Alstom-Siemens : le joujou de Macron et Merkel leur pète à la gueule

Alstom-Siemens : le joujou préféré de Macron et Merkel leur pète à la gueule

Pas facile de comprendre ce qui se passe,  entre les déclarations des uns et des autres et les enjeux idéologiques.

Jouons donc au Béotien…

Une fusion annoncée entre le français Alstom et Siemens ?

Le Français moyen ne sait pas à quoi servent les fusions… à ne pas confondre avec des accords d’entreprise pour de beaux projets, comme c’était le cas avant… quand on était en Europe et non dans la dictature UE.

Ici le jeu est forcément de devenir toujours plus gros pour pouvoir avaler les plus petits… et imposer son fonctionnement, ses prix… quand on a tué tous les petits, on est libre et on est riche.

Et Macron-Philippe et tous leurs séides de prétendre que, sans la fusion, la Chine pourrait bien bouffer et Alstom et Siemens. Le péril jaune, le retour.

Ils nous ont vendu l’UE pour une Europe plus forte, plus pacifique, plus machin, plus truc, plus… et voilà que l’UE aurait peur que nos entreprises se défendent contre… les extra-européens ? L’UE machine se battant pour la mondialisation, aux dépens des peuples européens, il y a longtemps qu’on la dénonce… et Macron-Philippe qui font semblant de découvrir la dictature. Bande de guignols !

Mais alors elle sert à quoi l’UE ? Et pourquoi Macron-Merkel vendent-ils leurs administrés à Bruxelles pour en arriver à ça, à les exposer à perdre leurs géants du ferroviaire ?

Le Béotien a du mal à suivre…

Parce que, la première réaction, c’est « mais de quoi elle se mêle, la Commission européenne » ? Deux entreprises veulent fusionner, qu’est-ce que ça peut lui faire, à la Commission, aux technocrates de Bruxelles ? Il appartient ensuite au gouvernement de mettre des règles, d’encadrer, de protéger les citoyens de chaque pays, non ?

Eh bien non, ici la Commission européenne qui depuis des dizaines d’années nous pourrit l’existence avec la concurrence libre et non faussée, avec la libre circulation des biens et des marchandises, tout à coup se soucie du bien-être du citoyen. Hallucinant ! Juncker est à nouveau saoul comme un cochon ? «En l’absence de mesures compensatoires suffisantes, cette concentration aurait entraîné une hausse des prix pour les systèmes de signalisation qui assurent la sécurité des passagers et pour les futures générations de trains à très grande vitesse ».

La vie n’est pas belle ? Pour la première fois, Bruxelles se soucierait d’une hausse des prix ? Ils ont peur que les pauvres Français et Allemands soient obligés de payer encore plus cher leurs déplacements sauf à voir leur sécurité bradée ?

Tout ça pue les magouilles…

Macron l’européiste qui tempête contre les pouvoirs supra-nationaux de l’UE qui nous empêchent d’être maîtres chez nous ? Mais c’est ubuesque. S’il n’est pas content, il n’a qu’à la quitter, l’UE, on ne demande que cela.

Par ailleurs, les souverainistes, Marine le Pen, NDA, le PC… applaudissent.

Vidéo intégrée

Marine Le Pen

@MLP_officiel

📹 « Le projet de fusion Alstom-Siemens était un véritable scandale. Pourquoi nos dirigeants passent-ils leur vie à brader les champions industriels français, donc à exproprier les Français ? C’est devenu systématique ! »

410 personnes parlent à ce sujet
Parallèlement, son ancien partenaire à la présidentielle, Nicolas Dupont-Aignan, a dénoncé les « fake news » de Bruno Le Maire, estimant qu’il ne s’agissait « pas d’une fusion mais d’un rachat d’Alstom par Siemens ». Le président de Debout la France a appelé à « construire des coopérations européennes équilibrées » plutôt que de « brader des fleurons nationaux ».

Là encore il va falloir qu’on m’explique. Comment peut-on être eurosceptique et applaudir à une intervention supra-nationale, qu’elle soit ou pas justifiée ?

Comment peut-on se réjouir de ne plus avoir de souveraineté quand on s’appelle Marine ou NDA ?

Christine Tasin

http://resistancerepublicaine.eu/2019/02/06/alstom-siemens-le-joujou-prefere-de-macron-et-merkel-leur-pete-a-la-gueule/

image_pdf
0
0

13 Commentaires

  1. « des accords d’entreprise pour de beaux projets, comme c’était le cas avant… quand on était en Europe et non dans la dictature UE. »

    Non, rassurez-vous ça existe encore, heureusement ! Comme je le faisais remarquer sous l’article de Monsieur Guillemain sur le même sujet, il y a eu, dans le domaine ferroviaire, le consortium des constructeurs italiens pour la fourniture du train à grande vitesse (très réussi, soit dit en passant) aux chemins de fer italiens.

  2. J’ai parlé de contresens plus haut… Europe des Nations ou Fédérale ?
    Je rajouterais qu’au lendemain du Traité d’Aix, ça fait désordre !

  3. Donc logiquement, la réunion des avionneurs européens appelée Airbus devrait être dissoute par Bruxelles pour concurrence déloyale avec Boeing.

    • Exactement. Airbus, création des Etats honnis devrait être démantelé. C’est la logique totalement Shadock de l’UE mondialiste sans frontières ni protectionnisme ou action d’Etat d’aucune sorte. Table ouverte à tous, concurrence totale sans freins entre tous les acteurs. Le monde entier est le bienvenu. Tout est à vendre ou à acheter, les gens, la terre, les biens, tout. L’argent n’a aucune odeur. Et en plus, on feint de croire que l’Allemagne ne s’est pas emparée de tous les leviers de l’UE et on refuse d’admettre qu’elle a historiquement réussi à tenir la France en laisse et dans son ombre. Tout va donc très bien pour les français. Stop ou encore?

  4. Pas franchement d’accord: C’est le concept même de la Commission qui est à (re)jeter, pas la totalité des décisions qu’elle peut prendre.

    • Comment un « concept » à rejeter serait-il apte à prendre certaines décisions bonnes et acceptables? Pouvez-vous expliciter cette contradiction, svp?

      • Ben… Tout simplement par le fait que 100% des décisions ne peuvent pas être mauvaises, même si le concept l’est.

        Le concept de l’URSS n’était pas franchement bon, et pourtant Lénine a réussi a lancer l’électrification du pays, ce qui n’était pas franchement mauvais.

        Je n’y vois pas de contradiction.

  5. La France est habitée par de très nombreux rêveurs somnambules qui espèrent et donc pensent puis affirment qu’il faut et qu’on peut réformer l’UE dans ses aspects les plus dangereux et destructeurs. Beaucoup de ces charlatans sont des personnes publiques qui influencent « l’opinion ». Ils font croire que l’on va pouvoir changer les règles du « machin UERSS » sans avoir à revenir en arrière (comme un randonneur qui s’est trompé de chemin) pour ne pas avoir a avouer qu’ils se sont trompé et nous ont menti durant des années. Ils font croire que le couple franco-allemand existe encore, si jamais il a existé ailleurs que dans leur esprit et leurs affirmations. Réformer l’UE n’est pas possible, elle a été construite sans possibilité de retour en arrière, elle est conçue à 100% avec effet de cliquet.

    • « lls ne se sont pas « trompés », « lls » ont TROMPE les gens, ce qui n’est pas exactement la même chose !!*

      De même, ces ORDURES de politiques n’ont JAMAIS voulu le bien des Français natifs, mais lls ont voulu « leurs BIENS », ce qui, là encore, n’est pas exactement la même chose !!!

      • Une partie a menti dès le départ, le reste les a cru et veut encore y croire pour ne pas se dédire totalement, donc ment aussi avec les menteurs initiaux. Tous nous ont trompé.
        « Souvent les gens ne veulent pas voir, entendre et parler de la vérité parce qu’ils ne veulent pas que leurs illusions soient détruites. » ( Friedrich W. Nietzsche). Pour ma part j’ai eu les mêmes illusions, il y déjà longtemps, et je les ai balancées à la poubelle, définitivement, totalement. Ca a pris du temps. Yes you can….:)

Les commentaires sont fermés.