Allemagne : les médecins décident d’arrêter les circoncisions rituelles sur les enfants

Le jugement du tribunal de Cologne a estimé que la mutilation rituelle du prépuce d’un enfant sans raison médicale était une blessure corporelle volontaire donc passible d’une condamnation, mais également une atteinte à la liberté religieuse : « Le corps d’un enfant est modifié durablement et de façon irréparable par la circoncision. Cette modification est contraire à l’intérêt de l’enfant qui doit décider plus tard par lui-même de son appartenance religieuse. Le droit de l’enfant à son intégrité physique prime sur le droit des parents. »

Aussitôt, tout ce que l’Allemagne, puis la France, puis l’Europe connaissent de rabbins, de muftis a hurlé à la « stigmatisation »,  à l’« islamophobie » et à l’antisémitisme, relayés également par quelques responsables catholiques et protestants, ou quelques politiciens de gauche comme de droite avides de plaire aux « communautés ».

Pourtant, leurs arguments ne tiennent pas. Ils sont principalement théologiques, donc subjectifs, superstitieux et non scientifiques. Ces considérations religieuses n’ont rien à faire dans des Etats laïques, où aucune loi divine ne saurait surpasser les lois civiles. Ou alors pourquoi ne pas autoriser la lapidation de la femme adultère (chez les musulmans), le sacrifice d’enfants (chez les hindouistes) et autres horreurs « religieuses » ?

D’autre part, l’argument de la « liberté religieuse » est franchement comique. J’ai même lu sans rire qu’on aurait voulu interdire par ce jugement le judaïsme en Allemagne, avec rappel évident des « heures les plus sombres de notre Histoire » ! (Et un point Godwin, un !) Comme si l’interdiction de l’amputation de la main du voleur musulman interdisait le culte islamique en France… L’argument de la « liberté religieuse », c’est l’hôpital qui se fout de la Charité puisque la mutilation du prépuce est irréversible, donc va à l’encontre de la liberté de religion de l’enfant quand il sera adolescent puis adulte. Soyez un peu sérieux, Messieurs les rabbins et les oulémas !

Une fois écartées ces jérémiades islamo-judéo-christiano-politiciennes, revenons aux conséquences du jugement de Cologne.

Pour des raisons un peu compliquées, ce jugement ne peut donner lieu à recours et fait donc jurisprudence, à tel point que rabbins et imams demandent carrément… de changer la loi allemande pour autoriser la circoncision infantile ! Pourquoi pas demander une loi pour autoriser l’excision des fillettes musulmanes tant qu’on y est ?

Donc la circoncision des enfants pour motifs religieux est désormais considérée comme illégale en Allemagne. (Remarquons qu’elle peut l’être aussi en France, même si aucun tribunal ne s’y est attelé.)

Ce qui est très important, c’est que les conséquences du jugement allemand ont été immédiates chez les professionnels d’outre-Rhin.

1. La Fédération des chirurgiens pour enfants a écrit à ses membres pour leur recommander de ne plus faire de circoncision rituelle sur des enfants.

2. Le président de la Chambre des médecins allemands a également alerté ses membres des risques qu’ils encourent s’ils persistaient à braver la loi en continuant la mutilation « religieuse » du prépuce chez l’enfant.

3. La Société allemande pour chirurgie de l’enfant a demandé aux parents juifs et musulmans de reporter la circoncision rituelle jusqu’à ce que l’enfant soit en âge de décider par lui-même.

4. L’hôpital berlinois de la Charité a décidé d’abandonner « naturellement » cette pratique.

5. Mieux encore, l’hôpital juif de Berlin (qui fait 100 circoncisions « rituelles » sur enfants par an, et 200 pour « raisons médicales » (hum !) a annoncé vendredi avoir suspendu toutes les circoncisions pour motifs religieux (toujours sur enfants, car évidemment rien n’interdit à un adulte consentant de se faire raccourcir le prépuce).

Autre élément intéressant : selon un sondage Emnid pour le magazine Focus, 56% des Allemands approuvent le jugement anti-circoncision d’enfants, 35% se disent contre (10% sans opinion). Et à lire les réactions des internautes français sur les articles de presse qui traitent du sujet, on constate également un très fort soutien à la décision du tribunal de Cologne.

Ces résultats sont donc prometteurs, puisque ce sont les groupements de médecins et les médecins eux-mêmes qui prennent les devants, soutenus majoritairement par la population. Peut-être par peur du gendarme, mais peu importe : si ces médecins persistent dans leur courage face aux lobbies religieux, la mutilation sexuelle des jeunes juifs et musulmans contre leur gré, contre leur liberté, et contre leur intégrité physique et psychique ne serait peut-être bientôt plus qu’un mauvais souvenir en Allemagne.

Evidemment, ça ne se fera pas en un jour. Les musulmans d’Allemagne (principalement des Turcs) font circoncire leurs enfants entre 4 et 8 ans. Ils pourront donc attendre tranquillement les prochaines vacances « au bled ».

La situation est plus critique chez les juifs. (Du moins les juifs pratiquants qui font circoncire leurs enfants, ce qui n’est plus le cas de tous les juifs.) En effet, leur tradition veut que l’enfant soit circoncis au 8ème jour. Pas un de plus, pas un de moins. Donc pour eux il y a « urgence » et gageons qu’ils feront une énorme pression sur le gouvernement… pour voter une loi dérogatoire le plus rapidement possible. Mais comme nous l’avons vu, cela risque de ne pas plaire à la majorité des Allemands qui dénonceront le « communautarisme » et une loi « sur mesure ».

On peut également espérer que le cas allemand fasse école ailleurs en Europe, pour qu’on en finisse avec cette cruauté visant d’innocents enfants sans défenses. Il faut trouver non seulement des magistrats et des médecins, mais aussi des politiques « qui en ont ». (Ce qui est hélas une espèce en voie de raréfaction…)

Citons par exemple la médiatrice slovène chargée du droit des enfants Zdenka Čebašek-Travnik qui avait déclaré en février dernier que « la circoncision pour des raisons non-médicales est une violation des droits de l’enfant. » Ce qui lui valu « l’indignation » de musulmans slovènes, mais ce qui ne l’empêcha par de recevoir un mois plus tard les insignes français de Chevalier de la Légion d’Honneur pour son engagement en faveur des droits de l’Homme.

Signalons, toujours en Europe, la Royal Dutch Medical Association (Pays-Bas) et la Swedish Paediatric Society (Suède) qui ont protesté contre la circoncision rituelle des enfants, soulignant l’absence de bénéfices médicaux, les risques de complications et les problèmes liés à l’éthique et au droit à l’intégrité physique.

Roger Heurtebise

P.-S. : Je ne répondrai pas à tous ceux qui veulent me donner des cours de judaïsme ou d’islam (ce ne sont pas ma religion et ça n’a rien faire dans Riposte laïque), ou qui en font l’apologie (idem : rien à faire dans RL), ou qui font des attaques personnelles contre ma personne en me prêtant des intentions malveillantes que je n’ai pas. Le débat doit être purement laïque et rester serein sinon toute discussion est vaine.

image_pdf
0
0