Anne Hidalgo à la pêche aux voix en eaux troubles en « Palestine »

Publié le 11 décembre 2013 - par - 2 795 vues
Share

Le « déplacement en Israël et en Palestine ( sic )  » d’Anne Hidalgo, première adjointe au Maire de Paris, candidate PS à la succession de Bertrand Delanoë, alliée au PCF, était, de l’aveu même de l’un de ses accompagnateurs, Patrick Klugman, «.. un investissement stratégique», expliquait ce dernier au Figaro http://www.lefigaro.fr/politique/2013/12/05/01002-20131205ARTFIG00431-anne-hidalgo-courtise-l-electorat-juif-en-israel.php. Le quotidien titrant « Anne Hidalgo courtise l’électorat juif en Israël »…Or, que dire d’une candidate au garde-à-vous devant la tombe du « martyr » Arafat, terroriste notoire, ou de ses recontres avec des maires ou un « ministre » palestiniens prônant haine et violence contre Israël et les Israéliens…

Recueillement devant le tombeau d’un chef terroriste

Le 5 décembre 2013 Anne Hidalgo, accompagnée, dit-elle, « de Rémi Féraud, Maire du 10e, Pierre Aidenbaum, Maire du 3e, et Pierre Schapira, membre de [son] équipe de campagne » également « adjoint au Maire de Paris, chargé des relations internationales, des affaires européennes et de la francophonie, conseiller du 2ème arrondissement », était à Ramallah. Le visage tragique, elle se faisait photographier au garde-à-vous devant le monument où « repose le martyr Yasir Arafat » – en réalité un chef terroriste -, puis, assistée de deux gardes palestiniens, y déposant une couronne portant son nom. Quelques pas en arrière on voit ses accompagnateurs, l’air tout aussi sombre http://www.flickr.com//photos/annehidalgo/sets/72157638403296383/show/. Patrick Klugman, conseiller PS du XVIIe arrondissement n’est pas sur ces photos mais réapparaitra plus tard.

Un « ministre » d’une culture de haine et des fonds payés par les Parisiens

Puis la première adjointe au Maire de Paris était « reçue par le Ministre palestinien de la Culture, Anwar Abu Eisheh ». Ils ont « longuement discuté de coopération culturelle entre Paris et la Palestine », apprend-on. La candidate PS à la Mairie de Paris, alliée au PCF, ignorant sans doute que « la Palestine » n’existe pas à ce jour ; ou plutôt ne voulant pas vexer ses hôtes qui prétendent avoir un Etat et encore moins tous ceux qui, nombreux parmi les électeurs de gauche à Paris, leur emboîtent le pas….

Gageons que lorsque la coopération culturelle entre « la Palestine », donc, et la Ville de Paris, a été discutée il aura été question d’espèces sonnantes et trébuchantes, puisées dans la poche des Parisiens pour participer à « la culture » palestinienne…Or, il convient de savoir quel type de « culture » met en œuvre ce ministre nommé en juin 2013 et à quoi servira l’argent des Parisiens…D’autant que, comme le montre le très sérieux Capital, « les Parisiens ont payé en 2013 des impôts locaux, bien supérieurs à ceux qu’ils avaient payés en 2001″,… »La taxe d’habitation (TH) a augmenté en moyenne de 44% entre 2001 et 2013 et la taxe foncière bâtie (TFB) de 97,38% » http://www.capital.fr/immobilier/actualites/exclusif-les-impots-locaux-a-paris-ont-bel-et-bien-augmente-de-plus-de-40-en-12-ans-868113.

Côté « culture » palestinienne on appréciera toute la finesse de ce ministre de la Culture palestinien qui, le 30 septembre dernier, decernait une récompense à un poète égyptien, Hesham El-Gakh, invité à Ramallah qui venait de réciter l’un de ses poèmes. Le poète déclamait  : « notre ennemi, Sion, est un Satan avec une queue »…ou « nos terres s’étendent d’un bout à l’autre [ autrement dit, exit Israël ] et nos guerres sont pour la mosquée Al-Aqsa [ située sur le Mont du Temple à Jérusalem et que personne ne menace…]. Etc. http://www.palwatch.org/main.aspx?fi=758.

Le 1er septembre 2013 Zayzafuna, un magazine éducatif ( sic ) pour adolescents associé à l’Autorité palestinienne publiait un « poème » glorifiant le « martyr » – mort pour Allah -.On y lisait entre autres : « si tu as senti un jour que tu es un corps qui explose et que ton âme aspirera un jour à devenir un chevalier pour la patrie, alors tu es palestinien »

Ou encore : « Si tu as imbibé l’arbre de la patrie avec ton sang, avec amour, et si tu as offert les restes de ton corps pour en faire un pont pour ceux qui sont à venir – alors tu es palestinien ! »

La mort d’un terroriste étant alors comparée à des épousailles… http://palwatch.org/main.aspx?fi=157&doc_id=9897

Ce thème d’épousailles, avec les soixante-douze vierges réglementaires en récompense au Paradis, promises dans un Hadith – récit du prophète – parfois mis en images par la télévision officielle palestinienne http://www.youtube.com/watch?v=Zb326lP5RPg#t=11 est récurrent. Il était repris le 23 octobre 2013 par la télévision officielle palestinienne à l’occasion de l’enterrement d’un terroriste qualifié de « martyr » – Shahid – http://palwatch.org/main.aspx?fi=157&doc_id=9897

