Alerte à Dijon : Abou Hassan s’est échappé de l’hôpital psychiatrique !

ALERTE ! Des femmes sont en danger à Dijon et dans sa région, quel que soit leur âge : Abou Hassan, 33 ans, 1 m 85, s’est échappé de l’hôpital psychiatrique de « La Chartreuse », où il était, soi-disant, surveillé étroitement et soigné.

Il s’est évadé vendredi vers 12 h 20 par une porte laissée ouverte.

Il était là car « jugé irresponsable de nombreuses agressions physiques envers des femmes ».

Il faut absolument le retrouver et très vite, non pas pour vous sauver, mesdames, mais parce qu’il doit bénéficier de soins pour sa santé, et c’est uniquement pour cette raison qu’il est activement recherché, selon les autorités compétentes !

Heureusement, son comportement très agité, quand il vous agressera, permettra de le repérer et de le reconduire à « La Chartreuse » pour que ses soins puissent reprendre… jusqu’à la prochaine évasion !

Mardi 16 juillet, sur Riposte Laïque, je réclamais l’identité et l’origine de ce couple de « monstres » qui, à Nancy, avait violé, torturé et assassiné un petit bébé d’un an, une petite fille, afin de pouvoir les maudire.

Nous avons la réponse : il s’agit d’un couple de demandeurs d’asile d’origine africaine, Nigeria et Sierra Leone.

Lui, 20 ans, et Elle, 19 ans, qui est sur le point de mettre au monde un second bébé.

Il n’aura pas la même fin horrible que sa petite sœur, du moins nous pouvons l’espérer, puisqu’ils ont été incarcérés pour « homicide volontaire sur mineur de moins de 15 ans, viol, actes de torture et barbarie ».

Selon un rapport de la police nationale, il y a eu 77 règlements de comptes en 2018, sur toute la France, qui ont fait 106 victimes dont 54 morts, pour la grande majorité dus au trafic de stupéfiants et, en lisant ce qui suit, ce n’est pas près de s’arrêter.

Dans la nuit de lundi à mardi, cité du Clos Saint-Lazare à Stains (Seine-Saint-Denis), deux individus, sur un scooter, ont tiré quelques rafales de Kalachnikov sur une voiture en stationnement et sur l’entrée d’un hall d’immeuble de ce quartier bien connu pour les trafics de stupéfiants.

Bilan : 2 morts et un blessé à la jambe, âgés entre 24 et 27 ans. Ce dernier étant le frère de l’un des deux morts. Tous trois originaires de ce même quartier et connus des services de police.

De nombreuses douilles de calibre 7,62 ont été retrouvées sur les lieux.

Le scooter a été retrouvé carbonisé à quelques centaines de mètres.

Le parquet de Bobigny a ouvert une enquête pour « meurtres en bande organisée ».

Mais qu’à cela ne tienne, nous sommes très contents car les chiffres des véhicules incendiés par nos binationaux sont en baisse constante : 897 en 2017 et seulement 845 en 2018.

Bravo ! 42 voitures sauvées de la grillade.

En 2019, le ministre de l’Intérieur, vous le connaissez, un certain Christophe Castaner, préfère s’abstenir de citer les chiffres afin de ne pas inciter les « supporters » de l’équipe d’Algérie de tenter de battre un record.

Il n’y en a eu que 195 d’enflammer dimanche 14 juillet et combien le seront vendredi 19, que l’Algérie gagne ou perde contre le Sénégal, qu’importe !

En revanche les faits contre les forces de police sont en forte hausse : 434 contre 225 l’an dernier.

Le commissariat des Ulis (91) peut en témoigner, ne vient-il pas d’être attaqué deux nuits consécutives, dimanche et lundi, à l’aide de cocktails Molotov ?

Fort heureusement aucune victime à déplorer, seulement quelques véhicules de police dégradés mais, surtout, aucun voyou n’a été interpellé et encore moins blessé, quelle chance !

Ils pourront donc recommencer : joyeuses nuits messieurs les policiers des Ulis.

Une suggestion : pourquoi ne pas les bombarder avec des « Chupa chups » ?

Cela n’arrivera pas dans le Nord de la France, notamment à Famek où Michel Liebgott, le maire socialiste de la ville depuis 1989, danse joyeusement, orné de son écharpe tricolore, au milieu des supporters algériens, encouragé par les cris « Allahu akbar ».

Il doit très certainement savoir ce que cela veut dire mais il sera plus que certainement réélu lors des prochaines élections.

Jusqu’où iront certains élus pour sauver « leur mandat » ?

Ne trouvez-vous pas bizarre qu’en Algérie, où tout de même les Algériens sont encore plus nombreux,  (pour le moment), il ne se passe jamais rien de répréhensible avec les supporters de « leur équipe nationale » ? De l’autre côté de la Méditerranée on n’attaque pas les commissariats, on n’agresse pas les pompiers (comme à Marseille) et les forces de l’ordre, on reste calme ; ce n’est pas du respect mais de la crainte car, là-bas, la police se sert de ses armes, et ils le savent !

Les médias algériens se montrent d’ailleurs très étonnés de ce qui se passe en France, ils ne comprennent pas… nous non plus !

Manuel Gomez

image_pdf
0
0

20 Commentaires

  1. « Échappé d’un hôpital psychiatrique » Il peut fonder une amicale avec les membres du gouvernement.

