Mes amis, soyons courageux, fuyons !

Publié le 14 août 2016 - par - 44 commentaires
Share

FuiteDonc, ceux qui comme moi recommandent à leurs amis l’exil, la fuite, afin de ne pas compter parmi les prochaines victimes des égorgeurs musulmans et de cesser d’être spolié et volé par la mafia étatique française et ses millions de fonctionnaires véreux seraient des lâches…

Soit, l’argument principal étant : on lutte pour son pays et on se bat dans son pays… Quelle belle idée, quelle excellente idée dirait Brassens, et ceux qui comme moi renoncent à un combat qui est déjà terminé et perdu risquent de mourir faute de ne pas l’avoir eue…

Soyons sérieux quelques instants et analysons la situation et les rapports de force dans cette guerre que les musulmans ont déclarée à l’occident sur le sol de France en se remémorant simplement le nombre de victimes des principales attaques musulmanes sur notre sol :
– Usine AZF à Toulouse, le 21 septembre 2001 : 31 morts et 2500 blessés;
– Bataclan à Paris, le 13 novembre 2015 : 130 morts après d’abominables tortures, 413 blessés dont 99 qui étaient en urgence absolue ;
– Nice, le 14 juillet 2016 : 85 morts et 434 blessés dont 15 avec un pronostic vital encore incertain à ce jour…

Nous avons donc un total de 246 morts et 3.347 blessés dans le camp occidental face à zéro mort et zéro blessé dans le camp des musulmans…

N’importe quel observateur neutre d’un conflit armé conclurait que la victoire de cette guerre est sans appel, les musulmans ont gagné haut la main et la bataille est terminée d’autant que, par exemple, au Bataclan des militaires français (dont on ne sait pas s’ils étaient eux-mêmes musulmans) étaient présents et armés pour protéger la population et qu’ils ont refusé d’engager le combat, laissant les musulmans massacrer les victimes en les torturant et refusant même de donner leurs armes aux deux policiers courageux qui sont allés au feu avec leur petits flingues de service face à des kalachnikov !

Par ailleurs, à Nice, on apprend que le ministre de l’Intérieur n’a pas jugé nécessaire, en plein état d’urgence, de protéger les foules avec des moyens matériels et des policiers le soir d’un 14 juillet, résultat 85 morts et 434 blessés avec un simple camion qui, qui plus est, n’avait pas le droit de circuler ce jour-là…

Le peuple de France originaire composé des Français de filiation centenaires est trahi par ses responsables politiques qui, des bandes et cliques de truands menées par Sarkozy ou par Hollande, vendent la France à l’Arabie Saoudite et au Qatar et ne cessent de vouloir nous persuader qu’il n’y a aucun rapport entre les musulmans et l’islam à qui ils offrent la terre de nos ancêtres !

L’islam qu’il faut aider à se renforcer pour Manuel Valls, ce qui nous rappelle un autre Premier ministre socialiste, Lionel Jospin, qui rétorqua au début des années 2000 à un journaliste « que voulez-vous que cela me fasse que la France s’islamise ? »…

Plus récemment, un autre ancien Premier ministre socialiste, Laurent Fabius, qui est aujourd’hui président du Conseil constitutionnel où il a retrouvé Jospin, a estimé, alors qu’il était ministres des Affaires étrangères, que les égorgeurs et violeurs modérés d’Al Qaida faisaient du bon boulot en Syrie et on imagine ce qu’ils vont faire une fois revenus en France pour ceux qui viennent de nos cités…

Alors, fuir, vu le contexte, ce n’est pas nécessairement renoncer au combat, c’est simplement refuser de mourir bêtement ou de se soumettre à l’islam qui est et financé par nos impôts et propulsé par nos responsables politiques et nos hauts fonctionnaires (les djihadistes français qui partent violer et égorger en Syrie sont pour beaucoup au RSA que la CAF, en toute connaissance de cause, continue à leur verser).

