Alors, Dupond-Moretti, toujours un fantasme, le sentiment d’insécurité ?

Et ça continue ! Monsieur le ministre de la Justice, ce sentiment d’insécurité est-il toujours un « fantasme » pour vous ?

Allez le demander à cette jeune étudiante de 20 ans qui, durant trois longues heures, de 19 h 30 à 22 h 30, dans son appartement, a été agressée, jetée au sol, ses vêtements arrachés, violée et, pour finir, séquestrée, ce lundi 31 août, à Angers, dans le Maine-et-Loire, alors qu’elle revenait de sa journée de cours.

Elle a pu donner l’alerte, raconter son long calvaire et identifier son agresseur grâce à un tatouage.

Le lendemain, mardi 1er septembre, le criminel a été reconnu par une patrouille de la BAC, alors qu’il déambulait en pleine ville.

Appréhendé et placé en garde à vue, son ADN, prélevé sur les vêtements de sa victime, est actuellement au laboratoire de la police scientifique.

Il s’agit d’un multirécidiviste, âgé de 32 ans, déjà condamné pour des faits d’agressions sexuelles et inscrit au fichier.

Il a été mis en examen pour viol et séquestration.

Ce criminel devait-il se trouver en liberté ? Et se retrouvera-t-il en liberté ?

À Orly, dans le département du Val-de-Marne, un groupe d’une vingtaine de jeunes voyous (sans aucun doute des jeunes mal élevés !) ont, ce jeudi, vers les 19 h 30, attaqué le conducteur d’un bus de la société de transport Kéolis, qui avait refusé de les prendre à bord car ils étaient cagoulés, au croisement de la rue Paul-Vaillant-Couturier et de l’Avenue de la Victoire.

Ils ont brisé une vitre et, un peu plus tard, une voiture, probablement une Citroën C3, s’est mise en travers de la route de ce même bus, le forçant à s’arrêter, et 4 de ces jeunes sont sortis, ont pénétré dans le bus, ont agressé trois passagers, saisissant l’un d’eux et le forçant à monter dans leur voiture, qui a démarré en trombe.

À l’heure présente, ils n’ont pas été retrouvés, ni eux, ni le passager.

Tout cela se passe loin de chez vous, M. Dupond-Moretti, n’est-ce pas ?

À Brest (Finistère) qui devient une ville où l’insécurité est bien loin d’être un fantasme, toujours jeudi, vers 1 heure du matin, deux jeunes femmes ont été agressées (quelques incivilités certainement !) par un groupe de jeunes adolescents, sans doute mal éduqués, rue Père-Ricard, dans le quartier de Kérourien.

Âgées de 21 et 30 ans, elles ont osé se défendre quand ils ont tenté de s’emparer de leurs sacs à main.

Rouées de coups, elles ont pu se réfugier dans leur voiture et c’est alors qu’elles ont été encerclées et leur véhicule vandalisé à coups de barres de fer et de plaques d’égout.

L’intervention des policiers, aidés par des chiens de défense, a mis fin à leur cauchemar.

Bressuire, dans les Deux-Sèvres, bien loin de chez vous, Monsieur le ministre de la Justice, donc vous n’éprouvez pas ce sentiment d’insécurité, de peur, que ressentent les 20 000 habitants de cette petite ville, jusqu’alors bien tranquille car, pour eux, il ne s’agit pas d’un fantasme, ni pour cette pauvre femme, âgée de 84 ans, Simone Reveau, qui a été violée et tuée, son corps enroulé dans une nappe, dans son logement, par deux individus, originaires de Mayotte, nés en 1991 et 1998.

Plus d’une centaine de riverains se sont rassemblés en silence, la gorge nouée, afin de se recueillir devant le logement, 40 rue de la Grange, une simple pancarte « Recueillement pour Simone ».

Bressuire vit dans la peur depuis le début de l’été : agressions, dégradations, bagarres et même un meurtre sauvage.

« C’est nouveau dans le département » a commenté Jean-Luc Torrega, directeur de cabinet du préfet des Deux-Sèvres.

Allons donc, vous n’ignorez pas qu’il s’agit d’un « fantasme », cette nouvelle insécurité dont vous parlez. Bressuire a passé un excellent été, très divertissant. On se demande pourquoi il a été nécessaire d’y déployer une soixantaine de militaires pour y assurer la sécurité ?

Et qu’il ne soit pas question ni d’insécurité, ni d’ensauvagement, pour les pompiers de Châteauroux, dans le 36, les agressions que vous venez de subir ne sont que des « fantasmes » ! Ne manquez pas d’en informer le ministre de la Justice !

Manuel Gomez

image_pdfimage_print

15 Commentaires

  1. Et à Nantes, tous les soirs des rafales de tirs d’armes lourdes, Ouest-France ose à peine le relater dans ses colonnes si ce n’est en louvoyant autour quand il y a un mort ou un blessé grave.

