Angela Merkel impose le pangermanisme post-soviétique

Publié le 18 janvier 2021 - par - 8 commentaires - 647 vues
Traduire la page en :

Peut-on parler des sentiments des Français à l’égard d’Angela Merkel qui impose le pangermanisme de type soviétique ? Peut-on dire qu’on aime ou qu’on n’aime pas la domination de l’empire germanique sur l’UE ? Et surtout, est-ce que ce n’est pas là une très pertinente façon de poser le problème Merkel ?

La personne d’Angela Merkel n’a strictement aucun intérêt. Pour cette seule raison que la politique n’est pas une affaire de personne, mais seulement une affaire normale de calculs d’intérêts. Dès son origine, le pangermanisme a eu un compte à régler avec l’Europe. C’est ce dont les Français voulaient se libérer car la politique de l’UE d’Angela Merkel, c’était des règles et des principes progressistes LGBT dominant l’Europe.

Mais les Français n’ont pas voulu seulement rompre avec l’Europe germanique en 2005. Ils ont aussi voulu créer une société nouvelle qui serait susceptible de régénérer l’humanité contre l’immigration massive de l’UE d’Angela Merkel. Ils ont voulu fonder une nouvelle France qui pourrait devenir le modèle d’une nation libre et à vocation universelle. Ce thème est au centre de la pensée de la Droite Nationale et revient comme un véritable dogme dans l’histoire du pays profond depuis la misère socialiste des Hollande-UBU-Macron.

C’est la Droite Nationale qui a donné consistance à l’idée de destinée de la nouvelle France contre la dictature de l’UE d’Angela Merkel et qui a conseillé aux Français de s’inspirer très utilement du Brexit. C’est la Droite Nationale qui n’a cessé de recommander à la France de se définir, à l’instar de la Hongrie libre et de la Pologne, comme une nation libre de la tyrannie progressiste immigrationniste LGBT de l’UE d’Angela Merkel.

La Droite Nationale défend des idées nationales universellement valables. Les Allemands ont toujours cru que les valeurs germaniques et leur mode de vie étaient très supérieurs aux autres pays européens. C’est pourquoi ils devaient être imposés par l’UE d’Angela Merkel pour avoir une validité universelle en Europe et dans le reste du monde. L’UE d’Angela Merkel pense qu’elle a pour mission hégémonique de répandre les valeurs progressistes LGBT et d’imposer ce mode de vie progressiste LGBT sur toute la surface de la terre.

Croyant à la division morale artificielle binaire du monde occidental, les progressistes LGBT estiment qu’ils incarnent le camp du Bien et ils s’imaginent, avec Macron gay-friendly, que l’infini privilège qui leur est réservé est de sauver le monde pour le repeindre aux couleurs LGBT. La tendance à l’hégémonisme des LGBT progressistes n’est pas conjoncturelle. Elle vient de loin. Le problème est qu’aujourd’hui le mythe du déglingo-Gender LGBT fondateur de la nation arc en ciel imaginaire est promu sur Arte LGBT germanique. Et l’UE d’Angela Merkel impose la propagande déglingo-Gender LGBT pour sa politique officielle opérationnelle !

Après la chute du Mur et la fin de la dictature soviétique, le monde occidental est entré dans l’ère post-guerre froide caractérisée par la dissolution de tout le système soviétique dont la propagande marxiste progressiste était le cœur. C’est pourquoi l’Allemagne d’Angela Merkel a pris la gouvernance de l’UE pour exiger tout naturellement de ses alliés européens qu’ils se comportent en vassaux du pangermanisme. À la guerre froide a succédé l’hégémonisme des LGBT progressistes et la globalisation soumise aux États-Unis qui représentent la force principale du politiquement correct et la logique profonde des progressistes LGBT.

La logique profonde du pangermanisme d’Angela Merkel est d’essence économique et financière et elle se caractérise avant tout par la domination des LGBT progressistes dans un monde occidental soumis.

Au cours de ces dernières années, les tensions entre les Français et l’UE d’Angela Merkel n’ont cessé de s’aggraver. Elles s’étendent aujourd’hui à pratiquement tous les domaines. Il ne fait pas de doute que la mondialisation va encore exacerber les tensions entre les Français et l’UE car, du point de vue géopolitique, la France reste plus que jamais une puissance nationale et l’Allemagne, une puissance hégémonique.

Longtemps réservés sur la domination LGBT progressiste de l’UE d’Angela Merkel, les Français lui sont désormais franchement hostiles. Ils jouent ouvertement la séparation de l’UE d’Angela Merkel parce qu’il est de leur intérêt que l’UE d’Angela Merkel soit combattue et abandonnée à l’image réussie du Brexit.

