Algérie et de Gaulle : excellent Giesbert, mais Catherine Nay noie le poisson

algerie-de_Gaulle1958.jpg
L’hebdomadaire Valeurs actuelles serait-il plus miséricordieux envers les vaincus de l’histoire que sont les patriotes français de toutes confessions de l’Algérie française (1) que Le point, d’obédience – pour faire court – plus centriste que son concurrent ? À lire les éditoriaux respectifs parus le 3 février 2022 dans les deux magazines, cela ne semble pas vraiment évident.

Commençons par le judicieux Frantz-Olivier Giesbert avec son édito intitulé « La France a toujours mal à l’Algérie ». L’ami Frantz tape dans le mille : il n’y a rien à redire à sa prose qui au surplus balaie quasi exhaustivement le sujet.

Il y a un problème, écrit-il, la guerre d’Algérie n’est pas terminée soixante ans après les accords d’Évian (2) qui devaient y mettre fin. Fort pertinemment, FOG relève qu’après « L’Algérie c’est la France », l’inverse est en train de devenir réalité.

La France se retrouve continuellement en position d’accusée et la cible privilégiée ce sont évidemment les colonisateurs, prédateurs par excellence de la nation colonisée. Frantz-Olivier Giesbert porte le fer là où ça fait mal, avec des termes on ne peut plus appropriés. Les coupables sont les prévaricateurs du FLN qui depuis 1962, au nom de l’islamo-marxisme, ont mis dans leurs poches l’argent du pétrole et du gaz. Et il ajoute très pertinemment que la « mafia du FLN et sa descendance, propriétaire de nombreux biens immobiliers à Paris (n’est pas) inquiétée par la procédure des biens mal acquis.

Giesbert nomme les coupables et dit les choses : « Les historiens qui ne tartinent que sur les tortures abjectes des militaires français », ceux qui ne voient des coupables que d’un côté. « N’est-il pas temps de rétablir les vérités que tant de cerveaux hémiplégiques ne peuvent pas concevoir ? ».

Il ne faut surtout pas déboulonner le Guide de sa statue car cela remettrait en cause tant de lâchetés et contribuerait à remettre en cause les rentiers et prédateurs de la Ve République du nom. FOG nous oblige à réfléchir et surtout à faire en sorte qu’après être sortis du manichéisme qui prévaut encore et toujours, nous soyons en mesure d’avancer.
Un de ses phrases en dit beaucoup et paraît particulièrement utile pour s’en sortir autrement qu’en se rabibochant avec le pouvoir algérien : « Pressé de réaliser l’indépendance, de Gaulle a bâclé la paix en laissant l’Algérie aux véreux du FLN ».

Venons-en maintenant au droit de regard de la peu froufroutante Catherine, qui en réalité pour ce qui concerne une quelconque vision ne nous invite nullement à scruter les problèmes.

1-Le titre de son éditorial dit tout : « Macron s’adresse aux pieds-noirs d’Algérie ». Autrement dit, la question est circonscrite à une population bien déterminée, les « partisans de l’OAS ». Elle ose écrire que les victimes de la rue d’Isly du 26 mars 1962 c’étaient 70 Français (quand même !) partisans de l’OAS. Ben voyons ! Circulez, il n’y a rien à voir ! Et surtout, elle ne désigne pas l’acteur principal de la tragédie, vaguement suggéré par un anodin « pouvoir gaulliste ». Dame ! Madame Nay, dans le civil madame Albin Chalandon, n’a pas vraiment intérêt à soulever le couvercle d’une casserole susceptible de laisser échapper des odeurs nauséabondes (3)

2- Plutôt que de remettre en cause une certaine perception de l’histoire qui édulcore totalement le rôle néfaste du Grand Charles, la peu dérangeante Catherine s’ingénie à noyer le poisson : Oran le 5 juillet 1962 ? « L’Algérie était indépendante. L’armée française ne pouvait pas riposter (4). C’eût été relancer la guerre. Sale période ».
Ne comptez surtout pas sur Mme Chalendon pour poser sur la table les problèmes en suspens qui en réalité ne font qu’empirer.

En fait, Catherine Nay révèle son impuissance à accomplir un vrai devoir d’analyse. Elle constate in fine « la répression », l’inexistence d’un état de droit et la corruption du pouvoir, d’où l’impatience d’une foule de dizaines de milliers de jeunes qui ont défilé pacifiquement pendant deux ans.

Au fait, Catherine, les manifestants du 26 mars 1962 étaient-ils moins « pacifiques » ?
En fin de compte, cet éditorial de Valeurs actuelles du 2 février apparaît insignifiant et inutile. Espérons donc que Valeurs actuelles aura à cœur de rectifier prochainement le tir…

Jean-Michel Weissgerber
Colmar, le 13 février 2022

Le vainqueur Qui-vous-savez, les vaincus Soustelle et Bidault. Voir entre autres ma contribution à Riposte laïque Giesbert et Valeurs actuelles posent les bonnes questions.
Accords d’Évian – ou déviants ? – que l’on s’apprête à commémorer avec une grande dignité, toute honte bue !
Qui ne semblent pas être l’apanage de la seule extrême droite.
L’armée française pourrait intervenir allègrement par la suite dans toute l’Afrique mais surtout pas en Algérie FLN !

 

image_pdfimage_print
10

32 Commentaires

  1. FOG et Catherine Nay ont raison tous les deux.
    C’est vrai que le Général n’avait peut-être bien mesure
    la nuisance possible du FLN après l’indépendance.
    Dire que De Gaulle a donné l’ordre de tirer rue d’Isly est stupide. Il n’y avait pas d’ordres ;les tirailleurs algeriens ont paniqué tout simplement.
    C’est vrai, l’armée ne pouvait intervenir à Oran en juillet 1962;l’Algérie était indépendante. Des Algériens auraient alors Été tués et le pays se serait embrasé. Les pieds noirs auraient Été alors massacrés par dizaines de milliers. Le FLN n’attendait que cela pour donner libre cours à sa haine.

    • Dire qu’ « il n’y avait pas d’ordres » , c’est une hérésie car l’armée réagit AUX ORDRES !

      • Sjean… pas forcément ;la panique peut l’emporter sur des troupes non entraînées au maintien de l’ordre

    • Non ! 2gol voulait « mater » les PN. Il l’a avoué ! C’est faux de le dédouaner ! A Oran, l’armée avait le devoir de protéger les PN, mais l’ordure de mémoire maudite qui commandait alors, était en parfait accord avec la volonté du pouvoir de laisser massacrer les Oranais. Ne déformez pas la réalité vécue !

      • Charles Dalger… Quand on voit la vidéo, tout est allé si vite qu’aucun ordre n’a pu venir de l’extérieur, et à fortiori de l’Elysee.
        Si on avait prévu d’en découdre, on n’aurait pas envoyé cette petite escouade de tirailleurs algeriens, sous les ordres d’un lieutenant, mais des troupes rompues au combat de rues.

        • comme d habitude vous dites n importe quoi c est justement le fait d envoyer des tirailleurs algeriens pour contrer lamanif qui etait criminelle ces enroles ne pensaient qu a se dedouaner aupres du fln de gaullevoulait mater les pieds noirs definitivement tot ou tard il faudra deboulonner votre idole

      • Salut Charles! Ce « JILL » est un inculte qui vient nous casser les
        « K-LA-WHOUI » pour toujours défendre le Félon 2gol son chouchou de Colombéèéè les 2 mosquéeees.

    • Dire que De Gaulle a donné l’ordre de tirer rue d’Isly est stupide. Il n’y avait pas d’ordres ;les tirailleurs algeriens ont paniqué tout simplement./ dixit

      JILL l’avocat d’un De GAULLE posthume, risible ! Vous devriez relire les mémoires de son ministre CHRISTIAN FOUCHET ( en 68 il me semble ?) qui AVOUA que les ordres venait de la Grande ZHORA…( charlot pour les intimes )

      que le barbouze ( origine VIET / eurasien : que l’OAS a chopé… ) qui a tiré le premier coup de feu, a précipité le tir des tirailleurs algériens, tout cela fut soigneusement caché a la population Francaise

    • Gill j’ai fait mon service militaire en Algérie de 1956 à 1958, plus exactement en Kabylie
      je crois en connaître (mais je peux me tromper…..) sur cette période plus que vous, merci quand même de nous informer avec autant de précisions . C’est vrai il faut toujours se laisser apprendre ce que l’on connait par ceux qui l’ignore.

  2. vae victis!
    les piednoirs se sont fait abuser comme les français par macron aujourd’hui

    • patphil… Qu’eut il fallu faire en Algérie? Là, personne n’est capable d’avancer une issue crédible.

      • @ JILL! L’Anti-Algérie-Française et le complice du Félon 2gol.. Avec des Français comme vous la FRANCE sera bientôt Algérienne. Avec votre Félon vous avez offert l’Algérie à l’ennemi (fln). Et aujourd’hui, avec le Félon macron vous offrez la France à la charia.
        La malédiction du Maréchal Alphonse Juin
        La France est en état de péché mortel.
        Elle connaîtra un jour le châtiment. »
        Maréchal Alphonse JUIN, 2 juillet 1962

        • Denfer Victoria… L’indépendance était inéluctable. Que fallait Il faire en Algérie ;Ça personne n’est capable de le dire.
          Juin? Qu’a t’il fait lui ?
          Rien…

          • JILL!!! Assaillez de vous cultiver avant d’écrire n’importe quoi! « Juin? Qu’a t’il fait lui ? ».
            Alphonse Juin sort de Saint-Cyr en 1912, major de la promotion de Fès, la même promotion que le Général de GAULLE. Sa conception du patriotisme l’éloigne de De Gaulle à qui il signifie son désaccord sur la question algérienne lors d’une entrevue orageuse à l’Élysée. Mais son refus de suivre ce qu’il estime être une politique d’abandon incompatible avec la loi et l’honneur.
            http://exode1962.fr/exode1962/en-savoir-plus/celebres/juin.html

        • Denfer Victoria… Je ne parle pas de la carrière de
          Juin, mais de ce qu’il fit pour l’Algérie : rien… Ne pas être d’accord, c’est facile ;mais dire ce qu’il fallait faire, c’est autre chose ;là il n’y a plus personne.

    • Salut patphil! BRAVO. Les veaux du charlot Félon 2gol ont abandonné des Départements Français en Algérie en 1962 et maintenant avec la chochote et son équipe de FélonSS! Fricottent avec l’ennemi pour leur faire cadeau la FRANCE..

  3. Catherine Nay raconte ce qu’elle voit ou entend, elle ne fait jamais d’analyse.

    • Non, Catherine Nay est au contraire une fine observatrice de la politique et en fait des analyses éclairées.

      • @ GILL! Catherine Nay est une « Anti-France » comme les autruches qui ont les yeux dans le sable, et le « Q » au soleil.

  4. Depuis 1792, la France n’est gouverné que par des technocrates sans colonne vertébrale. Les patriotes ayant un réel sens du bien commun sont soigneusement écartés des postes de pouvoir par la secte Franc-maçonne.
    Pourquoi Guillaume 1er, nouvel empereur d’Allemagne a favorisé la renaissance de la république au détriment du retour à la Monarchie dans les années 1870 ?
    Parce qu’il préférait avoir face à lui les bavards arrivistes et corruptibles qu’un homme incarnant la Nation.

  5. Comment cette femme peut-elle parler ainsi, elle ne sait absolument rien de la guerre d’Algérie. Moi j’y suis né à Oran et quoiqu’enfant j’ai vécu des drames; assassinats, couvre-feu, quartier bouclé et perquisitions par des crs et des gendarmes français.

      • sauf qu ils ne racontent pas des c?? comme vous genre oui Napoleon a perdu a Wterloo il l a fait expres

    • Salut et BRAVO Hervé l’histoire est écrite par ceux qui l’ont vécu, et surtout pas par des « farfelus trou du Q » et quand ça sort de la! Comme disait CAMBRONNE ***Ok***

  6. Un de ses phrases en dit beaucoup et paraît particulièrement utile pour s’en sortir autrement qu’en se rabibochant avec le pouvoir algérien : « Pressé de réaliser l’indépendance, de Gaulle a bâclé la paix en laissant l’Algérie aux véreux du FLN »./ dixit

    Frantz-Olivier Giesbert est quelqu’un d’intelligent, il dit VRAI ( contrairement la NAY ) il a parfaitement analysé le personnage le plus sulfureux de la 5ᵉ république, le dénommé De GAULLE. IL va même plus loin que votre exposé puis ce qu’il parle dans son livre des assassinats qu’avait commandés la grande Zhora…( le général GIRAUD par ex…)

  7. « Et il ajoute très pertinemment que la « mafia du FLN et sa descendance, propriétaire de nombreux biens immobiliers à Paris (n’est pas) inquiétée par la procédure des biens mal acquis. »
    Normal, Paris est une ville arabe

Les commentaires sont fermés.