1

Ambassadeur ukrainien applaudi à l’Assemblée : cela dépasse la Borne !

Ce n’est pas la première fois qu’un dignitaire ukrainien reçoit les honneurs de notre République, j’ai envie dire que ces derniers temps, c’est presque quotidien, on en arrive même à se demander si la France n’est pas dirigée de Kiev.

Je me rappelle que le narco-nazi Zelensky (celui qui nous explique que Bandera, le nazi ukrainien coupable des pires atrocités pendant la Seconde Guerre mondiale, est un type cool) avait été acclamé par nos députés en mars. A l’époque, je m’étais fendu d’un tweet où j’avais écrit que ces députés qui avaient applaudi Zelensky me faisaient furieusement penser à ceux qui avaient donné les pleins pouvoirs à Pétain.

Ce tweet m’avait valu d’être banni de ce réseau pendant une semaine. Manifestement, les valeurs ukrainiennes, comme la censure, avaient déjà pénétré la firme américaine Twitter ! Et j’avais certainement touché juste, car c’est toujours la vérité qui blesse les âmes coupables.

Et que dire du triste spectacle que nous ont donné nos députés français en applaudissant, une fois encore, dans l’hémicycle, ce 3 octobre, un sinistre Ukrainien ! N’ont-ils pas conscience de leur complicité et de leur soumission à un état fantôme fascisant, dirigé en douce par les USA, et dont le pantin qui sert de président hurle des horreurs à chaque sortie ?

https://twitter.com/i/status/1576937951644237824

Quant à la première sinistre E. Borne, elle a déclaré à la tribune de l’Assemblée, devant cet ambassadeur, que « nous devons être solidaires des Ukrainiens qui luttent pour leur liberté ».

Ah tiens, je n’étais pas au courant qu’il y avait une révolution à Kiev, et que les Ukrainiens voulaient retrouver la démocratie, le retour de l’opposition et la fin de la propagande, car depuis Zelensky, eh bien, en Ukraine, il n’y a plus de liberté !

Et puis notre menteuse psychopathe E. Borne ajoute : « Cette guerre n’est pas seulement un conflit entre deux pays. (…) Cette guerre, c’est une lutte pour nos valeurs. »

Les vôtres, madame Borne, sans aucun doute, mais les nôtres ?

Est-ce nos valeurs que de vouloir exterminer des soldats ? Plus de prisonniers contrairement aux accords de Genève ? Je crois que pour le coup, c’est du nazisme pur, mais Zelensky nous l’a rappelé, c’est une tradition dans ce pays.

Et puis scotcher des gens à des poteaux, les laisser mourir de mort lente, dans une effroyable agonie, c’est aussi vos valeurs madame Borne ? Et bombarder depuis 8 ans les populations civiles du Donetsk, tuant enfants et vieillards, c’est aussi vos valeurs ?

Mais comment s’étonner quand Macron et ses complices ont privé de libertés les Français pour des raisons fallacieuses et réprimé durement, dans le sang, les gilets jaunes ?

Si, Madame, vous étiez si attachée aux valeurs démocratiques, vous devriez vous féliciter que les 4 provinces de l’Est de l’Ukraine aient voté par référendum leur rattachement à la Russie ! Mais non, vos maîtres, les USA, l’OTAN, et son caniche Macron, refusent de reconnaître les résultats, ils affirment en chœur que les référendums ont été truqués !

Vraiment, ils osent tout. Ce sont eux qui ont fomenté un coup d’État en 2014 pour renverser un président ukrainien élu démocratiquement, ce sont eux qui ont donc été responsables du début de cette guerre civile. Nos dirigeants savent très bien que les populations russophones du Donbass sont bombardées depuis 2014 par les bataillons de représailles d’ukronazis et que, de facto, les deux parties sont irréconciliables. En effet, tous les observateurs, journalistes, écrivains ou politiques  ayant voyagé dans ces provinces ont affirmé que ces populations étaient majoritairement acquises à la cause russe.

C’est pour cette raison que nos dirigeants ont refusé de participer au contrôle de ces référendums ! Car leur validation par des autorités occidentales aurait révélé au monde entier la propagande mainstream. Il est donc indispensable pour leur survie politique de refuser tout processus démocratique, il faut au contraire imposer la guerre à outrance et son cortège d’horreurs afin d’effacer leurs crimes.

Mais doit-on s’étonner de leur cynisme et de leur refus des processus démocratiques, eux qui ont trahi la démocratie lorsqu’ils ont annulé le vote des Français lors du référendum de 2005 sur la constitution européenne ?

Oui, madame Borne, nous n’avons pas les mêmes valeurs ; nous, ce n’est certainement pas la guerre, le wokisme, le multiculturalisme, la soumission aux intérêts de ce dégénéré d’oncle Sam que nous soutenons !

Nos valeurs ? La paix, la culture française et la souveraineté de notre pays !

Enfin, madame Borne, en finissant votre discours de votre voix mécanique, vous expliquez que l’économie française est sous contrôle, que tout va très bien, et que c’est la Russie qui subit la crise économique ! De qui se moque-t-on ? Avec Bruno Lemaire aux commandes ?

Les collectivités locales sombrent et les entreprises sont en train de mettre la clef sous la porte ou de délocaliser leur production et tout va très bien, madame la marquise ? Et que dire de la stupeur de nos compatriotes ?

Image

Et les ménages n’ont plus les moyens de faire leurs courses ?

Non, tout va très bien, dites-vous ! Supermenteuse, va !

Et que disent les autorités mondiales ? Elles vous contredisent Madame Borne !

« Nous sommes peut-être au bord d’une récession mondiale provoquée par les politiques » économiques, a déclaré la secrétaire générale de la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (CNUCED), Rebeca Grynspan, lors de la présentation du principal rapport annuel de cette organisation. Oui, ces politiques qui nous ont entraînés dans des sanctions contre la Russie et qui ont distribué des centaines de milliards à un État fascisant, ce puits sans fond, sont en train de voir les résultats de leur politique, la ruine pour tous à l’échelle mondiale !

Les premiers symptômes d’une crise financière se profilent, deux banques systémiques, le Crédit Suisse et la Deutsch Bank pourraient faire défaut dans les jours qui viennent, entraînant  l’Angleterre, l’Italie, l’Allemagne et la France dans des difficultés financières inouïes, pouvant engendrer une crise économique sans précédent !

Vos mensonges madame Borne n’en ont plus manifestement.

Image

D’ailleurs quel meilleur symbole de la chute de notre pays que Macron, le regard diabolique, nous invitant à participer à sa refondation, ce mauvais remake des cahiers doléances des gilets jaunes, qui ont été par ailleurs jetés au feu ? Et dans quelle tenue ? En pull ! Plus qu’un signe, c’est un aveu d’impuissance !

Marquis de Dreslincourt