Antiracisme : même les livres pour enfants doivent être épurés !

Publié le 29 juin 2020 - par - 28 commentaires - 1 740 vues

Certains livres de la littérature occidentale pour la jeunesse sont dans le viseur des antiracistes étrangers et leurs sbires. Inadmissible qu’une épuration racialiste sévisse même parmi des ouvrages qu’on a lus, transmis et partagés parfois de génération en génération avec bonheur sans penser à mal !

Allons-nous devoir faire bientôt des autodafés de nos œuvres préférées pour être en accord avec la repentance exigée par les descendants des colonisés qui de plus en plus font régner la loi et le désordre sous l’œil empreint d’émotion de nos responsables politiques?

Il est intolérable de devoir céder sur tout pour avoir la paix alors qu’on ne récolte ainsi que du désordre. Chaque jour nous apporte son lot d’exemples et la source intarissable de mesures démagogiques non seulement sans résultat mais qui en appellent toujours d’autres. La soumission est presque achevée puisque ce sont les indigènes de notre pays qui tiennent le haut du pavé avec à leur tête des familles ou plutôt des tribus tellement ils sont nombreux derrière un seul nom de famille (voir ce que revêt le patronyme Traoré actuellement sur le plan judiciaire et sur d’autres plans). Sans arrêt dans les domaines les plus variés nous devons donner des preuves de notre lâcheté, car nous cédons et ceci depuis longtemps pour ne plus entendre les récriminations racialistes tellement infondées qu’elles en sont ridicules.

Voici que maintenant nous devrions faire attention à ne plus acheter de livres jugés racistes pour nos enfants. Difficile à l’avance parfois si on ne les a pas lus, mais certains esprits étroits veillent à tout et on trouve par exemple sur internet un Top 8 des livres pour enfants méchamment racistes, ceux à ne pas mettre entre leurs petites mains :

– Chang le petit Chinois

– Sambo le petit nègre

– Tintin au Congo

– 1re version de Charlie et la chocolaterie

– Peter Pan

– Petits contes nègres pour les enfants des Blancs de Blaise Cendrars

– die Kleine Hexe d’Otfried Preussler

– Les aventures de Huckleberry Finn de Mark Twain

Pour les 3 derniers ouvrages, il leur est reproché d’avoir utilisé le mot nègre ! Un mot à bannir totalement ! À interdire ! À rayer – pourquoi pas – bientôt des dictionnaires !

Le terme “nègre”, de nos jours, n’a pourtant rien de péjoratif ni de raciste sinon pour les vrais racistes que sont ceux qui s’autoproclament antiracistes et qui ne voient du racisme que chez les Blancs. Et de mettre ainsi à l’index voire en accusation des ouvrages de qualité. Quand on connaît leur contenu, on peut vraiment affirmer que les antiracistes souffrent de paranoïa !

En mai 2018, une polémique a eu lieu parce qu’on a trouvé sur les présentoirs de la Fnac de Valenciennes la réédition de l’ouvrage de Blaise Cendrars publié en 1929 : Petits contes nègres pour les enfants des Blancs. Voir dans la vidéo suivante un exemple de blanc-bec noir à l’attaque avec pour armes son micro et sa morgue dans un magasin de la Fnac :

https://www.facebook.com/decolonialnews/videos/751473415055617/

https://www.actualitte.com/article/monde-edition/blaise-cendrars-accuse-de-negrophobie-pour-ses-petits-contes-negres/88653

Comme l’indique le précédent article, ce livre marque l’intérêt de l’auteur pour l’Afrique et en réalité visait à faire connaître aux enfants blancs les histoires qu’écoutaient les enfants noirs. Où était le mal hier ? Où est le mal aujourd’hui pour peu qu’on soit un minimum sensé ?

En janvier 2013, le conte allemand écrit en 1957 et tiré à 50 millions d’exemplaires, Die kleine Hexe (La petite sorcière) a fait également polémique. Mekonnen Mesghena, militant gauchiste d’origine érythréenne s’est senti victime de racisme quand il a découvert l’utilisation du terme nègre en lisant, paraît-il, l’histoire à sa fille. Il a envoyé une lettre de protestation à l’éditeur allemand qui s’est soumis au diktat de l’Africain en lui promettant que les passages incriminés seraient modifiés dès juillet 2013 !

https://www.lefigaro.fr/livres/2013/02/06/03005-20130206ARTFIG00323-allemagne-un-conte-pour-enfants-juge-raciste.php

L’article  du Figaro rappelle le cas d’autres exemples de livres bien innocents et censurés abusivement :

En 2009, l’éditeur allemand de Fifi Brindacier avait remplacé l’expression le Roi des nègres, nom du père de Fifi, par le Roi des mers du sud

En 2011, l’éditeur américain a effacé nègre des lignes du roman de Mark Twain Les aventures de Huckleberry Finn pour y inscrire esclave à la place

En 2010 en Belgique, Tintin au Congo a été accusé d’être raciste.

Au bout de 5 ans de procès, la justice a jugé que le livre n’était pas raciste car il n’était pas animé d’une intention discriminatoire. Depuis sa naissance en 1930 sous le crayon d’Hergé, il en a connu des attaques contre lui, ce Tintin au Congo, y compris par ceux qui se revendiquent pourtant de la liberté d’expression comme Le canard enchaîné : dans son édition du 12 janvier 1960, on pouvait y lire les lignes suivantes : … ce héros pour qui les Blancs sont tout blancs et les Noirs tout noirs. Si vos enfants doivent être sages comme des images, évitez que ces images soient du dessinateur Hergé…

On peut se réjouir que notre Tintin n’ait pas été (encore) condamné par la justice, que la Fnac ait résisté et présente toujours les Petits contes nègres pour les enfants des Blancs que je viens d’ailleurs de commander à la Fnac de ma ville.

Résistons le plus possible à tous ces étrangers qui après nous avoir envahis – souvent illégalement – se révèlent incapables de s’assimiler à notre civilisation occidentale et veulent par dépit tout chambouler dans ce qui est notre culture occidentale, parce que de simples mots ne leur conviennent pas ! Mots que beaucoup ont prononcés sans y voir la moindre connotation colonialiste.

Là où on brûle les livres, on finit par brûler des hommes (Heinrich Heine) : cette citation est écrite au début du livre de Fernando Baez Histoire universelle de la destruction des livres.

” Ce livre démontre que loin d’être détruits par ignorance, les livres sont anéantis par la volonté d’effacement de la mémoire et de l’histoire, c’est-à-dire de l’identité des peuples”.

Françoise Lerat

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Lisianthus

C’est étrange que personne ne soulève la question de reconnaître pourquoi il y a des Blancs et des Noirs : la couleur de la peau est tout simplement adaptée au lieu de vie. Les Blancs blonds et roux en Australie souffrent de cancers de la peau, et les Noirs au Canada ou en Scandinavie ont une carence grave en vitamine D. Moralité : vive le tourisme et les voyages de quelques jours ou semaines, mais chacun chez soi.

saurer

Une qui devrait se méfier, parce que ses jours sont comptés, c’est Blanche Neige ! …

Prouvencau

Aux USA ces cons de démocrates d attaquent à John Wayne…( entendu sur cnews àvec l ami Zemmour..)…Je m y attendais, appréciant depuis toujours JW… , les gauchos us des années 70 en faisant déjà leur cible.

Eric Fletcher

Heinrich Heine, originaire de Duesseldorf était Juif. Il admirait Napoleon qui avait intégré les Juifs dans la société Française. Dans le Duché de Berg, les Catholiques, les Protestants et les Juifs avaient les mêmes droits depuis la Réforme. Un autre Juif célébré àa Duesseldorf est le musicien Felix Mendelsohn, grand ami de Robert Schumann.

cloric

Lire Fahrenheit 451. Ça date de 1953. Le film est passé il y a quelques mois sur ARTE.
Prophétique.

POLYEUCTE

Il me semble que vous avez oublié “Les 10 petits Nègres” d’Agatha Christie…
La mal nommée !
Faudra-t-il la déboulonner ?

Fomalo

F.Lerat je vous cite: “En 2009, l’éditeur allemand de Fifi Brindacier avait remplacé l’expression le Roi des nègres, nom du père de Fifi, par le Roi des mers du sud…” Mer du sud s’accordant depuis des siècles avec l’océan Pacifique (!!!..)
Nous devons donc en déduire que la méditerranée fait partie maintenant des mers du sud?
“Là où on brûle les livres, on finit par brûler des hommes (Heinrich Heine) : cette citation est écrite au début du livre de Fernando Baez ” Histoire universelle de la destruction des livres”.. Alors, sitôt après les statues et les autos brûlées par les negwes, soyons sûrs que les blanques / antifacistes/ écolos vont vous incinéwer. Cf. Farenheit 451.
https://www.youtube.com/watch?v=9GHEBWITnlU

Pilibert

Astérix chez les Belges,Astérix en corse ,Astérix chez les pictes faut il aussi epurer ??

amril

Même le roi au pays de Tintin se repent.
Le coronavirus semble avoir fait de sérieux dégâts dans les cerveaux.
Et certains font encore appel à un roi, celui-là en tous cas n’est pas un lion.

