1

Allex : Le préfet Spitz ose imposer 11 clandestins, une semaine avant le référendum !

prefetspitzLe préfet socialiste Spitz a osé. Ce personnage, d’une arrogance sans égale, s’était déjà permis, le 5 septembre dernier, sans se lever, d’annoncer aux habitants d’Allex qu’ils devaient prendre 50 clandestins dans leur ville, au château de Pergaud.

Devant l’agitation, le maire, Gérard Crozier, avait décidé d’organiser un référendum, le 2 octobre prochain, pour demander à la population si elle voulait que ces migrants s’installent dans leur ville, ou s’ils ne voulaient pas.

Rappelons que le conseil municipal, à mains levées, avait approuvé la décision du maire, sauf les trois élus de gauche, dont Monique Manchon et surtout Christophe Burling, qui invectivera grossièrement le maire, à la fin du conseil municipal.

Eh bien, sans vergogne, celui qui ne mérite même pas le nom de Préfet de la République, mais de commissaire politique socialiste, a imposé, une semaine avant la tenue du référendum, la présence de onze clandestins à la population locale.

http://www.ledauphine.com/drome/2016/09/22/allex-un-premier-groupe-de-migrants-est-arrive-dans-la-nuit

A noter, lors de cette vidéo où on entend le maire, les cris de colère des opposants du Collectif de Sauvegarde d’Allex (CSA), qui avait déjà répondu à une interview des animateurs de Riposte Laïque et Résistance républicaine.

http://ripostelaique.com/allex-2-octobre-enfin-un-referendum-en-france-sur-laccueil-des-migrants.html

Et le préfet commissaire politique, sur cette vidéo, paraît très fier de lui, et de son putsch !

Il n’est pas certain du tout, devant ce véritable pied de nez adressé à la population locale, et la détermination des opposants au régime, que l’affaire soit terminée pour autant.

On ne peut pas provoquer aussi ouvertement des habitants d’Allex, et espérer que cela passe comme une lettre à la poste.

Lucette Jeanpierre