a peur. Et vous, vous trouvez cela normal ? Avez-vous oublié votre fonction première qui est de protéger le citoyen ? N’avez-vous donc pas honte d’obéir à ces autorités qui ne sont plus désormais que de fausses autorités, des autorités qui n’ont plus rien dans leur froc ? Mais tirez ! Comportez-vous en hommes, pas en femmelettes. D’ailleurs, ces autorités, il devrait être de votre devoir de les destituer et cela, pour le seul bien et la seule protection des citoyens que vous devez honorer en priorité. Oui ! La seule et vraie priorité, ce sont les citoyens pas ces foutues autorités qui ne sont plus désormais que des pantins.
« Si on tire, il y aura des morts » dites-vous ; et alors ? Combien y en aura-t-il demain, dans un an, dans dix ans si vous continuez dans votre passivité ? Et vous ajoutez : « Oui, mais il y aura des manifestations d’une ampleur incroyable », et alors ? Vos collègues en Iran, des collègues qui en fait n’en sont pas, ils n’hésitent pas, eux, à tirer sur de braves jeunes femmes qui se battent avec le plus grand des courages pour la liberté et malheureusement, il y a de grandes chances qu’ils parviennent bientôt à rétablir l’ordre, leur ordre de voyous islamiques. Ceux-là sont des policiers qu’il faut condamner parce qu’ils se battent contre l’exercice normal de ce que l’on devrait appeler la liberté. Mais vous, à force de renoncer, chez nous, ici en France, à rétablir l’ordre, eh oui, par la force ! vous serez demain responsables de l’agonie de la démocratie parce que vous aurez ouvert la voie à une clique de crapules qui appliquera la loi à tous les citoyens !
Philippe Arnon