Le 1er octobre ce ministre de la Culture assistait à un festival « culturel » au cours duquel était diffusée une chanson glorifiant la violence et la mort http://www.palwatch.org/site/modules/videos/pal/videos.aspx?fld_id=latest&doc_id=2388 ayant pour leitmotiv  « de mes blessures mon arme est sortie »  http://www.youtube.com/watch?v=qklx9PEUGNs#t=10. Même spectacle diffusé le 9 octobre 2013 par la télévision officielle palestinienne lors d’une représentation donnée « sous les auspices du Président de l’Université  Al-Najah et du ministre de la Culture » dans le cadre de « la cinquième conférence scientifique « le Folklore et les arts palestiniens dans la mémoire musicale » http://www.palwatch.org/pages/news_archive.aspx?doc_id=9937. Les exemples abondent de cette « culture » que soutient la Ville de Paris et soutiendrait Madame Hidalgo si elle était élue…

Langue de bois avec le Maire de Bethléem au pays des crimes d’honneur

A Bethléem Anne Hidalgo s’est « ensuite entretenue avec Vera Baboun, Maire de Bethléem. Petit clin d’œil à un électorat chrétien de gauche que cette rencontre devant une crèche de Noël… »Nous sommes revenues ensemble » dit-elle « sur la parité et l’égalité en politique, tant en Palestine qu’en France ainsi que sur la rôle des femmes dans l’action municipale »https://twitter.com/Anne_Hidalgo/status/408518596537499648/photo/1/large. Plutôt surréaliste lorsque l’on sait  que la notion de « crime d’honneur » est bien ancrée et appliquée dans la société palestinienne et pas uniquement à Gaza. Mahmoud Abbas se refusant à faire publier un décret – le Conseil législatif étant dissous depuis 2006 et non renouvelé faute d’élections – pour abroger la loi en vigueur requérant la plus grande clémence, voire la relaxe pure et simple, dans ce genre d’affaire… Fin septembre 2013 dans un article publié par Al-monitor la directrice de la Société Palestinienne pour le Développement de la Femme au Travail déplorait qu’il y ait eu  » vingt-cinq crimes perpétrés contre des femmes depuis le début de l’année et trois [ pour le seul mois de septembre]. Une femme blessée par balle se [trouvait] toujours dans un état critique dans un hôpital de Jérusalem… » http://www.al-monitor.com/pulse/originals/2013/09/honor-killing-palestinians-women-rights.html##ixzz2mzfe8b99.

C’est Vera Baboun qui a fait enlever un monument représentant une carte de la « Palestine » recouvrant la totalité d’Israël pour la remplacer par une colombe de la paix avant la visite de Barack Obama en mars dernier. D’ailleurs, note Times of Israël, 96 % des cartes figurant dans les manuels scolaires palestiniens effacent purement et simplement Israël, ce qu’a dénoncé Barack Obama, , justement..http://www.timesofisrael.com/monument-with-palestine-replacing-israel-was-hidden-from-obama/

Paris « impliqué » avec d’autres Maires palestiniens au pays de la corruption…

Autre rencontre avec Moussa Hadid, Maire de Ramallah, et Mohammed Jalaitah, Maire de Jéricho, qu’Anne Hidalgo décrit ainsi : « Nous avons évoqué l’implication de Paris dans la région ainsi que les nombreuses opportunités de coopération entre Paris, Ramallah et Jéricho, principalement dans les domaines culturel et économique. http://www.flickr.com/photos/annehidalgo/11233846986/ Par « implication de Paris » il faut comprendre aide financière, bien sûr. Alors que l’on sait que la corruption est une plaie majeure dans les Territoires palestiniens où des milliards s’évaporent http://www.algemeiner.com/2013/10/13/report-billions-of-dollars-of-aid-to-palestinian-authority-lost-to-corruption/ mais qui continuent pourtant à bénéficier de largesses principalement occidentales, françaises notamment. Comme le rappelait le Président Hollande en déplacement également dans la région le 18 novembre dernier, soulignant que la France a versé aux Palestiniens « plus de trois cent millions d’Euros depuis la conférence de Paris » en décembre 2007, « l’aide budgétaire la plus importante que la France consent au monde. La France n’agit pas seule, elle agit avec l’Europe, elle s’ajoute à l’Europe », disait-il. Par ailleurs, « la France est prête à réunir l’année prochaine une nouvelle conférence des donateurs » http://www.elysee.fr/videos/point-de-presse-avec-m-mahmoud-abbas-president-de-l-rsquo-autorite-palestinienne-a-ramallah/. Gare aux impôts !

Quant au Maire de Ramallah, Moussa Hadid, apparemment très apprécié par l’adjoint au maire Pierre Schapira http://www.flickr.com//photos/annehidalgo/sets/72157638403113996/show/, il est connu pour ses diatribes anti-israéliennes… http://www.youtube.com/watch?v=kYY-b6RAG3U

Résumé attrape-tout

Anne Hidalgo résume son déplacement « en Israël et en Palestine »  dans une vidéo postée sur son blog http://www.anne-hidalgo.net/actualites/video-le-deplacement-danne-hidalgo-en-israel-et-en-palestine-en-images. Grand écart pour tenter de plaire à tout le monde, y compris avec appel aux mânes d’un Nelson Mandela quasi sanctifié…

Fort heureusement son passage sur la tombe d’Ilan Halimi, victime en France, à 23 ans, de barbares antisémites n’est pas mentionné. Cette visite, dans le cadre d’une campagne électorale, avec des photos complaisamment postées sur Internet… http://www.flickr.com/photos/annehidalgo/sets/72157638373690204/ ressemblant fort à une instrumentalisation de très mauvais goût…

Laura Jollès

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.