  2. A Dijon, la Moutarde nous monte au nez…
    Mais en France, on recherche Castaner, devenu invisible…
    Responsable… mais pas trouvable !

  3. Depuis quelque temps les magistrats déclarent irresponsables les terroristes et les violeurs musulmans et les déposent ( pas enfermés) dans des hôpitaux psychiatriques. L’islam rend fou, ça on le savait. Cependant ne pas les condamner à de la prison est un peu facile. Ils sont vite dehors soit disant guéris.

  4. Nous voici retourné à l’insécurité du moyen-âge où traverser un pont était à la Grâce de Dieu. Points de banlieue de Paris encore nommés ainsi.

  5. Avec ce laideron à la « justice », on ne s’en étonne pas!!! Les bâtards de la bac préfèrent gazer les Gilets Jaunes que de courir après les fichés S…

  6. les jeunes algériens trouvent ça formidable ce qui se passe chez nous…au moins on s’amuse en France et moyennant un peu de débrouille on gagne du pognon mieux qu’en bossant . Quand ils regardent la retraite des vieux arabes qui ont bossé chez nous ça les fait rire…hé le chibani regarde ma BM neuve pas con comme toi le momo.

  7. Habitant a 60 km de DIJON et lisant le bien Bublic journal regionnal tous les jours il faut voir la MERDE QUI SE PASSE AVEC TOUTE CETTE RACAILLE ET Mr LE MAIRE SOCIALISTE DE SURCROIT DIT QU’IL FAIT BON VIVRE A DIJON PEUT ETRE POUR LUI PLANQUE ET BIEN SURVEILLE Mais vivre dans les banlieus de DIJON c’est la CRASSE

  8. Vue l’âge de ces malfaisants dans quelques années la France va devenir un « coupe gorge ». C’est certain on ne va pas avoir des lendemains qui chantent.

  9. Macron reprime les contribuables en gilet jaune, rabesse le peuple français de toute origine, celui qui travaille, qui paie des impôts et qui aime la France. Il ne veut pas admettre que ceux qui le ridiculisent, qui l’humilient plus que les sifflets, sont les musulmans qui se moquent de lui, des forces de l’ordre, de l’armée et du peuple.
    Le Président de la France est à la botte des minables et petits musulmans et les laisse tuer, violer, détruire sans rien dire. C’est le gouvernement français la risée de tous les pays étrangers, surtout des pays musulmans.
    Sous Macron, la Cathédrale Notre Damme de Paris incendiée, sous Macron on mutile le peuple qui manifeste en paix, sous Macron les Algériens déclarent avoir pris Paris plus vite que les allemands ! T’es fier petit petit Manu ?

  10. cet ethiopien interné a l’hopital pschychiatrique etait coupables de plusieurs viols mais se trouvait en liberté dans l’asile , au rez de chaussée pas de barreau !! bien sur penalement irresponsable mais capable de sauter par la fenêtre et d’aller prendre un train a la gare située a 300 metres !!

  11. Abou s’est échappé ? Mais Macrron reste en liberté ! Et la foldingue Lagarde arrive au galop !

  12. « Il n’aura pas la même fin horrible que sa petite sœur »
    Ben non puisqu’il sera intégralement pris en charge par nous par l’imposition du droit du sol.

  13. les médias algériens (et d’autres) ne comprennent pas car chez eux ce genre de choses ne seraient pas tolérés!

  14. J’aimerai tellement que abou se chope un ou une vivrensemblistes ( pas tuer) mais une bonne défonce coté pile et coté face ….Sacré abou il en avait assez de la bouffe de l’asile et a pris la clef des champs ….souhaitons lui un merveilleux tour de France et nous le retrouveront a la rentré tout bronzé et bien dispo pour passer l’hivers au coin du feu
    Les français sont « abou » de cette politique de dégénérés qui les fait vivre dans l’incertitude du lendemain

    • Invraisemblable quel psychiatre nul s’en ait occupé des électrochocs + des neuroleptiques à bonnes doses et on avait la paix .ce genre de chiens ne mérite pas de soin mais une balle dans la tête

  15. abou assan dangereux,incontrolable ? ……..booum,il faut l’abattre dés qu’il sera apercu,comme les bétes malades de la rage.

  16. Bon article.
    Ces gens là (ces déchets devrais-je dire) ne comprennent que la force !
    Evidemment qu’ils n’oseront jamais faire ça en algérie !

    Mon père a voyagé aux Emirats et au Qatar.
    Je lui ai demandé ce qui arriverait à un brûleur de voitures.
    Sa réponse « il n’aura pas le temps d’en brûler une 2è… »

    France démocratique mais France laxiste.
    Emirats sécuritaires mais autoritaires.
    A chacun de choisir …

    • En Arabie-Saoudite, vous pouvez laisser votre portefeuille sur la table d’un restaurant :
      Personne ne le prendra !
      Celui qui oserait ? Clac, main coupée dans les jours qui suivent !
      Quand on voit les pick pockets dans les rames de métro à Paris ! À Ryaadh, ça leur ferait tout drôle, à ces gens là !…..
      Un peu comme le petit Marius, rom, qui avait voulu voler je ne sais quoi chez des mecs des cités = lynché à mort, presque, le Marius.
      Les autres ont compris la leçon.

Les commentaires sont fermés.