Algérie : Par ses propos, Chevènement insulte deux chrétiens emprisonnés pour rupture du jeûne du ramadan !

Publié le 24 septembre 2010 - par

LETTRE ADRESSEE A MONSIEUR CHEVENEMENT

Monsieur le Sénateur,

C’est avec la plus vive indignation que j’ai pris connaissance des propos que vous avez tenus en Algérie, notamment cette phrase scandaleuse :

“si la laïcité est tolérance, l’Islam est à même de comprendre cela, ce qui n’est pas le cas du catholicisme”

Vous y affirmez deux mensonges !

1. Il me semble que la religion catholique s’est d’autant mieux adaptée à la laïcité que celui qui est à l’origine du christianisme -Jésus- a dit : “Rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu” : ce qu’il a énoncé là, en effet, c’est la séparation nette entre politique et religion.

D’ailleurs, le catholicisme se tient parfaitement à sa place -celle de la sphère privée- depuis la loi de séparation des Eglises et de l’Etat en 1905, et ne remet nullement en question la laïcité de l’Etat.
Or, vous n’êtes pas sans savoir que l’islam n’est pas une religion comme les autres, mais un tout, politico-religieux, qui ne conçoit pas la séparation de la politique et de la religion : parler de laïcité à propos de l’islam, c’est truquer la réalité ! Hassan II le dit lui-même : “A partir du moment où on est musulman, on ne peut pas être laïc”, et il est sans doute mieux placé que vous pour en juger !

http://www.youtube.com/watch?v=FoGS0jpOBO4

2. Quant à faire rimer Islam avec tolérance, il faut l’oser, surtout dans un pays où l’on s’en prend actuellement aux chrétiens et aux “mauvais” musulmans, ceux qui ne respectent pas le jeûne du Ramadan. Voici des extraits du Figaro du 20/09/2010 :

“Pour avoir rompu le jeûne du Ramadan, deux chrétiens algériens sont jugés mardi. Le procureur a requis, à l’issue de son réquisitoire, une peine de trois mois de prison ferme…Lorsque Hocine Hocini décline sa foi chrétienne et invoque la Constitution qui «garantit la liberté de conscience», la procureure, en colère, lui aurait conseillé de «quitter ce pays, qui est une terre d’Islam»…

“Toujours en Kabylie, quatre chrétiens comparaîtront, le 26 septembre, devant les juges de Larbâa-Nath-Irathen pour «pratique d’un culte non musulman sans autorisation».

http://www.lefigaro.fr/international/2010/09/20/01003-20100920ARTFIG00720-algerie-mauvais-musulmans-et-chretiens-sont-traques.php

Il est édifiant, me semble-t-il, de voir poursuivis en justice, pour rupture du jeûne de Ramadan, des algériens qui sont… chrétiens, et qui n’ont donc pas à se conformer à cette prescription islamique !
C’est comme si l’Eglise catholique attaquait en justice les musulmans pour non respect du Carême ! Impensable, bien sûr, puisque même les catholiques restent libres d’observer, ou non, ce temps de privations, et n’ont pas à redouter de “représailles” ! De quel côté se situe la tolérance, Monsieur le Sénateur ?

ll est édifiant aussi de constater que la pratique d’un culte non musulman peut envoyer devant les juges : est-ce là la définition de la tolérance, que vous vantez en Algérie, Monsieur le Sénateur ?

Il est facile d’observer que, là où le christianisme est la religion dominante, il n’y a pas de poursuites pour pratique d’un culte non chrétien : la liberté de conscience est totale ! Et le catholicisme n’interdit pas la conversion à une autre religion, alors que l’islam, lui, punit de mort l’apostasie dans la majorité des pays musulmans.

Feindre d’ignorer les persécutions dont sont victimes les chrétiens (entre autres) dans les pays musulmans, feindre d’ignorer à quoi s’exposent les musulmans “tièdes”, notamment en Algérie, c’est honteux de votre part !

Je croyais encore en l’honnêteté intellectuelle de certains hommes politiques, au nombre desquels je vous plaçais… Je constate qu’il n’en est rien puisque, pour je ne sais quel but que vous poursuivez, vous êtes capable d’ériger le mensonge en vérité.

Veuillez croire, Monsieur le Sénateur, à ma profonde déception.

Chantal MACAIRE

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi