Allemagne : contester l’immigration vaut une descente de police

Publié le 14 novembre 2015 - par - 6 commentaires - 3 422 vues
Share

Merkelvoilee« Les 10 Berlinois ont publié sur Facebook des commentaires dénonçant l’arrivée des illégaux », a déclaré le ministère de l’Intérieur du Land de Berlin pour justifier les razzias de la police. Jeudi 12 novembre, 10 citoyens allemands âgés de 28 ans à 52 ans, ont été surpris le matin par la police  qui a pénétré chez eux, fouillé leur domicile  et  emporté ordinateurs et téléphones portables. Un juge berlinois avait autorisé la razzia à la demande du ministre de l’Intérieur. Berlin accentue les répressions contre le peuple. Pour une fois, cette action a été révélée par la presse. L’Allemagne est devenue une dangereuse dictature qui défend les pédophiles, le vol des enfants dans la violence par le Jugendamt et organise la ré-éducation violente du peuple en appliquant les directives du nouvel ordre mondial grâce aux structures sociales et politiques élaborées par les nazis et la Stasi.

Razzia. Des fonctionnaires de la police de la sécurité de l’Etat, aux ordres du ministre de l’Intérieur du Land de Berlin, Frank Henkel, CDU, qui soutient la structure de l’Union européenne et celle de l’OTAN, structure policière de l’ordre mondial,  ont pratiqué les razzias contre des citoyens allemands. Frank Henkel n’est pas un inconnu sur la question de la sécurité de la population en Allemagne. En effet, déjà en 2012, Frank Henkel avait dénoncé son collègue de Basse-Saxe, Uwe Schünemann, de vouloir interdire la parole aux prédicateurs islamistes. « Nous ne pouvons pas défendre la liberté en attaquant les valeurs fondamentales », avait dit Frank Henkel. Aujourd’hui Frank Henkel veut casser la simple expression populaire des  Allemands qui défendent leur pays ou des simples citoyens exprimant sur Facebook leur colère, en pratiquant des razzias dans le peuple. 60 policiers ont mené les razzias qui ont eu lieu dans les quartiers de Buch, Niederschöneweide, Bohnsdorf, Marzahn, Hellersdorf, Hohenschönhausen, Kreuzberg, Reinickendorf et Friedenau. Ce sont des quartiers  de Berlin où vivent les chômeurs, les Hartz 4, les Allemands abandonnés par le système. La police a confisqué les Smartphones et les ordinateurs pour étudier les disques durs afin d’y trouver des éléments de preuves et condamner les citoyens et  remonter à d’autres citoyens allemands qui dénoncent la politique de Merkel.

Accusations. Les services de Henkel disent que ces citoyens publiaient sur Facebook des images d’Hitler et des croix gammées. De nouveau c’est le slogan « Nazi » qui est le motif. Les services de Henkel ne publient pas les preuves de leurs dires. En outre, le film « Il est de retour » présentant le retour d’Hitler dans la société actuelle est bien sur les écrans allemands et en 2016 Mein Kampf est réédité en Allemagne. Ce ne sont donc pas les symboles de l’époque du 3e Reich qui dérangent mais les prises de position des citoyens allemands qui dénoncent dans leur colère par leurs petits moyens, sur Facebook, l’invasion d’illégaux. Les médias, qui parlent de « Nazis », ne disent pas comment vivent ces Allemands qui viennent de subir une intervention Gestapo ou Stasi à domicile.

Pour les chefs actuels de l’Etat allemand,  le simple fait de dénoncer l’invasion d’illégaux est un acte criminel. Plus de 40 % des Allemands, en raison des menaces de l’Etat, ont peur de dire ce qu’ils pensent sur l’arrivée des illégaux. La peur en Allemagne ? Elle se lie sur les visages déjà depuis des années ! La situation ne fait qu’empirer voilà tout ! Et cette publication dans les média allemands d’une razzia est faite pour intimider les citoyens qui résistent encore ! Facebook est appelé à communiquer aux autorités les données des utilisateurs qui critiquent les migrants pour que la police puisse intervenir et que la justice puisse condamner les simples citoyens qui expriment leur colère. Pour les autorités allemandes, le Net n’est pas une zone de libre expression. Les citoyens qui critiquent la politique allemande sur la question migratoire sont menacés de fortes amendes ou  de la prison. Un Hartz 4 condamné à 5000 euros d’amende pour une publication sur Internet sera obligé de passer plus d’un an en prison pour la payer. L’Allemagne plonge chaque jour de plus en plus dans la répression et les média français taisent la réalité de ce pays qui dirige l’Union européenne.

QG de l’ordre mondial européen. Berlin avec Angela Merkel est devenu le centre européen du nouvel ordre mondial et Merkel est le chef d’orchestre qui fait chanter les élites des pays respectifs. L’invasion migratoire est voulue et organisée par l’élite mondiale du gouvernement mondial. Ce n’est pas une conspiration mais un fait qui est, maintenant aussi grâce à internet, facile à reconstituer. Déjà en 1981, le chercheur allemand de la bombe atomique et le philosophe Carl Friedrich von Weizsäcker, frère de l’ancien président fédéral, Richard Karl Freiherr von Weizsäcker, a écrit en 1981 le livre « der bedrohte Friede », la paix menacée, où est expliqué la volonté de mettre en place une gouvernance mondiale pour préserver la paix et où est aussi expliquée la volonté par cette gouvernance mondiale de réduire les populations occidentales à l’esclavagisme par notamment la création de la pauvreté de masse pour obtenir la dépendance au système social, le contrôle total des peuples !

Lors d’une conférence de l’ONU au mois de septembre 2015 ,Angela Merkel a demandé à Mark Zuckerberg d’agir contre les messages qui dénoncent l’importation de migrants. Maas a demandé à Mark Zuckerberg de transmettre les données sur les citoyens aux autorités allemandes. Facebook est un outil dangereux. En Ukraine, Facebook est utilisé par les autorités de Kiev pour pourchasser les personnes qui critiquent le régime. Ces personnes disparaissent de la circulation.

Heiko Maas, SPD, le ministre fédéral de la Justice avait déclaré tout faire pour interdire et mettre en prison les Allemands qui dénoncent les illégaux. Heiko Maas veut interdire Pegida et le parti AfD. Le chef de l’AfD de Thuringe, Bjorn Höcke, avait sorti un petit drapeau allemand pour montrer aux caméras où se trouve son intérêt: la défense de son peuple et de son pays. Heiko Maas, qui était assis à côté de Bjorn Höcke, avait tourné la tête en montrant son indignation. La télévision allemande subventionnée par l’Etat a montré Bjorn Höcke comme le nouveau Goebbels  et les médias allemands montrent l’AfD comme un parti de Nazis. Heiko Maas compare maintenant l’AfD au NPD et Maas prépare de nouvelles lois pour agir contre les « terroristes ». « Je vais dès janvier 2016 présenter des projets de lois pour agir plus durement contre les terroristes », a déclaré Heiko Maas ce 12 novembre. « Puis nous allons créer un cadre pénal comme ceux qui aident financièrement les organisations terroristes comme par des dons », a déclaré Maas. Le parti AfD est donc en passe d’être attaqué par la voie pénale comme étant une organisation … terroriste ! Et la lutte contre l’EI, commanditée par l’ONU, organisation du nouvel ordre mondial, est détournée pour écraser les gens issus du peuple, les patriotes allemands. La démocratie en Allemagne n’a jamais réellement existé. L’Allemagne est redevenue une dictature. Déjà depuis 2013, les parents qui refusent les cours sur le Gender sont mis en prison. Les enfants de parents qui critiquent le système sont enlevés par le Jugendamt et donnés à l’adoption. « Les vieux dans les maisons de retraite sont mis derrière des barreaux ajustés à leur lit pour la nuit ! » vient de dénoncer un porte-parole des soins aux personnes âgés ce 13 novembre à la radio, suite à la publication sur l’étude du traitement des personnes âgés en Allemagne. La déshumanisation en Allemagne s’accentue chaque année et rappelle le contexte de la guerre.

