Algériens vous devriez être solidaires des Français

Publié le 20 novembre 2015 - par - 26 commentaires - 3 135 vues
Share

Algerie-tee-sshirtMa petite soeur qui vit toujours en Algérie est rentrée en pleurs ce soir, car elle a été malmenée sur son lieu de travail à cause du petit drapeau français qu’elle arborait en guise de solidarité avec les victimes des attentats islamistes de Paris. Mon frère aussi a eu des échanges musclés avec des amis algériens pour le même « délit de solidarité ». Et enfin, je me rends compte que beaucoup de mes amis algériens et franco-algériens ont eu droit à ce rappel à l’ordre de la part de personnes s’improvisant « police de la pensée ». Leur crime: être sensible au malheur des Français.

Ma première réaction était de me demander en quoi la solidarité avec la France en ces jours de deuil pourrait blesser l’orgueil national algérien ? Mais j’ai fini par me rappeler que pour un Algérien en mal d’identité, de la génération « one two three, viva l’Algérie », à défaut d’obtenir « li papié frounci », on est fatalement et à contre-cœur fier de son algérianité dont on endosse non sans peine, l’uniforme du nationaliste occasionnel.
Voici ma réponse pour cette génération post décennie noire, ces suppôts de DAECH:
Premièrement, révisez le sens du patriotisme, car aimer l’Algérie n’a rien de l’amour en ce qui vous concerne. C’est de la parade, de l’hystérie, de la provocation. Vous êtes des constipés du coeur. Vous ne savez pas aimer. C’est la haine de la France, ce rêve inaccessible aux enfants du terrorisme que vous êtes, qui motive votre patriotisme.
Deuxièmement, honte à vous, qui êtes prêts à acheter des visas à 6000 euros pour rejoindre la France, de lui vouer une telle rancune assassine. Les dossiers de demandes de visas qui se comptent par  dizaines de milliers chaque jour témoignent de votre addiction. Désormais, on ne vous accueille même pas à l’ambassade de France, tellement on a eu marre de vos gueules. On a confié vos dossiers à des entreprises qui font commerce de votre péché inavoué, tout comme pour l’alcool, les femmes, et les cabarets… Honte à vous, de vous réjouir des malheurs d’une si grande nation. Oui la France est grande, glorieuse, libre et fière. Si vous n’arrivez pas à tourner la page de la colonisation que vous n’avez même pas connue, alors que vous avez lâchement fermé l’oeil sur l’islamisme qui continue à vous sodomiser, c’est que vos têtes sont malades. Il vous faudra une campagne nationale de cure psychiatrique… Vous êtes malheureusement pour nous autres, un peuple schizophrène.

La haine de l’autre vous empêche de vivre, de rire, de danser, de créer, d’aimer. Aujourd’hui, alors qu’on vous a laissé ce beau pays à vous seuls, entre vous – Mohamed au nord, Mohamed au sud, Mohamed à l’est et Mohamed à l’ouest selon le fameux spectacle de Fellag – qu’est-ce que vous en avez fait ? Vous vous êtes entretués, vous avez assassiné vos penseurs, vous avez répandu l’obscurité sur le pays du soleil, vous avez enlevé la joie de vivre qu’ont connue nos parents et grand-parents qui, même s’ils ne jouissaient pas sous l’administration coloniale de tous les droits citoyens, savaient aimer et rire, ils étaient respectueux, loyaux, droits, humbles et humains… Et pourtant c’étaient eux qui avaient souffert de la colonisation et qui avaient lutté pour leur indépendance…

Que savez-vous ne nos martyrs? Vous ne connaissez même pas leurs noms et ça ne vous intéresse pas de le savoir, ni connaître leur parcours ou comprendre leurs motivations et apprendre de leurs erreurs. Seulement, vous évitez dans vos récits mythologiques autour de ces héros de mentionner qu’ils se sont battus pour une cause juste et noble, unique et universelle qui s’appelle « Liberté », un mot qui vous dérange aujourd’hui et que vous avez vendu à bas prix à vos nouveaux bourreaux: Etat Islamique & Compagnie. Alors, fermez vos gueules! Vous n’êtes pas en mesure de parler patriotisme. Vous n’avez pas le droit d’entacher la mémoire de nos véritables causes et nos nobles combats par votre esprit rétrograde et gangrené… Vous n’avez aucun droit d’hériter d’un combat que vous n’avez pas mérité et que vous avez déshonoré par-dessus tout.

