Anne Hidalgo à la pêche aux voix en eaux troubles en « Palestine »

Publié le 11 décembre 2013 - par - 2 833 vues

Le “déplacement en Israël et en Palestine ( sic ) ” d’Anne Hidalgo, première adjointe au Maire de Paris, candidate PS à la succession de Bertrand Delanoë, alliée au PCF, était, de l’aveu même de l’un de ses accompagnateurs, Patrick Klugman, «.. un investissement stratégique», expliquait ce dernier au Figaro http://www.lefigaro.fr/politique/2013/12/05/01002-20131205ARTFIG00431-anne-hidalgo-courtise-l-electorat-juif-en-israel.php. Le quotidien titrant “Anne Hidalgo courtise l’électorat juif en Israël”…Or, que dire d’une candidate au garde-à-vous devant la tombe du “martyr” Arafat, terroriste notoire, ou de ses recontres avec des maires ou un “ministre” palestiniens prônant haine et violence contre Israël et les Israéliens…

Recueillement devant le tombeau d’un chef terroriste

Le 5 décembre 2013 Anne Hidalgo, accompagnée, dit-elle, “de Rémi Féraud, Maire du 10e, Pierre Aidenbaum, Maire du 3e, et Pierre Schapira, membre de [son] équipe de campagne” également “adjoint au Maire de Paris, chargé des relations internationales, des affaires européennes et de la francophonie, conseiller du 2ème arrondissement”, était à Ramallah. Le visage tragique, elle se faisait photographier au garde-à-vous devant le monument où “repose le martyr Yasir Arafat” – en réalité un chef terroriste -, puis, assistée de deux gardes palestiniens, y déposant une couronne portant son nom. Quelques pas en arrière on voit ses accompagnateurs, l’air tout aussi sombre http://www.flickr.com//photos/annehidalgo/sets/72157638403296383/show/. Patrick Klugman, conseiller PS du XVIIe arrondissement n’est pas sur ces photos mais réapparaitra plus tard.

Un “ministre” d’une culture de haine et des fonds payés par les Parisiens

Puis la première adjointe au Maire de Paris était “reçue par le Ministre palestinien de la Culture, Anwar Abu Eisheh”. Ils ont “longuement discuté de coopération culturelle entre Paris et la Palestine”, apprend-on. La candidate PS à la Mairie de Paris, alliée au PCF, ignorant sans doute que “la Palestine” n’existe pas à ce jour ; ou plutôt ne voulant pas vexer ses hôtes qui prétendent avoir un Etat et encore moins tous ceux qui, nombreux parmi les électeurs de gauche à Paris, leur emboîtent le pas….

Gageons que lorsque la coopération culturelle entre “la Palestine”, donc, et la Ville de Paris, a été discutée il aura été question d’espèces sonnantes et trébuchantes, puisées dans la poche des Parisiens pour participer à “la culture” palestinienne…Or, il convient de savoir quel type de “culture” met en œuvre ce ministre nommé en juin 2013 et à quoi servira l’argent des Parisiens…D’autant que, comme le montre le très sérieux Capital, “les Parisiens ont payé en 2013 des impôts locaux, bien supérieurs à ceux qu’ils avaient payés en 2001″,…”La taxe d’habitation (TH) a augmenté en moyenne de 44% entre 2001 et 2013 et la taxe foncière bâtie (TFB) de 97,38%” http://www.capital.fr/immobilier/actualites/exclusif-les-impots-locaux-a-paris-ont-bel-et-bien-augmente-de-plus-de-40-en-12-ans-868113.

Côté “culture” palestinienne on appréciera toute la finesse de ce ministre de la Culture palestinien qui, le 30 septembre dernier, decernait une récompense à un poète égyptien, Hesham El-Gakh, invité à Ramallah qui venait de réciter l’un de ses poèmes. Le poète déclamait  : “notre ennemi, Sion, est un Satan avec une queue”…ou “nos terres s’étendent d’un bout à l’autre [ autrement dit, exit Israël ] et nos guerres sont pour la mosquée Al-Aqsa [ située sur le Mont du Temple à Jérusalem et que personne ne menace…]. Etc. http://www.palwatch.org/main.aspx?fi=758.

Le 1er septembre 2013 Zayzafuna, un magazine éducatif ( sic ) pour adolescents associé à l’Autorité palestinienne publiait un “poème” glorifiant le “martyr” – mort pour Allah -.On y lisait entre autres : “si tu as senti un jour que tu es un corps qui explose et que ton âme aspirera un jour à devenir un chevalier pour la patrie, alors tu es palestinien”

Ou encore : “Si tu as imbibé l’arbre de la patrie avec ton sang, avec amour, et si tu as offert les restes de ton corps pour en faire un pont pour ceux qui sont à venir – alors tu es palestinien !”

