Apéros républicains du 4 septembre : de curieuses pratiques journalistiques

Publié le 3 septembre 2010 - par
Share

Avec de nombreux journalistes, nous avons appris à nous attendre à tout, et surtout au pire. Nous n’avons pas oublié les « gentillesses » que nous avons lues et entendues, à l’occasion du 18 juin dernier, et de l’apéro saucisson-pinard.

Pierre Cassen et Christine Tasin n’ont pas oublié Marie Lemonnier, suite à son article particulièrement crapuleux à leur encontre.

http://www.ripostelaique.com/Droit-de-reponse-au-Nouvel.html

http://www.ripostelaique.com/Commentaires-sur-un-article.html

Nous nous attendions donc à tout, à l’occasion de notre apéro républicain du 4 septembre. Le boycott des grands médias est à peu près total, cette semaine. En fin de semaine dernière, grâce à l’ineffable Boutault, maire de Paris 2e, qui a demandé l’interdiction, nous avions eu droit à quelques articles dans la persse nationale.

http://www.ripostelaique.com/Grace-a-Boutault-la-presse-parle.html

Nous avons néanmoins eu droit à quelques contacts. Christine a eu un journaliste de l’AFP, qui n’a compris qu’une chose : « Apéro anti-islam », et a donc orienté sa dépêche – reprise paresseusement par de nombreux confrères – d’une manière très négative.

Elle a eu un entretien avec un journaliste de Métro, quotidien gratuit, un nommé Vincent Michelon. Lors de l’entretien, celui-ci revient systématiquement sur le 18 juin, et la présence des Identitaires. Christine lui fait remarquer, à de très nombreuses reprises, que ces derniers ne seront pas présents, et qu’aucune organisation d’extrême droite ne fait partie des signataires de l’appel. Or, voici ce qu’ose écrire, entre autres, ce « journaliste ».

« L’association prépare l’événement avec une vingtaine d’organisations, dont certaines considérées comme proches de l’extrême droite ». Il n’en cite aucune, ne s’appuie sur aucun fait, mais il a distillé son venin : ce rassemblement, cela sent l’extrême droite ! On peut difficilement faire plus malhonnête, pour ne pas dire plus dégueulasse.

http://www.metrofrance.com/info/un-nouvel-apero-anti-islam-seme-le-trouble/mjhE!dT1q1yQhGvsNM/

Excédé, Cyrano lui a envoyé un premier message :

TEXTE DE CYRANO A VINCENT MICHELON

Cher Vincent Michelon,

Vous avez sollicité Riposte Laïque pour entrer en contact avec les organisateurs de l’apéro républicain du 4 septembre, et nous vous avons donné les moyens de joindre Christine Tasin, présidente de Résistance Républicaine.
Je constate, à la lecture de « Métro » de ce matin, que vous avez systématiquement déformé les propos de Christine, et les objectifs de cette journée. A ce point de désinformation, je ne vois que deux hypothèses.

– Soit vous êtes le cancre de la profession, et vous comprenez de travers tout ce qu’on vous dit. Autement dit, vous êtes plus bête que méchant.

– Soit vous n’avez aucune déontologie professionnelle, en osant écrire, entre autre, dans un article uniquement à charge, que des associations d’extrême droite sont dans les organisateurs, alors que Christine vous a dit le contraire, et qu’une simple lecture du nom des 27 associtions suffit à dissiper le malentendu. Rassurez-vous, vous n’êtes pas le premier journaliste que nous rencontrons qui se comporterait davantage en militant politique qu’en journaliste professionnel.

Nous avouons ne pas croire à la première version, et pencher pour la deuxième.
Permettez-nous de vous dire ceci. Vous avez la chance de faire un métier formidable, et vous ne risquez pas, en France, ni votre vie, ni la prison pour ce que vous écrivez. Vos procédés malhonnêtes ne vous déshonorent que plus, ce sont des gens comme vous qui salissent la réputation de votre profession.
Vous n’aurez donc, en terme de conclusion, que le droit à notre plus profond mépris.