La génération qui a fait la guerre appartient au patrimoine national et ne vous appartient pas à titre personnel. Vous n’avez aucun droit de vengeance, d’autant plus que les criminels de la guerre d’Algérie ne sont peut être plus de ce monde. Leur peuple ne va tout de même pas payer pour eux ad vitam. aeternam. Si toutes les nations avaient suivi ce raisonnement, l’humanité aurait été anéantie depuis longtemps. On hérite de l’indépendance, pas de la guerre, pauvres revanchards !

Et puis, voyons voir! Qu’avez-vous fait depuis que vous avez reçu ce pays en héritage ? Qu’êtes vous devenus ? Des voyous et des brigands qui nous faites honte, ici et ailleurs.
Ces jeunes gens morts sous des balles lâches et traitresses à Paris, sont les fruits de l’amour… Il est tout à fait normal que la perte de chacun soit une catastrophe nationale, internationale, planétaire même… Car les enfants de l’amour sont les chercheurs, les médecins, les artistes, les écrivains et les chefs d’Etat de demain. Et vous, vous êtes quoi ? Vous êtes les enfants de la haine, des bâtards, les enfants des traditions, de la religion, des mariages forcés et du viol conjugal… Voilà ce que vous êtes. Votre naissance même est le fruit de la haine… Voilà pourquoi la vie chez vous est gratuite.

Troisièmement, amnésiques et incultes que vous êtes, vous devriez être les premiers à témoigner votre solidarité avec le peuple français car vous avez connu le même drame, dix ans durant, au lieu de quoi vous êtes collectivement atteints du syndrome de Stockholm…Vous êtes à jamais, affectivement dépendants de vos bourreaux, les islamistes. Qu’ avez-vous fait de l’Algérie, ce petit joyau coquettement installé dans son écrin entre l’Afrique et la Méditerranée, qui n’a rien à envier à l’Italie, à la Cote d’Azur ou à Monaco, en plus du Sahara et son or noir, de quoi nourrir la planète entière ? Par votre fanatisme gratuit, c’est désormais une prison pour la jeunesse et un cimetière pour les rêves. Vous avez réduit ce beau pays et son immense patrimoine à un territoire idéologiquement conquis par l’Etat Islamique. Vous vous réjouissez que ce projet pernicieux ne soit en marche à travers la réhabilitation de vos terroristes. Vous entretenez le loup dans votre propre bergerie, vous, nos traitres! Ce loup qui n’attend que le moment où vos dirigeants vous auraient saigné à blanc pour vous réduire en esclavage à coups d’ALLAH AKBAR. Ce n’est qu’une question de temps.

Autrement, vive la dictature pour celui qui ne connait pas la valeur de la liberté. Vos dictateurs savent qu’il vaut mieux piller et fuir que de s’acharner à éduquer des sauvages.

Quatrièmement, vous êtes indéfiniment coupés du monde. Au moment où l’humanité essaye de supprimer les frontières de couleurs, de cultures, de cultes et d’idéologies pour un avenir diversifié, coloré, juste et meilleur, vous cultivez encore des sentiments obsolètes, moyenâgeux, liberticides et stériles. Votre fierté est mal placée. Elle est pathétique. Votre sens de l’honneur est erroné, ridicule et destructeur. Les Français d’aujourd’hui ne sont pas les Français d’hier et ceux d’hier n’étaient pas tous des bourreaux. Vos bourreaux sont ceux qui vous ont trahis et ont détourné votre indépendance… Chiche! osez vous en prendre à ceux-là au lieu de ressasser et transmettre à vos enfants cette haine maladive envers une nation de Lumières. La colonisation n’est qu’un pan de son immense Histoire et cela ne devrait pas nous enlever le droit d’accéder comme toute l’humanité à ses valeurs universelles. Lisez sa littérature, observez son architecture, apprenez de son Histoire. Vous comprendrez qu’en vous amputant de cet héritage, vous perdez des siècles de lumières. Demandez-le à vos combattants qui ont appris le sens de la liberté dans ses écoles, Ô peuple ignorant!

