Aphatie, Attali et les autres… panique à bord !

Publié le 31 décembre 2018 - par - 101 commentaires - 45 442 vues
Share

Manifestement, les affairistes et banquiers qui avaient, il y a quelques mois, installé Choupinet à l’Élysée, s’activent à mettre en place la scène sacrificielle pour s’en débarrasser.

Ils l’avaient choisi pour les servir. Choupinet le savait  et ça le faisait frémir de fierté et de plaisir. Ce qu’il ne savait pas, c’est qu’il était voué aussi à encaisser les coups, à endosser toutes les responsabilités si ça tournait mal. Essentiellement une révolte populaire… Mais les peuples sont si bêtes, n’est-ce pas… Le risque vaut bien la chandelle ! Ah ah ah !

« Les riches mènent une guerre contre les pauvres et ils sont en train de gagner », disait il n’y a pas si longtemps le multimilliardaire Warren Buffet…

Choupinet est tétanisé car il y croyait dur comme fer. Tout comme il croyait en sa bonne étoile, au pouvoir de sa séduction, comme à la toute-puissance de ses mentors.

Mais la réalité a échappé aux médias qui la construisaient jusqu’alors de toutes pièces. Les Gilets jaunes, ces gueux, ces pouilleux, ces peigne-cul qui persistent à « mendier du travail » (comme le dit sans honte Jacques Attali), en ont décidé autrement !

Le cafard-en-chef Plenel, islamo-collabo de première et grand serviteur du Système, qui avait interviewé Choupinet lors de ses premiers vœux présidentiels, a été chargé de cette mission de confiance :  engager le dernier acte, la montée de Choupinet sur la scène sacrificielle. La sortie de sous le tapis des passeports diplomatiques de Benalla (qui auraient fort bien pu y rester planqués) devrait logiquement aboutir à la destitution ou à la démission de Choupinet bien avant la fin de son mandat.

D’ores et déjà, les rats les plus serviles retournent précipitamment leur veste et s’apprêtent à changer de navire. L’incertitude est totale et leur angoisse de ne plus être prochainement du côté du manche est tangible.

http://www.bvoltaire.fr/jean-michel-aphatie-enterre-emmanuel-macron-ecoutez/?mc_cid=460d509f72&mc_eid=23ea7f8580

Mais que l’on ne s’y trompe pas ! Si l’affaire des passeports de Benalla a été si bien médiatisée, si Aphatie retourne sa veste si prestement, c’est parce que le plan B façonné par les criminels de la finance mondialisée – la préparation d’un successeur à Macron – est fin prêt.

Il n’y a pas si longtemps, Attali se vantait publiquement de connaître déjà le sexe et le nom du prochain locataire de l’Élysée. Attali sentirait-il la camarde rôder autour de lui pour parader de façon si indécente, si infantile, en faiseur de rois ?

Mais les temps changent si vite… que les cyniques certitudes élitaires pourraient bien être désarçonnées par la réalité qu’ils ont désertée depuis trop longtemps.

Je ne serais pas étonné qu’Attali ait changé d’avis et misé sur un autre cheval. En tout cas, pas sur une jument.

Il faut dire que l’élection de Trump a démenti les certitudes des faiseurs de gouvernants. Les promoteurs d’Hillary Clinton s’en sont mordu les doigts, eux qui étaient archi-sûrs de leur coup en proposant aux électeurs de voter pour du pareil au même… mais doté d’un sexe féminin. « Une femme pour présider les USA, c’est nouveau ! Ça vient de sortir ! » Sauf qu’ils ont pris les électeurs pour des cons… des consommateurs qui se décideraient massivement pour un même produit présenté sous un autre emballage.

La calamiteuse année 2018 prend fin de façon inespérée. Le réveil des peuples européens !

Que les Gilets jaunes, en cette année 2019, nous délivrent de la dictature financière et du chaos mondial qu’elle organise !

Mais la bête blessée, aux abois, ne se laissera pas congédier sans se battre. Répression et simulacre de démocratie sont au programme.

Restons donc sur le pied de guerre, combatifs et vigilants.

Bonne année 2019, les amis !

Victor Hallidée

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
the end

avec une tête comme ça atalli n est pas très loin de la guillotine si vous cherchez un bourreau je suis prêt.

Fromont

Pauvres élites formater et tous les soldats de la combine. Les médias avec tous les consultants économistes tous ces cons qui n’ont pas vue la météorite arrivée….la couleur politique de ces gens un foutoire organise…..moi ma couleur C’est le populisme…..pauvre Calvi…..et tous les enfoires de la classe mediatique