Aphatie hurle sa haine contre Zemmour : il ose vendre plus de livres que lui…

Publié le 20 septembre 2018 - par - 215 commentaires - 8 636 vues
Share

Beau spécimen de « journaliste » aimable, ouvert et tolérant !

Qu’on se le dise : je déteste Jean-Michel Aphatie !

Et que les idiots utiles au pouvoir gauchiste ne viennent pas m’intenter un procès pour « incitation à la haine » ; il ne s’agit ici que de détestation, pas de haine ; et pourtant si je prenais exemple sur ce personnage à ce point haineux que la bave lui coule littéralement des lèvres dès qu’il est question de personnes refusant de se coucher – en sa compagnie – devant le politiquement correct… il faudrait effectivement m’empêcher de nuiremais lui avec !

Et cela, à une époque où précisément il n’est question que du merveilleux « vivre-ensemble », y compris avec des individus à l’opposé de nos valeurs, goûts, attirances… démonstration ainsi faite du leitmotiv gauchiste « faites ce que je dis, pas ce que je fais » ou, pour résumer, démerdez-vous avec les sauvages de base imposés par le mondialisme, « nous » on reste « entre soi » avec ceux qui sont éduqués !

Monsieur Aphatie aurait-il peur de se laisser dépasser par son patronyme, qu’il s’efforce d’adopter une attitude à l’opposé de sa signification d’origine ?

L’apathie, synonyme d’impassible, est un état d’indifférence à l’émotion, la motivation ou la passion. Un individu apathique manque d’intérêt émotionnel, social, spirituel, philosophique, parfois accompagné de phénomènes physiques. L’individu apathique peut également se montrer insensible vis-à-vis d’autrui.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Apathie

Dommage, j’aurais bien aimé (et je ne suis sûrement pas la seule) le voir rester impassible quand un contradicteur prend la parole sur un plateau où il est présent… cela lui éviterait de se conduire comme un rustre sans éducation, coupant la parole à qui n’a aucun intérêt à ses yeux, lui ôtant ainsi toute possibilité de développer son point de vue, comme sait si bien le faire « cette gauche qui ne tolère aucune opinion divergente » !

Il est vrai qu’en guise de plausible « circonstance atténuante », on peut rappeler que, comme tous ses amis du « camp du Bien », il est vraisemblablement incapable de fournir des arguments qui tiennent la route face à ceux qui savent de quoi ils parlent, ce qui, en conséquence immédiate, débouche sur l’impossibilité de cacher les stigmates de sa haineuse jalousie.

Déjà en février dernier, Jean-Michel Grimberg soulignait sur le site Dreuz info, sa « hautaine critique méprisante et superficielle, lui dont le salaire est payé par la redevance des Français, qui sont en droit de recevoir une information non biaisée à gauche »… dans un article merveilleusement titré « J.M. Aphatie ou l’arrogance et le mépris cynique de ceux qui ont le pouvoir » !

https://www.dreuz.info/2018/02/21/jean-michel-aphatie-ou-larrogance-et-le-mepris-cynique-de-ceux-qui-ont-le-pouvoir/comment-page-1/

On peut constater également, dans cette vidéo archivée à l’INA, qu’à l’époque, il présentait déjà la suffisance du gars qui sait tout et que l’opinion d’autrui laisse « complètement indifférent ».

06 décembre 1986 Manifestation spontanée des étudiants place de la Victoire à Bordeaux suite à la mort de Malik OUSSEKINE à Paris. Interview de Jean-Michel Aphatie, membre de la coordination étudiante au sujet de ce décès et du retrait de la loi DEVAQUET. Il s’agit de sa première apparition à la télévision. Image d’archive INA Institut National de l’Audiovisuel

On finit par être habitué à ses sales manières et à son insupportable suffisance, du moins certains y arrivent… ce qui n’est pas mon cas, devenue totalement allergique à son arrogance, mais quand il ose vomir son venin sur Zemmour, alors là, impossible de rester zen !

Selon ce brillant esprit n’acceptant aucun avis divergeant du sien, non seulement Éric Zemmour est devenu fou, au point qu’on devrait l’interdire d’édition, et on peut se demander comment Albin Michel peut éditer « une merde pareille » !

http://www.fdesouche.com/1075247-jean-michel-aphatie-a-propos-du-dernier-livre-de-zemmour-comment-peut-on-editer-chez-albin-michel-une-merde-comme-ca

Et tous les crétins utiles s’esbaudissent et opinent du bonnet !