Cyrano

REPONSE DE VINCENT MICHELON A CYRANO

Monsieur,

Merci pour votre lecture. Passant sur les insultes, malheureusement courantes dans mon métier, permettez-moi de revenir simplement sur votre remarque relative à la “déontologie” et aux propos “systématiquement déformés” de Madame Tasin. Voici les citations retenues de l’aimable entretien que j’ai eu avec la présidente de Résistance républicaine :

“Pourquoi la préfecture de police interdirait-elle un rassemblement célébrant la IIIe République et la loi de 1905, alors qu’on autorise des sans-papiers, qui sont dans l’illégalité, à manifester” ?

“Il s’agira d’un petit apéritif à la bonne franquette, avec des amuse-gueule, du soda, un podium et une sono pour diffuser la Marseillaise et d’autres chants symboliques”.

La “déformation” que vous mentionnez n’est pas claire à mes yeux, mais peut-être ne suis-je pas aussi clairvoyant que vous sur ce point. Par ailleurs, je ne parviens pas non plus à déceler en quoi cet article serait “entièrement à charge”, quand il se borne à poser la question de l’autorisation ou de l’interdiction de l’événement que vous organisez.

Bien cordialement,

Vincent Michelon

REPONSE DE CHRISTINE TASIN A VINCENT MICHELON

Monsieur Michelon, je ne vous étonnerai pas en vous disant que votre réponse est stupéfiante. Mauvaise foi ? Erreur ? Cyrano s’indigne que vous ayez mentionné la présence d’organisateurs d’extrême droite dans l’apéritif républicain du 4 septembre et vous citez d’autres propos de ma part qui n’ont rien à voir avec le problème soulevé, vous contentant de parler de déformation. Or, non seulement il n’y a aucune organisation d’extrême droite dans les organisations signataires, ce qui est facile à vérifier, mais je vous ai très précisément parlé de ces soutiens faits majoritairement de gaullistes, de gauche et de droite. Je me souviens parfaitement que vous avez posé la question de la participation du Bloc Identitaire et que je vous ai répondu qu’ils ne s’associaient pas cette fois, tout en vous précisant qu’il ne fallait pas par ailleurs confondre droite populiste et extrême droite.
Vous ne pouvez pas ignorer qu’en proférant ce mensonge vous jetez l »anathème sur notre manifestation. Que cherchez-vous ? A nous diaboliser ? A faire peur aux éventuels participants?
J’espère que, si vous avez une déontologie certaine, vous ferez paraître un rectificatif à vos propos.
Cordialement

Christine Tasin

A Strasbourg, l’organisateur, Francis Neri, a eu droit, suite à une conversation avec Aude Gambet, une journaliste des « Dernières Nouvelles d’Alsace », à ce genre d’article.

Un apéritif anti-islam sous les fenêtres du Conseil de l’Europe ?

Plusieurs mouvements appellent à un « grand apéritif républicain » samedi dans six villes de France, dont Paris et Strasbourg. La Ville et le CRCM condamnent l’organisation du rassemblement.
Plusieurs mouvements, au nombre desquels Résistance républicaine, né après la tentative d’organisation d’un apéro géant « saucisson et pinard » à Paris cet été, appellent sur internet à un « grand apéritif républicain (…) pour défendre la république laïque contre l’offensive islamiste. » « Nous avons choisi le 4 septembre, car c’est le 140e anniversaire de la naissance de la IIIe République » qui a vu émerger le principe de laïcité, fait valoir Francis Neri, de Résistance républicaine. Le rassemblement est programmé samedi à 18h au parc de l’Orangerie, « en face du Conseil de l’Europe ».