Conseil central des Juifs d’Allemagne. La situation de guerre se précise en Allemagne (10 ans avant déjà cette situation se voyait sur le terrain) avec la mise en place de répressions connues dans les années 30, mais le Conseil central des Juifs d’Allemagne soutient la politique de Merkel. « L’Allemagne,  en raison de son passé, ne peut pas refuser les réfugiés », dit Josef Schuster le président du Conseil central des Juifs d’Allemagne en total soutien à la politique allemande qui importe les illégaux déjà dans un entretien qui porte le titre « Deutschland darf keine Flüchtlinge ablehnen » (L’Allemagne ne peut pas refuser les réfugiés) au die Welt du 3 mai 2015. « Si aujourd’hui de nouveau,  certains citoyens parlent mal des réfugiés ou des juifs, on se demande si la dignité protégée des droits de l’homme est encore présente à l’esprit des gens », dit Joseph Schuster et, « les prisonniers de Dachau auraient su à quelle vitesse la civilisation humaine peut tomber en ruine, comment un peuple cultivé peut devenir barbare. Les valeurs fondamentales de la tolérance, du respect et de la responsabilité doivent toujours être réapprises et défendues ». L’attitude du Conseil central des Juifs d’Allemagne est étonnante car selon un sondage, les actes antisémites en Allemagne sont en augmentation et proviennent justement des illégaux. En décembre 2005 le juge Shlomo Shoham, fondateur du bureau des générations du futur à la Knesset, qui est aussi actif auprès de l’ONU, avait expliqué au président fédéral allemand et à l’élite politique allemande comment importer les enfants en masse sans les parents !

Olivier Renault

 

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Herbert Sogno

Les nazis sont dans le camp du gouvernement. Mais cette fois-ci, le peuple ne se fera pas avoir.

prevost

Paris, vendredi 13 novembre 2015

( et selon les informations disponibles dans les média )

21 h 40 : début de l’ATTAQUE TERRORISTE ISLAMIQUE au « BATACLAN » par 3 terroristes armés de fusils d’assaut A.K. 47 et ceinturés de dispositifs explosifs, qui ouvrent immédiatement le feu, sans discontinuer, sur une foule compacte et confinée dans la salle de spectacle.

Bilan ( provisoire ) : près de 300 personnes touchées par balles ou par explosifs ( 89 morts, et plus de 200 blessés dont de nombreuses personnes très gravement atteintes ).

00 h 20 : intervention du RAID et de la BRI ( 2 terroristes se font alors sauter, le 3° étant préalablement atteint par des tirs de policiers avant d’ activer sa ceinture d’ explosifs ).

Délai d’ intervention des forces de police : 2 heures et 40 minutes.

En plein Paris et alors que le dispositif VIGIPIRATE est censé être renforcé depuis janvier 2013 ( plan SENTINELLE ), il a donc fallu près de 3 heures avant que la Police n’ intervienne enfin !

Entre temps, les criminels islamiques auraient vidé l’ intégralité de leurs chargeurs d’armes de guerre dans une foule civile compacte et désarmée.

QUESTIONS :

– Pourquoi les délais d’intervention furent-ils aussi longs, livrant une foule sans défense à un aussi abominable massacre ? ( les policiers ont-ils dû attendre de recevoir l’accord expresse du ministère de l’ intérieur pour pouvoir enfin intervenir ? )

– Pourquoi tous les policiers déjà présents très rapidement à proximité de la salle de spectacle ne sont-ils pas immédiatement intervenus ? ( fusse bien sûr et comme c’est leur devoir absolu, au péril de leur vie )

– Pourquoi François Hollande, Emmanuel VALLS, Bernard Cazeneuve, Josiane TAUBIRA, Claude BARTOLONE, Anne HIDALGO,… se sont-ils rendus en grand cortège, sur les lieux ( qu’avaient-ils à faire là et sans doute, au risque de gêner l’ intervention des services de secours, des ambulances et autres véhicules d’intervention )

– Pourquoi le plan VIGIPIRATE renforcé en plan SENTINELLE s’est-il avéré aussi inopérant, en plein Paris ? face à un tel carnage, les responsabilités des décideurs politiques de premier plan paraissent très lourdement engagées

– Aurais-je des réponses à mes questions ??

Herbert Sogno

@Prévost

Je peux répondre à la 3ème question : pour faire campagne. Pendant que les autres avaient décidé d’interrompre la leur, eux, ils continuaient guillerettement, sur le dos des morts.

Pour les autres, j’avoue qu’elles sont pertinentes.

Dorylée

1 – Parce que celui à qui incombe la décision de donner l’ordre d’intervention veut savoir si cela risque de mettre sa carrière en jeu. Il ouvre alors le parapluie en demandant le feu vert à l’échelon hiérarchique du dessus et ainsi de suite. On discute, on cause, on papote et une fois la non décision prise on la transmet vers le bas en laissant le soin à chaque échelon de la comprendre comme un accord qui engage sa propre responsabilité . Alors forcément, ça va pas vite. (souvenez vous de la scène finale du Professionnel)
2 – Les policiers sont habitués depuis longtemps avec les émeutes :  » N’intervenez pas ! N’intervenez pas ! Attendez les ordres ! N’allez pas aggraver la situation.  » Donc on attend les ordres.
3 – Comme le dit Herbert Sogno, c’est pour récupérer à leur compte par la compassion l’impact des événements dramatiques dont leur politique irresponsable est…. responsable. Et ça marche ! Regardez les conséquences à Lille et Metz…
4 – Les militaires ne sont pas formés pour les missions de police. On leur désigne un objectif, ils ont des appuis feu. Ils progressent vers l’objectif, le  » réduise  » puis se postent pour se regrouper avant de progresser vers un nouvel objectif. INCONCEVABLE dans la rue au milieu de la foule.
Leur armement (le FAMAS) est conçu pour tirer sans hausse à 300m. Portée maximum de tir : 3200 m. Imaginez un militaire ouvrant le feu sur un terroriste à 20 m parmi les promeneurs. Combien, derrière la cible, vont ramasser la suite… Le terroriste s’en fout, pas le militaire. Quelle législation sur l’usage des armes s’applique aux militaires dans le cadre du plan SENTINELLE ? La  » Légitime Attaque  » ??? Combien de temps faut-il à un militaire pour recevoir l’ordre d’ouvrir le feu, sortir le sachet de munitions du fonds de sont étui, garnir son chargeur, approvisionner et armer ?
Aujourd’hui l’état d’urgence a levé les barrière administratives. Le feu vert a été donné aux policiers. Ils n’ont pas hésité et sont allés directement où ils savent trouver ce qu’ils cherchent. Ce qui confirme ce que j’ai toujours prétendu : il n’y a pas besoin de faire intervenir l’armée dans les cités; il suffit de laisser les Policiers faire leur boulot et NE PAS REMETTRE EN CIRCULATION TOUTES LES ORDURES QU’ILS COINCENT !

Solveig

Déjà à l’école, c’est le repentance à tous les étages. Toute notion de patriotisme est bannie et extrêmement mal vue, n’osez pas sortir le drapeau allemand un jour de gloire, vous avez une descente de police et serez ostracisée par tout votre quartier. Alors, non, le texte plus haut ne m’étonne pas, il confirme ce que des allemands me disent.

montecristo

J’ai vécu en Allemagne ! J’ai le souvenir de gens qui avaient peur de se prononcer trop fort en public ! Je constate qu’ils n’ont pas encore appris la Démocratie !