Phil93

on se rappellera que l’épuration des livres a commencé en enlevant toute référence à la religion chrétienne.
par exemple un livre jeunesse de la série verte “le club des cinq” disait qu’ils se retrouveraient à l’église pendant la messe remplacé par un rendez vous au marché (sans l’accord de l’auteur de toutes manières décédée)!
je ne parle même pas de toutes les croix supprimées jusque sur les yaourts !!!

geronimo

quand ces individus racisés pourront s’enorgueillir d’avoir autant d’auteurs illustres, celebres ou non, que nous autres individus blanc de peau…alors ils pourront ramener leur gueule…mais je n’ai jamais vu un roman, un thriller, un livre historique, une bd, ecrits par un individu racisé et faire un carton plein….d’ailleurs mis à part le livre des fous appelé coran, les livres des masssacres et des viols appelés sunnah, les livres des inepties appelés hadith, RIEN ne sort comme écrit des pays du maghreb ou du moyen orient…et que dire des pays africains.
Je prefere lire Mein Kampf que le coran, au moins le premier est bien ecrit !!!! et pour les deux l’idée est la même….sauf que le coran est décousu et sans strate ni continuité.

Charles

Quelques réflexions:
– Quand on parle de la lune tout de suite je pense au c.l de quelqu’un, c’est mon penchant.
-Nous devrions parler comme les Italiens et remplacer la prononciation du “U” par “OU”.
– Les journaleux prononce Francé au lieu de Français, car actuellement le “AI” se prononcé “Hé accent aigu” . Langage normal quand on habite Neully.
– Pour le blanc, il faut supprimer le “blanc” car un vendeur de lessive publiait que son blanc lave plus blanc que le blanc.
Il y en a d’autres.

malein

Comme album de Tintin, il y a aussi Coke en Stock qui montre un Arabe qui vient acheter des esclaves noirs (également musulmans). Cet album-là n’a pas l’air de déranger ces fanfarons ignares. Ces demeurés ne sont bons qu’à débiter leurs niaiseries.

Pilibert

lorsque j’emprute les transports en commun ce qui est fréquent je suis intérieurement mort de rire quand je vois une africaine avec une perruque bleue verte rouge mais le sommum ce sont les perruques blondes pour Avoir L’AiR DE (ca ne marche pas)

mordlaqueue

Il y a aussi Tintin dans l’espace avec “On a marché dans la mohamerde” !

André Pouchet

Très judicieuse et très utile votre recension des méfaits de l’antiracisme dans le domaine de la littérature. Concernant l’emploi du mot “nègre”, on pourrait ajouter que d’éminents écrivains nègres, comme Senghor, Césaire ou Damas, non seulement n’ont eu aucun problème pour utiliser ce mot mais sont même allés jusqu’à s’en faire un étendard en fondant le mouvement de la “négritude”. On connait d’ailleurs la formule de Senghor : “La raison est hellène, l’émotion est nègre !”

daniel

Excellent remarque Pouchet !

Eric des Monteils

Continuez, continuez tas de cons de censeurs à tous crins : vous ne fabriquez que davantage de nouveaux racistes.
Mais votre bêtise crasse vous oblige à encore plus aller dans ce sens, incapables que vous êtes de vous remettre en question.
Aucune dictature de la pensée n’a réussi sur le temps long .

barracuda 58

J’habite à côté de la rue Louis BLANC, je vais suggérer au maire de la débaptiser.

Patapon

Pourquoi le stylo Mont Blanc est il noir?

John

…et AUSSI Les livres pour adultes !
Detendons-nous d’abord avec un polar :
“Les dix petits negres “…..

Daniel CH.

Une minorité veut refaire l’histoire. Il serait temps que toutes ces conneries s’arrêtent.

Prouvencau

Mickey Spillane que je lis depuis toujours serait il raciste../.

Prouvencau

Je connais un certain Monsieur NEGRE..il a épousé une Mademoiselle BLANC….Hi hi. …lui est blanc elle est noire, et c est le grand amour….

philpat

les livres sont anéantis !
laisser les peuples dans l’ignorance ça toujours été la meilleure façon de régner

Theodore

https://i.pinimg.com/originals/f5/8f/9f/f58f9f11ae7ef629ba257f80dcf0188b.jpg
Francoise, vous avez oublie une aventure de Tintin… l ile aux noirs !
Il y a des dizaines d exemples de personnages de bd ou d animations..
A commencer par Disney : le livre de la jungle de 65… avec le roi louis ! Un oran outang joueur de trompette.. ( je vous laisse trouver le vrai trompettiste noir )
Disney n a jamais eu de proces au cul… et pourtant.

Genesys

L’ile noire…coke en stock…Tintin au Congo…Autodafé !!!

Denys

J’hésite à classer les anti racistes au rang des nazis qui pratiquaient les autodafés ou les talibans qui détruisaient les bouddhas de Bamiyan. Réécrire des œuvres culturelles, les expurger comme si les gens étaient des cons finis incapables pour faire la part des choses, surtout dans des sociétés complètement imprégnées par l’antiracisme jusqu’à la nausée. Voilà les effets conjugués de la mauvaise conscience blanche, du ressentiment de paumés au sein des minorités, des calculs cyniques, d’ordre économique et politique. Quel délire !

Lire Aussi