André Gerin s'insurge contre la burqa, mais soutient la construction d'une mosquée inquiétante

Le théâtre grec exigeait l’unité de temps, l’unité de lieu et l’unité d’action. Le théâtre d’André Gerin semble ne pas pouvoir se plier à ces règles. Car si ce qui suit se passe bien dans une unité de temps et une unité de lieu (M. Gerin est bien toujours lié à Vénissieux dont il était maire il y a peu et dont il est toujours conseiller municipal et député), il apparaît qu’il ne sait pas faire l’unité dans ses actions.

En effet, André Gerin, l’homme qui, à raison, met les pieds dans le plat au sujet de la burqa et s’insurge sur les dangers de « l’islamisation de la vie sociale ». Celui-là même qui qualifie le voile intégral « de face visible d’un iceberg » et « d’arbre qui cache une forêt inquiétante » défend dans le même temps avec acharnement la construction à Vénissieux d’une mosquée par la sulfureuse association Milli Görüs.

Sulfureuse association, car comme l’écrit LyonCapitale (9/12/2009), « Milli Görüs, qui signifie “vision nationale“ en turc, est la plus grande et la plus puissante organisation turque d’Europe. Elle a été créée au début des années 70 par un ancien Premier ministre turc, fondateur de plusieurs partis islamiques et revendique au moins 300 000 membres. L’association a été étiquetée “extrémiste“ par les autorités fédérales allemandes qui la surveille de près. »
Je laisse à chacun le soin de prendre connaissance du logo très évocateur de cette association (http://www.crwflags.com/fotw/images/e/eu%7Digmg.gif) : il fait froid dans le dos… Cela n’a pourtant pas inquiété André Gerin qui a vu les choses en grand, puisqu’il a accordé à cette association un permis de construire pour un lieu de culte pouvant accueillir 1490 personnes (hommes et femmes séparés) sur une superficie de 4 730 m2, avec pas moins de quatre minarets surplombant une grande coupole ! Le permis de construire remonte à 2006 et André Gerin a posé solennellement la première pierre de la gigantesque mosquée en novembre 2008. Mais voilà que le 7 décembre dernier, en pleine affaire de la burqa, ce chantier fait l’objet d’un nouveau rebondissement : le tribunal administratif de Lyon juge que le permis de construire de la mosquée turque de Vénissieux devait être annulé (bien que le chantier soit très avancé).

Celui qui s’insurge du danger de « l’islamisation de la vie sociale » va-t-il revoir sa position ? Tout au contraire, André Gerin encourage et soutien publiquement (notamment au conseil municipal de Vénissieux du 14 décembre dernier) la volonté annoncée officiellement par la mairie d’interjeter appel de cette décision du tribunal. Interjection d’appel qui, dans le plus grand silence médiatique, est désormais effective depuis la semaine dernière.
Le discours sur la burqa d’André Gerin ne serait-il pas, pour reprendre son expression, « l’arbre qui cache la forêt inquiétante »… de sa démagogie légendaire et de sa soif inextinguible de notoriété ? La cohérence est essentielle en politique. Restons tous très vigilant. Surtout quand on sait que le « rapport sur la burqa » suggère une remise en cause de la loi de 1905 au sujet du financement des lieux de culte (reprise du Rapport Michelon 2006 sur la Laïcité) et qu’André Gerin est aujourd’hui en accord avec son ami Raoult (cf. FranceSoir.fr) pour nous préparer une bombe qui nous sautera tous à la figure : la création, début mars, d’un « observatoire contre l’islamophobie ». Soyez certain que RL sera dans le collimateur de cet observatoire et que tout débat contradictoire sera vite rendu impossible, avant de devenir purement et simplement condamnable en justice…
Alexandre ADUG
– La municipalité Article du Progrès du 20 février dernier (joint au mail).
http://www.lyoncapitale.fr/lyoncapitale/journal/univers/Actualite/Religion/La-mosquee-de-Venissieux-morte-nee
http://www.dailymotion.com/video/xbfhsp_islam-plus-de-nouvelle-mosquee-a-ve_news
– Intervention de M. Gerin en fin du conseil municipale du 14 décembre 2009 (questions orale) http://www.venissieux.fr/video/cm_141209.html

image_pdf
0
0