« Le principe de
laïcité instrumentalisé »

« C’est exactement l’inverse des valeurs que véhicule cette institution », s’insurge Olivier Bitz, adjoint au maire de Strasbourg en charge des cultes, qui estime « intolérable et scandaleux de voir le principe de laïcité instrumentalisé à des fins islamophobes ». L’élu condamne « avec force » l’organisation du rassemblement.
Sur le tract invitant au rassemblement, un bras de fer oppose une Marianne et une femme en burqa. « Je suis triste de voir la communauté musulmane ainsi stigmatisée », a réagi Driss Ayachour, président du conseil régional du culte musulman, condamnant également la tenue de l’apéritif qui vise « à semer la discorde ».
La Ville de Strasbourg indique n’avoir reçu aucune demande d’autorisation pour cet apéritif. Et si celle-ci lui parvenait,« nous ne donnerons pas d’autorisation d’occupation du parc de l’Orangerie », le rassemblement étant « de nature à troubler l’ordre public », prévient Olivier Bitz.
Une interdiction du rassemblement serait à l’étude. La balle est dans le camp de la préfecture, où personne n’était en mesure de réagir hier. Résistance républicaine compterait 22 membres en Alsace, selon son responsable.

A.G.

Voici le droit de réponse qu’il a demandé.

DEMANDE DE DROIT DE REPONSE

A l’attention de Monsieur Jean Claude Bonnaud

Directeur de la publication

Monsieur,

En date du 1 septembre 2010, votre collaboratrice Gambet Aude m’a contacté pour obtenir des informations concernant notre intention de manifester pour la défense de la république laïque à l’occasion de l’anniversaire de la IIIe République.

J’ai au cours de l’entretien, et à plusieurs reprises, précisé que notre apéritif républicain n’était pas dirigé CONTRE l’islam, mais POUR son évolution.

En effet, nous demandons que la charia, qui est l’ensemble des préceptes islamiques, soit expurgée de tous les éléments qui ne respectent pas notre législation, notamment ceux qui sont opposés à la démocratie, à l’égalité homme-femme, aux libertés de penser, de parler, de croire ou de ne pas croire, au respect de la laïcité…

Nous ne voulons pas dans notre pays d’un système, la charia :

– qui méprise la démocratie, la liberté de pensée, la liberté d’expression et celle de croire ou pas,

– qui n’accepte pas l’autorité de l’Etat, dès qu’elle vient en contradiction avec les préceptes islamiques,

– qui n’accepte aucune critique, et qui menace tous ceux qui bravent cet interdit,

– qui considère que les non-musulmans sont inférieurs aux musulmans, et les femmes inférieures aux hommes,

– qui impose aux femmes de ne pas se déplacer seules, et de baisser les yeux devant les hommes,

– qui marie les jeunes filles de force, qui recommande la polygamie, et qui autorise à battre sa femme,

– qui oblige les non-musulmans à se convertir s’ils veulent épouser une musulmane,

– qui interdit aux femmes de s’habiller comme elles le souhaitent,

– qui menace de mort les homosexuels, et tous ceux qui quittent la religion musulmane,

– qui « taxe » littéralement nos villes pour la construction de mosquées, en contradiction avec notre loi sur la séparation des Eglises et de l’Etat.

Nous avons fait une Révolution et plusieurs guerres pour gagner et défendre notre liberté, ce n’est pas pour y renoncer aujourd’hui au profit d’un système rétrograde et qui n’a apporté que misère et désolation partout où il a été appliqué dans le monde, sans exception.

Nous ne voulons renoncer ni à notre liberté, ni à notre mode de vie, ni à notre intelligence, ni à nos sciences, ni à nos arts, ni à nos traditions.

Nous ne voulons pas de la charia en France !

Nous vous prions en conséquence de bien vouloir faire paraître mon droit de réponse car le contenu de votre article est globalement discriminant envers notre action.

Je vous en remercie par avance, et vous prie d’agréer mes salutations les meilleures.

Francis NERI

Copie à Monsieur Roland RIES, Maire de STRASBOURG

Il y a certes en France des journalistes formidables, qui font honneur à leur profession. Et il y a aussi l’AFP, les Marie Lemonnier, les Vincent Michelon les Aude Gambet et tant d’autres…

Lucette Jeanpierre

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.