Aussi, oubliez-vous qu’avant la colonisation française, vous étiez colonisés par les Ottomans et avant eux les arabo-musulmans ? Votre mémoire est sélective on dirait…Vous prêtez allégeance aux uns, vous vous transmettez en héritage la haine des autres et vous entretenez des rapports sado-maso les uns avec les autres maintenant que vous avez viré tout le monde.

Au grand dam de ses détracteurs, la France vivra jusqu’à la fin des temps, car le monde tient son humanité de ses valeurs. Vos baves de crapauds n’atteindront pas la blanche colombe. Les meilleures nations du monde l’ont soutenue et ont pleuré sa détresse. C’est normal, le monde entier parle le langage de l’humanité. Il n’y a que vous qui êtes restés à la traîne. La France n’a que faire de vos commentaires haineux. Bien au contraire. Ça lui donnera une meilleure visibilité sur les peuples à mettre sur la liste noire et vous êtes les seuls perdants (de visas si chers à vous). Cette nation révèle au grand jour votre complexe d’infériorité. Vous ètes incapables de construire, de vous organiser, et même de vous aimer et d’aimer votre pays. Alors il est plus facile pour vous de jouer la veuve éplorée.

Et enfin, je suis fière d’aimer la France, comme je suis fière d’aimer l’Algérie berbère. La France a fait avancer l’humanité. Qu’est-ce que vous avez fait pour l’humanité, vous qui rejetez vos déboires sur elle? La jalousie, ça se soigne, pauvres hypocrites! Faites mieux ou taisez vous !

J’aime la France et contrairement à vous, j’ose exprimer mes sentiments d’amour et de gratitude. Vos intimidations me laissent de marbre. Mon amour pour la France est innocent de tout opportunisme, pour clouer le bec aux réflexions malsaines et méchantes. Ce pays m’a donné (ainsi qu’ à des millions d’Algériens, pour ceux qui savent reconnaitre), une seconde chance de vivre, d’aimer, d’apprendre et de m’entourer de gens bien de toutes les nations et de toutes les couleurs, sans rien me demander en retour, sinon le respect de ses valeurs. Cette reconnaissance pour mon pays adoptif n’enlève en rien l’amour que j’ai pour l’Algérie, que vous nous avez interdit par votre barbarie, votre inculture, votre incivisme et votre hostilité…Oui c’est vous, notre malheur et votre propre malheur, qui nous empêchez de vivre paisiblement et dignement sous le soleil !

J’ai encore beaucoup de mots qui se bousculent aux portillons, mais commencez par réfléchir sur ces points et saisir le sens de ces mots. Il va vous falloir rejoindre la famille humaine pour bien assimiler tout cela. D’ici là, nettoyez vos rues, parlez poliment, respectez-vous les uns les autres, ne persécutez pas vos penseurs, tolérez la différence, réconciliez-vous avec la femme et aimez la vie… Ici en France, la vie est sacrée et c’est ce qui provoque votre jalousie maladive. C’est pourquoi tous les amoureux de la vie, à la différence de leurs nationalités, leurs religions et leurs couleurs, sont solidaires avec les Français, à qui la vie a été lâchement et gratuitement enlevée… Et vous, qu’avez-vous de sacré qui ne soit pas laid ?

Post scriptum: j’excepte de mon billet des millions de compatriotes algériens et algériennes extraordinaires, éduqués, humains, humanistes, intègres et honnêtes, pour beaucoup par instinct et par grandeur d’âme. Ceux là vivent malheureusement dépaysés dans leur propre pays, au milieu de millions de monstres et comme ma petite soeur, subissent au quotidien des intimidations par rapport à leur esprit libre et leur amour inconditionnel de l’humanité. J’ai des centaines d’amis de cette trempe. Mes amis, vous l’aurez compris. Vous n’êtes en aucun cas visés par ces propos, car vous êtes vous mêmes blessés et révoltés. Vous avez tout mon respect et mon soutien… Je vous aime tendrement, sans condescendance, aucune ! J’ai partagé vos joies et malheurs vingt sept ans durant.

Il était temps pour moi de tourner la page. Mais je suis pour toujours et fièrement liée à vous au nom de ce que notre pays a traversé et de notre Histoire commune. J’assume cette appartenance sans folie suicidaire. Car je sais aussi qu’il y’a une plus grande famille qui s’appelle l’humanité et elle n’a pas de frontières. Quant aux pseudo nationalistes révolutionnaires qui trouveraient dans mon discours du « léchage de cul », de grâce, faites-vous l’honneur de vous passer de mon amitié. Nous ne sommes pas du même monde !

Leila Rabes

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
honneurdevoirpatrie

CHÈRE AMIRA,

J’ai lu avec un très grand intérêt votre constat sur l’état actuel de l’Algérie, et c’est très louable de votre part, mais permettez moi de vous dire… sans vouloir vous vexer le moins du monde…que c’est un doux rêve que vous portez dans votre cœur et que vous aimeriez voir se réaliser.
les lâches qui gouvernent l’Algérie en ce moment, ne sont pas près de lâcher le « morceau », après le traître qui gouverne actuellement, il y aura un autre de la même trempe ou pire.
En 1962 vous étiez certainement trop jeune, ou peut-être pas née,et pour vous l’Algérie
c’est ce que certains ont bien voulu vous raconter en bien ou en mauvais.
MIS MOI JE VAIS VOUS DIRE CE QUE C’ÉTAIT L’ALGÉRIE AVANT 1962.

Quand l’indépendance a été DONNÉE A L’ALGÉRIE PAR UN  » TRAÎTRE DE PRÉSIDENT FRANÇAIS  » en 1962, ce pays était un fleuron de la France en tant que région, elle avait tout pour elle, elle était en excellente santé, en agriculture, en industrie elle était exportatrice de tous ses biens, dans le monde entier
, la vie se déroulait normalement, toutes les communautés vivaient en bonne entente.
il y avait des juifs, des arabes,des espagnols, des italiens, enfin toute une représentation d’européens et même mondiale.
toutes les religions étaient acceptées, il n’y avait jamais d’histoires à ce sujet.

LES EUROPÉENS ONT APPORTE NON PAS LA COLONISATION, MAIS LA CIVILISATION AU SENS PROPRE DU MOT.

les « pieds noirs » appelés comme ça par dérision, en très grande majorité, étaient des ouvriers, ou des ouvriers des riches colons qui eux habitaient en France, ce qui est arrivé par la suite a été en totalité la fautes  » comme toujours des fumiers de politiques »
ce ne sont pas eux (les pieds noirs) qui ont fait « suer le burnous » mais bien les grandes firmes et le grand patronat français.A cause de ça les arabes se sont rebellés poussé par les pays musulmans voisins Tunisie, Maroc, Libye, Egypte etc….etc..et quelques fanatiques musulmans ( FLN ),ont vu là l’occasion de prendre le pouvoir n’ont pas hésite alors de se manifester , ce qui a fait le malheur de l’Algérie.

Car vous le dites vous même le pays est en déchéance complète, chômage, misère,
répression, inflation, corruption à tous les niveaux etc etc.

Il est vrai que ce pays a besoin d’un bon lessivage, en commençant par les politiques.
et surtout ne pas se laisser diriger par la religion mais devenir un pays vraiment démocratique et libre, alors là, les jeunes et les moins jeunes réagiront pour essayer
de donner au pays une fierté, et l’envier de rester chez eux.

Peau de la Vieille Hutte

L’or noir que la France achète à prix d’or d’ailleurs, est en passe de se tarir ! C’est pour cette raison que l’Etat algérien cherche à développer les gaz de schiste dans le sud ; s’il ne parvient pas à ses fins, la population va crever la gueule ouverte, car en Algérie on ne produit rien ! La guerre civile au bled est très probablement pour bientôt. Tout est importé de l’étranger. Merci à ce porc de Boumediene qui s’est aligné sur le modèle soviétique basardant au passage l’agriculture, florissante, durant la présence française. Et d’ailleurs Boumediene n’est pas un héros contrairement à ce qu’en a laissé dire la propagande. Bien planqué au Maroc, d’où il faisait assassiner le peu de combattants intègres par le FLN qui, c’est de notoriété publique, était un ramassis d’assassins islamistes n’hésitant pas à massacrer des populations civiles entières qu’ils s’agissent de musulmans tièdes ou de populations européenne.

colere froide

Magnifique hommage à la civilisation, à la fois universel et intemporel.
Je ne crois pas en Dieu, mais si il existe il comprend pourquoi, du coup remerciements a vos aïeuls pour vous avoir permis de faire partie de ce monde et de transmettre ce témoignage rempli de lucidité et aussi synonyme d’espoir. Dommage que les principaux ciblés, esclaves de leurs lâchetés, ne puissent le comprendre, il faut être un être humain pour ca!