Imaginons un seul instant qu’Éric Zemmour se soit permis de qualifier un livre d’Aphatie de merde ; vous imaginez le scandale ?

Pour le coup « ils » seraient capables de lui mettre immédiatement la camisole, sans passer par la case « expertise psychiatrique » !

Comment « ah, il écrit des livres ? » ; mais bien sûr, vous ne le saviez pas ? Bon, pour être honnête, moi non plus, mais heureusement à Riposte, nous sommes toujours à la pointe de l’actualité, c’est pourquoi nous pouvons présenter ci-après une véritable pépite.

Parce que figurez-vous que ce pauvre Aphatie, est loin de vendre ses livres à la même cadence que Zemmour… ceci expliquant largement son immense dépit lui donnant de douloureuses aigreurs d’estomac, d’où son humeur.

Aussi a-t-il dû, en juin dernier, s’abaisser à venir faire la promo de son dernier livre « La liberté de ma mère, Mai 68 au Pays Basque » sur TV Libertés, dans l’émission Livre-Libre de Gilbert Collard.

Vous imaginez l’intérêt national que peut avoir la mère d’Aphatie, quand Zemmour nous parle de nous, de notre patrie, de nos racines ? Et il s’étonne de ne pas vendre autant !

Le pauvre homme qui affirme ne pas être gauchiste (défense de rire), bien que cela le poursuive toute sa vie, s’avère pourtant ici bien moins désagréable quand il parle de lui que quand il démolit un adversaire. Ce qui lui vaut, dès le début, le rappel du commentaire de Collard, témoignant « qu’il est moins c… à l’écrit qu’à l’oral » !

Ça, j’ai adoré !

Une pépite, j’vous disais !

Selon votre degré de zénitude, vous apprécierez ou non ; en ce qui me concerne, ayant encore beaucoup de progrès à faire dans cette discipline, mon opinion n’a pas changé d’un iota, sachant fort bien qu’il a ensuite très vite retrouvé son ton acerbe et condamnant tout manquement au politiquement correct, qu’il pratique à fond malgré ses dénégations ; sa sortie sur Zemmour en est une aveuglante démonstration. 

Ma conclusion sera donc : que l’insupportable et arrogant Aphatie commence par essayer de pondre ne serait-ce qu’une seule « merde » aussi intelligente, passionnante, réaliste, intègre, honnête… que celles écrites et vendues avec tant de succès par Éric Zemmour et il pourra peut-être la ramener, sans morgue toutefois ni laide jalousie, tellement mauvaise conseillère !

Mais d’ici là, par pitié, qu’il la ferme et aille cuver ailleurs que sur les plateaux la bile qui l’envahit dès qu’il est question d’un talent si éclatant qu’il ne peut que le renvoyer à sa propre médiocrité.

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
BOURGOIN

Rectification: «…mais également si clair…»

BOURGOIN

Toujours aussi bonne chère Josiane ! ! !
Je souscris pleinement à ce que vous avez écrit à son sujet de votre style si particulier, à la fois si humoristique, si incisif et si lucide mais également c’est clair pour tous et toutes ! ! !
Sans doute aurons-nous l’occasion de nous rencontrer à nouveau, bientôt, comme en 2015, en compagnie de Pierre et de Christine et de tous nos autres chers amis compatriotes ! ! !

amandinelechamp

Zemmour dit ce que Le Pen disait déjà il y a 40 ans.

amandinelechamp

Oui Zemmour est bien , mais que dit-il de plus (ou de moins) que Jean -Marie Le Pen en son temps ?

François Lallemand

Petite erreur de prénom et de patronyme :

L’auteur de l’article de Dreuz n’est pas Jean-Michel Grimberg mais Jean-Patrick Grumberg.

SAISSAC

100/100 avec vous Madame, avec des personnages comme lui notre liberté d’expression va disparaitre, c’est un cobra qui vous jette son venin quand vous nette pas sur la même longueur d’onde que lui.
il est bon pour mettre a la poubelle.

Millet

Bravo ce qu’il est con ,un vendeur de voiture d’occase..

caton

J’ai bien évidemment acheté dès sa parution le dernier ouvrage de Zemmour que je lirai avec grand intérêt, tout comme les précédents d’ailleurs. Quand à Apathie, la seule fois où je l’ai vu par hasard sur le petit écran a suffi à me convaincre que ce serait la dernière tant j’ai trouvé que cet individu synthétisait ce qu’on peut faire de mieux en matière de suffisance et d’hypocrisie.