Algérie Patriotique : un site antisémite et haineux contre la France

algerie4.jpg

Chère Martine GOZLAN, faites-le savoir, le site Algérie Patriotique, n’est pas seulement antisémite !
Dans l’édition de l’hebdomadaire Marianne, paru le 12 janvier 2023, vous dénoncez à juste raison l’antisémitisme du site Algérie Patriotique (dont les véritables inspirateurs sont issus du courant dit des D.A.F – Déserteurs de l’Armée Française, souvent maquisards de la 25e heure).

Sachez que le premier mai 2019, ce site s’en prenait à votre serviteur ici présent, car j’ai eu l’incroyable toupet de révéler que j’ai rencontré à Paris le ténor du barreau d’Alger, Mokrane AÏT LARBI, sensé à l’époque prendre la défense des lycéens de l’établissement OKBA, ayant hissé le drapeau français avec une certaine inconscience à Bal-El-Oued.

Selon l’article incriminé par le biais d’un commentaire, repris par le site A.P., je ne pouvais qu’être juif (1). Oui, je défends depuis un bon demi-siècle la communauté harkie (2), les jeunes et moins jeunes « rattachistes » algériens, mais aussi le peuple anjouanais dindon de la farce de « l’indépendance » des Comores (3) qui rêve toujours de redevenir français.

Mais aussi je m’interroge, vous avez à juste titre pointé l’antisémitisme d’Algérie Patriotique, mais pour le reste n’êtes-vous pas oublieuse de ce qui crève les yeux à la lecture disons « Apesque » : la haine sidérale de la France particulièrement abyssale, en ce qui concerne les harkis.
Un (in)certain Khider MESLOUB, détenteur de papiers français (comme certainement d’autres rédacteurs du site !) se « soulage » en distillant son venin anti-français et virulemment anti-harki.
Brièvement.
Le 19 décembre 2022 :
« Une indemnité de l’indignité aumônée aux indigents harkis par la France ».
« Le harki, quelle que soit l’époque, est guidé par l’appât du gain de génération en génération, l’âpreté de gain et l’esprit de lucre gouvernent sa personnalité servile et son âme vile ».

Remplacez, Martine GOZLAN, le terme harki par celui de juif et vous y êtes, avec au surplus un dessin avec un nez crochu, nous retrouvons les pires caricatures nazies du temps de « l’Occupation ».

Début janvier, le sieur MESLOUB, persiste et signe en s’attaquant à un plus grand morceau : la France, dont il a pourtant, ô comble des paradoxes ! la nationalité ! Cela donne comme titre ; « La France : pays de haute culture de la violence et de la haine ».
Je fais grâce du pire et m’attache simplement à quelques brefs passages ô combien révélateurs de sa malfaisance maximale.
« Dès leur prime enfance, les jeunes issus de l’immigration sont exposés à la violence d’un système fondé sur le racisme institutionnel, la répression policière, … la stigmatisation de l’Islam, l’arrogance culturelle, … ».
La toute première question que l’on est en droit de se poser est bien la suivante : que fait donc encore ce K.M. en France ?

Les autorités françaises seraient bien avisées de lui rendre le plus grand des services et d’enclencher une procédure de déchéance de la nationalité française à son encontre, d’autant que cela lui permettra lui, le fiston d’un père responsable de la fédération de France du 14e arrondissement de Paris de rejoindre sa seule et véritable patrie, l’Algérie révolutionnaire du glorieux FLN !

Marianne se doit donc d’informer son public de la véritable nature d’A.P. : certes antisémite, mais aussi très violemment haineuse envers la France et les harkis en particulier !
Il est vrai qu’en consultant les archives de Marianne, je suis tombé sur un extrait de l’édition du 7 au 13 mai 2005 qui m’interpelle ! Un journaliste goy, François DARRAS (pour entériner les classifications qui précèdent) a pris la défense d’un bien sinistre individu, le sartrien Marcel PEJU, condamné fort justement par la justice française pour tiens ! tiens ! avoir traité les harkis de « collabos » (4).

On n’en sortira donc jamais du manichéisme imposé par les traîtres et les islamo-gauchistes, qui persistent à imposer leur implacable DOXA à notre belle France, de moins en moins « Douce France, cher pays de notre enfance ».

Jean-Michel WEISSGERBER
Colmar, le 23 janvier 2023

(1) Depuis en effectuant quelques recherches, cette hypothèse, sans être encore probable, n’apparaît pas tout à fait inenvisageable !
(2) Qui malheureusement comporte quelques brebis galeuses, ce qui ne dépare pas du sombre paysage ambiant.
(3) Comores, je parle de l’ensemble de l’archipel, tel qu’il se présentait avant « l’indépendance », peuplées aujourd’hui aux trois-quarts de Français (Marseille étant la véritable capitale !).
(4) Voir à ce sujet, le très instructif ouvrage du général François MEYER, grand-croix de la Légion d’honneur : « Pour l’honneur… avec les harkis ».

image_pdfimage_print
11

5 Commentaires

  1. Pour un algérien(ne) vivant en Algérie ou en France, un harki est un traitre
    Pour un algérien(ne) aucun français ne doit résider ou vivre en Algérie ( visa de touriste de 3 mois) ni y travailler ( cf sites pétroliers)
    Le FLN dirige tjrs depuis la guerre et l indépendance l Algérie et leur hymne national chante la haine et de tuer les français
    question : que font ils en France et pourquoi les acceuillent on ? ils sont le % le + fort de migrants en France

  2. En Algérie, l’expression est : un pour tous, tous bougnoules et je n’exagère pas. Unus pro monibus, omnes africani septentrionalis !

  3. Ras le bol de revenir encore sur les harkis ! on ne leur doit rien! Par ailleurs, pourquoi s’étonner que AP soit antisémite ? quant aux anjouanais qui veulent devenir français ce n’est que pour les allocs. La société civile de Mayotte a été complètement détruite par la France juste pour en faire un porte avion dans l’océan indien !

  4. C’est bien de prendre conscience ou de constater la réalité qui est depuis toujours.
    Mais cette prise de conscience est incomplète car c’est toute l’afrique qui présente la même caractéristique.
    RL a d’ailleurs quelque peu abordé ce sujet

  5. on s’en fout du racisme car tout le monde est raciste les anti racistes en première place puisqu’ils ont créé en france, qui ? les juifs, la lutte racialiste anti Blanche dès le lancement d’sos racisme en 1984.

Les commentaires sont fermés.