Annemasse : le maire invalidé veut sa mosquée à tout prix…

Publié le 1 janvier 2015 - par

Alors que les juges ont stoppé  son projet de mosquée, alors que d’autres juges ont invalidé les élections municipales, le maire socialo-communiste pro-mosquée d’Annemasse Christian Dupessey persiste et signe dans sa volonté de voir sortir de terre une mosquée pharaonique aux portes de Genève. C’est le Dauphiné Libéré de ce 31 décembre qui révèle l’information, le maire précisant au quotidien que “l’accord passé avec la communauté musulmane sera validé….” (lire ci-dessous). C’est sans doute le seul maire de France qui, en cette période de fêtes de fin d’année, rêve de voir sortir de terre une mosquée.

 

L'article paru dans le Dauphiné Libéré d'Annemasse ce 31 décembre 2014.... Sans commentaire

L’article paru dans le Dauphiné Libéré d’Annemasse ce 31 décembre 2014…. Sans commentaire

Dans ce dossier de la mosquée pharaonique aux portes de Genève, les trois ans de combat du dernier maraîcher, soutenu par une seule élue d’opposition de la ville d’Annemasse, la gaulliste Anne Michel, avaient payé en octobre et permis de sauver l’exploitation agricole et les 15 emplois du site, face à la folie d’une municipalité qui voulait rayer de la carte la dernière exploitation agricole de la ville, qui ravitaille Genève en fruits et légumes, pour édifier à sa place un centre cultuel musulman et une mosquée, dont les esquisses architecturales laissaient entrevoir plusieurs minarets. La juridiction administrative Lyonnaise avait préservé la loi, la laïcité et avait sauvé 15 emplois.

 

Le maire d'Annemasse rêve toujours d'édifier une mosquée pharaonique aux portes de Genève

Le maire d’Annemasse rêve toujours d’édifier une mosquée pharaonique aux portes de Genève

Ainsi, dans une France où tout va mal, surtout pour les patriotes qui travaillent dur, dans une France en plein désarroi, où nos paysans se suicident pour échapper aux huissiers, dans une France où des intégristes Egyptiens utilisent le Pays comme base arrière, dans une France où les projets de mosquées ou de centres cultuels musulmans intégristes se multiplient, comme à Saint Alban d’Ay (lire Ardèche : ce qui se cache derrière le centre d’éducation islamique de Saint-Alban-d’Ay ), dans une France où les entreprises licencient à tour de bras, où le groupe Aoste ferme son usine « Calixte » à Boffres en Ardèche, dans une France où peu d’entreprises innovent, créent des emplois et beaucoup disparaissent , dans une France où beaucoup de magistrats découragés diagnostiquent « La fin des juges », à l’image de Marie-Odile Theoleyre dans son remarquable livre (http://suite101.fr/article/actualite–la-fin-des-juges-dans-une-societe-en-pleine-folie-a35178), où les médias nationaux « servent la soupe » au gouvernement, aux préfets, aux sous-préfets, il y a encore des élus qui rêvent à l’édification de mosquées pendant les fêtes chrétiennes de Noël.

Les élections municipales ont été invalidées

En Haute Savoie, Annemasse est la seule ville où le maire socialo-communiste pro-mosquée Dupessey devra repasser devant les électeurs,

Pendant ce temps, le dernier maraîcher de l'agglomération d'Annemasse résiste toujours.... pour sauver son outil de travail

Pendant ce temps, le dernier maraîcher de l’agglomération d’Annemasse résiste toujours…. pour sauver son outil de travail

Fin octobre, en rejetant les arguments du maire socialo-communiste de la ville d’Annemasse Christian Dupessey,  présent à l’audience, les magistrats du tribunal administratif de Grenoble ont en effet annulé mardi 28 octobre les élections municipales d’Annemasse. Cette décision courageuse est intervenue quelque jours après l’annulation, par les magistrats du tribunal administratif de Lyon, du projet insensé conduit par le même maire socialo-communiste de la ville d’Annemasse Christian Dupessey de construction d’une mosquée gigantesque, visible de Genève, sur les terres du dernier maraîcher Pierre Grandchamp (lire Annemasse : Grâce au combat du dernier maraîcher, la mosquée a du plomb dans l’aile !).

 

En réaffirmant sa volonté  de construire une mosquée au même endroit sur les terres du maraicher d’Annemasse, le maire pro-mosquée Dupessey piétine les décisions de justice rendues et pense probablement que la justice s’applique aux citoyens ordinaires et que les élus de la “majorité Hollande” sont au-dessus des lois de la République.

Francis GRUZELLE

Carte de Presse 55411

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi