Allemagne, Italie : La gauchosphère prend peur

Publié le 30 octobre 2019 - par - 15 commentaires - 2 298 vues
Share

La percée de l’Afd et de La Ligue de Salvini est le signal du crépuscule des partis collabos islamo-gauchistes que sont devenus les mondialistes immigrationnistes de l’Anti-France LREM-GOF-LGBT-UMPS.

Pour la caste politico-médiatique de la gauchosphère immigrationniste, tous les partis populistes sont des partis d’extrême droite dont l’élection doit à tout prix être empêchée par la dictature LREM-GOF-LGBT.

À l’occasion des législatives partielles, il n’est pas question que l’élection du « populisme décomplexé », c’est-à-dire populaire, soit en quelque façon facilitée afin de tenter de l’évincer de l’échiquier politique. L’enjeu du vote populaire pour le « populisme décomplexé » est immense. Quel parti politique LREM-GOF-LGBT de la gauchosphère immigrationniste pourrait espérer gérer l’application des nouvelles mesures anti-immigration consécutives à l’accord entre l’Afd et La Ligue de Salvini avec la France, le pays réel des Droits de l’Homme ?

Comment Macron va-t-il pouvoir sauver la face devant la percée de l’Afd et de La Ligue de Salvini ?

Et surtout, est-ce que le résultat de ces élections législatives partielles pourra aboutir dans l’avenir à la formation d’un gouvernement libéral social-populiste stable ? Et pourtant, c’est un autre débat qui risque de monopoliser toute la presse collabo européenne anti-Brexit au lendemain des élections du Royaume Uni. La une des journaux collabos devra ressembler à cela : « Mais comment est-ce possible ? On a floué les peuples européens pour empêcher tout référendum démocratique, alors comment nous les social-traitres en sommes-nous arrivés là ? Que se passe-t-il dans « notre » Europe mondialiste bureaucratique et antidémocratique ?

Les partis du « populisme décomplexé », qui se revendiquent nationalistes et patriotes, sont accusés par les journaleux de gauchosphère immigrationniste d’être des partis d’extrême droite qui s’inscriraient en réalité dans la mouvance néonazie. Ben voyons ! Les progrès du Rassemblement National et le bon score de Marine Le Pen aux élections européennes en France, ils en ont peur ! Depuis qu’il a commencé à croître et à se développer en terme de crédibilité dans les sondages, le Rassemblement National, qui veut restaurer une fierté nationale, est accusé de maquiller sa vraie identité face au public car, pour les journaleux collabos de la gauchosphère immigrationniste, la peur des nazis de la Seconde Guerre mondiale est toujours utile !

Mais, pas de quoi constituer un obstacle électoral ! Car le passé manipulé relatif à Adolf Hitler ne laisse pas de traces suffisantes dans les esprits faibles pour continuer à mentir sur les progrès des partis du « populisme décomplexé ». C’est pourquoi les journaleux collabos de la gauchosphère immigrationniste sont toujours à la recherche du salut nazi imaginaire pour discréditer les militants du Rassemblement National.

Les attaques au couteau des immigrés dans la rue et les altercations violentes des groupes d’extrême gauche ne pourront pas suffire, pour faire accepter par la population la propagande immigrationniste des partis de la gauche ultra-radicale, comme toujours considérés comme des groupuscules alors qu’ils infiltrent tous les rouages de l’État LREM-GOF-LGBT. Surprise ! Les sondages sont inquiétants : « Sauf coup de théâtre, les partis du « populisme décomplexé » feront partie des gouvernements des divers pays européens.

L’étonnement et la peur des journaleux collabos de la gauchosphère immigrationniste sont grands !

Le complotiste anti-fasciste Plottu, de feu France-Soir, a retrouvé sans son petit copain Macé, un petit boulot de pigiste de propagande gauchiste anti-fasciste sur Slate. La chronique des cinglés de Plottu vomira sa propagande complotiste anti-fasciste sur Slate pour encore quelques jours. Digne des journaleux collabos du régime de Vichy, Plottu dénonce : « Le mouvement néofasciste Bastion social renaît de ses cendres« .

« Dissous par décision du Conseil des ministres, le Bastion social, fer de lance néofasciste réputé pour sa violence et sa radicalité, est déjà en train de se reconstituer. Une renaissance théorisée et assumée par la création d’une galaxie de petites structures militantes décentralisées, comme un leader vient de l’annoncer à la tribune d’un colloque « d’extrême droite », dixit la chronique des cinglés du gauchiste Plottu sur Slate.

