Anne Hidalgo se fâche tout rouge : les Parisiens sont sales !

Publié le 23 septembre 2019 - par - 43 commentaires - 4 318 vues
Share

Le journal anglais de gauche The Guardian, l’équivalent anglais de L’Aberration et de L’Immonde, accuse Paris d’être devenu une ville sale. Voici la traduction de l’article.

Paris, ville romantique, véhicule une nouvelle image d’homme sale de l’Europe

La capitale française, malgré les efforts déployés pour lutter contre les détritus, les graffitis et les déjections canines, est plus crasseuse que jamais.

Amoncellement de détritus devant les Deux Magots, l’un des célèbres cafés parisiens de la Rive gauche.

Les Parisiens du boulevard Saint-Martin, axe principal est-ouest au nord de la Seine, ont constaté la semaine dernière que les platanes de leur rue avaient été « tagués » de graffitis. Mais ce n’est pas nouveau. Les portes d’appartements, les façades de magasins, les jardinières, les bancs et les lampadaires sont couverts de tags depuis des semaines. Des mois, même.

Le long du boulevard qui mène à la célèbre Place de la République, – qui paraît miteuse malgré un lifting de 25 millions d’euros il y a six ans -, les sans-abri somnolent devant les entrées des immeubles ou sur des bancs, les sacs de couchage couvrant leur tête. Les trottoirs sont jonchés de scooters et de vélos électriques abandonnés et ponctués d’excréments de chien et de mégots de cigarettes. Un homme marchant vers l’ouest ouvre un nouveau paquet de cigarettes et jette le cellophane et le papier argenté par terre.

La ville de la lumière et du romantisme est devenue une vieille ville sale, ou comme les habitants l’ont surnommée, Paris poubelle.

Samedi, Journée mondiale du nettoyage, les Parisiens ont été invités à ramasser le désordre qu’eux-mêmes et les visiteurs ont fait. « Paris devient de plus en plus sale. C’est sale partout. La ville a besoin d’une politique agressive pour rendre les rues plus propres et plus sûres « , a déclaré Matthew Fraser, professeur de communication à l’Université américaine de Paris, qui vit dans la ville depuis plus de 30 ans.

« Paris se nourrit de son propre chaos moral. Rien n’est organisé, tout est anarchie urbaine. Je ne pense pas que les Parisiens le remarquent, parce que c’est leur énergie chaotique. Mais si vous venez de l’extérieur, ou d’une autre culture, la ville est un désastre. »

Les Parisiens n’aiment rien de mieux que de se plaindre et aujourd’hui, l’état de la ville est la plainte n°1. En mars prochain, ils voteront pour un nouveau maire et la propreté sera en tête de leur agenda alors que la ville se prépare pour les Jeux olympiques d’été de 2024.

La maire de Paris, Anne Hidalgo, au centre, a fait des efforts pour assainir l’image de la ville, mais elle est toujours critiquée.

L’actuelle mairesse, la socialiste Anne Hidalgo, est favorite dans les sondages, mais six mois, c’est long en politique. Ses rivaux sont Benjamin Griveaux, ancien porte-parole du parti centriste LREM d’Emmanuel Macron et le mathématicien Cédric Villani, également député du gouvernement actuel, qui a lancé sa campagne jeudi dernier.

Hidalgo, également présidente du groupe des 40 villes pour le climat, est populaire auprès de nombreux Parisiens – en particulier ceux qui n’ont pas de voiture – pour ses grands projets visant à décourager l’utilisation des véhicules et à lutter contre la pollution en piétonnisant de grandes portions de Paris et en creusant des rues pour créer des voies cyclables. Mais même ses fans admettent que les déchets sont un problème croissant.

La mairie dépense 550 millions d’euros par an pour se débarrasser des 16 tonnes de saletés canines produites chaque jour par les 200 000 animaux domestiques, les 350 tonnes de mégots de cigarettes et les 30 000 bacs vides de la ville. Et le surnom de Paris poubelle reste toujours d’actualité. En 2016, les voyagistes japonais et Japan Airlines se sont tellement inquiétés de la déception de leurs compatriotes qu’ils ont commencé à passer leurs week-ends à nettoyer les fameux jardins du Trocadéro des mégots de cigarettes, des cannettes de bière et autres détritus.

