Allemagne : La police interdit les photos des victimes d’un Somalien

Publié le 4 juillet 2021 - par - 27 commentaires - 2 292 vues
Traduire la page en :

Elles étaient 3. 3 malheureuses assassinées par un Somalien armé d’un couteau. Et, en Allemagne, ils en sont encore à se demander si c’était un islamiste ou un simple déséquilibré irresponsable… et ils voudraient bien qu’on ne parle plus de cette « affaire »…

 

Donnons un visage aux victimes !
Steffi (24 ans), Christiane (49 ans) et Johanna (82 ans) ont été assassinées par un « réfugié » somalien.
Johanna a protégé la petite fille de Christiane et a été poignardée par le meurtrier.
Merkel refuse ses condoléances…

.

Mais la police ne l’entend pas de cette oreille… Faire tourner les photographies des victimes, leurs noms… c’est continuer à les faire vivre et à dénoncer la barbarie dont elles ont été victimes… c’est donc faire passer des « messages politiques ».

Traduisez : vous allez faire monter le refus de l’immigration et ça va profiter à l’AfD…

Cachez ces crimes des migrants que les Allemands ne sauraient voir…

Mais la population n’en peut plus et exige que la police elle-même publie les noms des victimes…

Sous des hashtags tels que #WuerzburgAttack, #SayYourNames et #SayTheirNames, de nombreuses personnes exigent que la police nomme enfin les trois personnes qui ont été tuées. Jusqu’à présent, seuls les prénoms et l’âge des victimes de Wuerzburg sont connus.

Si vous regardez sur les plateformes correspondantes – notamment sur Twitter – vous verrez qu’il se passe exactement ce que la police de Basse-Franconie craint. Avant tout, les politiciens de l’AfD, les gens de droite ainsi que les personnes portant des drapeaux de l’Allemagne et des hashtags #NoMerkel partagent les motifs.

Par exemple, un utilisateur écrit : “Steffi W. et Christiane H. sont deux des victimes de Würzburg. Deux femmes qui ont dû perdre leur vie à cause de l’échec de la politique d’immigration du gouvernement allemand.

Bernhard Zimniok, politicien de l’AfD, a écrit : “Alors que Die Mannschaft a exprimé son mépris pour les victimes de #Wuerzburg par sa génuflexion impie à #ENGGER, nous leur donnerons le vote qu’ils méritent. Johanna H. (82) Christiane H. (49) Steffi W. (24).

De nombreux autres membres et sympathisants du parti se joignent à eux. Ils utilisent tous les trois victimes pour créer un sentiment pour leurs propres politiques et contre les migrants.

Alors que dans la ville, le deuil est en cours, au Landeskriminalamt (LKA) et au parquet général de Munich, l’enquête continue de tourner à plein régime. Par exemple, le motif n’est pas clair : le jeune homme de 24 ans est-il islamiste ? Ou malade mental et peut-être inculpé ? Le ministre de l’Intérieur, Joachim Herrmann (CSU), a déclaré qu’il y avait des indices d’un attentat islamiste.

Basic / FR

https://www.fdesouche.com/2021/07/02/wurzburg-allemagne-attaque-au-couteau-plusieurs-blesses-la-police-demande-deviter-le-secteur/

Christine Tasin
Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi