Amis tunisiens, amis libyens, amis égyptiens, amis algériens, amis marocains…

A mes amis…..
Amis tunisiens, amis libyens, amis égyptiens, amis algériens, amis marocains… à tous BRAVO mille fois.
Vous avez héroïquement libéré votre pays, chassé vos tyrans oppresseurs et nous sommes admiratifs pour tout cela..
Mais, avec un rien de tristesse, car, malheureusement, vous allez nous quitter pour retourner dans vos merveilleux pays ensoleillé, dans votre inestimable culture, et rebâtir les ruines que les dictateurs ont laissées.
Enfin, vous serez débarrassés de cette épouvantable société occidentale complètement pourrie qui ne vous a octroyé que la misère et le racisme..
Je sais qu’Allah vous accueillera et dispensera après quelques prières bien aplaties la manne céleste infinie et le bonheur auprès de vos houris..
Hélas pour nous, nous ne lirons plus vos tendres prénoms dans la rubrique des faits-divers, les producteurs de moutons se reconvertiront après faillite, une vague de réductions d’effectifs frapperont les forces de police, les démineurs se retrouveront au chômage technique, les nuits seront bien sombres sans les illuminations des voitures incendiées… Mais nous tenons à vous remercier de la richesse intellectuelle que vous avez importée : aussi, pour votre meilleur confort, nous affréterons tous nos moyens de transports disponibles..
Et pour nos prochaines fêtes infidèles, envoyez-nous quand même vos dattes, votre jasmin révolutionnaire, votre excellent thé à la menthe et votre sublime couscous, parce cela nous manquera.
Cela m’étonnerait que l’on puisse se passer de vous, aussi, nous irons sans doute nous installer dans votre beau pays si accueillant à la diversité. L’on profitera alors de votre développement, vous nous verserez des alloc, on aura la mutuelle, on pourra cracher sans complexes sur votre police ripoux, on revendiquera des églises et des synagogues à vos frais (vous allez être si riches) et, si par racisme, vous n’êtes pas d’accord, on caillassera vos institutions et on foutra le feu à vos bagnoles.
Merci encore de nous avoir instruit sur le mode d’emploi..
Après tout, l’histoire est un éternel recommencement, n’est-ce pas ?
Guy Sauvage

image_pdfimage_print