Apartheid sanitaire : chaque samedi  les militants restent mobilisés

Ce samedi 19 mars 2022, le cortège partait de la place de Barcelone pour rejoindre la désormais célèbre place Pierre Laroque. Malgré la suspension du passe vaccinal, la mobilisation ne faiblit pas, même si la grande presse persiste à passer l’événement sous silence. Tirs groupés contre McKinsey, Pfizer et Macron tout au long du défilé !

 

Les prises de parole commencent, après la traditionnelle Marseillaise, par l’allocution de Dominique Bourse-Provence, qui déclare les manifs à la préfecture depuis plus de 15 mois. Puis Fabien, de l’École normale supérieure raconte comment son administration a osé lui proposer un stage au Comité consultatif national d’éthique, dont le président n’est autre que le sinistre Jean-François Delfraissy, qui a poussé à l’obligation vaccinale pour les soignants.

https://www.legeneraliste.fr/actu-pro/politique-de-sante/le-pr-delfraissy-desormais-favorable-une-vaccination-obligatoire-des-soignants

Selon Fabien, la France n’a jamais été autant menacée de toutes parts.

Après un intermède musical, un jeune pompier de 19 ans raconte comment, après avoir refusé sa troisième dose, il a été viré comme un malpropre et comment, lorsqu’il est revenu reprendre ses affaires à la caserne, on a interdit de lui adresser la parole, tout en organisant une escorte musclée jusqu’à son vestiaire, comme s’il s’agissait d’un repris de justice !

Puis, Charles-Henri Gallois, fondateur de Génération Frexit, vient rappeler le nombre de lits d’hôpital supprimés en 2020, soit 5 700, au plus fort de la crise. Il exige la réintégration des soignants congédiés pour « défaut de parcours vaccinal complet ».

https://www.marianne.net/politique/apres-l-upr-debout-la-france-ou-les-patriotes-voila-encore-un-nouveau-parti-souverainiste

« C’est le jour de l’union des souverainistes » poursuit-il avant de s’en prendre à Macron qui, en échange d’un soutien électoral, est prêt à brader la Corse ! Un acte de haute trahison qui devrait être jugé comme tel.

Puis maître Di Vizio, un fidèle intervenant des manifs de Philippot, monte sur le podium et se lance dans une diatribe inattendue contre Éric Zemmour, suscitant des réactions d’étonnement de la part du public. Rappelons que 40 % des militants des Patriotes se sont prononcés en faveur du candidat Éric Zemmour, contre 28,6 % en faveur de Dupont-Aignan, suite à l’abandon de la campagne présidentielle par leur leader.

https://www.lesalonbeige.fr/les-adherents-du-parti-de-florian-philippot-se-prononcent-a-plus-de-40-en-faveur-deric-zemmour/

L’avocat fait état d’un débat sur la chaîne DIVIZIONAIR auquel il participait, avec une représentante du parti Reconquête.

https://youtu.be/UAqWxmlQ0LI

https://youtu.be/UAqWxmlQ0LI

On aura compris qu’il reproche à Éric Zemmour de n’avoir pas été assez incisif par rapport à la politique sanitaire du couple Véran-Macron. Puis, Di Vizio fustige les partisans du « vote utile », lui préférant le « vote par conviction » et le retour à une « prime de l’honnêteté ». Tout cela est bien beau dans l’absolu, sauf que si l’on veut vraiment se débarrasser de Macron, on ne peut prendre le risque d’éparpiller des voix sur des petits candidats, au risque d’offrir un boulevard à Jean-Luc Mélenchon ou à Valérie Pécresse.  C’est tout le problème de Nicolas Dupont-Aignan qui maintient coûte que coûte sa candidature.

Et oui, évincer Macron passe par des sacrifices, n’en déplaise à M. Di Vizio, même s’il a raison lorsqu’il dit que l’on devrait exiger de tous les candidats des garanties sur l’abandon du passe vaccinal. Mettre son ego de côté, certains l’ont compris depuis longtemps, comme Jean-Frédérique Poisson lequel, sans hésiter, a rejoint Éric Zemmour dès le début de sa campagne.

Fort du soutien officiel des Patriotes de Florian Philippot, Nicolas Dupont-Aignan monte à la tribune et s’en prend aux parlementaires qui aujourd’hui demandent l’abolition du passe vaccinal, après avoir voté pour sa mise en place : des complices !  Puis il attaque les journalistes qui lui ont reproché de ne pas avoir respecté les consignes d’isolement lorsqu’il a eu le Covid, pour le salir. Et il conclut, en reprenant un slogan bien connu des manifestants : « Les Français doivent éteindre leur télé et allumer leur cerveau ».

Comme chaque samedi, Florian Philippot prend la parole en dernier. Ses talents d’orateur ne se démentent pas ! Il commence par nous rafraîchir la mémoire par des faits d’actualité : l’annonce d’une quatrième dose pour les plus de 80 ans, puis pour les « plus de 65 ans à risque », jusqu’à la déclaration d’Albert Bourla de Pfizer qui préconise tout bonnement « la quatrième dose pour tous ». C’est le retour programmé, mais en catimini, à l’apartheid sanitaire. Autre alerte en Allemagne, où l’obligation vaccinale va être soumise au Parlement au mois d’avril. De quoi faire rêver Macron qui n’a d’yeux que pour Berlin ! Il rappelle qu’il faut toujours un passe pour se rendre à l’hôpital, pour visiter un proche dans un Ehpad, ou dans un établissement accueillant des handicapés.