La mort d’un terroriste étant alors comparée à des épousailles… http://palwatch.org/main.aspx?fi=157&doc_id=9897

Ce thème d’épousailles, avec les soixante-douze vierges réglementaires en récompense au Paradis, promises dans un Hadith – récit du prophète – parfois mis en images par la télévision officielle palestinienne http://www.youtube.com/watch?v=Zb326lP5RPg#t=11 est récurrent. Il était repris le 23 octobre 2013 par la télévision officielle palestinienne à l’occasion de l’enterrement d’un terroriste qualifié de “martyr” – Shahid – http://palwatch.org/main.aspx?fi=157&doc_id=9897

Le 1er octobre ce ministre de la Culture assistait à un festival “culturel” au cours duquel était diffusée une chanson glorifiant la violence et la mort http://www.palwatch.org/site/modules/videos/pal/videos.aspx?fld_id=latest&doc_id=2388 ayant pour leitmotiv  “de mes blessures mon arme est sortie”  http://www.youtube.com/watch?v=qklx9PEUGNs#t=10. Même spectacle diffusé le 9 octobre 2013 par la télévision officielle palestinienne lors d’une représentation donnée “sous les auspices du Président de l’Université  Al-Najah et du ministre de la Culture” dans le cadre de “la cinquième conférence scientifique “le Folklore et les arts palestiniens dans la mémoire musicale” http://www.palwatch.org/pages/news_archive.aspx?doc_id=9937. Les exemples abondent de cette “culture” que soutient la Ville de Paris et soutiendrait Madame Hidalgo si elle était élue…

Langue de bois avec le Maire de Bethléem au pays des crimes d’honneur

A Bethléem Anne Hidalgo s’est “ensuite entretenue avec Vera Baboun, Maire de Bethléem. Petit clin d’œil à un électorat chrétien de gauche que cette rencontre devant une crèche de Noël…”Nous sommes revenues ensemble” dit-elle “sur la parité et l’égalité en politique, tant en Palestine qu’en France ainsi que sur la rôle des femmes dans l’action municipale”https://twitter.com/Anne_Hidalgo/status/408518596537499648/photo/1/large. Plutôt surréaliste lorsque l’on sait  que la notion de “crime d’honneur” est bien ancrée et appliquée dans la société palestinienne et pas uniquement à Gaza. Mahmoud Abbas se refusant à faire publier un décret – le Conseil législatif étant dissous depuis 2006 et non renouvelé faute d’élections – pour abroger la loi en vigueur requérant la plus grande clémence, voire la relaxe pure et simple, dans ce genre d’affaire… Fin septembre 2013 dans un article publié par Al-monitor la directrice de la Société Palestinienne pour le Développement de la Femme au Travail déplorait qu’il y ait eu ” vingt-cinq crimes perpétrés contre des femmes depuis le début de l’année et trois [ pour le seul mois de septembre]. Une femme blessée par balle se [trouvait] toujours dans un état critique dans un hôpital de Jérusalem…” http://www.al-monitor.com/pulse/originals/2013/09/honor-killing-palestinians-women-rights.html##ixzz2mzfe8b99.

C’est Vera Baboun qui a fait enlever un monument représentant une carte de la “Palestine” recouvrant la totalité d’Israël pour la remplacer par une colombe de la paix avant la visite de Barack Obama en mars dernier. D’ailleurs, note Times of Israël, 96 % des cartes figurant dans les manuels scolaires palestiniens effacent purement et simplement Israël, ce qu’a dénoncé Barack Obama, , justement..http://www.timesofisrael.com/monument-with-palestine-replacing-israel-was-hidden-from-obama/

Paris “impliqué” avec d’autres Maires palestiniens au pays de la corruption…

Autre rencontre avec Moussa Hadid, Maire de Ramallah, et Mohammed Jalaitah, Maire de Jéricho, qu’Anne Hidalgo décrit ainsi : “Nous avons évoqué l’implication de Paris dans la région ainsi que les nombreuses opportunités de coopération entre Paris, Ramallah et Jéricho, principalement dans les domaines culturel et économique. http://www.flickr.com/photos/annehidalgo/11233846986/ Par “implication de Paris” il faut comprendre aide financière, bien sûr. Alors que l’on sait que la corruption est une plaie majeure dans les Territoires palestiniens où des milliards s’évaporent http://www.algemeiner.com/2013/10/13/report-billions-of-dollars-of-aid-to-palestinian-authority-lost-to-corruption/ mais qui continuent pourtant à bénéficier de largesses principalement occidentales, françaises notamment. Comme le rappelait le Président Hollande en déplacement également dans la région le 18 novembre dernier, soulignant que la France a versé aux Palestiniens “plus de trois cent millions d’Euros depuis la conférence de Paris” en décembre 2007, “l’aide budgétaire la plus importante que la France consent au monde. La France n’agit pas seule, elle agit avec l’Europe, elle s’ajoute à l’Europe”, disait-il. Par ailleurs, “la France est prête à réunir l’année prochaine une nouvelle conférence des donateurs” http://www.elysee.fr/videos/point-de-presse-avec-m-mahmoud-abbas-president-de-l-rsquo-autorite-palestinienne-a-ramallah/. Gare aux impôts !

Quant au Maire de Ramallah, Moussa Hadid, apparemment très apprécié par l’adjoint au maire Pierre Schapira http://www.flickr.com//photos/annehidalgo/sets/72157638403113996/show/, il est connu pour ses diatribes anti-israéliennes… http://www.youtube.com/watch?v=kYY-b6RAG3U

Résumé attrape-tout

Anne Hidalgo résume son déplacement “en Israël et en Palestine”  dans une vidéo postée sur son blog http://www.anne-hidalgo.net/actualites/video-le-deplacement-danne-hidalgo-en-israel-et-en-palestine-en-images. Grand écart pour tenter de plaire à tout le monde, y compris avec appel aux mânes d’un Nelson Mandela quasi sanctifié…

Fort heureusement son passage sur la tombe d’Ilan Halimi, victime en France, à 23 ans, de barbares antisémites n’est pas mentionné. Cette visite, dans le cadre d’une campagne électorale, avec des photos complaisamment postées sur Internet… http://www.flickr.com/photos/annehidalgo/sets/72157638373690204/ ressemblant fort à une instrumentalisation de très mauvais goût…

Laura Jollès

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi