Analyse sociologique du premier tour de l’élection présidentielle

Quels types de Français(e)s ont voté pour qui au premier tour de l’élection présidentielle 2012 ? La plupart des « sociologues » nous sortent un ou deux chiffres de leur chapeau déconnecté de tout contexte. C’est pourquoi allons donner des tableaux plus synthétiques en nous basant sur un sondage très fouillé fait auprès de 3509 Français au soir du premier tour : http://www.ifop.com/media/poll/1848-1-study_file.pdf

Évidemment, il ne s’agissait pas des résultats définitifs, mais nous n’en sommes guère loin et ce n’est pas notre souci principal.

L’Ifop donne des tas de chiffres (pages 9 à 12 de son rapport) suivant différentes catégorisations de la population. C’est assez indigeste, c’est pourquoi nous avons établi à partir de ces chiffres des « cartographies » plus lisibles, selon la méthode de l’analyse factorielle des correspondances (AFC).

Pour simplifier les graphiques, nous ignorons les cinq « petits » candidats (Eva Joly, Nicolas Dupont-Aignan, Philippe Poutou, Nathalie Arthaud et Jacques Cheminade) qui n’ont obtenu à eux 5 que quelques 6% des suffrages exprimés.

Dans tous les graphiques, nous utilisons (en rouge) les abréviations suivantes pour les candidats :
– FH = François Hollande
– NS  = Nicolas Sarkozy
– MLP = Marine Le Pen
– JLM = Jean-Luc Mélenchon
– FB = François Bayrou

Et en bleu, on aura les modalités des différents critères retenus par l’Ifop.

C’est parti…

(Cliquez sur les images pour les agrandir. Veuillez excuser la surimpression de certains libellés due à mon logiciel statistique sans que je puisse le corriger.)

– H = Homme
– F = Femme

On voit un électorat plus masculin chez François Bayou, Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon et plus féminin chez François Hollande et Nicolas Sarkozy.

– 18-24 = 18 à 24 ans
– 25-34 = 25 à 34 ans
– 35-49 = 35 à 49 ans
– 50-64 = 50 à 64 ans
– 65+ = 65 ans et plus

Décidément, les « vieux » restent sarkozystes à fond. Jean-Luc Mélenchon séduit les très jeunes et Marine Le Pen et François Bayrou les gens dans la fleur de l’âge actif.

– H-35 = Homme moins de 35 ans
– F-35 = Femme moins de 35 ans
– H35+ = Homme 35 ans et plus
– F35+ = Femme 35 ans et plus

C’est la combinaison un peu confuse des deux tableaux précédents.

– AC = Artisan ou commerçant
– LS = Profession libérale, cadre supérieur
– PI = Profession intermédiaire
– E = Employé
– O = Ouvrier
– R = Retraités
– AI = Autre inactif

Manifestement, Marine Le Pen est la plus proche des ouvriers et Jean-Luc Mélenchon des employés.

– PR = Salarié du secteur privé
– SP = Salarié du secteur public
– IE = Indépendant sans salarié / Employeur

Nicolas Sarkozy reste incontestablement le favori des indépendants et des employeurs malgré la drague de Marine Le Pen dans ces catégories. Marine Le Pen est proche des salariés du privé et les deux candidats de gauche des salariés du public.

– SD = Sans diplôme
– CB = CEP / BEPC / CAP, BEP
– B = Bac
– B2 = Bac + 2 ans
– DS = Diplôme supérieur

Si l’on savait déjà que les « sans diplôme » se reconnaissent dans Marine Le Pen, il est plus étonnant de trouver à l’autre bout du spectre François Bayou séduire les « diplômés supérieurs », et Nicolas Sarkozy et François Hollande se disputer les « bac + 2 ».

– TF = Très facilement
– F = Facilement
– D = Difficilement
– TD = Très difficilement

Ce tableau est quasiment caricatural : Nicolas Sarkozy est bien « le président des riches » qui n’ont guère de soucis financiers, alors qu’à l’autre extrême Marine Le Pen et (dans une moindre mesure) Jean-Luc Mélenchon séduisent ceux qui bouclent difficilement leurs fins de mois. Quant à François Hollande, celui qui « déteste les riches », il se retrouve au beau milieu du spectre.

– R = Communes rurales
– U = Communes urbaines de province
– P = Agglomération parisienne

On note l’effet de la séduction de la « ruralité » par Marine Le Pen, due au boboïsme des grandes agglomérations et du remplacement de population dans les proches banlieues. Jean-Luc Mélenchon et Nicolas Sarkozy se partagent les urbains de province alors que l’agglomération parisienne vote François Hollande.

– EG = LO / NPA
– FG = Front de Gauche
– PS = Parti Socialiste
– V = Europe Écologie / Les Verts
– Md = Modem
– UMP = UMP
– FN = Front National
– A = Aucune formation politique

Ici, peu de surprises. Marine Le Pen avec le FN, Nicolas Sarkozy avec l’UMP, François Bayrou avec le Modem. Par contre c’est un peu plus compliqué à gauche, à cause des passerelles PS-Verts-FG.

– O = Oui
– N = Non

Ici non plus, aucune surprise : Nicolas Sarkozy et François du côté du « oui », Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon du côté du « non », et François Hollande entre les deux puisque le Parti socialiste était très divisé sur ce référendum.

– EG = Extrême gauche
– SR = Ségolène Royal
– FB = François Bayrou
– NS = Nicolas Sarkozy
-LP = Jean-Marie Le Pen

Remarquable constance politique : les « lepénistes » de 2007 deviennent les « marinistes » de 2012, les sarkozystes de 2012 sont issus de ceux de 2007, et idem pour les « bayroutistes ». C’est un peu plus compliqué à gauche où tout se mélange entre PS et gauche non socialiste.

– FG = Front de Gauche
– PS = PS + Divers gauche
– EE = Europe Ecologie
– Md = Modem
– UMP = UMP
– FN = FN

Là encore même constance politique, avec toutefois plus de clarté à gauche : proximité entre les PS et divers gauche avec François Hollande et les Front de gauche avec Jean-Luc Mélenchon. A noter, comme dans le graphique précédent, la distance entre Marine Le Pen/FN et l’axe gauche-droite…

Djamila GERARD

image_pdf
0
0