Nous devons fuir, toutes les forces vives de la nation doivent le faire, pour préparer la reconquête qui sera possible une fois que nos politiciens et fonctionnaires se seront entre-déchirés car l’impôt ne rentrera plus et qu’ils seront confrontés aux musulmans entretenus par les aides sociales que l’Allemagne refusera un jour de financer en quittant la zone euro…

John Alister Greenever

Print Friendly, PDF & Email
Share

44 réponses à “Mes amis, soyons courageux, fuyons !”

  1. John-Alister Greenever dit :

    La résistance sur place n’a aucun sens et elle est totalement inutile tant le système tient tout (nous ne sommes plus en 39-40) et tant les fonctionnaires le soutiennent (les juifs ont été envoyés dans les camps de la mort par nos braves fonctionnaires, les mêmes qui aujourd’hui lorsqu’ils sont enseignants falsifient l’histoire et apprennent sans problème à nos enfants que l’islam est une religion d’amour et de paix, les mêmes qui vont apprendre l’arabe et le Coran à nos enfants dès la rentrée prochaine à partir du CP… Vous avez vu des profs se mettre en gréve contre cela ? Alors, pourquoi voulez-vous qu’ils résistent ensuite ? Ils résisteront, oui, contre nous, en nous tirant dans le dos !

  2. Atikva dit :

    Aux ‘principales attaques’ mentionnées dans cet article, il faut ajouter les quelque 90 – oui, quatre-vingt dix – attentats terroristes musulmans en France depuis le 9 janvier 1973 (bombe à l’Agence juive à Paris) c’est-à-dire après le carnage de Munich de 1972. 43 ans d’attentats. Et les Français dorment toujours, et continueront à dormir jusqu’à ce que leurs enfants tombent sous les coups de ces barbares – et encore, il n’est pas prouvé que ça les fera sortir de leur léthargie ! Je crois qu’au fond, ils s’en fichent.

    De deux choses l’une lorsqu’on est encore capable de se rendre à l’évidence en réalisant qu’il s’agit d’une nième guerre sainte déclenchée par les musulmans, comme toutes celles qui ont précédé depuis 14 siècles: ou bien on accepte le genre d’auto suicide conforme au vœu de la majorité en France, ou bien on refuse de subir la domination musulmane pour soi et ses enfants, et on fait ses valises, quoi qu’il en coûte.

  3. Blasé dit :

    Oui ,Mr Greenever , si vous en avez la possibilité ,les moyens et l’âge ,partez . Certains vous traitent de lâche mais quand on voit qu’en trente ans, les français n’ont pas eu le courage ,dans le secret de l’isoloir , de glisser un bulletin de vote pour JMLP ou MLP, je doute fort que le moment venu , ils aient le courage de prendre les armes !

  4. Matamoros dit :

    Donnerait il le meme conseils aux Israéliens ?

    • John-Alister Greenever dit :

      Les israéliens sont armés, il me semble… En France, on va bientôt vous interdire les fourchettes alors qu’il y aurait plus de 50 000 kalachnikovs dans les banlieues musulmanes…

      • Atikva dit :

        La question n’est pas tant de savoir ce qu’on vous interdit, la question est de savoir ce que vous acceptez qu’on vous interdise.

        Car le pouvoir, en fait, c’est vous, la majorité, qui le détenez. Ou du moins, vous le détiendriez si vous vous donniez la peine de vous faire entendre et de flanquer dehors la bande de jean foutre qui ont usurpé le pouvoir à coups de désinformation. La question est de vous manifester, et ça, vous n’osez pas, vous préférez subir.