Ruth Grosrichard, professeur de langues et civilisation arabes, vit au nord du boulevard Saint-Martin, dans le 10e arrondissement, près de la Gare du Nord, l’une des gares les plus fréquentées de la ville et siège du terminus Eurostar.

C’est l’un des quartiers les plus densément peuplés d’une ville déjà surpeuplée ; avec près de 54 400 habitants au mille carré, Paris est la ville la plus peuplée d’Europe. Manchester, qui est de taille comparable, a une moyenne de 12 200 par mille carré. Les problèmes du district nord sont aggravés par un afflux constant de migrants qui, faute de logements, ont installé des campements dans la région.

Grosrichard, un militant de deux groupes d’action communautaire, affirme que depuis des années, les autorités ont éloigné les problèmes de la ville – drogue, camps de migrants, sans-abri – des quartiers chics vers les quartiers pauvres du nord-est, créant une division nette des deux côtés de la Seine.

« Je prends le métro du district du nord où j’habite jusqu’au district du sud où je travaille et c’est comme deux pays différents « , dit-elle. « Il y a beaucoup d’indiscipline et d’incivilité et le problème est que la dégradation attire plus de dégradation, la saleté plus de saleté. Nous avons besoin de propositions pour briser le cercle vicieux. »

La ville a mis en place des « brigades d’incivilité », des personnels en uniforme ayant le pouvoir d’infliger des amendes aux personnes qui laissent des scooters ou des vélos électriques sur les trottoirs (ou qui y circulent), qui font tomber des déchets et qui ne parviennent pas à nettoyer le bordel canin. Mais un sondage effectué sur le boulevard Saint-Martin n’a révélé que personne n’a jamais vu ces brigades.

Gosrichard a dit : « Je n’ai jamais vu une seule brigade d’incivilité dans notre région. Pas une seule. On n’arrête pas de demander à la mairie où elles sont, mais on n’en a jamais vu. Ils dépensent des millions pour nettoyer la ville et c’est plus sale que jamais. On ne peut pas laisser les choses comme elles sont, c’est sûr. »

Elle a ajouté : « J’ai voyagé dans beaucoup d’autres villes d’Europe et d’ailleurs et Paris est certainement la ville la plus sale. »

Fraser croit que les problèmes proviennent plus de la culture que de la propreté, accusant les Parisiens de manquer de « responsabilité personnelle ». « Les Français sont habitués à ce que l’État s’occupe de tous leurs besoins, ils se sentent peu obligés d’assumer la responsabilité de leurs propres actes et de leurs conséquences « , a-t-il dit. « Essayez de ne pas ramasser les excréments de votre chien dans un parc à Londres ou à New York, vous vous ferez gronder par quelqu’un. À Paris, les gens ne bronchent même pas. »

Source : The Guardian, 22 septembre 2019.

Traduction : Julien Martel.

Dessin de Gad.

.

On voit que le Guardian ne met pas du tout en cause l’impact nocif de l’immigration plus ancienne. Il évoque seulement les migrants des derniers mois. Mais si ça va mal, c’est surtout de la faute des Parisiens.

Le Guardian ne traite pas de la politique calamiteuse d’Hidalgo, il aurait plutôt tendance à lui tresser des couronnes de laurier. Si Paris est devenue si sale, si criminogène, si polluée, ce n’est pas de sa faute. Elle a fait tout ce qu’elle pouvait, c’est de la faute des Parisiens.

Le Guardian ne parle pas non plus du seul candidat à la mairie – Serge Federbusch – capable de renverser la vapeur et de redonner à Paris son rang de plus belle ville du monde. Il ne mentionne que des incapables issus du même moule bobo-socialiste-immigrationniste : Griveaux, Villani, Hidalgo.

Il faut donc compléter l’article et rectifier chaque paragraphe.

Pour compléter l’information, lire : 

.

Résultat de recherche d'images pour "paris poubelle du monde"

Paris libéré, mais Paris islamisé, Paris colonisé, Paris tiers-mondisé…

Paris : 100 migrants par jour, et Hidalgo est en tête des sondages !

 

Place de la Chapelle à Paris : terrifiant compte-rendu d’une association de riverains (Partie 2)

Hidalgo se fâche tout rouge contre les Parisiens : qu’est-ce qu’ils sont sales !

Place de la Chapelle à Paris : l’abominable évolution d’un square parisien (Partie 1)

 

Enrichissement culturel à Paris : une Africaine fait caca sur le trottoir

Enrichissement culturel à Paris : une Africaine fait caca sur le trottoir

.