Victor K.

Algériens ! Stoppez la dégradation volontaire des cimetières chrétiens ! Ensuite je vous respecterai ! Pas avant !

Gérard Couvert

Madame,

Votre texte m’a immédiatement fait penser au discours de Hocine Ait-Ahmed à Clermont-Ferrand, le 23 novembre 2002 ; certes, pardonnez-moi, un peu apprêté à la sauce bobo-mondialiste ; et pourtant le thème n’est pas le même mais j’y ressens la même aspiration, humaine, à défaut d’être humaniste, et la même impasse.
L’Algérie n’est pas une nation, tout vient de là ; et sa tentative pour fonder ce lien entre ses habitants souffre d’une double erreur.
La première et celle du congrès de la Soummam où, la nature du combat à changé, l’appel au djihad a pervertit le sens politique tout en permettant que perdure l’action. Ben Bella, d’un point de vue pragmatique à eu raison, sinon c’était la fin du mouvement car aucun soutient populaire n’était présent, mais ce faisant il a semé Boumedienne et le groupe d’Oujda. La république populaire socialiste algérienne n’était ni une république, ni populaire, ni socialiste mais elle était arabe et musulmane, ce qu’elle est toujours.
La seconde erreur et cette création d’une légende d’une guerre gagnée, la guerre était perdue ; lorsque Krim Belkacem à retrouvé Ahmed Francis à Evian il raconte qu’ils ont parlé tout le temps en français et que leur point maximum qu’il voulait atteindre dans les négociations était l’amnistie et le droit de rentrer en Algérie ! Il restait 200 fellaghas les blédards en avaient marre et les urbains avait envie de calme et rêvaient de travail en France, les soviétiques étaient prêts à renvoyer l’ascenseur à De Gaulle et ils avaient compris que le Sahara allait revenir aux compagnie américaines (les USA ont toujours soutenus le FLN).
Entre temps De Gaulle avait changé d’idée, et surtout il voulais garder l’argent que coutait -et qu’a toujours couté- l’Algérie.
Ce que vous décrivez de la rancœur, de l’impossible dépassement de la haine de la France, de l’état du pays (hors hydrocarbures PIB plus faible qu’en 1961 !) provient de cette mauvaise naissance.
Si vous voulez que l’Algérie vive et se développe il vous faut fonder une nouvelle Algérie, sur des principes différents (multi-ethnies, laïcité) sur une histoire réelle, et sur un discours de l’effort personnel et du respect collectif. Autant dire que vous avez du travail ! La France vous aidera, nous sommes heureux d’avoir pu faire naitre en notre sein des âmes élevées comme la votre, mais je crois que vous seriez bien plus utile en Algérie.

Jugurtha

Azul fellam ! Bonjour madame Amira Remaîche ! Comme « Amira » veut dire princesse, Je vous salue donc princesse pour votre courage, votre grandeur d’âme et votre noblesse. Ce n’est pas du tout du léchage de cul comme d’aucuns seraient tentés de le penser, (et puis on les envois balader) mais je vous assure que je suis très sincère, d’autant plus que vous m’avez gratté juste là où ça me démangeais. Vous dites clairement des vérités auxquelles d’aucuns ici tournent hypocritement le dos en feignant de les ignorer. Mais tourner le dos aux vérités ne peut malheureusement que mener sur les chemins du mensonge qui a doucement et sûrement mené tout un peuple dans l’impasse des ténèbres. Vous qui connaissez bien ce pays, je trouve votre réaction légitime en y lisant même de la compassion, mais comment pouvez-vous attendre un quelconque signe de compassion, ou un quelconque sursaut d’humanisme de la part d’individus qui ont sournoisement construit une culture wahabite intolérante empruntée, sur la tombe de leur noble culture Amazighe (berbère) ? N dit-on pas que le coucou ne construit jamais son nid, il ne fait que squatter les nids des autres oiseaux toute sa vie durant. Oui Madame ! Nous sommes en effet des millions à vous saluer du fin fond du ventre de la bête, d’où nous exprimons dans ces moments difficiles, notre vive compassion nos condoléances les plus attristées et notre solidarité sans faille au peuple français. Pour nous, Paris sera toujours Paris, et nous croyons dur comme fer que Lucette (Lutèce) sortira sans nul doute victorieuse et encore plus belle que jamais de ces dures épreuves. En effet, comme la caravane, Paris passe dédaignant ces énergumènes qui « chantent et qui chantent leur folle farandole ». Du fond du cœur « Thanemirth » (Merci).

B. La Bruyère

D’accord avec vous, cependant je me méfie beaucoup de l’ « avenir diversifié, coloré, juste et meilleur », celui qui s’appelle multiculturalisme et qui n’est pas à mon sens une solution pour qui que ce soit. La diversité existe déjà dans l’espèce humaine, c’est sa distribution seulement que certains veulent changer, c’est un danger parmi d’autres même si ça n’empêche pas de vivre avec des gens d’autres couleurs, tant que cela reste minoritaire (je ne prends pas en compte des pays tels les Etats-Unis dont la population est issue principalement de l’immigration).
Merci pour votre témoignage, c’est bien de secouer les Algériens, si ça peut les aider !

Josette Gazu

L’oublieriez-vous: la solidarité franco-algérienne, c’est à sens unique! Au moins en Algérie ils ne connaissent pas l’amalgame….r

JC

UN TÉMOIGNAGE POIGNANT, FACTUEL, plein de réalisme.

Je confirme pour avoir vécu, et subi LE RACISME ET LA HAINE ANTI FRANÇAIS, en Algérie il y a SEULEMENT quelques années

stommy

çà devient franchement comique……….! Pour nos bobos Parisiens…….
Vu et entendu à la TV et la radio…..
Des « jeunes bobos » qui se déclarent faire de la résistance et se dénommer Résistants, à savoir le fait de s’installer en terrasse d’un café tranquillement installé devant une bière, café, apéro etc…
Quand on se souvient de nos VRAIS « résistants » des années 40, dans les bois, forêts, montagnes, campagnes, quartiers des grandes villes etc…..
Quel ridicule de la part de ces guignols bourgeois !

Hocinov

Je suis algérien.Je vis en Algérie.Je ne suis ni musulman,ni chrétien,ni juif…Je ne haïs personne.J’aime la langue française et je connais un peu l’histoire de l’Algérie et de sa relation avec la France.Que dois je faire lorsqu’on met tous les algériens dans un même sac.L’islam j’en ai rien à f…,le nationalisme du FLN aussi .Parfois je me sens sali et accusé de tous les maux de la terre pour être un algérien.On m’insulte indirectement et c’est traumatisant.Le monde est fou!

Emma

Oui c’est très dur à vivre Hocinov, je confirme et certainement aussi dur à vivre lorsqu’on est français dans son propre pays et que l’on veut nous faire expier la colonisation, nous imposer une culture en effaçant la votre. J’ignore si les français sont tous à mettre dans le même sac mais si tel devait être le cas je ne crois pas que nos principes « liberté égalité fraternité »soient un trop lourd fardeau, tout comme notre laïcité ou notre charte des droits de l’homme. Et pourtant chaque jour nous français, sommes hais salis méprisés par ceux la même auxquels nous avons tendu une main bienveillante pendant des siècles. Cela commence vraiment à plus qu’énerver beaucoup de français qui en on marre du coup de la « repentance » de choses qu’ils devraient se reprocher tout cela pour donner des excuses à un furieux esprit d’amertume et de revanche qu’entretiennent certains.
Que pensez-vous je ressente quand tant de jihadistes ou quand des terroristes ou même seulement des délinquants commettent des horreurs et que les infos annoncent « le français…Amed, Samir…. »? je me sent à juste titre humiliée souillée en tant que française. Il y a quelques années quand Paul ,Pierre ou Jean commettait un crime ou un holdup la presse ne se sentait pas obligé d’annoncer sa nationalité.
Je compatis toutefois sincèrement à votre désarroi, et vous rejoints la dessus le monde est fou… Entre l’orient et son fanatisme religieux qui veux conquérir la terre entière et l’occident, ses tabous et sa difficulté à comprendre un monde de pensées aussi éloigné du sien
Juste une petite question, pourquoi dites vous qu’on vous insulte « indirectement »?

