Alors les amis… on bouge un coup, ou on s’encule ?

Publié le 8 février 2021 - par - 19 commentaires - 1 222 vues
Traduire la page en :

Bonjour tout le monde, c’est Marcel ! Je dois avouer que je suis vraiment sur le cul en lisant ce site, excellent bien sûr puisqu’il me permet de dire ce que je pense, et de voir que beaucoup de lecteurs se plaignent des restrictions à cause de la grippette ! Ça concerne bien sûr ceux des villes puisqu’à la cambrousse les péquenots comme moi se restreint pas, tout est ouvert et on met même pas le masque pour aller laver les cochons ! Alors pour la grippette, hein… Et donc ils se plaignent les citadins, ils se plaignent ! Mais ils font quoi à part se plaindre ?

Internet permet de voir ce qu’il se passe chez les voisins, eh beh les voisins ils se plaignent aussi mais ils se bougent le popotin : manifestations en Italie, en Espagne, en Angleterre, en Belgique il me semble aussi. Ils descendent dans la rue, hélas sans pétoire ni même fourche, mais ils se bougent et ça énerve les charlots qui dirigent ces pays puisqu’ils leur envoient les matraqueurs ! Bien sûr ça ne change rien sur le coup aux restrictions mais ça permet d’une part de montrer aux autres qu’il y a un vent de révolte, et d’autre part que dans ces pays, on en a dans le pantalon, Monsieur!

Alors moi je vous dis les amis : on bouge un coup, ou on s’encule ? Oui je sais la vraie formule c’est “On boit un coup ou on s’encule”, mais je l’adapte hein ! Ceux des villes sans doute ne connaissent pas nos expressions un peu cochonnes mais c’est ça la France, c’est pas les discussions des BHL et autres philosophes bidons ! D’ailleurs parlant de BHL je vois que celui-là on le voit partout, il sait tout sur tout ! Et justement ça colle bien avec le sujet puisqu’il se murmure que dans son gourbi au Maroc (ah oui il a une belle résidence celui-la au Maroc, Germaine avait vu les photos sur Match, ça dégoulinait de luxe et de mauvais goût !) et donc dans son gourbi au Maroc ce philosophe de salon se détend (vous comprenez hein !) avec des gamins d’une dizaine d’années. Bon il montre qu’il est pas raciste BHL ! Lui il fait pas que parler, il encule aussi ! Oui je sais je suis grossier mais franchement les gars vous en pensez quoi de ces gens-là qui se pavanent à longueur de temps dans les cocktails et les émissions TV pour nous donner des leçons, et vont sodomiser des gosses l’heure d’après ? Il ne faut pas avoir peur de dire la vérité même si elle choque ! Au village on se gêne pas, et quand un parigot s’égare dans le bistrot en général il reste pas longtemps, il supporte pas le franc-parler autour de lui !

Bon j’en reviens aux restrictions donc ! Attendez Germaine qui lit par-dessus mon épaule… Ah oui ! Pleine de bon sens ma douce et tendre Germaine ! Elle me dit c’est pas “on s’encule” dans ce cas ça va pas, c’est plutôt “on se fait enculer”! Très juste Germaine, très juste, puisqu’en fait ils nous la mettent bien profond, enfin à ceux de la ville en tout cas ! Bon je vais pas épiloguer sur ces pratiques, j’ai mieux à faire quand même ! Mais j’espère que vous avez compris mon message, vous des villes qui vous faites mettre bien profond avec les “restrictions” qu’on vous impose ! Bougez-vous, boudiou ! Montrez-leur que ça suffit et que vous n’êtes pas prêts à vous laisser museler ni enfermer ! Et surtout les amis, pas de vaccin ! Même le meilleur vétérinaire ne pourra plus rien pour vous après la piquouze ! Germaine ? Ah oui c’est pas les vétérinaires ! Même les meilleurs docteurs ne pourront plus rien pour vous après la piquouze!

Parlant de vétérinaire… Une vache va mettre bas aujourd’hui ou demain, je bouge ! Allez à la revoyure !

Marcel Berrichon

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
nanani

Professeur Raoult veut boire un verre . comme moi .

Rems

Sacré Marcel ! toi et ta Germaine tu nous fais bien rire………surtout, surtout ne t’arrêtes pas, putain con !!!

charlot

Oh Marcel, que j’apprécie ta prose, c’est magnifique, ça me rappelle mes années d’enfance … dans le terroir… merci Marcel

univers

Ok il y a deux solutions la vaseline ou la révolte souveraine y a pas photos, les discours ont perdu la f(rance) ou la FRANCE ne peut que se retrouvé par la volonté du peuple

François BLANC

il n’y a que les progressistes qui trouvent amusant de se sodomiser moi je préfère l’odeur d’une chatte

bati

et de la classe…

Anne-Marie G

Vous avez bien raison Marcel, rien n’est plus vulgaire que ces philosophes de salon, genre BHL et sa chemise blanche sauf qu’il devient pathétique à son âge tant sa prétention est visible. Il en est de même pour Enthoven et l’autre fils à papa Glucksman qui dissimulent à peine que la philo n’est pour eux qu’un vulgaire fonds de commerce.
La vulgarité n’est pas dans le langage mais dans la médiocrité du coeur et de l’esprit
Ces gens sans moralité prétendent donner des leçons de conduite.
Quand les politicards et artistes vont faire des cochonneries pédo au Maroc, bati nous garantit qu’ils le font dans une langue raffinée, pas verte comme la vôtre. Evidemment qu’on le croit !