Quand les maternités parisiennes deviennent aussi des dispensaires africains…

.

Le nord-est de Paris est devenu un vrai trou à merde : merci Macron et Hidalgo !

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
DFK

Qu’il y ait de plus en plus de porcs, à Paris, c’est une évidence!
Mais il ne faudrait pas oublier certains agents municipaux payés à GLANDER!!!
Car c’est pour la paix sociale qu’ils ont été engagés en grand nombre, et pas pour travailler.
Le PIRE, c’est qu’il est inutile de se plaindre…
Je l’ai fait mi-juillet, et, après demandes d’informations complémentaires, l’agent affecté à la zone reste surtout dans un seul passage, où son chariot est visible toutes les heures à l’abri, près du bistrot…

OTOOSAN

On se croirait en 40 mdr…

claude

il n’y a pas que les….cacas de chiens , croyez moi . les cacas de chiens il y en a toujours eu, nos chiens nous les aimons et ce n’est rien, pour un propriétaire de chien propre de ramasser une crotte .

mais les autres, ceux qui n’existaient pas avant, ceux que l’on voit faire dans un coin d’une galerie de grande surface ou dans la cabine d’un photomaton, dans un coin de rue au vu de tout le monde, ça c’est nouveau et c’est intolérable .

Dans mon quartier presque exclusivement musulman, bien évidemment il n’y a pas de chiens hélas .. mais c’est tout de même dégoûtant et lorsque nous marchons les rats nous passent devant le nez

Joël (1)

Très bonne réflexion!!!! Comment reconstruire Paris capitale de la France et non de cette pute de république qui avilie et détruit tout ce qui est beau! La guerre raciale fera son travail de purge et la renaissance de l’Europe Blanche et de ses valeurs renaîtront de facto. Le Peuple Européen manipulé dans ses fondamentaux par la ju….rie et ses proxies va se réveiller bientôt soyons en sûr! Mais il faudra tirer sur les collabos et leurs protecteurs étatiques! Les réflexes guerriers seront bien vite retrouvés et la liberté sera comme bien souvent au bout du fusils « hélas » mais c’est l’histoire du monde qui se joue devant nous! Il faudra redevenir violent car sans cela notre sort et celui de nos enfants sera scellé.

Joël (1)

Le maire de Paris (hidalgo) a ce rictus ou cette face simiesque qui se dévoile de jours en jours plus important! Caractéristique des soldats du Mordor, ceux de ses frères qui envahissent l’Europe! Quant à son protégé sodomite revendiqué Brossat communiste de surcroît cela atteint des sommets de vulgarités et de rejets de la capitale africaine! Pour rien au monde je n’accepterai fusse une invitation à paris!!! Ce véritable coupe gorges où ça pue la pisse, et où la mort côtoie le quotidien! Paris: trou du cul du monde où la prétention sociologique dépasse par le réalisme les favelas de Rio qui ces derniers peuvent revendiquer une certaine étique d’antériorité fustigeant les copies frelatées!!! Paris: Trou à merde où siègent des étrons fiers et cocus d’en êtres « de cette masse putride amorphe »

OTOOSAN

L’important, c’est qu' »ils » ne parlent pas Allemand ….mdr

Marie france Cheikh

Pour avoir passé quelques jours en suisse , je peux affirmer que jeter quoi que ce soit est tout simplement impossible tellement c est propre..
Ça sent le propre. Je suis entourée ici dans mon quartier d habitants ayant contribués soi disant à la reconstruction du pays..Il y a bien une cinquantaine d immeubles entièrement peuplés pas cette diversité. Mais aucun tag, aucun graffiti sur aucun des immeubles. Par contre tout est jeté sur le trottoir et toutes les semaines je prends mon sac orange et ramasse leurs déchets

Marcus

Aucune compassion pour les parisiens qui pleurent, mais qui vont sans doute réélire Hidalgo (d’après un sondage). C’est bien fait pour leur g… ils ont ce qu’ils ont voulu….