« Le but est de diluer les responsabilités et les risques de condamnation ». Ben voyons !

Et le gauchiste Plottu continue avec « La percée des néofascistes français : La violence pour recréer le chaos ! Le Bastion, créé en 2017 pour succéder au Groupe union défense (GUD), est radical. Son slogan, « Les nôtres avant les autres« , résume bien son « idéologie fascisante » selon le complotiste anti-fasciste Plottu.

Selon le délire anti-fasciste du petit pigiste Plottu, gauchiste à la ramasse en mal de complot, « Le Bastion social mêlerait racisme (tendance ethno-différencialiste ?), homophobie, islamophobie, antisémitisme, masculinisme (?), et anticapitalisme (l’outil d’uniformisation des peuples par la finance internationale !).

« Le Bastion, qui est d’essence « nationaliste-révolutionnaire », se voit comme l’avant-garde préparant la « révolution nationaliste » théorisée par François Duprat, maître à penser des néogudards. Et aussi la violence, car les membres cumulent les condamnations pour des agressions régulièrement teintées de racisme !

Le complotiste anti-fasciste gauchiste Plottu protège ses petits copains, les Black block de l’ultra-gauche : « Lors du fameux Acte 3 des Gilets jaunes, celui de la mise à sac de l’Arc de Triomphe, les troupes du Bastion ont formé un véritable commando « pour recréer le chaos à Paris » (???). Une idée du leader du groupe, Valentin Linder, un hooligan proche des ultranationalistes du Strasbourg offender ! Ils se sont déchaînés contre les forces de l’ordre. Six d’entre eux seront condamnés pour ces violences, mais leur seul regret est de ne pas avoir « réussi à rendre le caractère insurrectionnel de la situation irréversible« .  (???)

Le chef de la propagande de la Castapo « s’enorgueillissait de la dissolution du Bastion : « Contre les discriminations, face à toutes les haines, restons vigilants, unis et mobilisés ! » En rallumant la flamme, les militants perpétuent une longue tradition de l’extrême droite néofasciste française. Née avec Jeune nation en 1949, elle s’est rassemblée avec la Fédération des étudiants nationalistes (FEN), Occident, Ordre nouveau, le Parti des forces nouvelles (PFN), puis le GUD qui a marqué les esprits par sa violence et enfin le Bastion.

« Des mouvements qui ont vu le jour publiquement avec l’ouverture de pages sur les réseaux sociaux, et avec, tout d’abord, un activisme militant en faveur des Français de souche et anti-immigration (revendiqué) à la tribune du « Grand rendez-vous bleu blanc rouge » organisé par le site « nationaliste et identitaire » Synthèse nationale, activisme militant confirmé entre deux saillies xénophobes et antisémites ! Mais le complotiste anti-fasciste gauchiste Plottu ne dira rien de ses petits copains, les Black block de l’ultra-gauche ! Ben voyons !

Et le délire anti-fasciste du gauchiste Plottu, pigiste à la ramasse en mal de complot sur Slate, de dénoncer « des militants de nombreuses mouvances de l’extrême droite radicale, allant des identitaires aux néonazis. Une nouvelle forme d’action très compliquée à surveiller pour les autorités« . Ben voyons !

L’Afd et La Ligue de Salvini ont longtemps été considérés par la caste politico-médiatique médiocre de la gauchosphère immigrationniste comme des groupuscules regroupant seulement quelques centaines de sympathisants. C’est pourquoi ces médiocres sont incapables de mesurer les scores électoraux à venir, non plus en milliers, mais en millions de voix dans tous les pays européens. C’est la crise des migrants de l’UE germanique totalitaire de Merkel-Macron qui a tout changé. La violence de la répression de la Castapo contre les Gilets Jaunes, le taux de chômage élevé mais masqué des jeunes, la stagnation ou même la baisse des salaires moyens, les millions de chômeurs enregistrés et rejetés des statistiques LREM, tout cela fait que la quasi-totalité de la population désigne les politicards LREM-GOF-LGBT comme responsables de la crise qui ronge le pays. Scandales et corruption ont gangrené l’actualité politique de la république des Homards !

Après les hommes politiques UMPS qui ont gouverné le pays les 30 dernières années, Macron est à son tour persona non grata. La propagande de l’enfumage politique « ni droite ni gauche » de Macron, c’est tout et son contraire. Idéologiquement, le climat malsain qui s’installe au sein de la population, créé par les LREM-GOF-LGBT pour diviser les citoyens avec l’afflux incontrôlé d’immigrés venus d’Afrique, c’est un pur scandale politique. La crise migratoire et économique aggravée par Macron a fait émerger des centaines de milliers de précaires face à l’afflux incontrôlé d’immigrés, notamment en provenance d’Afrique noire. L’écrasante majorité de ces immigrés n’a pas d’autre destination que la France et le bénéfice des aides sociales LREM-UMPS.

En clair, les gouvernements UMPS de ces dernières années n’ont suivi aucune politique globale sur les migrants en favorisant le regroupement familial et la non-discrimination des étrangers pour l’accès aux logements sociaux. Des centaines de milliers de familles pauvres immigrées sont hébergées dans des hôtels, sans travail, sans papiers, dans un contexte de crise islamo-communautariste qui aggrave leur situation.

L’insécurité et la précarité explosent dans certains quartiers populaires islamisés qui deviennent des ghettos de non-droit d’où la population française doit partir, victime du trafic de drogue et de la délinquance impunie qui y règnent. Les habitants français de ces quartiers populaires abandonnés par l’État LREM-UMPS s’en vont, pour la plupart, résider à la périphérie « des ronds-points », mais ceux qui restent, n’ayant pas les moyens de déménager, sont de plus en plus déclassés et victimisés. Et en même temps, les milliardaires qui ont fait élire Macron pour usurper les super-profits de la globalisation touchent tous les jours le jackpot !

Quand l’Afd et La Ligue de Salvini décident de s’attaquer sérieusement au problème de l’immigration, ils sont accusés par la gauchosphère immigrationniste d’utiliser la rhétorique des partis populistes soi-disant d’extrême droite européens ! La suite logique est que les militants qui eux sont quotidiennement sur le terrain mènent des actions commando et organisent des manifestations dans les quartiers les plus défavorisés car les électeurs de ces quartiers se sentent complètement abandonnés en France par les LREM-GOF-LGBT.

C’est pourquoi les Droites Nationales deviennent partie intégrante de l’échiquier politique européen. La confusion créée par la gauchosphère immigrationniste pousse une grande partie de l’électorat à voter pour ces partis. Les accusations d’extrême droite néonazie ne portent plus. Et la peur cultivée par la gauchosphère immigrationniste contre les partis populaires soi-disant d’extrême droite est finalement devenue inefficace. Les médias et les partis politiques LREM-UMPS, de droite comme de gauche, y ont joué un rôle dévastateur.

Pour fuir, comme toujours, leurs responsabilités sur le déclenchement de la crise migratoire, ils ont utilisé une communication démagogique pour dénigrer et déconsidérer les partis populistes en pure perte.

Alors que Macron et les LREM-GOF-LGBT jouent ouvertement la carte pro-européenne mondialiste de l’Anti-France, en accord avec les partenaires de l’Union Européenne, les partis libéraux social-populistes européens dénoncent le double langage médiocre et vulgaire de Macron et des LREM-GOF-LGBT, quand les partis écolo-islamo-gauchistes ultra utilisent, eux, une rhétorique immigrationniste extrêmement violente.

Les partis libéraux social-populistes européens sont les seuls à condamner clairement les activistes écolo-islamo-gauchistes ultra dont la propagande immigrationniste en France agit pour l’Anti-France depuis le début de la crise des migrants. La plupart des médias de gauche ont très volontairement suivi et joué le jeu de la démagogie immigrationniste de l’Anti-France soutenue par Macron et les LREM-GOF-LGBT.

Les progrès du populisme populaire signent la fin des partis politiques LREM-UMPS qui n’ont pas vu venir le vote des électeurs, des jeunes chômeurs désespérés ou des vieilles dames retraitées qui se sont fait agresser et voler plusieurs fois leur sac à main dans la rue, ces électeurs qui sont proches idéologiquement de la propagande identitaire du populisme populaire accusé soi-disant d’être d’extrême droite.

On comprend que ce discours populisme est très populaire et que ces méthodes d’action ne sont plus taboues car elles répondent aux attentes de la population. Les médias collabos de gauche pro-Macron ont beau boycotter la propagande identitaire des partis populaires et tenter d’alarmer les électeurs en lançant des appels à ne pas voter pour les partis du populisme identitaire, ils ont leurs responsabilités délétères dans les progrès de ce populisme populaire et les percées électorales spectaculaire du populisme identitaire. Et leurs responsabilités politiques sont immenses ! Si les électeurs populaires des partis libéraux social-populistes européens, comme de l’Afd et de La Ligue de Salvini, étaient des néonazis d’extrême droite, ça se saurait !