Mantalo

Salut Marcel.
La deuxième proposition de ton titre ne me séduit guère…c’est trop….caca…
Par contre au sujet des troquets et des restos, OK pour sauver les “vrais” ainsi que leurs clients. Ces clients qui ne se voient plus, ne refont plus le monde, ne rigolent plus en parlant de macron ou de castex, qui osaient dire tout haut ce qu’ils pensent de nos envahisseurs. Ouais, troquets et restos lieux de débats parfois gras mais souvent plus sérieux qu’il n’y paraît.
Le troquet, lieu où l’on est sur de retrouver un pote à n’importe quelle heure si le besoin s’en fait sentir. Que des philosophes, des vrais !!!
Par contre les adeptes du grossiste METRO et du micro-onde me manquent moins.

bati

puisque on a le droit à la vulgarité sur cet article, je vous propose d’aller vous faire enculer, vous le pseudo “paysan de la France profonde”. Mais quel mytho. Et surtout, quel mépris pour ces gens. Comme s’ils étaient tous des gros bœufs avinés, grossiers, qui disent “boudiou” tous les trois mots. Mon arrière grand père était paysan, on risquait pas de dire UN SEUL gros mot dans sa maison. Sinon lavage de bouche au savon. Il a mis sa menace à exécution une fois sur mon cousin. Bref, je crois que vous devriez arrêter avec ce “personnage”. C’est le degré zéro votre truc.

Skippy

Tu pleurniches sur des mots, tu préfères les actes, hein batigoal qui revendique fièrement être gay!! C’est ta bouche qu’il aurait fallu laver au savon ! Moi j’aime bien Marcel qui n’a pas peur de parler comme beaucoup parlent. Pas que les paysans d’ailleurs. Mais bien sûr pour un bobo comme toi ça passe pas… Allez, bouge pas et fais toi donc enc….

bati

moi j’ai revendiqué d’être gay? Alors celle là c’est la meilleure depuis longtemps mdr Alors je suis pas gay d’une part, et même si je l’étais, je ne vois en quoi cela me rendrait pire ou meilleur. Bref ca vient faire quoi dans cette choucroute?

Anne-Marie G

Dire “boudiou tous les trois mots” signifierait être “un gros boeuf aviné, grossier”. Mon petit frère du Sud-ouest dans sa jeunesse ponctuait ses phrases de “con”, genre : oh putain, con, j’ai pêché un beau gardon” etc. Et dit avec l’accent du pays.
Si vous lisez des récits de la vie de de Gaulle, vous trouvez des propos dits en off très “vulgaires”. Le langage qui n’est pas châtié est le propre des gens qui se frottent aux dures réalités de la vie. Personnellement, je peux confirmer en partie vos propos, notamment ma grand-mère qui ne disait pas un mot plus haut que l’autre, mais son époux, parlant avec d’autres hommes se lâchait et elle le comprenait parfaitement. Vous pouvez constater ici même que “le grossier” Marcel est très respectueux avec sa douce Germaine !

bati

“Boudiou” c’est pour le cliché du cliché; En terme de grossiereté, vous avez peut etre raté un autre mot. J’ai moi aussi de la famille du coté de toulouse, et “con” c’est presque de la ponctuation en effet. Mais personne dit “enculé” tous les trois mots d’une part, et si lors des fetes, mes cousins du sud ouest se mettent minables, ils se levent pas en buvant un litre de rouge. Bref la personne qui ecrit ces articles, est tout sauf un homme de la terre. Il en a même une vision méprisante.

Anne-Marie G

Dans mon enfance, je disais “boudu” très souvent dans des situations de gêne ou de peur !
Pour ce qui est de boire un litre, vous n’avez pas entendu parler du “binge drinking” ? Très à la mode chez les jeunes urbains.
Pour le mot “enculé”, il me sort parfois de la bouche à propos de nos politicards et politicardes, faute d’autres mots pour exprimer l’indignation qu’ils me suscitent.
Je vous que vous êtes un homme très raffiné – un peu trop beau pour que ce soit vrai, m’est avis.

bati

Je peux éructer des insanités comme tout le monde. Mais par exemple, je m’abstiens de le faire ici :)

Mantalo

Je propose que le 8 janvier soit déclaré jour férié en l’honneur de bati : il a découvert que notre brave Marcel est un personnage de fiction, ça doit se fêter !
Bah oui bati, même inventé, Marcel est au plus proche de la réalité, des réalités.
Et merci à l’ “écrivain” qui nous fait bien sourire avec Marcel et sa Germaine. Qui nous fait bien sourire sur des sujets importants, bordel de merde !

bati

proche de la réalité? Mais c’est tout le contraire justement. “l’écrivain” est un bobo des villes pour avoir cette image là des paysans. Il a pas du en croiser beaucoup récemment. Au moins notre ami Boris Karpov est un peu plus crédible comme personnage.

Mantalo

La mauvaise foi de bati est illimitée !
De plus lui SEUL connaît les paysans…
(ça se voit à la paille dans ses sabots)

bati

Oui de la paille dans les sabots… vous ne savez pas trop ce qu’est un paysan vous non plus apparemment. Mon arrière grand père (ca remonte pourtant j’etais vraiment petit) n’a jamais eu de “paille dans ses sabots”. Qu’il n’avait pas d’ailleurs mdr Vous vous croyez à quelle époque?!? Marcel Berrichon, la voix de la france profonde des années 1800…

Lire Aussi