Pour la Droite Nationale, il est clair qu’entre l’UE d’Angela Merkel et les Français, c’est désormais la guerre. Il est temps pour les fonctionnaires de l’UE d’Angela Merkel de s’en rendre compte. La CEDH et l’UE sont désormais les ennemis des Français et des peuples européens. Dès lors, les choses sont claires.

Qui désigne l’UE d’Angela Merkel comme son ennemi devient automatiquement son ennemi. Ne pas vouloir le comprendre est une aberration des progressistes LGBT qui ont une vision quasi-messianique pour imposer le prosélytisme des progressistes LGBT dans le monde entier. La vision du monde LGBT à laquelle ils adhèrent est une vision dans laquelle toute nation indépendante comme la Hongrie libre et la Pologne catholique est perçue comme l’ennemi. Cela signifie que la libre pensée du mariage légalement réservé à un homme et une femme n’a plus d’autre référence que la loi elle-même votée dans des pays libres anti-LGBT.

C’est pourquoi les progressistes LGBT ne voient le reste du monde qu’à travers eux-mêmes. C’est la doctrine de l’UE d’Angela Merkel qui tend désormais à empêcher les peuples européens de se protéger de la tyrannie des progressistes LGBT et surtout de recouvrer la liberté de faire des lois nationales ! Et quiconque voulant s’engager dans cette voie est immédiatement dénoncé comme complice de l’axe du mal anti-LGBT.

C’est en cela qu’il n’est pas excessif de dire que l’UE progressiste LGBT d’Angela Merkel constitue le principal facteur d’instabilité en Europe et le principal facteur de violation-brutalisation des peuples européens.

L’anti-UE progressiste d’Angela Merkel de la part de nombreux Français peut être compris comme la critique de la domination hégémonique des progressistes LGBT avec le mariage homosexuel et la PMA-GPA avec la marchandisation mondialisée et le trafic des êtres humains qui a été avalisé par la CEDH et l’UE avec les navires allemands complices des mafias pour importer des cargaisons de migrants venus d’Afrique.

L’anti-UE progressiste d’Angela Merkel de la part des Français est disqualifié par les médias collabo-islamo-gauchistes comme synonyme d’islamophobie et de LGBT-déglindo-Gender-phobie ! S’il est vrai que de nombreux Français ont aussi peu de sympathie pour l’univers des progressistes LGBT, c’est qu’ils ont bien des choses à leur reprocher comme la propagande gay dans les écoles dès le plus jeune âge. C’est pourquoi ils ont eu l’occasion d’apprécier l’opposition régulière de la Manif’ pour tous et de la Droite Nationale à toutes les exagérations morbides et perverses du déglingo-Gender LGBT et de la propagande gay dans les écoles !

Et en même temps, les exagérations morbides et perverses du déglingo-Gender et de la propagande gay dans les écoles sont imprégnées et cimentées par du moralisme homophobe niais. C’est dire aussi que la Manif’ pour tous ne diabolise pas les homosexuels mais seulement les exagérations morbides et perverses du déglingo-Gender et de la propagande gay racoleuse et le prosélytisme gay dans les écoles des très jeunes.

La propagande racoleuse et le prosélytisme gay dans les écoles sont pour la plupart des Français un adversaire dangereux à combattre résolument car ce n’est pas seulement une figure du Mal absolu. Nommer l’ennemi des Français comme le déglingo-Gender, la propagande gay racoleuse et le prosélytisme dans les écoles, ne se limite pas, comme on le croit parfois, à faire de cet ennemi des très jeunes un ennemi absolu.

En politique, il n’y a d’absolu que tant qu’on n’a pas pu s’en débarrasser ! L’ennemi d’aujourd’hui ne peut en aucun cas devenir l’ami de demain. L’ennemi absolu est celui avec lequel on a le moins d’affinités. De tous les ennemis possibles, il suffit qu’il soit le plus fort avec l’UE progressiste LGBT d’Angela Merkel pour qu’il devienne la menace absolue avec la PMA-GPA et le prosélytisme gay dans les écoles des très jeunes.

Des milliers de personnes ont manifesté à plusieurs reprises en France contre la PMA-GPA des loges maçonniques GOF-LGBT. C’est une agression criminelle contre la famille et contre les droits de l’enfant. Déjà, on a pu juger les résultats des exagérations morbides, dangereuses et perverses, du déglingo-Gender LGBT.

Avec Marchons enfants ! et la Manif’ pour tous, on voit l’acte de naissance d’une authentique opinion publique contre la PMA-GPA des loges maçonniques GOF-LGBT et contre l’UE progressiste LGBT d’Angela Merkel. Dans les années qui viennent, le fossé entre la plupart des Français et les loges maçonniques GOF-LGBT et l’UE progressiste LGBT d’Angela Merkel s’approfondira. De nouveaux clivages anti-UE apparaîtront.

Pour l’heure, l’esprit de résistance anti-LGBT des Français traverse déjà tous les camps politiques.

Moralité : La Droite Nationale est résolument du côté des résistants et de la Manif’ pour tous !

Angela Merkel a été longtemps desservie par son côté germanique, avant que les Français puissent s’interroger sur ses intentions au cas, comme il était probable, où l’Allemagne d’Angela Merkel en viendrait à dominer l’UE. En général, Angela Merkel issue du groupe parlementaire CDU-CSU ne dit pas grand chose.

Mais la France ruinée et à la dérive de Macron veut croire que l’amitié franco-allemande sera toujours une priorité pour l’Allemagne d’Angela Merkel qui n’en a rien à faire ! Macron, incompétent et nul en tout, veut croire que la France et l’Allemagne doivent retrouver leur rôle de moteurs au sein de l’Union européenne !

Et cela, alors que l’axe Berlin-Moscou forgé par le chancelier Schröder ne saurait être maintenu dans le futur car il tend à diviser soi-disant l’Union européenne et surtout l’amitié franco-allemande imaginaire !

Pour l’Allemagne d’Angela Merkel, l’Union européenne doit être un partenaire des États-Unis plus que de la France ruinée et à la dérive de Macron nul en tout. C’est pourquoi la France ruinée de Macron nul en tout ne peut être un contrepoids quelconque pour la politique étrangère et militaire de l’UE d’Angela Merkel.

Les déclarations pro-américaines et militaires pro-OTAN de l’UE sont sans ambiguïté.

Et on imagine mal qu’elles aient pu être faites sans l’aval d’Angela Merkel !

Il ne faut donc pas s’attendre à un net changement de la politique pro-américaine allemande. On est loin de l’époque où le commissaire européen Pascal Lamy et l’ancien Premier ministre de Chirac, Dominique de Villepin, se prononçaient pour la création d’un Bund germano-français, base d’un noyau dur imaginaire capable de devenir le moteur politique de l’Europe, quand les chrétiens démocrates apportaient leur appui.

Malgré cela Macron gay-friendly nul en tout commet de graves erreurs. Une erreur est de croire qu’un rapprochement de l’UE d’Angela Merkel avec Washington serait de nature à apaiser les critiques dirigées par certains petits pays de l’Union européenne contre le dirigisme imaginaire franco-allemand définitivement mort.

En réalité, ces critiques tiennent au fait auquel nul ne peut rien que la France ruinée et à la dérive de Macron nul en tout ne joue plus aucun rôle aux côtés de l’Allemagne, et que la France ruinée et à la dérive de Macron nul en tout ne pèse plus rien au sein de l’Union européenne. Ce que Macron nul en tout ignore, c’est que nombre de pays entrés au sein de l’Union européenne n’ont pas voulu adhérer à l’Europe par adhésion aux soi-disant valeurs politiques droit-de-l’hommistes de l’Europe, mais seulement pour rejoindre le camp occidental en se plaçant sous la protection militaire de l’OTAN et de Washington. Et rien ne permet de penser que Macron progressiste gay-friendly nul en tout reviendra un jour de ses illusions franco-allemandes.

Mais ce n’est parce qu’ils ne sont pas mûrs aujourd’hui pour le projet politique de Frexit que la plupart des Français seraient désireux de se soumettre aux diktats de l’UE d’Angela Merkel. Ils savent bien que la constitution d’une Europe politique autonome contre les nations n’est qu’une chimère mondialiste absurde.

C’est tout au contraire le moment, pour la France ruinée et à la dérive de Macron nul en tout, de reconnaître ses erreurs constantes en économie et en politique, et pour l’Allemagne, de faire la preuve de sa capacité à renoncer à la tyrannie de ses idées LGBT déglingo-progressistes à la con pour faire avancer des projets communs et pour faire comprendre aux autres pays qu’ils auraient tout avantage à s’y associer.

Quoi qu’il en soit, la nature des relations entre l’Europe et les États-Unis ne dépend pas de l’attitude de l’Allemagne et de l’UE d’Angela Merkel. En recourant de plus en plus à l’unilatéralisme et en ne dissimulant pas leur volonté claire de se protéger, les États-Unis ont choisi de s’éloigner de plus en plus de l’Europe car ils savent bien que, pour des raisons politiques et géopolitiques tout autant qu’économiques, les intérêts des Américains et de l’UE d’Angela Merkel seront à l’avenir de plus en plus divergents. Qu’il s’agisse des règles du droit international ou du traitement des crises, les États-Unis ne raisonnent pas comme les Européens.

Quand Macron nul en tout a voulu prôner le renforcement d’une alliance imaginaire entre la France et l’Allemagne, il n’a pas compris que l’attitude de l’Allemagne et de l’UE d’Angela Merkel resterait résolument atlantiste, alors que le vieux traité franco-allemand de l’Élysée a été définitivement vidé de son contenu.

C’est oublier qu’aujourd’hui l’Allemagne a décidé de définir sa politique étrangère en fonction de ses intérêts propres, c’est-à-dire autrement qu’en se comportant en vassal obligé de Macron nul en tout !

Manifestement, Macron nul en tout se trompe d’époque. Le Mur de Berlin est tombé et l’Allemagne voit la France ruinée et à la dérive de Macron seulement pour ce qu’elle est, soit une quantité négligeable !

Thierry Michaud-Nérard

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
Michel

Le gros thon (merdekel) fait du mal partout où elle peut en faire, comme merdacron. Je ne serais pas surpris que ces ordures soient bientôt arrêtées et jugées. On arrive au tournant qui verra la panique puis la disparition des mondialistes criminels. C’est désormais inévitable.

Paskal

Qu’est-ce que c’est que ce délire ? Le “mariage” homosexuel a été instauré mai 2013 en France et en octobre 2017 en Allemagne.
Pangermaniste Merkel ? Elle revendique l’Alsace ? Le Tyrol du Sud ?
D’accord les Illuminés étaient de Bavière mais que la FM soit plus allemande que française ou anglaise n’est pas vraiment évident. Il y a un rite français et écossais, pas allemand à ma connaissance.
Vous en êtes resté à la revanche.

Joël

Et ce n’est pas prêt de changer :

Allemagne : le modéré Armin Laschet, européen convaincu et l’un des rares favorables à l’accueil de centaines de milliers de migrants, prend la tête de la CDU (MàJ : “Un choix rassurant pour l’Allemagne et l’Europe selon Le Monde”.

https://www.fdesouche.com/2021/01/18/allemagne-le-modere-armin-laschet-europeen-convaincu-et-lun-des-rares-favorables-a-laccueil-de-centaines-de-milliers-de-migrants-prend-la-tete-de-la-cdu/

Centaines de milliers de migrants, qui bien sûr, auront tôt fait d’être réparti dans les états-membres puis dans les campagnes.

Stentor

Il faudra l’expliquer et le répéter inlassablement jusqu’à ce que ça rentre dans le cerveau lobotomisé des Français :

“L’amitié franco-allemande”, “l’axe franco-allemand” sont un MYTHE inventé de toutes pièces par les traîtres qui se sont succédés au gouvernement de la France, et entretenu par leus médias.

L’allemagne n’a JAMAIS cessé d’être hostile à la France. Rien n’a changé après 1945.
L’allemagne n’a pas jamais saisi la main tendue par la France, mais elle en a toujours profité
L’allemagne s’est opposée à la France systématiquement dans tous les domaines : politique, économique, diplomatique et même culturel.

L’allemagne porte la responsabilité de l’échec de l’union européenne, auquel elle a substitué son IVème Reich.

Syagrius

Ça ne date pas d’aujourd’hui que nos cousins germain sont des faux-culs, même les romains se sont fait piétiner de long en large, au gré du temps et des périodes, par les germains. Pourtant, les français sont ceux qui les ont le plus aidés; sur le plan politique et économique même.
Résultat: Comment régler des problèmes à plusieurs, que l’on n’aurait pas eu, si on été resté tout seul. L’union Européenne se porterait beaucoup mieux… si elle n’existait pas.

Syagrius

Les germains et leur histoire “je préfère plutôt les livres, mais pour votre cas, les résumés et animations devraient être adapté.”
https://fr.wikipedia.org/wiki/Germains#:~:text=Les%20peuples%20germaniques%2C%20ou%20Germains,du%20IIe%20mill%C3%A9naire%20av.
https://youtu.be/SzFhCHGSeJ4
https://youtu.be/20DSXbK28q0

Stentor

Va falloir ré-apprendre l’histoire de nos deux pays, mon vieux, et pas se limiter à deux ou trois événements cités hors-contexte…

Lire Aussi