Thierry Michaud-Nérard

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Joël (1)

Citoyens décérébrés du discours oligarchique fossoyeur de l’entité Européenne je vais de ce pas vous demander de prendre enfin sur vous et lire en sous titre le discours de Mr le Chancelier Hitler datant de 1933! Ne vous braquez pas de la musique et des flonflons fruits bien entendu de la propagande entre nous comme tous les parti politique font et l’on toujours fait! Lisez attentivement le discours et vous vous apercevrez de la fraîcheur contemporaine de notre destruction programmée par les instances de l’UE! Ensuite vous pourrez vous torturer intellectuellement de la merde que l’on vous a mis dans le cigare depuis Nuremberg! Espérant ne pas être bloqué par le responsable de la doctrine sur site. https://www.bitchute.com/video/Gsbp81Z3rk38/

eric delaitre

Comme d’habitude, je commence à lire, et puis ça dure et ça dure tellement qu’il faudrait faire des épisodes, vous savez bien, que que ce soit dans la presse ou sur Internet au bout de trente lignes, personne ne lit plus, d’autant que à la moitié on en revient toujours aux mêmes commentaires, qu’on connait depuis des mois, qui deviennent des lieux communs, A chaque fois ce n’est plus un article, mais un roman fleuve.

josette

Exact!

Philippe

Michaud-Nérard est un spécialiste de la bouillie indigeste.Il est aussi le spécialiste des attaques contre les gays, qui seraient tous des agents de
l’anti-France … C’est faux !!! D’abord, il n’y a pas de lobby LGBT, c’est un fantasme, et ensuite de nombreux gays, très très très nombreux, dont votre serviteur, votent RN !
Y’en a marre de se faire insulter par ce type …
C’est un dingue, probablement un frustré, et je n’ai jamais compris que personne, à RL, ne tente de le ramener à la raison.

ribian

En France, pour suivre ce mouvement ascendant, il faudrait qu’il y ait à la tête du RN quelqu’un qui ne gère pas ce parti comme un épicie ou en rentier r ( en l’occurrence une épicière ou une rentiere) de la politique, quelqu’un qui n’ait pas peur de son ombre, quelqu’un qui assume ses convictions et qui comprenne enfin que c’est en clivant, en affrontant le système et pas en se coulant dans les plis de la bienséance et de la bien pensance qu’ elle s’imposera. C’est pas gagné !

Thierry Michaud-Nérard

On a vu le grand danger que représente cette ambition de vouloir faire du RN « un parti comme les autres » avec les débordements de frais de bouche de Nicolas Bay, un signe très évident de dérive « bourgeoise ». Il manque une aura, une grande intelligence, beaucoup de travail ce que fait si bien Marion, et un vrai tribun, capable de soulever les foules endormies devant la télé…

nevada

D’ailleurs, on en rêve, d’un populisme ultra radical! Mais avant d’atteindre la radicalité de la gauchosphère, il y aura du boulot!

marcoterix

En effet, le résultat des élections dans une première région en Italie Ombrie (région d’Assise) est énorme , grâce à salvini qui a fait presque 40 pourcent , allié avec deux autres partis qui on atteint ensemble presque 20 pourcent ça fait 60, les additions sont faciles . Si les Français du RN ne stipulent pas d’alliance sacrée en vue d’une victoire cinglante et populaire, ils continueront à subir et à faire subir ce que les Français ne méritent pas . La jeune Maréchal a eu une bonne idée , mais tata MLP n’était pas là. Quel dommage. Ça fait mal au futur de ce merveilleux et sympathique pays. Pas vrai Jordan ?

François BLANC

Nous avons vu la parfaite illustration du progressisme issu du marxisme lors du débat de Zemmour et du trés arrogant faux cul Geoffroy Didier, veritable caricature de l’ anti- France

Le Marteau

Avouons que ce merdeux ne pesait pas lourd devant notre champion…Et surtout une fois de plus les Ripoublicain se sont dévoilé!!

a.hourquetted'are

Exactement!

Béatrice

Zemmour a été extrêmement brillant face à Geoffroy Didier, BCBG Auteuil Passy… qui reprenait benoitement toute la phraséologie des LR de gauche.

Kancau11

Faux cul, mais vrai con, j’ai bien aimé le moment ou EZ lui dit que pour exister il ne lui reste plus qu’à rejoindre larem comme l’on fait nombre de ses anciens « amis », un vrai guignol.

lecomte

100 % d’accord, quelle classe Zemmour !

patphil

remarquez quand m^me que c’est par le vote que l’on sait que l’afd ou salvini progressent