Allemagne : que les électeurs votent AfD, pour en finir avec Merkel


La furie génocidaire de son propre peuple, Merkel, continue son travail d’extermination des Allemands. Pour toujours plus de migrants du tiers-monde, majoritairement musulmans et toujours moins d’Allemand de sang, elle interdit aux CDU de Thuringe de gouverner le land avec l’AfD. C’est pourtant la seule solution pour mettre hors d’état de nuire l’extrême gauche allemande dans ce land. Car lors des élections régionales en Thuringe à l’automne 2019, la CDU avait connu l’un de ses pires revers en n’arrivant qu’en troisième position (21,7 %), derrière la gauche radicale et l’AfD.
Dans Wikipédia, nous découvrons que c’est « Björn Höcke qui est, depuis les élections régionales de 2014, le président du groupe parlementaire de l’AfD au Parlement régional de Thuringe. Il fait partie de l’aile nationale-conservatrice de l’AfD et a suscité des controverses en raison de ses critiques du multiculturalisme et de l’islam. Ses déclarations ont été cataloguées par les réseaux sociaux et des scientifiques comme étant populistes de droite, identitaires et nationalistes. Lors d’un rassemblement de l’AfD en 2017, il déplore l’existence à Berlin d’un mémorial « de la honte » rappelant l’Holocauste et appelle le pays à cesser de se focaliser sur son passé nazi.
Après les élections régionales de 2019 en Thuringe où son parti obtient 23,40 % des voix (+12,8 %), il propose une coalition à l’Union chrétienne-démocrate d’Allemagne (CDU) et au Parti libéral-démocrate (FDP) au profit de Thomas Kemmerich, président du groupe parlementaire du FDP, qui est élu au poste de ministre-président de Thuringe battant le sortant Bodo Ramelow de Die Linke. »
Rappelons de Die Linke est une sorte de partie socialiste (mais en encore vivant contrairement au nôtre en France) et que Bobo Ramelow est un bobo comme son prénom l’indique. Il est né en 1956. Il s’est laissé porter par la vague pour réussir socialement. C’est un médiocre.
« C’est depuis l’Afrique du Sud qu’Angela Merkel a réagi au séisme politique qui secoue actuellement l’Allemagne. L’élection du président de l’État fédéral de Thuringe, grâce notamment aux voix de l’AFD, le parti d’extrême-droite. Pressée de réagir, Angela Merkel a dénoncé un « acte impardonnable », estimant que le résultat de cette élection devait être « annulé » » https://fr.euronews.com/2020/02/06/election-en-thuringe-une-mauvaise-journee-pour-la-democratie-selon-merkel
C’est donc depuis l’Afrique de Sud que Merkel répond. Afrique du sud où les Noirs exterminent actuellement les quelques Blancs restant. C’est également un pays qui sombre économiquement depuis que… comment dire… que les Blancs n’exploitent plus honteusement les Noirs. Dans ce pays en voie de tiers-mondialisation, pourquoi Merkel irait essayer de vendre des machines-outils (une des spécialités des Allemands) ? Mais peut-être est-elle là-bas en repérage pour accélérer le génocide des Blancs par invasion de Noirs en Europe ? Les musulmans ne lui suffisent plus ? Trop lents, pas assez vindicatifs ? Un camion « déséquilibré » qui fonce que un marché de Noël ne lui suffit pas ? Elle veut des machettes à la rwandaise ?
Souhaitons que les électeurs de Thuringe accordent la majorité absolue à l’AfD dès que possible et que les Allemands exilent Merkel en Afrique du Sud définitivement.
Brenton Anders
 
 
 

image_pdf
0
0

11 Commentaires

  1. Le début de la Fin…. Tant attendue !
    La France regarde, envieuse, mais paralysée par Kaa Macron !

  2. BoBo Ramelow: c’est BoDo Ramelow. C’est dommage pour le jeu de mot peut-être, mais le laisser ainsi serait franchement malhonnête.

  3. Après Guerre, les responsables des crimes de Guerre ont été jugés à Nuremberg et à Tokyo. Les politiciens s’inquiétaient : soit qu’ils fussent responsables d’Etats agresseurs, d’Etats indifférents, isolationnistes et fermés à l’exode juif, d’Etats complices, URSS, ou encore d’Etat pacifiste : notre IIIe République. La Déclaration universelle des Droits de l’Homme (1948) puis la CEDH de 1950 furent l’occasion pour eux de se défausser : la cause des malheurs aurait été l’ existence d’ethnie majoritaire dans des communauté nationale. Ainsi sont proclamées la prohibition de toute différenciation ethnique – alors que l’interdiction des PERSECUTIONS eut suffit – et la libre circulation + le droit d’asile mondial – alors que seuls les juifs, depuis Titus, n’avaient plus de pays, de terres à eux.

  4. Merkel, comme Macron font partie des « escrocs mémoriels ». Famille politique qui regroupent des activistes (Licra, BHL) des universitaires, des magistrats, des politiques, des journalistes. Cette « élite » propage un avatar culpabilisateur du Progressisme mutagène. Cette mémoire culpabilisatrice repose sur une escroquerie : faire passer la responsabilité des deux Guerres mondiales et de la Shoah, des dirigeants de Etats vers leurs Peuples respectifs. Or en Allemagne, Hitler a été « fabriqué » par la Reichwehr, le Reich de Weimar et son oligarchie d’industriels et de revanchards. Le Peuple allemand n’est pas coupable d’Hitler, pas plus que le Peuple français n’est coupable de la déroute de 1940 ! De celle-ci ce sont nos politiciens pacifistes (A. Briand, Léon Blum…) qui sont responsables !

    • La 2° guerre mondiale était perdue pour la France dès 1932, date à partir de laquelle les gouvernements successifs ont réduit les crédits militaires, alors que l’Allemagne commençait à réarmer.
      Il y aurait beaucoup à dire sur les combines de Daladier et les actions néfastes de Léon Blum….

  5. Et le bouquet c’est bientôt la couverture nucléaire » française pour les islamos-allemands….

  6. si les Allemands étaient logiques et attachés à la démocratie, ils voteraient massivement pour l’AfD; et la grosse Berta n’aurait qu’à dégager.

    • La dame Stasi au secours du néo-Sed Ramelov et suite au chantage SPD un comble! THURINGEN ERWACHE! Qu’attendent tous les patriotes de cette région pour clouer le bec aux pantins de Berlin? Respect des électeurs et refus des diktats maintien des élus et coalition Afd Cvp Zentrum! Ehre Treue und Vaterland!

    • cette « femme  » n’est pas claire : Elle ne s »appelle pas Merkel, son père est un cachoube, minorité allemande de Pologne, sa mère une juive de Pologne…convertis au lutherianisme, le père devient pasteur , puis évèque .Ce petit monde traverse sans dommages la période 33/45 ce qui n’était pas chose aisée .Ils passent en DDR , ou le père « évèque  » est un pillier du régime communiste, sans quoi sa fille n’aurait pas pu suivre d’études universitaires , mais aurait été ouvrière d’usine ….elle entre en politique, s’intègre à la nouvelle RFA en 90…..et devient chancelière ! cette ascension spectaculaire est trop belle pour etre vraie , il y a trop de lézards !

Les commentaires sont fermés.