Alice Coffin, moins drôle mais encore plus dangereuse que Sandrine Rousseau

 

Jusqu’ici je n’avais qu’un amour chez les Verts, comme beaucoup d’entre nous, ne le niez pas, cachotiers ! Cet amour allait tout droit à Sandrine Rousseau, qui ferait passer l’exaltation de la Phèdre de Racine pour une démonstration molle. Sandrine Rousseau, dont les yeux brillent d’un exquis dérèglement des sens à chaque perle rare qu’elle balance ! Je n’en ferai pas la liste ici, ce serait trop long.

Mais voici que mon cœur se trouble à l’évocation d’Alice Coffin…

Élue à la Mairie de Paris – on comprend mieux l’état de la capitale avec des pointures pareilles ! –, Alice Coffin, contrairement aux Fernande et Félicie de Brassens, est un bromure sur pattes. Compromis entre un général prussien et la sorcière de Blanche-Neige, cette femme fait outrageusement concurrence à notre copine Sandrine, celle qui considère les hommes comme des boîtes de Lego à déconstruire…

Dimanche soir, il fallait l’entendre, Alice, au pays des merveilles BFM TV, face à un Geoffroy Lejeune partagé entre l’incrédulité et le renoncement devant tant de délires verts, pseudo-féministes, antiracistes et j’en passe. Des délires aux relents de Fouquier-Tinville, du nom de l’accusateur public envoyant jadis n’importe qui, et sans souci de justice, à la guillotine, contribuant ainsi très activement à pervertir l’esprit de la Révolution.

Parce que sainte Alice des LGBT – oui, elle cumule : c’est aussi une militante de ce groupuscule sectaire ! – condamne d’emblée l’homme sur simple accusation, à commencer par Éric Zemmour, accusé d’agressions sexuelles apparues par « miracle féministe » dès qu’il a eu des ambitions politiques. Mais à présent que sa candidature à la présidentielle est quasi certaine, on va arriver à prouver que Zemmour a violé Shirley Temple !

Alice Coffin me donne aussi l’impression de vouloir traiter le « problème masculin » comme d’autres ont traité les Arméniens, pour ne citer qu’eux ! Son dégoût de la tribu de ceux qui pissent debout vire même à la névrose obsessionnelle définie par Freud. Pour parler simplement, c’est un être refoulé, avec tout ce que cela comporte de haine frustrée. Et l’objet de sa haine c’est plus précisément le mâle blanc. Il ne saurait être question de vilipender telle culture hypersexiste venue d’ailleurs parce qu’Alice Coffin est antiraciste, tout se tient !
(http://psychanalyse-paris.com/La-predisposition-a-la-nevrose.html)

Le pauvre Geoffroy Lejeune avait donc bien du mérite. Lui qui était tout de même accusé par son interlocutrice de violences prétendument commises à son encontre lorsque celle-ci, avec ses copines, avait interrompu violemment – pour le coup – une soirée organisée en 2019 par Valeurs actuelles. Mais les mensonges des féministes contemporaines, et autres suppositoires de l’ultra-gauche, sont des vérités pleines de fondement ! Peu importe les faits : (https://www.valeursactuelles.com/societe/la-terreur-feministe-en-images-lirruption-du-collectif-la-barbe-a-la-soiree-de-valeurs-actuelles/)

Au chapitre Zemmour, pour Alice Coffin il est un « trou noir », un « journaliste politique particulièrement indigent en France ». Elle exhorte d’ailleurs les femmes à ne pas voter pour lui, comme si toutes les femmes voulaient ressembler à cette hydre écumante – créature maltraitée par un homme, j’avoue, un demi-dieu en fait : Hercule !


Concernant les migrants en Biélorussie – dont beaucoup haïssent l’égalité entre les hommes et les femmes –, elle voit des « frères et sœurs en humanité », rapprochant ça des « violences racistes aux États-Unis » – c’est aussi une fan d’Assa Traoré ! Et de nous reprocher, à nous les Blancs, de nous préoccuper plus de nos « privilèges » que des migrants. Mais de quoi tu causes, Alice ?! T’as abusé du thé du chapelier fou ou quoi ?! Tu es une élue parisienne. C’est toi qui as des privilèges, pas la plupart d’entre nous qui vivons avec les conséquences de ton idéologie radioactive mortelle véhiculée depuis des décennies !


https://www.dailymotion.com/video/x85qobb

Bon, j’oubliais, en ta qualité de lesbienne, paraît que t’as du génie, comme tu l’as dit dans un livre ! Dans ce torche-cul, t’as même écrit : « Il ne suffit pas de nous entraider, il faut, à notre tour, les éliminer. Les éliminer de nos esprits, de nos images, de nos représentations. Je ne lis plus les livres des hommes, je ne regarde plus leurs films, je n’écoute plus leurs musiques. […] Les productions des hommes sont le prolongement d’un système de domination. Elles sont le système. L’art est une extension de l’imaginaire masculin. Ils ont déjà infesté mon esprit. Je me préserve en les évitant. Commençons ainsi. Plus tard, ils pourront revenir. »

On voit là les limites de ta pensée dégoûtante. Finalement, je préfère Sandrine. Au moins, elle, elle a l’air partie, tandis que toi tu as la froideur des tueurs de masse. Parce que, passé les première envies d’en rire – de peur d’avoir à en pleurer, écrivait Beaumarchais –, on est vite effrayé par tes démonstrations de rage paranoïaque transmissible, hélas, à des gamines que tu manipules à souhait ! Souvenons-nous qu’à l’occasion d’une conférence à Rouen (Seine-Maritime) en juin dernier, tu as considéré que le fait de recevoir sur scène un bouquet de fleurs par un homme était une… agression ?!

De mon côté, je continuerai de lire des romans comme Mrs Dalloway, de Virginia Woolf ; Une mort très douce, de Simone de Beauvoir, ou Le Blé en herbe, de Colette. Tout comme je me délecterai encore de la peinture de Berthe Morisot sans avoir envie de brûler celle de Claude Monet parce que c’était un mâle blanc…

Sinon, spéciale dédicace à Jean-Christophe Lagarde : si Clemenceau ou de Gaulle étaient vivants, ce sont douze balles qu’ils te mettraient dans le buffet pour l’ensemble de ta carrière anti-France !

Charles Demassieux

image_pdf
17
0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


53 Commentaires

  1. La gauche a voulu élever son pouvoir politiK toxique en cautionnant les minorités sous le contrôle d’une république socialop-maçonnique d’obédience mondialiste mafieuse liberticide dans un humanisme criminel pour détruire la France et l’Europe construites dans les Lumières de ses Bâtisseurs révélant notre Civilisation rayonnante grèco-latine judéo-chrétienne.
    Cette politiK toxique destructrice a généré une spirale monstrueuse qui s’enfonce dans la perversité et la démence.

    Qui est dans l’esprit de massacre?
    https://www.youtube.com/watch?v=1idx03HnX5g

  2. Suite 2/
    Et que faire quand naissent des enfants mâles ? Les tuer ? Les castrer (comme, semble-t-il, le font déjà pas mal de couples de trans qui rejettent l’un ou l’autre sexe, le plus souvent le sexe masculin). En faire de fausses femmes, stériles, souvent très laides à moins de subir moult opérations (il suffit d’en regarder quelques-unes pour s’en convaincre) et sous hormones à vie. Ces pauvres castrats deviendront d’ailleurs bien vite des pestiférés, puisque qu’ils ont été des mâles et disposent naturellement de plus de force (voir dans le monde du sport ce que cette folie donne comme résultat !). Vision d’apocalypse !

    • â â â ça va faire la Coffin, allez-vous nous écrire un livre sur cette femme?
      Vous avez du temps à perdre!
      Parlez-nous plutôt de l’église catholique qu’on rigole un peu et de tous les prêtres pédophiles et homosexuels et de toutes les bonnes sœurs lesbiennes.
      Une caverne de menteurs et d’hypocrites et de tarés.
      Saviez-vous que Charles Demassieux est catho?
      Quand il était petit, il était enfant de chœur.

      • Lotus, Vous devriez lire Libération, Charlie Hebdo, regarder BFMTV, aller au cinéma voir des films de « Progressistes ». Ils en ont fait leur beurre, fait et refait le tour, des prêtres pédophiles et des bons mots (pas très fins) et des caricatures (d’un vulgaire) sur la religion catholique en général. Pensez donc qu’ils ont ressorti de leurs archives moisies le nom de Christine Boutin, alors qu’elle a depuis longtemps pris sa retraite . Ils ne savent plus quoi dire.
        Faut voir à changer de sujet de temps à temps, on est loin d’avoir fait le tour de la Coffin et de sa clique et d’en avoir parlé autant que ces belles âmes ont parlé des prêtres pédophiles C’est d’ailleurs risqué de leur part, de parler de la pédophilie des autres !

      • Et alors, quel mal y a-t-il à avoir été enfant de chœur ? Mélenchon l’a été aussi et cela pourrait le rendre presque sympathique, s’il n’était pas déjà trop tard pour lui pour qu’il le devienne.
        On ne se moque pas d’un enfant.

  3. 1/ Un monde sans hommes, peuplé de clônes d’Alice Coffin, ça ressemble à l’enfer ! Et que préconise cette grande malade pour la suite ? Plus de relations à tous les niveaux entre hommes et femmes donc plus de relations sexuelles, bien évidemment, donc des enfants faits avec des seringues et grandissant dans un monde sans hommes. Plus de père, de grand-père, de frère, d’oncle, de cousin. On imagine le déséquilibre.

  4. mon avant dernier paragraphe, le 4
    Au sujet des Coffin, Rousseau, Clémentine Autain, etc. pourquoi sont-elles devenues ce qu’elles sont devenues?
    1-à cause de la religion catholique, à cause de l’héritage catholique.
    Aujourd’hui, elles vomissent tout cet héritage.
    2 mille ans de mensonges, de conneries. Ça a marqué profondément l’esprit de beaucoup de Français et de Françaises. Ça les a rendus cons, ça les a crétinisés.
    2-puis l’arrivée de l’idéologie socialiste et communiste.
    Ça a rendu encore un peu plus cons les Français.
    Entre 1880 et 1936, nos aïeux n’étaient pas beau à voir.

    • Elle a bon dos la religion catholique avec vous . Quel rapport peut-il bien y avoir entre une lesbienne aussi délirante de haine misandre qu’une Coffin et la religion catholique ?
      Je ne défends pas spécialement cette religion, mais je trouve un peu facile de lui attribuer tous les maux surtout quand, comme ici, les accusations ne tiennent pas la route.
      Vous dites vraiment n’importe quoi, sans le moindre argument mais avec beaucoup d’assurance et d’arrogance.
      « Quel dommage que les imbéciles soient des gens si pleins d’assurance et les gens intelligents si pleins de doute » (Jean-Michel Wyl).

      • Le rapport! c’est simple, cette pauvre femme, la Coffin, a été traumatisé par les dogmes de l’église catholique dès sa plus tendre enfance et pour se laver de toutes les impuretés de l’église catholique, ces impuretés qui ont souillé son âme, tout ce qu’elle a trouvé, c’est la religion socialiste. D’un piège à cons, elle tomba dans un autre piège à cons, alors elle vira plus à gauche et plus on vire à gauche, plus on sombre dans la folie et de la folie on aboutit au néant, à dire que des conneries, un peu comme vous et Mélenchon.

        • Alice Coffin, cette grande sensible (MDR) traumatisée par les dogmes de l’église catholique dès sa plus tendre enfance … Mais de quoi parlez-vous donc ? Je suis catholique comme ma mère, j’ai été baptisée, suis allée au catéchisme, au patronage et en colo avec les bonnes sœurs et je n’ai jamais été traumatisée, on s’y amusait bien au contraire et j’en garde un bon souvenir. Ce patronage et ces colos, je ne crois pas que cela existe encore, dommage car c’était bien pour les enfants . Les gosses étaient bien encadrés, on n’en faisait pas des racailles.
          Et, de toute façon, je ne vois toujours pas comment la religion catholique aurait pu pousser Coffin vers une haine aussi incroyable, violente, démesurée, délirante, des hommes. Non, ce n’est pas ça l’explication.
          « Dire des conneries, un peu comme vous et Mélenchon » ??? C’est-à-dire ?

      • Vous avez vu juste, je suis un homme qui se tient de bout avec beaucoup d’assurance, je ne suis pas une carpette comme la Marine Le Pen et son ami Robert Ménard, j’ai des valeurs et des convictions, moi.
        Et vos citations à la con, vous pouvez les garder pour vous.
        Si moi, je suis un imbécile, vous, vous êtes quoi? Une mongole.

        • Vous croyez me blesser en me traitant de Mongole ? Vous vous trompez, ceci montre simplement votre manque de culture.
          « Les Mongols sont à l’origine d’un des plus grands empires de tous les temps, qui s’étendit de la mer de Chine méridionale jusqu’au-delà de la Volga2 au xIIIe siècle et au xIVe siècle, »
          Je ne serais pas honteuse d’être une descendante du grand Gengis Khan.
          Il a établi des lois en faveur des femmes, pour éviter les conflits entre tribus. Ainsi, l’interdiction d’enlever des femmes, de les vendre à des époux et l’interdiction de l’adultère sont les principes de son empire.
          « Notre société occidentale revendique les droits de l’homme et l’égalité des sexes… Et pourtant, bien avant nous, les Mongols donnaient des droits aux femmes. »
          https://www.lepoint.fr/histoire/gengis-khan-un-feministe-au-moyen-age-15-08-2013-1714369_1615.php

  5. Cher monsieur, la Révolution était pervertie dans son essence même, elle
    qui voulait changer la réalité, de la nature à l’homo sapiens. Y arrivant mal elle massacrait les gens comme votre ‘héroïne’ voudrait massacrer ce qui n’est pas comme elle…Comme quoi ce qui a généré la révolution, si bien décrit par M. De Corte, agit toujours aujourd’hui.

  6. Elle raconte n’importe quoi ? Comment les médias peuvent-ils mettre en avant des nanas de la sorte ? Si elle est de gauche, elle la décrédibilise. Si elle est de droite, c’est pareil. A travers son discours misandre (sa haine des hommes), on ne parvient pas à savoir où elle veut nous conduire. Dans l’impasse ? Qu’elle aille sur une île déserte avec ses amies. Sans mâles, sans semence… son gynécée ne tiendra pas bien longtemps.

    • « Sans mâles, sans semence… son gynécée ne tiendra pas bien longtemps. »
      Certains concepts, certaines idéologies, portent en eux le germe de leur propre disparition, de leur autodestruction : ils ne sont pas viables. Le wokisme en fait partie, il ne débouche que sur le vide et le néant. L’idéal de cette Coffin, un monde sans hommes, conduit en effet à la fin de l’humanité . Comme certains l’ont fait remarquer, elle mérite bien son nom cette femme (Coffin = cercueil en anglais)

  7. Ces 3 conneries sont responsables du déclin spirituel et intellectuel des Français, mais aussi de tous les européens.
    La France et l’Europe ne sont pas devenues une poubelle par hasard ni un nid de fous ni une caverne de voleurs et de rats.
    Ne jamais oublier tous les dégâts qu’a causé l’enseignement catholique à la France et à toute l’Europe.
    L’Église catholique est la première à avoir posé une pierre pourrie à tout l’édifice Français.
    Les Français doivent se réveiller et rayer de la carte l’église catholique.
    Je les encourage à me suivre.

    • c est juste une simiesque ignorante comme la plupart des simiesques au journal tf1 france cinquieme puissance economique faux septieme pas de problemes avec les lesbienns bi et homos dans differentes civilisations a commencer par les celtes en fait tous les paiens sauf les trois religions monotheistes degenerees

  8. C’est sur eux qu’il faut apporter toute notre attention pour bien les démasquer si on veut les combattre.
    Rappelons-nous aussi des Giscard, Mitterrand, Chirac, Sarkozy, Hollande avant l’arrivée de Macron. Tout le mal qu’ils ont fait à la France et aussi au peuple.
    Mais le peuple à sa part de responsabilité, il vota pour eux.
    Mes parents ne comprenaient rien à la politique, alors ils ont voté Mitterrand, ensuite Chirac parce que c’était un gars bien. Mais pas juste mes parents, toute ma parenté, oncles et tantes.

  9. Sarkozy, rappelez-vous de son passage à l’Élysée, tout le mal qu’il a fait à la France et aux Français.
    Et rappelez-vous du choix de ses ministres.
    Quelques noms: Fillon, Pécresse, Juppé, Dati, Kosciusko-Morizet, Copé, Kouchner, Bachelot, Boutin, Fadela Amara, Rama Yade: Secrétaire d’État auprès du ministre des Affaires étrangères, chargée des Affaires étrangères et des Droits de l’Homme.
    Tous des minables, des incapables, des merdes.
    Pourquoi Sarkozy et Filon ont-ils choisi que des merdes?
    Parce que eux-mêmes étaient des merdes.
    Qui se ressemblent s’assemblent.

  10. Certes, Alice Coffin et l’autre folle à lier Sandrine Rousseau sont des femmes nuisibles, parce que détraquées, parce que déconstruites, mais elles ont peu de pouvoir, donc elles ne me font pas peur.
    Les vrais dangers publics sont Macron et sa bande de fous furieux, eux sont vraiment dangereux pour nous, les FDS et pour notre pays.
    Et avant eux, on s’est tapé Hollande et sa clique de malfaisants et auparavant Sarkozy.

  11. En tant qu’hétéro , même après une très très longue période d’abstinence je n’en voudrai pas de ce « flegmon » d’Alice Coffin , elle est un remède contre l’amour .

  12. Alice Coffin voit dans les migrants des « frères et soeurs en humanité »? Pourtant une bonne majorité de ces migrants rejètent autant les femmes qu’elle rejète les hommes… C’est sans doute pour Alice Coffin une manière de rééquilibrer la balance. J’aimerais bien demander à Alice Coffin si elle considère Mila comme sa « soeur en humanité » car on ne l’a pas entendue sur cette affaire.

  13. Coffin est une pauvre fille, il faut la plaindre. Elle trimballe une sévère névrose, voire une psychose. N’empêche qu’elle est très dangereuse car susceptible d’influencer des esprits faibles et qu’elle incite clairement à la haine des hommes. Il est incompréhensible qu’on la laisse faire. Si un homme tenait des propos aussi haineux et diffamatoires, voire délirants que les siens sur les femmes il serait depuis longtemps devant un tribunal et devrait en rendre compte ou on l’enverrait se faire soigner en HP. Là, rien. Les misandres lesbiennes néo-féministes bénéficient certainement de puissants soutiens haut placés.

  14. elle a raison de bouffer des chattes ,,, z’avez vu la gueule du machin !!!! cette chose et d’une laideur repoussante ,,,,

  15. « Son dégoût de la tribu de ceux qui pissent debout vire même à la névrose obsessionnelle définie par Freud. »
    Là, vous vous plantez lourd sur la définition de cette névrose ! (re)lisez Freud, simplement l’introduction à la psychanalyse.

    • « La vie sexuelle de la malade avait débuté par des fantasmes sadiques de fustigation. Ceux‑ci disparus, survint une extraordinairement longue période de latence, durant laquelle la jeune fille effectua un développement moral d’une haute volée sans s’éveiller aux sensations sexuelles féminines. Mariée jeune, elle connut, en épouse heureuse, une période de rapports sexuels normaux qui s’étendit sur plusieurs années, jusqu’au jour où le premier grand déni de satisfaction déclencha la névrose hystérique (phobique) » (Freud). Vous savez ce que c’est qu’une phobie je suppose ?!

  16. « un bromure sur pattes »…..je n’ai pas ri comme ça depuis longtemps ! Merci ! Celle-là je vais la ressortir tout comme la « gueule de pute à légionnaire » attribuée, si je me souviens bien à Fourest. Heureusement qu’il y a encore quelques fines plumes. Excellent, vraiment !

  17. Beauvoir (n’ai pas lu), Woolf (n’ai pas accroché), Colette (ai adoré son style) étaient féministes. Toutes sont connues pour leurs amours saphiques. La première est une aïeule de la théorie du genre. Pas sûr qu’elles auraient renié Coffin.
    Coffin considère qu’il y a une guerre menée par les hommes contre les femmes de tous temps. Elle est solidaire de toutes les femmes, y compris de celles qui la vilipendent. Elle prend un point de vue qui s’appuie totalement sur un vécu féminin, pas nécessairement lesbien. Seules les femmes peuvent vraiment saisir ce vécu. Je ne peux donc rien en dire mais je note déjà que des femmes envient les hommes et pas le contraire.
    Je cite un autre passage de son livre : « Ceci est le livre de combat d’une femme qui a été aimée, respectée, valorisée par des hommes depuis sa plus petite enfance. Je n’ai pas d’autres traumatismes à livrer que celui induit par le spectacle quotidien du comportement des hommes. »

    • @Heraklite
      Vous avez regardé l’émission Lejeune /Coffin ?
      Je ne connaissais Coffin que de nom.
      Cette seule émission suffit pour voir en Coffin une créature de pacotille, ne reculant devant aucun mensonge et usant d’intimidations, style « vous êtes raciste, gné, vous avez été condamné par la justice, gné » lorsque ses mensonges deviennent insuffisants pour masquer sa vacuité et sa malhonnêteté.
      Ce n’est pas une intellectuelle, mais une cinglée (on le serait à moins avec une tronche pareille, à mon avis c’est un véritable transgenre) récupérée, comme beaucoup de cinglés et de frustrés n’assumant pas leurs frustrations, par la mouvance marxiste /mondialiste. Elle est archi-nulle.
      Les femmes, pas la bobo conformiste, ne peuvent voir en elle qu’une cinglée qui se hait d’avoir la tronche qu’elle a et qui entend le faire payer en voulant semer la zizanie entre hommes et femmes.

      • J’ai entendu Coffin. Je l’ai effectivement trouvée nulle. Je n’ai pas achevé son livre « le génie lesbien » pour voir où elle voulait en venir. Je ne peux comprendre en effet qu’elle fasse l’impasse sur des patriarcats d’origine étrangère particulièrement misogynes au nom de l’antiracisme, elle qui dénonce les violences à l’encontre des femmes. Si on y rajoute le militantisme radical transgenre, on voit que c’est une manière supplémentaire de tirer une balle dans le pied des femmes.
        Ce qui relève du neo féminisme finit par devenir dérisoire et contre productif en perdant de vue l’essentiel pour les femmes : leur existence et leur protection. Voir l’affaire Maya Forstater ou JK Rowling.
        Non je n’irai pas dans votre sens sur son physique. C’est avec la raison et pas l’opprobre que l’on doit lui répondre. Sinon vous lui donnerez raison.

        • Non, il a en partie raison; elle est si peu féminine, qu’on peut se moquer de son physique (en grande partie choisi par elle même) sans « tirer une balle dans le pied des femmes ».
          Seule la folie peut donner raison à cet être pratiquement « alien ».

        • Mais qui peut bien s’inquiéter du « patriarcat » occidental ?
          On s’en fout, Heraklite ! Aucune femme normalement constituée ne s’inquiète du patriarcat ! Les femmes normalement constituées s’inquiètent de la féminisation des hommes qui ne les incite que trop à fuir leurresponsabilité qui est celle d’assurer la protection du foyer.
          Les femmes et les hommes sont différents, Heraklite, affirmer le contraire c’est haïr la vie.

          • La responsabilité des hommes est de protéger le foyer ? Contre quoi ? Les éléments naturels ? Les bêtes sauvages ?
            Les hommes travaillent pour nourrir leur famille et sans exercer leur force physique comme autrefois. C’est cela que vous appelez la féminisation des hommes ? En quoi n’assument-ils pas leurs responsabilités ?
            Ben oui les hommes et les femmes sont différents. Mais leur rôle n’est plus le même qu’autrefois notamment du fait de l’évolution technologique. Vous imaginez que les rapports hommes femmes ne dépendent pas de leur environnement et sont figés dans un ordre naturel ou divin ?

    • Franchement quelle femme peut prêter la moindre importance à un discours aussi grotesque, si éloigné de la réalité des rapports entre un homme et une femme ? Une femme qui n’est pas une femme, c’est aussi simple que cela.

  18. Je ne comprends pas la passion, l’engouement que suscitent les niaiseries de pareilles pauvres dames. On en parle une fois et on tourne la page. Leur vacuité est si évidente et monstrueuse qu’il n’y a pas matière à remettre ça sur le tapis si souvent.
    Enivrez-vous, des oeuvres, de la beauté, de la vie et laissez croupir tout cela dans son jus de vagin périmé.

    • @Maxime
      Bien dit ! Sauf pour le « vagin périmé ». Elle n’en a jamais eu et les femmes ne pouvant pas ou plus enfanter ne sont pas à ranger dans la catégorie de ce parasite cinglé et arrogant.

    • Au delà de l’engouement de quelques crétins, il faut parler pour détruire la folie qui tente de nous submerger.

  19. Quand son patronyme signifie «cercueil » ( in English), c’est compréhensible qu’on n’ai pas envie d’être gentille!

    • Lejeune a eu raison de la laisser parler. Les téléspectateurs ont pu constater qu’elle était simplement folle. Oui folle. Elle s’est discréditée toute seule.

      • Bien d’accord, en faisant comme cela, Geoffroy Lejeune a bien fait, qu’il garde ses arguments et analyses pour des problèmes plus importants.
        Pauvre Alice, et ses pauvres parents…c’est terrible d’être à mi chemin d’une identité sexuelle.