Allez-vous lâcher la grappe à la République ?

Publié le 21 août 2013 - par - 1 629 vues
Share

Islamectomie Plus PédaloDoit-on se fâcher, doit-on en rire, doit-on ignorer ?

Nous sommes face à un danger majeur, l’islamisation de notre pays, et, depuis des mois, d’aucuns n’ont rien d’autre à faire que d’attaquer la République, les Lumières et même la laïcité. Si on ne s’étonne pas de trouver ces propos sur Egalité et Réconciliation ou certains sites royalistes, on devient perplexe à lire le nombre d’articles sur le sujet publié par Riposte laïque, vouée dès sa création à défendre les républicains des deux rives. Je veux bien que la culture du débat soit également un des fondamentaux du principal media défendant la laïcité , mais, franchement, trop c’est trop.

Après les  attaques de Desroches, les interrogations de notre ami Philarchein reprises avec des accents soraliens par Ahmed Ghlamallah qui a quitté Résistance républicaine justement parce qu’il ne se trouvait plus en phase sur la notion de République, voici que Michel Tonarelli s‘y met (et je passe tous les autres que je n’ai pas vus/lus ), dans un article certes gentil et qui se veut équilibré (comment en vouloir à quelqu’un qui use comme référence du merveilleux film de Mamoulian, la Reine Christine, en ces temps où la culture est désespérément aux abonnés absents ? ) mais qui enfonce le clou, rappelle les méfaits qui auraient été commis au nom de la République  et nous dit que le problème c’est la France…

Comme si on avait dit autre chose…

Messieurs les Anglais, vous avez tiré les premiers, alors ne vous étonnez pas que l’on puisse vous canarder en retour.

Parce que, à la fin, il va vous falloir entendre quelques vérités.

LeçondujourEst-ce que, une seule, fois, depuis 2007 que je milite pour la laïcité et la République (qui sont indissolublement liées) sur le net j’ai oublié la France ?

Est-ce que, une seule fois, depuis 2007, j’ai évoqué les massacres systématiques des bleus au début de l’insurrection de la Vendée et notamment les centaines de bleus égorgés les 10 et 11 mars 1793 après que des Vendéennes enragées leur aient arraché les parties viriles ? Et c’était avant les horreurs que l’on reproche aux mêmes bleus… Qui sème le vent récolte la tempête.

Est-ce que, une seule fois, depuis 2007, j’ai évoqué la Saint-Barthélémy , les Dragonnades et autres joyeusetés du pouvoir royal ?

Est-ce que, une seule fois, depuis 2007, j’ai évoqué l’enfant de paysan qui, selon Madame de Sévigné, aurait été mis à la broche par les soldats de Louis XIV pendant la révolte du papier timbré ?

Non, je me suis contentée d’évoquer Giordano Bruno, le Chevalier de la Barre et autres martyrs d’une époque qui n’avait pas séparé le temporel du spirituel, le politique du religieux.

Et, à côté de cela, j’ai chanté l’histoire de France, son origine chrétienne, ses héros fondateurs, de Clovis à Charlemagne, de Louis XI à Henri IV…

Bref, les républicains ne considèrent pas que la France est née en 1789 mais ils ne veulent pas qu’elle s’arrête en 1789.

Bref, les républicains aimeraient bien que tous acceptent notre histoire, notre pays, entièrement, au lieu de chercher à en discréditer    une partie. Et cette partie c’est, précisément,  LE SOCLE sur lequel repose le combat de Résistance républicaine et des authentiques laïques de notre pays (1).

C’est au nom de notre devise Liberté, Egalité, Fraternité, Laïcité que nous ne voulons pas de l’islam. C’est au nom de la séparation du politique et du religieux que nous refusons la dhimmitude/trahison de nos élites.

Si nous acceptions que vous remettiez en question notre socle, nos fondamentaux, nous n’aurions plus les outils pour nous défendre contre l’islam. Et ça c’est inacceptable. Autant se tirer une balle dans le pied.

Une fois encore ce n’est pas parce que des traîtres et des manipulateurs ont osé user de nos mots sacrés, République, liberté, égalité, fraternité  et laïcité que nous devons les suivre et renoncer à nos fondamentaux. Mais j’y reviendrai plus en détail dans les prochaines semaines.

Christine Tasin

Résistance républicaine

(1)    Authentique laïque signifie, bien entendu, ceux qui se réfèrent à la loi de 1905 et non pas les adeptes de la laïcité à l’anglo-saxonne, la fameuse « laïcité ouverte » qui fait rêver nos collabos…

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.