        • John-Alister Greenever dit :

          Nous sommes bien d’accord, mais vous oubliez une donnée : l’Education nationale qui lave le cerveau de nos enfants de manière fort insidieuse à un point tel qu’à 18 ans ils n’ont plus le moindre sentiment d’appartenir à une collectivité, une race (les races existent, désolé), une culture et que seul compte le destin individuel… Ajouter à cela que les enseignants leur explique des la maternelle que l’islam est amour et paix, vous comprenez alors que c’est fini…

    • Atikva dit :

      Mais la quasi-totalité des Israéliens n’a aucune envie de se suicider, merci bien! Ils ont une foi en leur Dieu, en leur Histoire, en leurs traditions qu’ils respectent, et puis une joie de vivre, un espoir inaltérable en leur destin, un sens de l’humour bien vivace. Pourquoi donc quitteraient-ils la terre où sont enterrés leurs morts depuis quelque 4.000 ans, alors qu’ils viennent de la faire revivre et qu’ils sont prêts à tous les sacrifices pour la garder et défendre leurs enfants?

      Rien à voir avec les Européens.

  5. BALT dit :

    John Alister Greenever, merci pour l’article. Cependant, je n’ai pas souvenance d’avoir lu quelque part que AZF était un attentat islamiste. J’aimerais bien avoir des informations à ce sujet. J’en profite pour dire qu’il n’est pas normal que nous devons payer une taxe attentats alors que c’est aux familles des barbares ou à leurs pays d’origine à le faire.

    • John-Alister Greenever dit :

      Réponse ci-dessus, j’ai mémoire qu’un ami policier m’avait dit à l’époque que le chauffeur et son passagers avec 7 couches de tissus autour du bas-ventre et que ce serait une recommandation afin que les martyrs rejoignent directement Allah et profitent de 70 vierges…

    • Atikva dit :

      Tapez AZF sur votre clavier et vous verrez la liste d’informations à ce sujet.

  6. TRONC dit :

    Naif je dois être pour penser, que peu importe notre sensibilité et quelle que soit la forme que nous voulons donner à notre combat pour la survie de notre Pays, fédérons nous et avançons ou nous disparaîtrons !

  7. Pivoine dit :

    J’ai du mal à croire qu’AZF ait été victime d’un attentat, c’est un accident.

  8. spartac dit :

    Je n’ai qu’une question à l’attention des intervenants :
    Pourquoi répondez-vous à ce connard ?
    Avez-vous autant de temps à perdre ?

  9. spartac dit :

     » John Alister Greenever  »

    Ta gueule !
    C’est clair ça ?

  10. Isabel dit :

    Mr. Greenever : je voulais dire : « Pas besoin d’en rajouter » et non « pas besoin de mentir ».

  11. Isabel dit :

    Cet article est truffé d’inexactitudes. Jusqu’où Mr. Greenever poussera-t-il la malhonnêteté intellectuelle. No need to lie, Mr. Greenever or whoever is hiding being this stupid name : facts speak for themselves. Je traduis : Pas besoin de mentir, Monsieur Greenever ou qui que vous soyez qui vous cachez derrière ce nom stupide : les faits parlent d’eux-mêmes.

  12. ADLER dit :

    La cause de la situation en FRANCE, sont nos espèces de politicards gauche droite collabos islamos.. Pour moi ce sont des traitres. Ils faudra qu’un jour ils rendent des comptes.
    Quant aux exilés, cela m’est insupportable, mais ils ont raison : Pourquoi attendre de se faire massacrer alors que les dirigeants actuels les socialos collabos islamos, traitres vendus lèche-babouches ferment les yeux, ne font rien pour éliminer toute cette vermine. Et pourquoi travailler, travailler, pour pâyer des impots des taxes des cotisations, pour faire vivre ces crétins et véreux de politiques, migrants, islamistes, manouches, clandos, racailles. Ils ont raison.

  13. Matamoros dit :

    Le courage n’existe pas seul l’orgueil permet de se dépasser et cet écrivaillon n’a pas compris qu’il y a aussi aux USA le même problème avec les musulmans plus les noirs.
    La photo du Samouraï est à l’opposé de la manière d’être de jaune greenmachin, Il n’a pas honte de mettre de mettre cette photo à côté de son pseudo.
    Il aurait été en 40 avec le traitre comment déjà …..ah oui la grande zorah
    Aux armes citoyens
    Matamoros

    • Atikva dit :

      Aux USA, nous sommes armés.