    • aubertfranck@hotmail.fr d’où viennent ces armes lourdes…??…♤…Moi qui ait un fusil de chasse ancien…et où les gendarmes me demandent de manière récurrente si j’ai mon permis de chasse…;)))…il y a déjà 30 ans….des flics…. » potes de bistrots « ))..me demandaient  » soit dit en passant  » si je possédait une arme au moins…!!!….•••..Ce sentiment de guerre civile est calqué dans l’inconscient collectif….et prêt à sortir…

  2. d’habitude, manuel tu fais des listes interminables, là tu t’es retenu, une seule page sur les derniers jours!

  3. J’ai hâte d’avoir des nouvelles de l’évolution de l’appli utilisée à Bordeaux pour repérer les racailles, et j’espère que les français vont se prendre en main en créant des procédures pour se défendre ; évidemment, ces nouvelles sont insupportables et il n’y a pas un moment particulier pour dire que la coupe est pleine mais c’est l’absence de réaction qui ne cesse d’aggraver le sentiment de révolte.

  4. Taubira, belloubet et maintenant dupont.
    Les Français ont de plus en plus « comme un sentiment d’injustice ».
    Mais ouf ! Ce n’est qu’un fantasme.
    Montpellier : 15 ans, une cinquantaine d’antécédents judiciaires.
    https://www.midilibre.fr/2020/09/05/montpellier-age-da-peine-15-ans-le-mineur-est-deja-un-professionnel-de-la-cambriole-9050983.php
    Âgé d’à peine 15 ans, le mineur est déjà un professionnel de la cambriole.
    « Fantasmique », non ?

  5. c’est triste a dire mais il va falloir s’armer comme eux pour sortir le soir pour que la peur change de camp

  6. Il n’y a de réel QUE le « sentiment d’impunité » des délinquants …. ce qui explique l’incroyable quantités d’actes délictuels et de récidives !

    Chaque récidive est, en fait,une bavure judiciaire … car le but de la Justice c’est non seulement de condamner les coupables pour les faits commis, les condamner à la réparation du dommage causé MAIS aussi de les mettre hors d’état de nuire et/ou de récidiver !

    La Justice a perdu son honneur !

  7. Merci pour cet article révèle des informations utiles, M. Gomez.
    Pour ma part, j’ai du mal à comprendre pourquoi tant de jeunes femmes, par inconscience ou par bravade (?) font du jogging seules, dès l’aube ou le soir.
    Si au moins elles étaient accompagnées d’un CHIEN, à défaut d’homme, et munies d’un ‘shocker’ électique ! Ce n’est pas du courage, c’est une prise de risque inutile, vu la fréquence des ‘incivilités’….

  8. Hélas, la cécité et le déni ne sont pas l’apanage de D. Moretti ! Je fais suivre régulièrement RL à mes connaissances et quand gmail veut bien les diriger ailleurs que dans la boîte SPAMS, certains prennent connaissance de ces infos… Une personne de mon carnet d’adresses a ses enfants à Nantes. J’ai su que leur ayant fait suivre, ceux-ci sont « étonnés » d’apprendre ce qui se passe dans leur ville ou leur quartier. Ils ne sont pas au courant – du pire… Quant à la dame, elle m’a dit qu’elle n’était pas d’accord que ce soient toujours les mêmes, c’est-à-dire les arabo-musulmans et africains qui fassent les frais de nos accusations… Vous voyez que les Français ne savent pas ce qui se passent, même sous leur nez, et que la vérité leur est insupportable…

  9. Voilà le sort dramatique de la France. L’insécurité devient journalière. À Tours, le fils d’une amie, s’est retrouvé dans le coma après avoir été roué de coups par une bande de ‘vilains brigants’ qui courent toujours.
    Qu’attendons-nous Tous pour descendre dans la rue ….

  10. Une suggestion pour ces jeunes femmes consiste à pratiquer quelques séances de self défense qui consiste à répéter peu de gestes mais jusqu’à ce qu’ils soient très rapides, instinctifs puis d’utiliser la poudre d’escampette (ce dernier point pour ne pas être placée en détention pour self défense).

  11. Monsieur le ministre Dupont Moretti ne cherchez plus j’ai la solution à tous ces problèmes,cadeau, ensuite vous serez le héros ministrable à vie voire présidentiable.
    Facile ,dés le 1 octobre 2020 (pour faciliter les comptes )distribuez à toutes nos chances pour la France,mineurs non accompagnés compris quelques babioles pour les faire entrer dans le rang,par exemple 2500€ mensuel chacun à vie et une voiture (électrique ou non ,peu importe au début)rapide de préférence la voiture,la police qui ne comprend rien serait capable de les poursuivre.C’est simple tranquillité assurée pour quelques temps .Juste demander et ça c’est le plus difficile,bon ministre ça se mérite aussi ,un super gros effort à tous,à tous ceux qui bossent,surtout aux chanceux qui dorment dans leur voiture.

  12. Les PN, refont des cauchemars..
    Ils ont déjà vécu cela..dans leur jeunesse..
    Ces monstres violaient, massacraient, mutilaient, assassinaient, exactement comme ils le font aujourd’hui..ma belle famille, ma belle-soeur, mon époux ne se sont jamais remis des scènes d’horreur qu’ils ont vécues en Algérie..comme celle du Bataclan..

Les commentaires sont fermés.