Alexandre Jardin : avec le passe, on a pété les plombs !

Alexandre Jardin, écrivain, interrogé sur le passe par Alexandre Devecchio se lâche et c’est un régal. Le docteur Gérald Kierzek, urgentiste, participe au dialogue.

https://lemediaen442.fr/alexandre-jardin-sur-le-pass-vaccinal-on-a-pete-les-plombs-la-vraie-folie-cest-de-normaliser-la-folie/

Alexandre Jardin :  « C’est impossible de vivre comme ça ! On a pété les plombs ! Le fait même de l’envisager, ça relève du délire. […] La vraie folie c’est de normaliser la folie. La vraie folie c’est de normaliser des comportements complètement déments . »

Comme il a raison ! La vraie folie en effet c’est de normaliser la folie. Et c’est ce qu’on fait en ce moment. On normalise les « transitions de genre » d’enfants de 12 ans sans en référer à leurs parents. On dit que pour lutter contre le viol eh bien, on va élargir les trottoirs et ça ira. On ouvre les portes de la France au monde entier tout en sachant qu’on ne pourra ni loger ni nourrir tout le monde.

Dans la crise sanitaire, nos dirigeants ont proposé tout et le contraire de tout. Comme on dit, on est tombés sur la tête.

Il y a des fous sympathiques, comme celui qui traîne sa brosse à dents dans un asile et dit que c’est Médor. Mais là, c’est de la folie presque furieuse. Enfin, qui rend certains Français furieux et on le serait à moins.

Car la France est partagée maintenant en fractions par Choupinet. Il y a les irréductibles depuis l’origine. Puis il y a les vaccinés qui ouvrent les yeux et commencent à en avoir assez. Puis il y a les « beaufs », les veaux, ceux qui acceptent tout et le contraire de tout sans se poser de questions pourvu qu’ils puissent encore aller au bistrot, même assis.

Alexandre Jardin ajoute : « Tout à coup on a un Conseil d’État qui valide n’importe quoi et le Conseil constitutionnel est aux abonnés absents. »

Là j’ajouterais un bémol, c’est que pour le Conseil d’État on sait depuis longtemps que ce sont des nuisibles, des gens qui obéissent et ne veulent pas se mouiller. On le sait au moins depuis qu’ils ont décrété que nourriture et boisson ne sont pas des traitements et qu’en conséquence on n’est pas obligés de désaltérer ou de nourrir un malade. Ce qui apparaissait comme un devoir devient facultatif.

Quant au Conseil constitutionnel, quand on sait qu’Ali Juppé y règne en maître, on sait tout.

« On finit par se poser des questions qu’on ne devrait même pas se poser. La liberté de chacun, d’aller et venir n’est pas négociable. Ou alors, pourquoi vit-on ? » dit Jardin. En effet. On finit par se demander si on ne vit pas juste pour le plaisir de nos tyrans de se faire obéir pour n’importe quoi.

Il ajoute : « La liberté n’est pas négociable. On a des principes, on est en république, la liberté n’est pas un sujet de plaisanterie, on a une Constitution… pourquoi veut-on vivre ? »

Le Docteur Gérald Kierzek prend la parole : « le risque est inhérent à la vie, à la mort. La peur a poussé les gens à renier certaines convictions. Ce passe n’a pas d’utilité médicale. Ce qui est scandaleux, dans le scandale, c’est qu’on s’y habitue, disait Simone de Beauvoir. »

Le passe, pour lui, pose un problème démocratique. Les Français vont finir par se révolter.

Cela fait plaisir d’entendre le Docteur Kierzek. Il explique que le tout vaccinal ne marche pas. Il dit que le masque est pour les enfants « inutile, contreproductif, martyrisant, anxiogène. »

Il explique que depuis des années l’hôpital est en pleine crise structurelle. Il se meurt car on y a mis à la tête des technocrates, qui mènent l’hôpital avec leurs tableaux excel. Pour résumer, on a besoin d’humanité, de proximité plus que de chiffres.

Mettre des gestionnaires pour prendre des décisions médicales, c’est une sottise, car les gestionnaires sont compétents pour gérer mais incompétents en médecine. Quand on enlève une infirmière, les choses ne marchent plus, mais quand on enlève un gestionnaire, ça continue à fonctionner… posons-nous les bonnes questions.

Jardin estime que nous avons un problème de qualité humaine du personnel politique. On a une collection de peureux. La peur est mauvaise conseillère.

Il est urgent que notre classe politique cesse d’avoir peur. Elle a communiqué cette peur aux Français et ce n’est pas comme cela qu’on dirige un pays.

Sophie Durand

image_pdfimage_print
24

9 Commentaires

  1. Le problème, c’est que ces cons là, ils ont raison d’avoir peur! Quand on a menti éhontément, enucléé, rivotrilé, remdésiviré, benalla-isé, il vaut mieux ne pas perdre le pouvoir, dès fois qu’un type qui croit encore que le droit, la constitution, les traités, ont un sens y arrive… et alors si c’est un revanchard…

    • Réponse à Vauban
      Surtout si c’est un revanchard…..ce serait pas mal peut-être!

  2. « (…)le Conseil d’État (…)sont des nuisibles, des gens qui obéissent(…). On le sait au moins depuis qu’ils ont décrété que nourriture et boisson ne sont pas des traitements et qu’en conséquence on n’est pas obligés de désaltérer ou de nourrir un malade. Ce qui apparaissait comme un devoir devient facultatif ».
    Ce que je sais, et cela fait froid dans le dos, que la Grande Muette, sachant tout ce qu’elle doit forcément savoir, laisse ce gouvernement décider qui doit vivre ou mourir, qui est citoyen ou ne l’est pas.

  3. Cette loi n’a aucun sens ni sanitaire ni logique. On tourne a pres de 400 000 nouvelles contaminations par jours avec plus de 80 % de vaccinnés.
    Le Virus frappe tres majoritairement les vaccinés !
    Que signifie une loi qui privilégie les sorties et deplacements des plus contagieux ! ?
    C’est un non sens absolu !

    • C’est un non sens absolu mais macron n’en a rien à faire. Son but n’est évidemment pas de nous protéger du virus mais celui-ci est un prétexte tout à fait opportun pour lui pour nous contrôler et limiter nos libertés. Son acharnement haineux contre les non vaccinés, finalement pas plus contagieux que les vaccinés et sa façon d’en faire des boucs émissaires, d’exciter la colère des autres à leur sujet, en est la preuve absolue, ainsi que ses mesures telles que le pass, l’appel à la délation, etc. Le pouvoir est au main d’un gestapiste déguisé en président de la France. Il est tout à fait anormal qu’un président se conduise ainsi envers le peuple.
      A part cela, merci à Alexandre Jardin pour ses paroles pleines de bon sens et d ‘équilibre.

      • « J’ai trés envie d’emmerder…  »
        C’est la le probléme essentiel, celui d’un pervers qui a du mal ase controller, c’est infiniment plus dangereux que le Covid !

    • le virus frappe les vaccinés ! et pourtant tous les professionnels médecins urgentistes ( dont un sur Cnews dit que ce sont les non vaccinés qui vont en réa ) qui croire ?

  4. La classe politique peureuse?Quelle peur?
    La peur de ne pas être réélu aux termes de son mandat ,la soupe est bonne mon adjudant.
    Chez Larem arrière je pense qu’il y en a un paquet qui devrait commencer à faire du stock,la réélection n’est pas acquise pour ces braves gens.Et puis c’est bon pour la relance ,achat d’étagères de racks,de congélateur.Elle est pas belle la vie

  5. Les supervaxx multi chargė vont bouziller l hopital avec leurs maladies a deux balle a encombrer les services

Les commentaires sont fermés.