Alexandra Henrion-Caude et Lalanne chantent Le Temps de Cerises

Il n’aura pas fallu attendre bien longtemps pour que l’idée émise lors d’un entretien avec France-Soir ne devienne réalité.

Samedi, à Paris, la généticienne qui alerte sur les dangers des pseudo-vaccins présumés efficaces contre le Covid, a été ovationnée par les manifestants réunis autour du chanteur Francis Lalanne.

Cependant la fête laisse un arrière-goût de confusion. Là où on attendait un discours déterminé, on n’a eu droit qu’à un déballage de poncifs et sur fond de récupération de Gilets jaunes. Bref, la tribune a soufflé davantage une brise gauchisante que le vent qui précède la tempête.

Alexandra Henrion-Caude a pris plusieurs fois la parole et galvanisé la foule: « nous avons décidé de ne pas accepter des ordres immoraux et illégaux de nos supérieurs… ». Francis Lalanne précise : « qu’il s’agit de l’article 7 du Code de la gendarmerie nationale ».

Depuis quand on s’amuse avec des clones ?

« Qu’on me dise quel est le complot que je fomente… aucun d’entre nous n’a choisi d’être ici… mais c’est un argument pour être tous réunis. »

Francis Lalanne dénonce : « cette politique sanitaire est basée sur le fait d’empêcher des médecins de prescrire et de soigner, et les artistes de distraire… » Alexandra Henrion-Caude complète : « et les scientifiques d’éclairer avec la connaissance qu’ils ont ».

Elle poursuit : « ce que nous faisons là aujourd’hui, c’est le défi d’être ensemble… »

Les slogans de la manifestation

Alexandra-Alexandra-Alexandra !

Macron démission !

Macron-assassin, Macron-assassin !

Liberté-Liberté-Liberté !

La police avec nous ! Et les scientifiques ! Et les artistes !

Même si Macron ne nous veut pas, on est là, on est là, pour l’honneur des travailleurs et un monde meilleur.

Le temps des cerises

Francis veut croire, le poing levé et Alexandra faisant le V de la victoire : « c’est une chanson écrite pendant la Commune de Paris , et comme c’est en train de se passer en ce moment, et de plus en plus, la Garde nationale, c’est-à-dire les policiers de l’époque, avaient rejoint le peuple dans sa révolution… »

Le chanteur chante, comme il se doit, et lance un pathétique « plus de distance sociale ; on s’embrasse tous ! ».

« Quand nous en serons au temps des cerises » Francis Lalanne, Alexandra Henrion-Caude, Sophie Tissier

Gérard infos. Vidéo complète de la manifestation Art et Science : Interviews d’Henrion-Caude…

https://youtu.be/blX9eLCP0cM

https://youtu.be/blX9eLCP0cM

Lire aussi

https://ripostelaique.com/bigard-en-appelle-a-la-multitude-lalanne-a-lamour-et-courreges-aux-bougies.html

https://ripostelaique.com/francis-lalanne-ira-t-il-a-un-rassemblement-de-florian-philippot.html

Jacques CHASSAING

IMPORTANT : Tous les liens et renvois mentionnés dans cet article constituent des éléments factuels corroborés, à l’appui des opinions et des faits exprimés par l’auteur Jacques Chassaing, ici, ainsi que dans tous les articles qu’il signe.

image_pdfimage_print