SLOBODA

Le typhus et la malaria arriveront bientôt a Paris

POLYEUCTE

Tout devient « jetable » dans notre Société !
« Je prends, puis je jette » ! Résultat ?
Ordures partout, Dates de péremption, Familles monoparentales, Licenciements, Euthanasie numérique, etc…
TOUT ? Sauf les politiques ! On les garde, EUX !

kinns

Telle maire telle ville

breer

Omar Sy a pu et su socialement évoluer, il représente l’exception, et bien qu’il y ait des exceptions le problème est la multitude qui n’est aucunement en capacité de changer sa pensée, ses mœurs, ses habitudes, donc incapables d’évoluer civilement… Cette multitude se contente de vivre sur des habitudes archaïques, le problème de l’immigration vient tout simplement de là, et non de la couleur de peau…..

jeannehachette

j’aime pas les parisiens mais ils ne sont pas sales , c’est tous ces migrants qui apportent leur façon de vivre qui ne correspond en rien a notre système de vie et surtout d’ hygiène

Patrick VERRO

Evidemment, leurs cerveaux ont tellement été lobotomisés !

Wika

Les Parisiens ne sont pas plus sales qu’avant, mais la nouvelle population oui. Quand vous observez ces nouveaux venus, ils ne savent pas se servir dune poubelle.
Lorsqu’il est question d’une opération citoyenne de nettoyage, il n’y a curieusement que des Blancs pur nettoyer la merde des autres. Nous sommes les nouveaux esclaves de ces majestés.
Les poubelles débordent en permanence y compris devant les cafés et les restaurants, ce qui n’est guère appétissant, surtout l’été avec les odeurs qui s’en dégagent. Et là on peut peut-être incriminer les industriels qui ne réduisent toujours pas leurs emballages.

eric delaitre

Etonnant malgré tout que des personnes étrangères qui vivent à Paris depuis 30 ans n’aient pas remarqué que la ville est devenue sale il n’y a pas très longtemps ? Qu’il y ait eu auparavant des mégots, c’est clair, mais les déjections canines ont bon dos également, les déjections humaines se reconnaissant parfaitement bien de celles des chiens.Qu’ils aillent vivre à Marseille, là bas, parait que c’est propre, entre deux grèves d’éboueurs.

Une patriote

Que sont devenu les parisiens d’hier classés grande gueule parce qu’ils osaient la ramener haut et fort ? Aujourd’hui plus rien, ils supportent de vivre avec les détritus de  » tout bord « , se claquemurent chez eux , supportent toutes les conneries des gauchistes au point d’en venir à reculer de quartiers en quartiers et laisser la place à l’envahisseur ! Il leur faudra encore quoi pour descendre dans la rue et demander un référendum sur l’immigration ???

amril

Triste image de la vraie pollution dont nous crèverons,
alors que des crétins de tous âges, des manipulateurs, s’étripent à l’onu sur la tarte à la crème qu’est devenu le réchauffisme anthropique.

Clovis

Souvenez-vous : En 1962 nous quittions l’Algérie afin qu’elle vole de ses propres ailes. Nous laissions derrière nous un pays modernisé, organisé, propre. Que pensez-vous qu’il advint au bout de quelques années ? Toutes les infrastructures étaient laissées à l’abandon, détériorés, salies.
Et vous berceriez-vous d’illusions en pensant que les « gens » originaires de ces mêmes régions ont changé, qu’ils sont devenus responsables ? Ben non ! D’ailleurs, un membre de mon ex belle-famille, ex légionnaire ayant vécu de longues années en Algérie me disait que ce peuple est ingérable, et que pour le faire avancer, il lui fallait… « des coups de pied au cul » Rien n’a changé, « ces gens » sont des irresponsables !

Patrick VERRO

Parisien depuis toujours, et aujourd’hui n’ayant plus de voiture, ne fumant plus, ne buvant plus de bière, n’ayant plus d’animal domestique, très précautionneux de l’environnement… vous voulez obtenir quoi de plus encore de ma part ? Que je me fasse insulter en lieux et places de ces populations avinées, droguées, mal élevées et haineuses de notre manière de vivre ! Je pense que tout cela va finir un jour par mal se terminer, car il ne faut pas désespérer Billancourt…

Christine B

Jean-Pierre Jeunet, réalisateur d’Amélie Poulain, à un journaliste : Paris est devenu trop moche pour envisager de tourner une suite.

Emile

J’ai pu apprécier la beauté de la capitale où je me rendait souvent pour mon boulot jusqu’en 2005
Ma fille qui y habitait a vendu son appartement avant qu’il ne soit trop tard tellement son quartier était de plus en plus zonifié par les barbares et s’est réfugiée dans une proche banlieue pour l’instant épargnée par les sauvages
Elle s’enfuira de cette métropole dès que possible tellement la dégradation est manifeste , malgré tout ce que peut encore apporter pour l’instant la capitale…musées, spectacles , etc…
Moi je n’y remettrez volontairement jamais les pieds

Jill

Les parisiens pissent et chient n’importe où ;ah les salauds.

Joël

Ce sont les parisiens qui salissent ? Ou une certaine population qui vient d’endroits où les poubelles et le ramassage n’existent pas, où les toilettes sont la rue ou la savane, où se moucher avec les doigts est une tradition.
Le multicul c’est beau, mais seulement quand ces cultures vivent au même siècle.

Jean-Claude Jourdan

expat. qui ne va plus a Paris depuis longtemps
Une fois l´an je vais voir ma mere en Cevennes. Je reste en France le minimum.
bonne jourdnee

pauledesbaux

nous espérons que les PARISIENS se souviendront de cette insulte avant de glisser leur bulletin de vote aux prochaines municipales pourquoi l’hidalgo n’a pas osé dire les migrants sont sales ?elle n’a peut-être jamais été visité les pays arabes……

Sylver

Venez à Marseille, vous ne serez pas déçus…

Encore les homard. ..je savais qu’elle aussie etais une parasite ripoublicaine

Paris n’est plus la france ?…..
mais paris a toujour etais anti-france !….
.donc que paris crêve de sa propre maladie ( le virus de la gauchiasserie ) que j’espêce tres longue et surtout extremement douloureuse !

Paris capital de toute la pourritures gauchiass corompues
C’est le centre de putréfraction d’ou se répand l’abommination. ..
paris brule t’il ?….
je prie tout les jour pour que sa soit une réalité…!

Peg

Paris cloaque à ciel ouvert, certes. Mais encore faut-il déjà pouvoir y accéder. Le trajet, en train ou RER pour y arriver, venant de grande banlieue, donne déjà envie de vomir à n’importe quel rat galeux depuis 20 ans.
Y aller est un supplice, y être est une tourmente.

blendel

non matthew les parisiens ,les vrais ne sont pas sales ;on est juste envahis depuis des lustres et vivement une putain de guerre raciale et sans merci

patphil

hors sujet mais comme je n’ai pu commenter super macron en amazonie, je le fais ici, il devrait au moins s’occuper de l’amazonie « française » en guyane;
entre cent et deux cents sites d’orpaillage « clandestins » recensés officiellement!
entre 7 et 8 tonnes d’or déclarés à Oyapoque (Brésil) située en face de St Georges de l’Oyapock (Guyane) des tonnes de cyanure et de mercure (utilisés pour précipiter l’or) déversés dans les fleuves guyanais qui polluent l’eau, ingérés par les poissons que consomment les locaux!
l’orpaillage est interdit au Brésil et les garimpéros savent et respectent la loi car là bas les policiers tirent avant de parler!

Eric Becquart

Si Paris est si sale c’est parce que cette ville n’est plus française mais africaine.

Tyrolus

Paris est méconnaissable, il n’y a pas trop d’immigration d’après la gauchiasserie.

lucie clavijo

si le parisien est réellement masochiste, au point de vouloir réélire Hidalgo, alors qu’il jouisse et patauge dans sa crotte multiculturelle. grand bien lui fasse.
le temps n’est plus de sauver Paris ou le reste.
mais de penser l’après.

sitting bull

vu la faune et la flore a Paris , pas étonnant ils reproduisent leurs modes de vies en France comme en Afrique ..c est l Africanisation a outrance

SLOBODA

Les gauchistes et La Maire Hidalgo de la Mairie de Paris n’ont que ce qu ils méritent, la merde des autres.

Allobroge

Les parisiens sont sales ? Mais de quels parisiens parle-t-elle ? Ceux des beaux quartiers ? Ceux qu’elle aime inviter à résider dans saville ?

Jean Naimar

La taxe d’enlèvement des ordures ménagères vient d’augmenter de 2,3 % mais on demande à ceux qui la paient de faire du bénévolat pour ramasser les ordures laissées par les clandestins, les vendeurs à la sauvette ou ceux qui ont la flemme de contacter les encombrants..

finance

La saleté c’est elle .

B.B.

Quelle horreur !