Pour Philippot, il faut exiger :

– l’abrogation définitive de toute forme de passe,

– le recrutement de soignants et non de vigiles-contrôleurs de QR codes  dans les hôpitaux,

– la fin du port du masque, partout,

– la liberté de prescrire rendue aux médecins,

– la fin de poursuites contre les médecins,

– la dissolution du Conseil de l’Ordre des médecins,

– la réintégration des personnels congédiés avec excuses publiques de l’État et  indemnisation,

– enfin des sanctions contre les responsables qui ont tout fait pour masquer les effets secondaires désastreux des « vaccins » et qui ont mis en place l’apartheid sanitaire.

Puis il attaque sur le scandale des cabinets de conseil, et les conflits d’intérêts avec Pfizer. « Qui se présente aux élections, Emmanuel Macron ou Emmanuel MacKinsey ? » Il cite l’accablant rapport du Sénat concernant le recours massif aux cabinets de conseil par l’administration Macron.

https://www.publicsenat.fr/article/parlementaire/un-phenomene-tentaculaire-opaque-le-rapport-au-vitriol-du-senat-sur-le-recours

On vient de découvrir que toute la stratégie vaccinale a été conçue  par le cabinet McKinsey dont la probité est mise en doute. N’a-t-on pas appris que le Sénat vient de saisir la justice pour suspicion de faux témoignages contre la société McKinsey ?

https://youtu.be/y2PMz2oDt7U

Et pour conclure sur une note de politique générale, Florian Philippot réaffirme la nécessité du Frexit, car l’Union européenne nous prive de notre souveraineté et nous impose l’austérité. Il  se prononce pour la sortie de l’OTAN « qui porte la guerre partout dans le monde depuis trente ans ». Il évoque le sort des enfants irakiens, victimes de la guerre menée par la coalition et dont plus personne ne parle. Il cite l’intervention en Libye soutenue par BHL « qui ose encore parader sur les plateaux de télévision » ! Selon le fondateur des Patriotes,  BHL fait partie des « faux amis de l’Ukraine qui ne sont que des semeurs de guerre » !

Avant de clôturer la grand-messe du samedi, Philippot nous invite à privilégier les cafés et les restaurants qui ont eu le courage de résister à la dictature sanitaire. Il nous incite à un devoir de mémoire : « soyons des porteurs de mémoire », contrairement à Olivier Véran qui a traité par le mépris les soignants virés, comme si ces personnes n’avaient jamais existé.

Hector Poupon

image_pdfimage_print
14

8 Commentaires

    • C’est ça ! la pourriture de merluche !!! Non, mais je rêve ; remplacer la peste par le choléra !!

  1. Fini le baratin, il n’y aura pas de salut possible au cas où le « poudré » serait au deuxième tour!
    Alors c’est très simple, votons tous pour ZEMMOUR.
    Et qu’il soit élu dès le premier tour!
    Nous ne sommes pas des « franchouillards », nous sommes des citoyens responsables qui voulons sauver notre pays et surtout ses enfants!

  2. Di Vizio est effectivement décevant dans l’entretien qu’il a avec la représentante d’Eric Zemmour, il fait une procès byzantin style le sexe des anges : Il se place sur un plan théorique et ergote alors que son interlocutrice est dans la réalité des faits de ce qu’elle a constaté.

  3. Merci M. Poupon pour votre billet toujours aussi exhaustif.
    Comme d’habitude j’étais présent. Cependant lors de l’intervention de Maître Di Vizio mon sang n’a fait qu’un tour. Comment et pourquoi lors d’un rassemblement qui se dit souverainiste attaquer ainsi E. Zemmour. Ce n’était pas de circonstance. En effet on peut reprocher à E. Zemmour son absence de position claire sur la crise covid mais à 3 semaines d’un scrutin très important pour la France il faut savoir où se situe l’ennemi !

    • Entierement d’ accord tout faire pour ne pas voir MACRON au deuxieme tour malgré nos convictions!!les législatives nous permettrons d affirmer ce que nous désirons politiquement.

      • MACRON a dit qu’il allait nous emmerder,alors en avril emmerdons le et virons le,MACRON oblige le pass vaccinal dans les hopitaux et les ephads,alors que les vaccines transmettent le virus,pareil que les nons vaccines,allez comprendre? plus de soignants dans les hopitaux,alors que MACRON a virer plus de 15000 soignants,non vaccines et le pire MACRON va accelerer de nouveaux soignants en formation,alors qu’ils est si simple de rappeler les 15000 soignants non vaccines,virons en avril cette bande d’incapable

    • Ces gens là sont des taupes du gouvernement. Si ce n’était le cas, ils ne feraient pas cela.
      Nous savons que ni Mr Di Visio, ni F. Philippot, ni NDA ne sont des idiots. C’est donc qu’ils sont conscients de ce qu’ils font. Et ce qu’ils font, c’est essayer de mettre en échec E. Zemmour. Et ils savent pertinemment que l’échec de Zemmour, c’est la victoire du macro. Ce ne sont donc pas des imbéciles, ce sont des salauds!

1 Rétrolien / Ping

  1. L’imbécile de Di Vizio attaque Zemmour, le seul qui veuille réintégrer les soignants non vaccinés ! – Résistance Républicaine

Les commentaires sont fermés.