brancher

ah enfin un algérien ? qui met sa signature… sachez surtout cher Monsieur que, pour y être née, nous n avions jamais eu avant 1954.. de soucis, sauf un attentat dont je fus la victime comme tant d autres, un samedi après midi de 1956, je n ai pas eu de haine et cependant ce que cela m en a coûté , par contre pourquoi recommence t on encore ? il y avait des signes depuis une dizaine d années, port de foulard signe distinctif des femmes, pousse d un « bouc » ou barbe pour les hommes..etait ce donc un signe ? pour dire .. nous sommes de l islam.. pour moi cela voulait dire… ce que nous vivons.. car l islamisation du Monde est prévu de longue date..les guerres de religions ont existé elles se renouvellent avec l histoire. bon courage Monsieur, le monde est fou, je ne vous le fais pas dire. parlons alors des kabyles…! ce qu ils endurent aussi

Gérard Couvert

Courage Monsieur, l’adversité à une fin ; l’Algérie n’est pas perdue mais le combat va être rude lorsque Bouteflika cessera d’être maintenu en vie. Les tensions de toutes sortes accumulées dans votre pays depuis 1962 n’ont pas été exorcisés par la période de la guerre contre le GIA ; celui-ci est là, partout autour de vous. La permanence du discours du FLN, faux et tourné vers un passé mythique, encombre le débat politique, et pire, même des journaux comme Al Watam ne sont pas capables de sortir de la rhétorique post-coloniale, ni même d’analyser ces 132 ans comme il se doit.
Presque les 2/3 de la population algérienne n’a pas connu la période française, en 62 l’homme n’était pas allé dans l’espace, il n’y avait pas de micro-ordinateurs ni de téléphone mobiles, encore moins Internet, la télévision était inconnue du plus grand nombre … le monde d’aujourd’hui n’existait pas, vous auriez pu vous en saisir autrement qu’en consommateurs souvent frustrés. Qu’avez-vous fait de votre indépendance ? Pourquoi plus de 4 millions d’Algériens vivent en France si nous fumes d’odieux colonisateurs ? Pourquoi ne vous plaignez-vous pas à la Turquie qui vous a asservi durant 5 siècles ?
Comme je l’écris dans un autre commentaire, ce sont des gens comme vous qui avez la charge la plus noble et la plus difficile pour votre pays : redonder la nation Algérienne.

herget

Bravo Amira !

le rebelle

Bravo!!! j’ajouterai cependant que si les jeunes et moins jeunes connaissaient un peu l’histoire de leur pays ils auraient, je pense une autre attitude car ce territoire avait pour nom la Côte des Barbaresques ( tout un programme ) la France n’est intervenue ( après les Anglais et les Américaines ) que pour mettre fin au pillage, elle a réunie les différentes tribus qui la composait eet lui a doné le nom d’Algérie ( Alger étant le centre) en réf érence aux trois ilots. Si nos dirigeants au lieu de demander pardon avit eu conscience d’expliquer leur histoire l’attitude de ces jeunes serait tout autre. d’autre part le sahara ne faisait pas partie de son territoire c’est la France qui l’a annéxé.

le rebelle

Bravo! Jajouterai toutefois que ces jeunes ou moins jeunes Algériens ne connaissent pas l’histoire de leur Pays car s’il savait leur comportement et leur attitude seraient tout autre.L’algérie avait pour nom La cote des barbaresques ( tout un programme ) et c’est la France qui a réuni les différentes tribus qui composaient ce territoire et lui a donne le nom D’Algérie au regard des trois ilots, et a fait de ce peulple des Algériens. Si nos dirigeants au lieu de demander pardon avait osé raconter un peu d’histoire je pense , qu’il en serait autrement. N’oublions pas que le sahara ne faisait pas partie de l’Algérie, c’est la France qui l’a intégré.

Richard

Très belle page qui vaut tout les : pas d‘amalgame ,en 62 j’avais 18 ans ,je connais donc l’histoire.
si les algériens avaient comprit et assimilés tout ces arguments si vrai mais aussi si émouvant ,eux et nous n’en serions pas la .
Permettez moi de vous donnez un baiser de paix
Richard

Emma

Exactement Richard, sentiments partagés, à Alger 18ans en 62 nous étions tous frères

La Mécréante !

ils ont fait de l’algérie le trou du cul du monde.
mais bon… c’est leurs oignons.

(peuplade et territoire sans intérêt).

JC

leur Algérie, est devenue depuis leur indépendance UNE TRÈS VASTE POUBELLE à CIEL OUVERT – quand je j’ai vu les construction des français ( immeubles haussmanniens, opéra d’Oran etc etc etc) j’en ai pleuré; oui oui j’ai pleuré ET POURTANT JE NE SUIS PAS P.N. juste français et patriote

Magnifique texte !

Merci !

Christine L

Et bien Amira, vous ne faites pas semblant et quand vous envoyez, c’est du lourd ! Voyez-vous, la Française de naissance que je suis a lu votre diatribe d’un oeil exorbité car on est peu habitués à lire ces propos de nos jours ! Vous parlez de MON PAYS, la France, avec une tendresse et une ferveur qui font défaut à beaucoup de gens de mon propre peuple de nos jours et je vous en remercie car ça m’a fait chaud au coeur. Oui, la France est un grand pays et les Français ne sont pas des monstres, pas plus qu’une majorité d’Algériens ! Non, nous n’avons pas à payer pour les exactions commises en d’autres temps par nos ancêtres, qui que nous soyons sur cette terre. Oui, les vraies ordures sont les fous d’allah et leur haine viscérale de la civilisation et de la beauté, il faut le dire et le redire !!! Ces gens qui, comme vous le soulignez, naissent dans la haine, vivent dans la haine et meurent toujours dans cette même haine et tout ça au nom d’une stupide et mortifère idéologie pseudo-religieuse qui aurait dû être balayée depuis bien longtemps ! Moi, je n’ai de haine envers personne à l’origine, mais j’en veux à ces MONSTRES dénués de la moindre humanité, de faire naître ce sentiment si laid dans mon coeur au fil du temps et des atrocités qu’ils commettent, non seulement en France mais partout dans le monde ! Ils sont LE CANCER de l’Humanité et devront se réformer ou disparaître, c’est la seule alternative à terme. Parce que, pour ma part, je n’ai pas l’intention de céder ni de me soumettre à qui que ce soit ! Merci encore et courage à votre petite soeur, que je remercie pour son soutien, ainsi qu’à tous ceux qui souffrent à cause de cette engeance infernale.

Josiane Filio

Un immense bravo à Amira pour son courage et sa lucidité, son texte est superbement bien envoyé et ne toucherait-il qu’un seul individu, qu’il serait justifié. Mais avec les réseaux sociaux il peut en toucher davantage c’est pourquoi je vais le poster sur ma page FB pour lui donner un petit coup de pouce.
Et un grand merci à Christine L qui a déjà dit tout ce que je voulais écrire à Amira, parce que ressenti de la même façon.
Amitiés patriotiques à vous deux.

Alya

Les korotos (algériens arabisés et islamisés) ont le syndrome de Stockholm. Ce n’est pas une excuse, ils sont fière de cet état et il ne font rien pour en sortir, bien au contraire. La haine est depuis 62 leur seul moteur; la haine des femmes, la haine des imazighen qui refusent l’arabisme et l’islamisme, la haine des juifs, la haine de la France, la haine de l’occident.

Le pire c’est que ces idiots montrent les dents et les muscles mais ils oublient qu’ils n’ont combattu (pas plus leurs parents) ni les ottomans qui ont provoqué leur colonisation en 1830, ni la France. Et pourtant en 1962 ils se dépêcherons de faire un carnage des pieds noirs et des harki. Comme leur frères bédouins ils ne savent s’acharner que sur les proies faciles déjà à terre et désarmées.

Ce ne sont que des minables qui se réjouissent des malheurs des autres sans jamais rien apprendre de l’histoire. Il ne faut pas faire grand cas de leurs réactions, ils n’en valent pas la peine. Depuis que Ben Bella les a déclaré arabes ces abrutit ont perdu toutes leurs connections neuronales, ils sont justes capables de se remplir machinalement le ventre et grogner leur haine sur tout ceux qui ont quitté le stade animal dans lequel ils se complaisent.

MICHEL

Amira, j’aime comme vous aimez ce Pays, notre , votre Nation.
C’est cela la France, toutes ces personnes arrivées depuis la nuit des temps et qui se sont mis a aimer ce pays de la Liberté et des Lumières.