      Des armes, vos citoyens n’en ont pas et ont peur d’en avoir. Ils n’ont pas de chefs non plus, pas de mot d’ordre, ils sont totalement désunis et surtout: ils ne veulent pas risquer leur peau, leur petit confort à base de télé, leur voiture et leurs sacro-saintes vacances pour quoi que ce soit.

      Ce que me rétorque ma famille restée en France lorsque j’essaie de leur ouvrir les yeux, c’est que les accidents de la route tuent plus que les attentats musulmans et qu’il ne faut pas se frapper à propos d’un ou deux déséquilibrés, mahométans par hasard. Pourquoi aurais-je risqué ma vie et celle de mon fils en continuant à patauger dans ce marécage qu’est devenue l’Europe ? J’ai saisi au vol la chance qui m’a été donnée de m’expatrier il y a plusieurs décennies – et je m’en félicite tous les jours.

  14. Dauvin dit :

    Dommage que votre commentaire sur les militaires soit faux, vous n’êtes pas crédible en ne vérifiant pas vos sources.

    • John-Alister Greenever dit :

      Qu’est-ce qui serait faux au sujet des militaires ? Même la commission d’enquête parlementaire s’en est émue… Avant de remettre en cause la crédibilité d’un écrivain, vous feriez mieux d’étayer vos accusation calomnieuses !

  15. Christophe dit :

    Je suis complètement d’accord avec John Alister Greenever. Analyse parfaite.
    Où partir ? Il y a plusieurs possibilités. Mais il y a un détail important : encore faut-il que le pays espéré vous accepte ! (la Russie me semble pas mal. Les musulmans tatars se tiennent bien malgré les tentatives de déstabilisation venue de Tchétchénie. L’après Poutine sera décisif). Il faut savoir aussi si l’on veut partir pour soit même ou pour ses enfants car in fine l’islamisation touchera tous les pays.
    Partir ? Je pense que cela fait peur à beaucoup et ils préféreront se soumettre pour rester. Un jour un salaud de président UMPS demandera aux français de se convertir à l’islam. Il prétextera que c’est la condition pour faire cesser les tueries de masse et sauver des vies. Ce sera comme un Pétain des temps modernes qui a préféré sauver la moitié de la France plutôt que de la voir totalement engloutie par les nazis. Les français deviendront dhimmis en pensant que cela sauvera leur vie. A tort…

    • John-Alister Greenever dit :

      Après différentes études de données juridiques, économiques, démographiques, etc. l’Océanie me semble stratégique, ce sera ma destination si la criminelle et va t-en guerre Clinton est élue…

  16. ORTEMANN dit :

    Fuyos , fuyons ! Quel manque de volonté et de soutien collectif , d’esprit combatif . Ce sera à cause de pleutres comme vous que nous serons tous assassinés ! Non assistance au peuple en danger !

  17. Gretsch dit :

    C’est un peu tôt pour fuir, non ? Il est préférable de s’installer à la campagne, réduire son activité (pour ne plus payer d’impôts), voire même profiter des aides sociales comme le font si bien les autres, aller au tir, et attendre …

    • Atikva dit :

      Eh bien voilà, c’est la solution à l’occupation ennemie, avec l’espoir que la prochaine bombe tombe chez le voisin (qu’on se gardera bien de secourir, de peur d’attirer l’attention).

      Eh, Matamoros, vous avez vu cette illustration de la révolte des Français devant l’islamisation de leur pays?

  18. Echec&mat dit :

    La formule : »Nous avons perdu une bataille, mais pas la guerre » est aujourd’hui, à nouveau d’actualité. De fait, l’armée française vient de perdre sa deuxième bataille de France, alors que l’état d’urgence décrété, elle avait l’opportunité de réitérer avec succès, « La bataille d’Alger » de 1957, en nettoyant sur le sol national, les 750 zones de non-droit. Il y a des circonstances où un militaire doit savoir choisir entre vaincre dans la désobéissance ou subir le déshonneur, dans l’obéissance politiqu.Entre temps, l’ennemi chaque jour, tire avantage de la porosité des frontières pour renforcer son dispositif. Les élections de 2017, quel que soit le résultat ne résoudront rien. Les résistants vont devoir s’organiser en réseaux, avec rusticité, pour échapper au numérique et contrôler en priorité, l’espace rural, pour paralyser les zones urbaines.Contrairement au Moyen-Orient, nos riches campagnes ne sont pas des déserts. L’appui extérieur en armement suivra : on sait d’où il viendra.

  19. Anne Lauwaert dit :

     » En 40-45 les pessimistes ont fini à Hollywood, les optimistes à Auschwitz »… mais aujourd’hui où fuir ? Y a-t-il un endroit au monde où il n’y ait pas de surpopulation, violence, chômage etc. ? Par contre, quand un sanglier est acculé dans un coin et qu’il se sent menacé, c’est alors qu’il devient dangereux, car il se défendra jusqu’à ou tuer ou mourir.

    • Christophe dit :

      Y a-t-il un endroit au monde où il n’y ait pas de surpopulation, violence, chômage etc. ?
      NON. Mais des pays où l’on égorge pas les chrétiens il y en a beaucoup…

  20. Victor Hallidee dit :

    Hélas j’ai tendance à penser que vous n’avez pas tort. Toutefois pour reconquérir notre pays peut on se passer de résistants sur place ?

    • Christophe dit :

      Oui. Mais comment choisir ceux qui restent et ceux qui partent. Parce que ceux qui resteront vont mourir pour ceux qui n’ont que faire d’eux…

      • John-Alister Greenever dit :

        La résistance sur place n’a aucun sens et elle est totalement inutile tant le système tient tout (nous ne sommes plus en 39-40) et tant les fonctionnaires le soutiennent (les juifs ont été envoyés dans les camps de la mort par nos braves fonctionnaires, les mêmes qui aujourd’hui lorsqu’ils sont enseignants falsifient l’histoire et apprennent sans problème à nos enfants que l’islam est une religion d’amour et de paix, les mêmes qui vont apprendre l’arabe et le Coran à nos enfants dès la rentrée prochaine à partir du CP… Vous avez vu des profs se mettre en gréve contre cela ? Alors, pourquoi voulez-vous qu’ils résistent ensuite ? Ils résisteront, oui, contre nous, en nous tirant dans le dos !

  21. esus dit :

    si je prends un exemple c’est celui de ces jeunes femmes KURDES qui se battent cheveux au vent et armes à la main

    • Christophe dit :

      Rectification : ces jeunes femmes KURDES qui meurent dans l’oublie cheveux au vent et armes à la main

  22. François Desvignes dit :

    De la part d’un autre exilé politique :

    – 1/ La cause de notre exil est la répression de l’oligarchie mondialiste non à cause de ce que nous avons fait mais à cause de ce que nous sommes et entendions rester : franco français.

    – Et donc à nos lecteurs restés en France, je rappelle que même si nous n’avions rien fait, rien dit, rien pensé ils nous auraient quand même persécutés jusqu’à nous contraindre à choisir entre la capitulation et l’exil.

    – Et ce qu’ils nous ont fait, ils vous le font

    – 2/ l’intérêt stratégique de notre exil et non plus sa cause, c’est de financer et armer la résistance. Être la banque, et l’armurerie de la résistance.
    .

    – Car la logique de la répression n’est pas de s’arrêter mais d’amplifier jusqu’à nous trainer par les cheveux dans la lutte armée dès lors que nous nous revendiquons français.

    – A ceux qui sont en France, vous devez admettre que Laval est vendu, aime celui qui l’a acheté, et ne vous veut pas du bien.